10/06/2018

Les Philippines désirent plus de FA-50 « Golden Eagle » !

2479650030.jpg

Les Philippines envisagent d'acquérir 12 appareils de combat et d'entraînement légers FA-50PH « Golden Eagle » de Korea Aerospace Industries (KAI). Ces appareils devant venir s’ajouter aux 12 machines déjà livrées.

Le secrétaire à la Défense, Delfin Lorenzana, aurait déclaré que le président du pays, Rodrigo Duterte, avait lui-même ordonné la passation de marché "quand il a vu l'efficacité du FA-50PH" dans la lutte contre les militants islamistes dans la ville de Marawi en 2017.

"Nous pouvons en acquérir 12 supplémentaires, mais cela dépend du type de construction que l'armée de l'air veut", a déclaré Lorenzana.

La Force aérienne des Philippines (PAF) a acquis ses 12 FA-50 actuels en 2014 pour environ 361 millions de dollars à l'époque. KAI a livré les deux premiers avions fin 2015, deux autres fin 2016 et le reste en 2017.

Le standard FA-50PH est la variante d'attaque légère du T-50 Supersonic école de KAI développé conjointement avec l’avionneur américain Lockheed-Martin. Les Philippines sont devenu le premier pays a exploiter cette variante de l’avion. Les FA-50PH philippins peuvent emporter un éventail d'armes jusqu'à 3500 kg, dont des bombes non guidées MK-82, les missiles air-air AIM-9 « Sidewinder » et le missile air-sol AGM-65 « Maverick ».

KAI T-50 « Golden Eagle » :

Le T-50 est un appareil école non armé, alors que le modèle FA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex. Le T-50 « Golden Eagle » et largement dérivé du Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose par contre d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’élément d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

Two More FA-50PH will be Arrived on March 29.gif

Photos :FA-50PH « Golden Eagle » philippins @ PAF

11/07/2017

KAI T-50 supplémentaires pour la Thaïlande !

323.jpg

Bangkok, le cabinet thaïlandais a approuvé l'achat de huit autres avions écoles KAI T-50 « Golden Eagle » qui viendront compléter les quatre appareils commandés en 2015.

Rappel :

La Royal Thai Air Force (RTAF) a opté pour son nouvel avion école avancé, avec le Korea Aerospace Industries (KAI) T-50E« Golden Eagle ». L’avion doit venir remplacer progressivement les Albatros L-39 dans un premier temps, puis les Alpha Jet acquis d’occasion auprès de l’Allemagne. A terme, se sont 24 appareils KAI T-50 qui seront commandés plusieurs tranches. Pour la RTAF, il s’agit notamment d’unifier la formation avancée avec un seul appareil et non deux comme aujourd’hui. 

 Le KAI T-50 : 

Le KAI T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspiré de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments, d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14'600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8'000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

345.jpg

Photos : 1 T-50 @ KianHong 2 T-50@ Hyuk Moon

 

13/09/2013

L’Indonésie reçoit ses T-50 Golden Eagle !

T50_3.jpg


 

 

JAKARTA, la Force aérienne indonésienne vient de réceptionner ses deux premiers avions écoles KAI T-50 «Golden Eagle». L’Indonésie avait choisi et commandé en 2011, pour 400 millions de dollars, 16 appareils écoles de type T-50i (pour indonésie), auprès du constructeur sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI), faisant de ce pays le premier client export de cet avion. Le prix de vente avait été jugé excessivement bradé à l’époque et cette vente s’était effectuée, suite à un accord, entre la République de Corée du Sud et l’Indonésie pour élargir la coopération économique et industrielle entre les deux nations.

 

Les deux avions sont arrivés à la base aérienne d’Iswahyudi dans l'est de Java le 11 septembre, après un vol de transfert au départ de l'usine de Sacheon de KAI, le 10 septembre.

 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle» est largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes. Les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’équipements américains, comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8’000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, trois pays ont commandés le T-50, L’Indonésie (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50.


 

kai_t-50_0.jpg


Photos : Le premier  KAI T-50I indonésien @ KAI