07/02/2020

Premiers C-27J « Spartan » pour le Kenya !

61883_1576217154.jpeg

Le Kenya a réceptionné ses deux premiers avions de transports tactiques Leonardo C-27J « Spartan ». Au total le pays disposera de trois appareils portant sur une commande estimée à 200 millions de dollars.

Les deux appareils ont atterri à Nairobi, la capitale du Kenya, le 30 janvier dernier. Aucun détail sur le calendrier de livraison du troisième avion n'est disponible. La version des C-27J destinée au Kenaya est dotée du cockpit avec écrans EFIS, d’une avionique mise à jour et équipé d’un transpondeur IFF mode 5.

Cependant, les C-27J de l’armée de l’air kenyane ne disposent pas des « Winglets » qui sont également disponibles pour l’avion.

Leonardo C-27J « Spartan » :

Le C-27J « Spartan » est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie avec la capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Il offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Avec une masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

Photo : C-27J « Spartan » kenyan @ Flavio Renzi

07/10/2018

Des MD530 « Cayuse » pour le Kenya et le Liban !

17.jpg

La société MD Helicopters Inc. (MDHI) annonce avoir reçu une double commande portant sur un total de 12 hélicoptères MD 530 « Cayuse » d’attaques. Le Kenya a opté pour 6 aéronefs de type MD530F et le Liban sur la version MD530G.  Les livraisons des six MD530G libanais seront terminées d’ici le quatrième trimestre de 2020.Les deux packages incluent un support logistique initial et d’autres services connexes.

Les 12 hélicoptères font partie d'un paquet IDIQ (livraison indéterminée / quantité indéterminée) d'une valeur de 1,4 milliard de dollars signé avec le gouvernement américain en septembre 2017, qui couvre jusqu'à 150 giravions MD530 pour les pays partenaires.

Le MD530 F/G « Cayuse » :

A l’origine, le Hughes MD500 est un hélicoptère civil développé par Hughes Helicopters, sur la base du OH-6 « Cayuse », mais c'est également le nom usuel de la gamme d'hélicoptères légers du même constructeur incluant les MD 500E, MD 520N, et MD 530F.

Le premier vol de ces deux nouvelles versions du MD530 date de 2013, le MD530F/G dispose d'un poids plus élevé de 3.75t au décollage et une vitesse de pointe de plus de 240 km/h. L'hélicoptère MD 530F/G d’attaque est le dernier d'une lignée, qui couvre plus de 50 ans d’aéronefs spécialisés dans l’attaque légère et la reconnaissance. Avec l'intégration de systèmes embarqués qui comprennent un système de gestion de magasins, un capteur infrarouge avant et une suite de communication de pointe, le MD Helicopters a évolué en une plate-forme éprouvée, pour assurer le commandement du champ de bataille et la coordination de contrôle pour l'exécution réussie de l'attaque et de la reconnaissance et des missions de sécurité.

Le MD530F :

3716651828.jpg

Les MD530F comprend une protection balistique de 62 mm, des nacelles de mitrailleuses HMP 400 de calibre 50 FN Herstal et des nacelles de roquettes M260 à sept tubes. L’appareil dispose également d’un système de gestion des magasins et les équipements de communication.

Le MD530G :

MD-530-Cayuse-1.jpg

La version MD530G dispose en plus d’un système de réservoirs de carburant résistant aux chocs, d’un désignateur laser Wescam avec capteurs infrarouges et électro-optiques et du système de repérage au casque Scorpion de Thales. En outre, il est en mesure de tirer la roquette du système d'armes de précision à haute performance (APKWS) de BAE Systems de 70 mm.

Photos : 1 MD530F 2 MD5303 MD530G @ MD Helicopters

 

 

06/05/2017

Le Kenya négocie l’achat de MD530 !

1841978860.jpg

Le Kenya négocie l’achat de12 hélicoptères MD530 armés, dans le cadre d'un contrat d'une valeur de 253 millions de dollars.

Confirmé par l’US Defense Security Cooperation Agency (DSCA) le 2 mai dernier, l'offre potentielle couvrirait également la fourniture d'armes, y compris des nacelles canons, des roquettes non guidées et des mitrailleuses latérales de calibres 12,7mm.

Le Kenya utiliserait les hélicoptères pour soutenir la contribution de son personnel à la Mission de l'Union africaine en Somalie, en menant des «opérations d'attaque », selon la DSCA.

A l’origine, le Hughes MD500 est un hélicoptère civil développé par Hughes Helicopters, sur la base du OH-6 « Cayuse », mais c'est également le nom usuel de la gamme d'hélicoptères légers du même constructeur incluant les MD 500E, MD 520N, et MD 530F.

Le premier vol de cette nouvelle version du MD530 date de 2013, le MD530G dispose d'un poids plus élevé de 3.75t au décollage et une vitesse de pointe de plus de 240 km/h. L'hélicoptère MD 530G d’attaque est le dernier d'une lignée, qui couvre plus de 50 ans d’aéronefs spécialisés dans l’attaque légère et la reconnaissance. Avec l'intégration de systèmes embarqués qui comprennent un système de gestion de magasins, un capteur infrarouge avant et une suite de communication de pointe, le MD Helicopters a évolué en une plate-forme éprouvée, pour assurer le commandement du champ de bataille et la coordination de contrôle pour l'exécution réussie de l'attaque et de la reconnaissance et des missions de sécurité. Cette version est issue du célèbre MD530F.

 

3879922348.jpg

Photos : 1 MD530F 2 MD530G @ MD

 

05/04/2015

Jambojet met en service le Q400 !

jambojet-com-dac-aviation-dhc-8-400-grdkenya-airport-authoritylr.jpg

 

La compagnie Jambojet Limited (« Jambojet ») basée à Nairobi, au Kenya, a inauguré trois nouvelles destinations de la région côtière du Kenya, Lamu, Malindi et Ukunda de sa base de l’aéroport international Jomo-Kenyatta avec l’entrée en service du Q400.

 

Jambojet, filiale de Kenya Airlines, s’est joint à plus d’une cinquantaine de propriétaires et d’exploitants d’avions Q400 dans le monde entier. Ce transporteur aérien est le deuxième nouvel exploitant à avoir adopté l’avion Q400 en Afrique en 2015, devenant le 19e membre de la famille sur le continent.

 

Le Q400 : 

 

Optimisé pour les opérations court-courriers et pouvant accueillir jusqu’à 86 passagers, l’avion Q400 est un grand biturbopropulseur rapide, silencieux et écoénergétique. Il offre un bon équilibre entre le confort des passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation, avec une empreinte environnementale réduite.

L’avion Q400 est le biturbopropulseur de dernière génération le plus rapide, offrant à la fois la vitesse d’un avion à réaction et l’efficacité carburant d’un avion turbopropulsé. Ses caractéristiques économiques et sa polyvalence opérationnelle permettent aux sociétés aériennes de le déployer de façon rentable de diverses façons pour desservir des liaisons court-courriers typiques d’avions turbopropulsés, ainsi que des marchés moyen-courriers d’avions à réaction.

Bombardier a maintenant reçu des commandes fermes d’un total de 538 avions Q400. Dans le monde entier, les avions Q400 ont transporté plus de 355 millions de passagers et accumulé plus de 5,7 millions d’heures de vol et plus de 6,1 millions de décollages et atterrissages. Le programme d’avions Q400 et Q400 NextGen touche plus d’une cinquantaine de clients et exploitants dans près d’une quarantaine de pays sur six continents.

 

 

Photo : Q400 de Jambojet @ Jambojet