16/09/2020

Boeing avance sur le correctif du KC-46A !

65796_kc-46a-pegasus-refuelling-f-15_79292.jpg

L’avionneur Boeing travaille à la mise à niveau du correctif pour le système Remote Vision System (RVS). Le RVS 1.5 amélioré doit être testé par l’US Air force qui décidera si celui-ci intègrera les appareils ne service ou si, il faut attendre la mise en ligne du 2.0. 

Rappel :

Le nouveau ravitailleur de l’USAF souffre d’un problème de vision. En effet, l’opérateur de ravitaillement en vol travaille depuis le cockpit. Celui-ci doit pouvoir disposer d’une vision directe sur l’avion qui est en cours de ravitaillement. Pour ce faire le système RVS (Remote Vision System) du KC-46A ne fonctionne pas bien, la vision n’est pas acceptable.

Boeing travaille donc à la mise à niveau le RVS avec la version 1.5 et qui doit fournir une image plus nette, a déclaré le 14 septembre la chef du Commandement de la mobilité aérienne, le général Jacqueline Van Ovost. « Mais la question qui subsiste, concerne si oui ou non cela fournirait une capacité opérationnelle supplémentaire ou une sécurité supplémentaire », a-t-elle déclaré.

Van Ovost et le chef du bureau des tests et évaluations opérationnels du Pentagone ont rencontré Boeing le 4 septembre dernier pour un briefing sur le KC-46. Vers la fin du mois de septembre, Van Ovost s'attend à ce que le Pentagone mettre en œuvre un RVS amélioré sans frais pour l'armée de l'air. Le personnel du Laboratoire de recherche de l'armée de l'air participera à la discussion sur la question de savoir si le service devrait poursuivre directement avec RVS 1.5 amélioré ou attendre la mise en ligne du 2.0, a-t-elle déclaré.

De son côté, Boeing a commencé à tester en vol le RVS 1.5 amélioré en juin, qui comprend de nombreuses modifications logicielles et quelques mises à jour matérielles. En cas d’acceptation du RVS 1.5, devrait entrer en service lors du second semestre 2021. La version complète 2.0 devrait-elle être disponible pour la fin de 2023.

Photo : KC-46A « Pegasus »@ Boeing

 

 

21/09/2019

Boeing débute la production du KC-46A japonais !

MWF07-0025-058_lg.jpg

 

Boeing a commencé à assembler premier tanker KC-46A de la prochaine génération destiné au Japon.

« Ceci est un grand jour pour le programme et nous nous réjouissons à la construction et la réalisation de ces avions-citernes multirôles pour la Force d'autodéfense aérienne du Japon (JASDF) », a déclaré Jamie Burgess, Boeing vice-président et directeur du programme KC-46. « A partir du poste de pilotage amélioré à l'essor de la modernisation, ce camion-citerne fournira des capacités inégalées pour le Japon. » 

Boeing a reçu un contrat de vente militaire à l'étranger pour un service d'avions et de logistique KC-46A en décembre 2017. L'US Air Force a exercé une option pour la deuxième avion du Japon en décembre ici 2018. 

Rappel :

La force d'autodéfense (JASDF) du Japon a officiellement commandé l’avion ravitailleur Boeing KC-46A « Pegasus » auprès du Pentagone en décembre 2027. Dans le cadre du processus de vente militaire à l'étranger, l'US Air Force a attribué à Boeing un contrat de 279 millions de dollars un premier ravitailleur KC-46 son soutien logistique, marquant ainsi la première vente internationale de l'avion. 

Le Japon a choisi le ravitailleur KC-46 de Boeing suite à son concours KC-X en octobre 2015. Le KC-46 sera ajouté à la flotte actuelle de quatre KC-767J. Selon Boeing, KC-46 est particulièrement intéressant pour le Japon, car il sera capable de ravitaillement l’ensemble de la flotte aérienne japonaise  d'autodéfense.  

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Photo : Image de synthèse, KC-46a aux couleurs japonaise@ Boeing

25/02/2019

Un F-35 ravitaillé par le KC-46A !

yourfile.jpg

Le ravitailleur Boeing KC-46A « Pegasus » a ravitaillé un Lockheed Martin F-35 « Lightning II »pour la première fois au-dessus de la Californie.

L’avion s’est connecté à l'avion de chasse avec sa perche de ravitaillement en carburant le 22 janvier dernier, marquant la première fois que le « Pegasus » ravitaillait un avion furtif. L’information a été gardée confidentielle par l'US Air Force jusqu’ici. Le KC-46A devra également prouver qu'il peut ravitailler en carburant le Lockheed-Martin F-22 « Raptor » et le Northrop Grumman B-2 « Spirit ».

Le ravitaillement en carburant d’un chasseur furtif ou d’un bombardier est plus difficile qu’un avion conventionnel, car l’exploitant de la flèche du pétrolier doit éviter de rayer le revêtement furtif à l’extérieur de l’avion. Si le revêtement spécial de l’appareil est rayé, sa visibilité radar pourrait être accrue.

Le ravitaillement en carburant d’un F-35 marque la phase III des essais du KC-46 par l’US Air Force. La phase III est la dernière étape des tests de développement. Elle devrait durer 15 mois et se dérouler à partir de la base aérienne Edwards, en Californie.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Photo :KC-46A ravitaillant un F-35 @ US Air Force

 

09/02/2019

Boeing livre le 5ème« Pegasus » !

_MAL7263_high-res.jpg

Boeing a livré hier le cinquième avion de ravitaillment multirôle KC-46A « Pegasus » à l'US Air Force, soit le premier qui sera basé à Altus Air Force Base à Oklahoma. Le KC-46 a quitté les installation de l’avionneur Boeing de Seattle. Pour rejoindre le 56ème escadron de ravitaillement.

Les 56èmeescadron ARS a été activé août 2016 pour préparé l’arrivée du nouvel avion citerne préparation. Trois avions supplémentaires de type KC-46A seront livré à Altus dans les semaines à venir. 

Les quatre premiers KC-46 ont été livrés en janvier à la ba
se aérienne de McConnell à Wichita dans le Kansas. Boeing est actuellement en contrat pour 52 avions en commande. Un total de 179  KC-46A devra être produit.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

JAV20160719094445.jpg

Photos : 1 le 5èmeKC-46A Ravitaillement de A-10 & F-16 @ Boeing

09/12/2018

Second KC-46A pour le Japon !

18BFT000098_003_By John D. Parker_high-res.jpg

La Japon a passé commande pour un second avion ravitailleur Boeing KC-46A « Pagasus ». Les travaux seront effectués à Seattle et devraient être terminés d'ici le 30 juin 2021. La valeur nominale totale du contrat est de 449 375 855 de dollars. La passation de marché est assurée par le centre de gestion du cycle de vie de la Force aérienne, base aérienne Wright-Patterson, dans l'Ohio.

Cette décision fait suite à l’achat du Japon d’un premier appareil en décembre 2017. Le Japon a choisi le ravitailleur KC-46 de Boeing suite à son concours KC-X en octobre 2015. Le KC-46 sera ajouté à la flotte actuelle de quatre KC-767J. Selon Boeing, KC-46 est particulièrement intéressant pour le Japon, car il sera capable de ravitaillement l’ensemble de la flotte aérienne japonaise  d'autodéfense ainsi que les nouveaux  Bell-Boeing MV-22 « Osprey ».

Par ailleurs :

Le KC-46A « Pegasus » de Boeing a franchi une étape importante en vue de sa capacité opérationnelle initiale avec l’achèvement de la certification de récepteur de phase II, au cours de laquelle un certain nombre de types de récepteurs américains ont été testés. Cependant, la première livraison à l’armée de l’air américaine, prévue pour octobre, n’a pas été effectuée en raison des retards dans l’obtention de la certification FAA, qui a été accordée en septembre à la suite du respect des exigences en matière de test en vol en juillet. L’homologation de type militaire n’a pas encore été délivrée, mais est prévue très prochainement. Boeing prévoit maintenant de remettre le premier avion avant la fin décembre.

Les essais de récepteurs de phase II ont commencé en avril et ont commencé avec le F-16. Par la suite, des tests ont été effectués avec les modèles KC-135, C-17, A-10, KC-46, B-52 et F / A-18. La deuxième phase s'est terminée par trois mois d'essais à la base aérienne Edwards avec le Boeing F-15E.

 

Photo : KC-46A ravitaillant un F-15 lors de la Phase II @ Boeing