27/09/2017

Séoul désire plus de T-50 « Golden Eagle » !

2321.jpg

Séoul prépare l’acquisition d’un nouveau lot d’avions écoles T-50 auprès de Korean Aerospace Industries (KAI), afin de pouvoir tenir sa capacité de formation. En effet, un l’augmentation du besoin en nouveaux avions formateurs est nécessaire en raison de l’arrivée prochaine du Lockheed-Martin F-35 dans les années 2020 et plus tard, du futur avion de combat coréen KAI KFX.

Les acquisitions devraient débuter en 2019, selon le ministère coréen de la Défense, cependant, le nombre d'appareils n'est pour l'heure pas communiqué. Les nouveaux T-50 devraient prendre la relève des 36 avions formateurs Northrop F-5F en service au sein de la ROKAF.

Le KAI T-50 : 

Le KAI  T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

2d138lu.jpg

Photos : 1 T-50 de la ROKAF @ Darren Mottram 2 T-50 Golden Eagle@ KAI

20/12/2015

Présentation du T-50 en concours pour l’USAF !

yourfile.jpg

Korea Aerospace Industries (KAI) a révélé le prototype qui de l’avion école dérivé du T-50 qui entrera en compétition dans le cadre du programme « TX » du futur formateur de la prochaine génération de l'US Air Force.

Basé sur une cellule de T-50 école, le modèle destiné en cas de choix à l’USAF effectuera des tests au sol et en vol en 2016. Korea Aerospace Industries (KAI) prévoit de pouvoir présenter son aéronef pour les essais en vol aux Etats-Unis en 2017. L'avion dispose de plusieurs nouvelles fonctionnalités, y compris un grand affichage (DAL), des systèmes de formation intégrées, et une capacité de ravitaillement en vol.

Le KAI T-50 «Golden Eagle» : 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle» est largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes. Les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’équipements américains, comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8’000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, qautre pays ont commandés le T-50, L’Indonésie (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50 et la Thaïlande avec 4 exemplaires.

kai aerospace industries,kai t-50,programme tx us air force,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Programme TX :

Le programme TX prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans, soit près de 350 appareils écoles T-38 « Talon ». Les avionneurs en compétitions sont : Korea Aerospace Industries (KAI) associé avec Lockheed-Martin sur le T-50, Boeing et Saab avec un nouvel appareil, le M-346 d’Alenia Aermacchi, et le Bae Systems avec le Hawk T2.

 

yourfile-1.jpg

Photos : 1 & 3 Le KAI T-50 destiné au marché de l’USAF  2 Image de synthèse aux couleurs de l'USAF@ KAI

 

 

25/01/2015

Premier vol pour le «Surion» amphibie !

yourfile-1.jpg

 

Séoul, Korea Aerospace Industries (KAI) a effectué le vol inaugural d’une nouvelle version de son hélicoptère de KUH «Surion» optimisé pour les opérations d'assaut amphibie.Le «Surion» amphibie à volé durant 30 minutes avec deux pilotes d'essai et deux techniciens.

 

Cette nouvelle version de l’hélicoptère sud-coréen KUH «Surion» est optimisée pour la marine sud-coréenne et dispose d'un rotor principal pliable et d’un réservoir de carburant auxiliaire. L'hélicoptère a reçu également des flotteurs d'urgence qui peuvent être déployées en cas d'amerrissage forcé. Tout au long de l’année 2015, le « Surion»  amphibie sera testé dans une variété d'environnements, y compris le  froid et à bord des navires.

 

yourfile-2.jpg

 

Historique du KUH «Surion» :

 

Le programme coréen pour un hélicoptère multirôle (KMH) fut lancé le 12 mars 2004 avec comme objectif le développement d’un hélicoptère polyvalent entièrement Coréen. Compte tenu des besoins financiers énormes pour le développement d’une telle machine, le programme fut réorienté afin de répondre aux besoins utilitaires (KUH) de l’armée coréenne en priorité. 

Le second problème des coréens était de pouvoir compter sur la collaboration avec un constructeur étranger reconnu pour diminuer les risques industriels. La Corée lança le 15 avril 2005 un appel d’offre international pour permettre à un constructeur étranger d’intégrer le programme.  Plusieurs sociétés étrangères, telles que Boeing, Bell Helicopter, Sikorsky aux États-Unis, Eurocopter, AgustaWestland en Europe, une société russe ont répondu à l’offre.

Le 13 Décembre 2005 déjà, le gouvernement coréen a annoncé le choix d'Eurocopter comme partenaire principal de Korea Aerospace Industries (KAI) dans le programme KUH pour le développement du premier hélicoptère de transport militaire coréen.

 

En septembre 2013, les premiers KUH «Surion» ont été déployés au sein de l'école d'aviation de l'armée à Nonsan et déclarés opérationnels.

 

yourfile-3.jpg

 

 

 

Photos : KUH « Surion» en version amphibie @ KAI

26/01/2014

La Corée décidée à produire un avion de combat !

yourfile-1.jpg


 

Séoul, Korea Aerospace Industries (KAI) est décidé à produire un avion de combat indigène susceptible, d’entrer en service d’ici 2025. L’avion serait un monomoteur basé en grande partie sur des systèmes développés pour le T-50 «Golden Eagle».

 

Le programme KFX-GSC :

 

Au départ se sont deux projets qui avaient été étudiés, sous la dénomination «KFX», l’un prenait en compte un biréacteur et l’autre un monomoteur. Selon les dernières informations disponibles, la seconde solution, moins coûteuse serait donc retenue.

 

Selon les premières informations disponibles et les images de synthèses transmises par KAI, le projet KFX-GSX est un monoréacteur qui ressemblerait à s’y méprendre au F-35.

De là à penser que Lockheed-Martin, déjà présent dans la conception du T-50 est également partie prenante dans ce projet semble presque évident, en ce qui concerne la mise en forme des apports et le fuselage avant. Par contre, dans un but de simplification de l’avion, celui-ci ne reprendrait pas les baies d'armement internes.

KAI n'a pas précisé la motorisation de l’avion, mais une source prétend, qu'il est susceptible de nécessiter une puissance similaire au F-16. Donc deux motorisations pourraient correspondre avec le Pratt & Whitney F100 ou le General Electric F110.


 

wcd555.jpg


 

Rien n’est joué : 

 

Bien que le constructeur coréen KAI affiche une certaine sérénité dans le possible lancement de cet avion en collaboration avec Lockheed-Martin, il n’en reste pas moins que beaucoup d'incertitude subsiste aujourd’hui au sujet de ce programme. En effet, pour une telle réalisation, Séoul se fonde sur le transfert de technologie issue de l'acquisition des 60 Lockheed-Martin F-35, dans le but de développer des capacités de fabrication indigènes pour le programme KFX. Les retards accumulés dans le programme F-35, additionnés du fait que cette version de l’avion pourrait venir directement concurrencer le F-35 dans de futurs marchés, pose un réel problème en vue du développement de l’avion.

 

Le KFX-GSX : 

 

Dérivé directe du T-50 et du F-35, le KFX-GSX serait un avion multirôle doté d’une avionique nouvelle génération ne nécessitant pas de biplace (comme le F-22, F-35, T-50, Gripen E) l’avion offrirait une capacité de furtivité, mais de manière limitée, car l’ensemble des points de charges sont situés sous les ailes et le fuselage. L’avion serait doté d’un radar actif à balayage électronique (AESA).


 

rdn_4ffa27e5e1ac9.jpg


 

Photos : 1 Projet KFX-GSX 2 & 3  Planches de présentation @ KAI

 

 

 

21:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : kai aerospace industries, kfx-gsc |  Facebook | |

07/05/2013

Seconde commande pour le FA-50 !

kai aerospace industries,ka-50,seoul


 

 

SEOUL, KAI le constructeur coréen vient de recevoir une commande pour la production d’avions FA-50 pour un montant d’un milliard de dollars. Le nombre d’avion contenu dans cette commande est confidentiel. Les appareils seront devront être livré d’ici 2016.

 

Cette commande fait suite à celle de janvier 2012 qui comptait 20 FA-50 pour un coût estimé à 600 millions de dollars.

 

Le KAI FA-50 : 

 

Le FA-50 est un avion biplace d'attaque au sol doté d’un réacteur General-Electric F404-102 à double flux-produit  sous licence par Samsung Techwin. Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8000 heures de vol, le T-50 et le FA-50 atteignent la vitesse maximale de Mach 1,4.

La version du FA-50 se différencie par une capacité d’armement étendue soit : un canon General-Dynamic A-50 de 20mm en interne, l’appareil peut être doté de missiles  AIM-9 Sidewinder et AIM 120 AMRAAM ou des Python 5, d’AGM-65 «Maverick» et de lance-roquettes LOGIR. Il peut également emporter diverses bombes de types : GBU-58, MK-20,82,83,84.

En ce qui concerne l’avionique, le FA-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD et d'un système de manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique.


 

kai aerospace industries,ka-50,seoul


Photos : 1 KAI FA-50 2 Cockpit @ KAI Aerospace


22:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kai aerospace industries, ka-50, seoul |  Facebook | |