15/10/2017

Le Kawasaki C-2 en tournée internationale !

1905774.jpg

Le ministère de la Défense japonais (MoD) intensifie ses efforts pour promouvoir son avion de transport tactique C-2 de Kawasaki Heavy Industries (KHI) auprès des clients internationaux.

Le ministère de la Défense a déclaré dans un communiqué que, pour la première fois, le C-2 a entamé une tournée internationale vers des pays étrangers afin de le montrer à des clients au Moyen-Orient et en Nouvelle-Zélande.

La Force d'autodéfense du Japon emènera dans quelques semaines le C-2 aux Emirats Arabes Unis pour participer au Salon aéronautique de Dubaï à la mi-novembre, et que plus tard ce mois-ci, il présentera l'appareil au Royal New Zealand Force aérienne (RNZAF).

Le ministre de la Défense, Itsunori Onodera, a déclaré que les capacités du C-2 avaient attiré l'attention sur les marchés internationaux et que la décision d'afficher l'avion au Moyen-Orient et en Nouvelle-Zélande était une occasion de démontrer les technologies de défense japonaises.

Le KHI C-2 est officiellement entré en service dans la Force d'autodéfense japonaise (JASDF) en mars 2016. Le JASDF exploite actuellement quatre C-2, mais devrait commander environ 60 appareils au total pour remplacer les anciens Kawasaki C-1 et Lockheed Martin C-130H.

Le Kawasaki C-2 :

Le Kawasaki C-2 est un avion de transport bi-moteur à longue portée, qui peut transporter des charges utiles lourdes telles que des hélicotpères Mitsubishi H-600, des blindés lourds et des batterries de missiles Patriot. Selon l’avionneur japonais, le C-2 peut transport des charges jusqu'à 120 tonnes. L’avion peut aisément voler des routes aériennes internationales. Le C-2 est alimenté par une paire de moteurs de turboréacteur General-Electric CF6-80C2K. Il dispose d'un système automatisé de chargement et déchargement pour réduire les charges de travail. Les pilotes dispsoent d’une avionique dotée d’un système tactique de gestion de vol, d'un système de navigation de haute précision et de système de d’autoprotection.

4235301.jpg

Photos : C-2 @Katsunori Kimura

 

 

06/04/2017

La Kawasaki C-2 prêt pour le service !

8976.jpg

Le nouvel avion de transport lourd japonais Kawasaki C-2 a atteint son dernier objectif de qualification en vue de son entrée en service. Le ministère de la Défense et Kawasaki Heavy Industries (KHI) prépare l’entré en service du nouvel avion.

Le 30 mars dernier, les trois premiers avions de série ont été réceptionné par la 3e Escadre de transport aérien tactique basé sur l’aéroport de Miho-Yonago. Au total se sont 60 appareils qui vinedront progressivement remplacer les Kawasaki C-1 et Hercules C-130 utilisé par les forces japonaises.

Le Kawasaki C-2 :

Le Kawasaki C-2 est un avion de transport bi-moteur à longue portée, qui peut transporter des charges utiles lourdes telles que des hélicotpères Mitsubishi H-600, des blindés lourds et des batterries de missiles Patriot. Selon l’avionneur japonais, le C-2 peut transport des charges de 126 tonnes métriques. L’avion peut aisément voler des routes aériennes internationales. Le C-2 est alimenté par une paire de moteurs de turboréacteur General-Electric CF6-80C2K. Il dispose d'un système automatisé de chargement et déchargement pour réduire les charges de travail. Les pilotes dispsoent d’une avionique dotée d’un système tactique de gestion de vol, d'un système de navigation de haute précision et de système de d’autoprotection.

5643.jpg

Photos : 1 Kawasaki C-2 @ KS SJST 2 Au sol @ Katsunori Kimura

 

12/03/2015

La marine japonaise a reçu son premier MCH-101 !

JMSDF_MCH-101_helicopter_with+ALMDS_(Small).jpg

 

 

 

Tokyo, La  marine de défense japonaise a reçu le premier exemplaire de l’hélicoptère AgustaWestland/Kawasaki Heavy Industries MCH-101 configuré pour le rôle de déminage aéroporté. Le MCH-101 est en fait un AW101 d’AgustaWestland produit sous licence par Kawasaki dans son usine de Gifu au Japon. 

 

Le MCH-101 dérivé de l’AW101 est une variante de lutte contre les mines doté du sonar Raytheon AN/AQS-24A. Ce système permet la détection de mines navales en profondeur. Ce système rapidement déployable fournit des images sonar en temps réel pour les opérateurs dans l'hélicoptère pour localiser, classer, marquer et enregistrer les mines en tant qu’objets et éléments de terrain sous-marins. L'hélicoptère tracte le système sous l'eau par un câble électromécanique de petit diamètre,un opérateur peut voir l'image sous-marine et identifier des objets sur un moniteur vidéo pendant l'enregistrement des données sur bandes numériques. Le système est couplé à l’AN/AES-1 ALMDS système électro-optique, qui permet la détection des mines en surface.  La complémentarité des deux systèmes  va permettre une détection complète des mines navales modernes.

 

L’AW101 : 

 

L’AgustaWestland AW101 tri-turbine est doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales, qui  vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récentes, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques, il est notamment capable de voler durant 30 minutes, après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.


AW1251_HRES.jpg


 

 

Photos : MCH-101 de la marine japonaise @ AgustaWestland