21/01/2018

Belgique, autorisation de vente et rapprochements industriels pour F-35 !

f-35a-lightning-ii-behind-the-sc-1280x768.jpg

Le département d'Etat américain a approuvé une éventuelle vente de 34 avions de combat Lockheed- Martin F-35A à la Belgique. Le contrat est estimé à 6,53 milliards de dollars.

Pour une telle vente à l’étranger, l’avionneur Lockheed-Martin a toujours besoin de l'approbation du Congrès, mais la bénédiction du Département d'Etat fait en sorte que Lockheed se rapproche un peu plus de son objectif de remplacer la flotte vieillissante de 59 F-16A/B en Belgique.

Le paquet d'exportation offert à la Belgique comprend 38 moteurs Pratt & Whitney F135, dont quatre pièces de rechange, ainsi que la gamme complète de systèmes de guerre et de commandement et de contrôle électroniques, ainsi que les services de soutien et de logistique «autonomes» de Lockheed-Martin.

Lockheed-Martin se rapproche de l’industrie belge :

Par ailleurs, l’avionneur américain vient d’annoncer qu’avec l'un de ses fournisseurs, ils conclueront dans les prochaines semaines deux accords avec l'industrie belge pour répondre aux préoccupations du gouvernement en vue d’obtenir une garantie économique en cas d'achat l’appareil. Afin de garantir un partenariat futur, Lockheed-Martin prépara donc un "Memoranda of Understanding" (MoU) avec acteurs de l'industrie aéronautique en Belgique.

Un second MoU sera signé le 29 janvier entre la société Belgian Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II. Les deux entreprises "réaffirmeront également leur partenariat croissant par la signature d'un Memorandum of Understanding, qui facilitera l'accès de BEC à de nouveaux marchés et aux technologies futures", conclut le communiqué.

On apprend également qu’un second accord devrait être signé le 29 janvier entre la société Belgian Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II. Les deux entreprises "réaffirmeront également leur partenariat croissant par la signature d'un Memorandum of Understanding, qui facilitera l'accès de BEC à de nouveaux marchés et aux technologies futures", conclut le communiqué.

 

f35hypox-1.jpg

Photos : Le F-35A @ Lockheed- Martin

 

 

03/11/2017

F-35 et maintenant des problèmes de corrosion !

2-7-1024x681.jpg

Le mauvais sort s’acharne un peu plus contre le F-35 de Lockheed-Martin qui a dû interrompre toutes les livraisons de F-35 pendant un mois après avoir découvert une corrosion excessive sur les fixations sous les panneaux de fuselage d'un F-35A. Cette découverte a été faite durant la maintenance d’un aéronef à Hill AFB dans l’Utah, a confirmé le département de la Défense cette semaine. Le Pentagone a temporairement suspendu les livraisons du Joint Strike Fighter du 21 septembre au 20 octobre.

Une enquête menée conjointement par le gouvernement et l'industriel a révélé que Lockheed n'avait pas appliqué d'apprêt pour prévenir la corrosion dans les trous de fixation d'une plaque de recouvrement en aluminium. Le problème ne présente aucun risque pour la sécurité de la flotte et n'affecte pas les opérations.

L’avionneur en collaboration avec les partenaires internationaux sont en train d'élaborer un plan pour inspecter les 250 F-35 déjà livrés et réparer les panneaux avec des fixations corrodées.

 

Photo : F-35C de l’US Navy@ USN

12/06/2017

Un nouveau problème pour les F-35 !

Cmq2FfeWgAA0_J5.jpg-large.jpeg

 

 

L'US Air Force (USAF) a annulé le 9 juin les opérations de vol des avions de combat Lockheed-Martin F-35A « Lightning II » Joint Strike Fighter (JSF) à Luke Air Force Base (AFB) en Arizona après une série de cinq incidents où les pilotes ont subi des symptômes semblables à ceux d'hypoxie, Selon une déclaration de service.

La porte-parole de la Force aérienne, Kiley Dougherty, a déclaré que le 9 juin, que la base comprend 55 F-35A et que les 25 sorties F-35A, ou les vols prévus. Les cinq incidents ont tous eu lieu depuis le 2 mai, selon Dougherty.

Le porte-parole de la Force aérienne, le colonel Patrick Ryder, a déclaré que le Bureau du programme conjoint F-35 (JPO) a mis au point une équipe d'action pour mieux comprendre le problème. Le service continuera avec les opérations de vol F-35 à partir du 12 juin, mais de manière limitées.

 

Photo : F-35 en vol @ USAF

11/01/2017

Des F-35B déployés au Japon !

1387008294.jpg

Le Corps des marines américain (USMC) a commencé à relocaliser des avions de combat Lockheed- Martin F-35B « Lightning II » Joint Strike Fighter (JSF) au Japon. Il s’agit du premier déploiement à l'étranger du nouvel avion de l’USMC.

Un nombre non révélé de F-35B appartenant à l'escadron d'attaque et de chasse maritime VMFA 121 « Green Knights » a quitté la station aéronautique du Corps des Marines (MCAS) de Yuma en Arizona pour le MCAS d’Iwakuni au Japon. Le déploiement du F-35B à Iwakuni marque une étape importante dans le programme de F-35B pour l'USMC et intervient six mois après que la capacité opérationnelle initiale (COI) a été déclarée en juillet 2015.

La VMFA 121 « Green Knights » est devenu le premier escadron opérationnel sur F-35B en novembre 2012, quand il a échangé ses Boeing F/A-18 « Hornet » le F-35B STOVL. En décembre 2015, l'unité a participé à l'exercice «Steel Knight» avec engagement de tirs en directs en collaboration avec des éléments aériens et terrestres au sein d’un large éventail d’exercices.

A noter, qu’il faudra attendre 2018 pour voir l’USMC engager ses premiers F-35B en déploiement maritimes opérationnels à bord de ses navires d'assaut amphibies.

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A).Cette variante du F-35 est celle qui sera livrée à l'US Marines Corps, et la Royal Air Force.

À la suite des premiers essais, Lockheed a annoncé que le F-35B ne décollerait verticalement qu'en configuration « lisse » (sans arme ou réservoir auxiliaire) et avec un minimum de carburant sur de courts déplacements, afin de se repositionner à un emplacement où il pourra décoller de manière plus conventionnelle (Short TakeOff). Lors des missions nécessitant des munitions ou du carburant pour obtenir une capacité opérationnelle, le F-35B devra être utilisé comme un avion STOL (Short Take Off/ Landing) avec le tremplin du bâtiment porteur.

Cependant, lors des essais d'évaluation effectués sur l’USS Wasp de la Navy, ont mis en évidence d'énormes problèmes de fiabilité, avec seulement deux à trois appareils disponible sur les six embarqués. Les logiciels doivent encore être modifié pour permettre à l'appareil d'emporter une caméra avec flux en diffusion continu, la capacité vision de nuit et surtout plus d'armement, en particulier un canon en nacelle. Le problème de résistance thermique des ponts d'envol sur les navires amphibies, a été résolu par l'usage de Thermion, une peinture appliquée au pistolet et à base de céramique et de poudre d'aluminium.

 

1841978860.3.jpg

Photos : F-35B de l’USMC @ USMC

 

24/08/2016

Le F-35 block 3F testé !

12187775_978952018817075_5150452574881133453_n.jpg

Lockheed-Martin vient de terminer une importante phase d’essais avec de l’armement et le nouveau logiciel block 3F. Au total se sont pas moins de douze types d’armes qui ont été être tirées avec l’appareil.

Des F-35 basé à Edward ont réalisé plusieurs séries de vol avec des tirs. Ceux-ci ont permis de valider la séparation avec l’avion avec précision. Une trentaine de systèmes d’arme comme le Raytheon AIM-120C7 « AMRAAM », des AIM-9X « Sidewinder » ainsi que des bombes Boeing JDAM (Joint Direct Attack Munition) ainsi que des bombes Paveway de divers calibres ont pu être tirées.

Cependant, les capacités offensives du F-35 sont encore restreintes et les livraisons de F-35 ayant une pleine capacité ne pourront pas être effectuées avant deux ans au minimum selon les responsables de Lockheed-Martin.

 

Photo : F-35A avec bombes Paveway et missiles AIM-9X @ Lockheed-Martin