03/01/2020

Vol inaugural pour le JF-17 BlockIII !

em3rob8uuamr9r1.jpg

Le premier prototype du JF-17 « Thunder » Block III a effectué son vol inaugural le 15 décembre dernier à Chengdu en Chine.  L’avion de combat conçu conjointement par la Chengdu Aircraft Corporation (CAC) chinoise et la Pakistan Aeronautical Complex (PAC) est en production dans les installations de la PAC à Kamra. C’est cette dernière qui produira l’appareil pour le Pakistan.

Le JF-17 « Thunder » Block III :

Le nouveau standard Block III comprend un affichage tête haute holographique grand angle Aurora EHUD-2, soit le même qu'utilisé dans le J-20 chinois. L’avion peut compter sur une nouvelle suite de guerre électronique intégrant un système d'avertissement d'approche de missile aéroporté S740 monté sur le J-10C chinois. Cette fois une sonde de ravitaillement en vol est installée d’origine et l'avion dispose de nouveaux phares d'atterrissage à LED.

En matière de détection, l’avion doit intégrer un nouveau radar à balayage électronique actif (AESA) fabriqué en Chine pour remplacer le radar multifonction à impulsions Doppler en bande X KLJ-7V2 à balayage mécanique. Deux systèmes sont possibles : le KLJ-7A du Nanjing Research Institute of Electronics Technology et le LKF601E du Leihua Electronic Technology Research Institute. Pour l’instant on ne sait pas lequel des deux sera choisi.

Le JF-17 Block III intègre un viseur de casque dont l’origine n’est pas encore confirmée. Selon certaines sources pakistanaises, l’avion devrait également être équipé d'un point dur de fuselage supplémentaire destiné à transporter une nacelle de ciblage WMD-7.

La Pakistan Air Force (PAF) devrait recevoir 50 JF-17 au nouveau standard Block III au rythme de 12 par an à partir de 2021.

Rappel :

La PAF utilise le JF-17 « Thunder » depuis 2011. Cinquante appareils du Block I ont été livrés avant que la production ne passe au Block II amélioré en décembre 2013. Les JF-17 au Block II disposent d’une avionique améliorée, une nouvelle liaison de données et des capacités de guerre électronique améliorées, ainsi qu'une capacité de transport d'armes accrue. À l'exception des 24 premiers, tous ont également intégré une capacité de ravitaillement en vol. Les livraisons de la variante Block II ont pris fin en juin 2019, date à laquelle la PAF avait équipé cinq escadrons JF-17 de première ligne.

 Le JF-17 a obtenu son premier contrat d'exportation pour le Myanmar (Ex Birmanie) en juin 2015. Le premier des 16 JF-17M (Myanmar) au Block II a effectué son premier vol à Chengdu le 13 juin 2017 et est entré en service en 2018.

Note : L’avion est nommé FC-1 « Xiaolong » en Chine, mais ne fait pas partie de l’inventaire de l'armée de l'air de l'Armée de libération du peuple (ALP).

23.jpeg

Photos : 1 JF-17 BlockIII @ CAC 2 Au retour de son premier vol @ Jack Sonbobo/ZRBImage

 

 

17/12/2019

La Force aérienne du Myanmar modernisée !

48388727_1932841373478103_2639767142995591168_o.jpg

La Force aérienne du Myanmar (MAF), vient de terminer sa plus grande mutation avec une modernisation en profondeur.  Lors d'une cérémonie tenue le 15 décembre dernier sur la base aérienne de Meiktila pour commémorer le 72e anniversaire de la fondation de l’Armée de l’air, le commandant en chef de l'armée du Myanmar (Tatmadaw), le général de division Min Aung Hlaing, a salué la mise en service de nouveaux appareils, tels que les JF-17 « Thunder », Yak-130 et Mi-35P.

48382222_1932841253478115_535227189361115136_o.jpg

La Force aérienne du Myanmar (ex Birmanie) a reçu ses 10 premiers avions de combat JF-17M « Thunder » sur un total de 16 appareils commandés en 2015 sur un contrat d’une valeur de 560 millions de dollars. Le JF-17 « Thunder » vient épauler progressivement les MiG-29SM modernisés de l’armée de l’air. Une seconde commande n’est déjà pas exclue d’ici 2020 pour venir remplacer les F-7M, FT-7 et A-5IIKM chinois vieillissant. Le JF-17M « Thunder » Block II destiné au Myanmar a effectué ses vols de qualification en 2017, il s’agit de la même version utilisée par le Pakistan. Les JF-17M devraient être principalement affectés aux missions de l’appui aérien rapproché. Le Myanmar a été le premier pays à acheter le JF-17 pour remplacer sa force de combat vieillissante composée de 24 chasseurs J-7 vieillissants et de 16 avions d’attaque au sol A-5IIK.

Dcgy8xjX4AEck0A-696x392.jpg

En parallèle à l’entrée ne service du JF-17, la MAF a commencé à réceptionner un nouvel avion école, le Yakovlev YAK-130. Le premier lot de trois avions d'entraînement avancé Yak-130 a été livré à la République de l'Union du Myanmar en 2016. Le contrat avait été conclu en 2015. En 2017, le pays a passé commande pour un lot supplémentaire d’avions d’entraînement avancé Yak-130 (nombre non divulgué). Les nouveaux appareils ont été livrés dès 2018.

En 2016 toujours, la MAF a signé un contrat avec Russian Helicopters pour la modernisation de 50 hélicoptères Mil Mi-25P au standard 35P. La principale différence entre les deux versions 24P/Mi-35P concerne la capacité d'attaque nocturne avec un système FLIR Zarevo, d'un nouveau système d'arme BREO-24 et d'une nouvelle avionique. Le Mi-35P peut être armé des missiles anti-char « Ataka » et de roquettes de 122mm S-13 et d'un canon bitube GSh-30K de 30mm.

2945309880.jpg

Le MAF dispose d’un effectif de 112 chasseurs, environ 80 avions d’entraînement, 25 avions de transport et environ 140 hélicoptères.

Photos : 1 & 2 JF-17 Thunder 3 YAK-130 4 Mi-35P @ MAF

12/03/2019

Le JF-17 « Thunder » BlockIII se précise !

JF17.jpg

Le nouveau standard BlockIII de l’avion de combat sino-pakistanais JF-17 « Thunder » est entré en développement selon son concepteur Yang Wei. Ce nouveau standard verra la capacité de guerre informatisée du JF-17 et ses armes améliorées.

"Tous les travaux connexes sont en cours", a déclaré M. Yang lors d'une conférence de presse réunissant des législateurs et des conseillers politiques chinois dans le domaine de l'aviation, a rapporté le journal China Aviation News.

Radar AESA :

La conférence de presse a également permis de confirmer que le JF-17 sera doté d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) produit à Nanjing capable de collecter plus d'informations au combat, permettant à l'avion de combat d’engager des cibles plus éloignées et simultanées. Un système d'affichage et de visée monté sur le casque devrait venir compléter le tout. 

Le Pakistan, principal utilisateur du JF-17, pourrait également partager des informations entre le chasseur et d'autres plates-formes, tirant parti de l'ensemble du système de combat pour se défendre efficacement contre des adversaires puissants comme l'Inde.

Normalement la version pakistanaise BlockIII sera produite de manière indigène. On attend le premier prototype pour 2020.

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est cofinancé par le Pakistan et produit par  Pakistan Comlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend un canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois. La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.

Le Myanmar et le Nigéria sont les deux clients de l’avion à l'exportation.

Pakistan_JF-17_(modified).jpg

Photos : JF-17 pakistanais @Weimeng

03/11/2018

Le JF-17 « Thunder » entre en service au Myanmar !

DIKtJdZXsAE_UhK.jpg

La Force aérienne du Myanmar (ex Birmanie) a reçu ses 6 premiers avions de combat JF-17M « Thunder » sur un total de 16 appareils commandés en 2015 sur un contrat d’une valeur de 560 millions de dollars. Le JF-17 « Thunder » viendra épauler progressivement les MiG-29SM modernisés de l’armée de l’air du Myanmar. Une seconde commande n’est déjà pas exclue d’ici 2020 pour venir remplacer les F-7M, FT-7 et A-5IIKM chinois vieillissant.

Le JF-17M « Thunder » Block II destiné au Myanmar a ffectué ses vols de qualification en 2017, il s’agir de la même version utilisée par le Pakistan. La Force aérienne du Myanmar (MAF) va faire peau neuve et aussi rationaliser sa flotte. Les JF-17M devraient être principalement affectés aux missions de l’appui aérien rapproché. Le Myanmar est le premier pays à acheter le JF-17 pour remplacer sa force de combat vieillissante composée de 24 chasseurs J-7 vieillissants et de 16 avions d’attaque au sol A-5IIK.

Le MAF dispose d’un effectif de 112 chasseurs, environ 80 avions d’entraînement, 25 avions de transport et environ 140 hélicoptères.

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est co-financé par le Pakistan et produit par  PakistanComlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôles d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend un canon GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 et PL-12/SD-10 chinois.

345190093.jpg

Photos :JF-17 « Thunder » Block II de la MAF @ZRB

 

02/04/2018

Radar AESA pour le JF-17 !

23.jpg

Le 1er avril étant derrière nous, je vous propose de revenir à des nouvelles plus sérieuses. L’association sino-pakistanaise entre le constructeur d’Etat chinois AVIC en collaboration avec PakistanComlex (PAC) annonce la réalisation du JF-17 Block III, soit une version dotée d’un radar à balayage électronique AESA.

Radar chinois :

Pour venir équiper le JF-17, l'Institut de recherche en technologie électronique de Nanjing (NRIET) a développé le radar à balayage électronique (AES) KLJ-7A. Une maquette du KLJ-7A a été exposée par China Electronics Technology Group lors du salon aéronautique de Zhuhai en 2016 déjà.

Le radar AESA chinois est capable de suivre des dizaines de cibles et d'engager plusieurs d'entre elles simultanément, ainsi que d'avoir une bonne capacité de résistance au brouillage. Le KLJ-7A dispose de 1'000 émetteurs et récepteurs T/R, avec probablement 11 modes de fonctionnements avec une portée estimée à 170 km pour des cibles de 5 m² de SER.

Le remplacement du radar KLJ-7 à balayage mécanique de l'avion par un ensemble de type AESA est un élément clé de la configuration du Block III du JF-17, qui comprend également un poste de pilotage mis à jour et une meilleure avionique. Le radar pourrait également être utilisé pour améliorer les aéronefs en service dans la configuration des Block I et II.

L'ajout du radar AESA devrait stimuler les perspectives d'exportation de l’avion. Bien que le Pakistan et la société d'exportation chinoise CATIC aient activement promu le JF-17 sur le marché international pendant des années, le succès reste très limité pour l’instant.

45.jpg

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est cofinancé par le Pakistan et produit par  Pakistan Comlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend un canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3’700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 et PL-12/SD-10 chinois.

Photos : 1 JF-17 @ Hamid Faraz 2 le radar AESA KLJ-7A @ NRIET