19/12/2016

Premier vol pour le Gulfstream G600 !

webg600_73001_first_flight_12.17.16_0.jpg

Le nouveau G600 d'affaires de Gulfstream a fait son premier vol ce samedi. Le constructeur américain a livré deux autres avions de test G600 dans son centre d'essai en vol. Ceux-ci feront leurs premeirs vols début de 2017.

Le premier avion d'essai a décollé du siège de Gulfstream à l'aéroport international de Savannah-Hilton Head à 13H50 et a volé pendant 2 heures et 53 minutes. Les pilotes d’essai Scott Martin et Todd Abler étaient accompagnés de l'ingénieur d'essai en vol Nathaniel Rutland.

Ce premier G600 va suivre le programme de test en vol similaire à celui de son petit frère le G500, avec lequel il partage un haut degré d'uniformité technique. Gulfstream a réalisé plus de 57’000 heures d'essais en laboratoire au sol pour les deux nouveaux modèles.

Le G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manche de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

En matière de cabine le G600 offrir un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds ( 15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur la terre ferme  à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de renouveler l’air toutes les deux minutes. L’avion est propulsé par une paire de turboréacteurs  PW815GA Pratt & Whitney Canada de 15,680 livres.

La cabine du G600, peut inclure quatre zones distinctes pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers (avec un logement pour 9). Comme le G500, il dispose de 14 grandes fenêtres offrant beaucoup de lumière naturelle et des vues panoramiques.

 

2478255484.jpg

Photos : 1 premier vol du G600 2 Intérieur @ Gulfstream

14/03/2016

La gamme Falcon leader en Inde !

unnamed.jpg

Le 16 mars prochain, se sera l’ouverture de l’édition 2016 du salon India Aviation Exhibition and Conference qui se tiendra sur l’aéroport d’Hyderabad Begumpet. L’occasion pour la division des jets d’affaires de Dassault de présenter sa nouvelle gamme.

Rester le leader :

Pour Dassault Aviation cet événement aéronautique est l’occasion maintenir sa position de leader du marché indien pour les aéronefs à grande cabine et à longue portée. Avec 22 avions actuellement en service et plusieurs autres en commande, l’avionneur français tient en Inde une position qui le place devant ses concurrents Gulfstream et Bombardier.

Réseau de soutien renforcé :

Pour maintenir sa position Dassault a également continué à renforcer sa présence sur le soutien régional. L'année dernière, la société a ouvert un nouveau bureau à Bangalore et a autorisé la société Ligare Engineering, une division de Ligare Voyages, à fournir le service AOG Level Maintenance pour le Falcon 7X à son centre de service Delhi.

L’avionneur français avait déjà des accords avec la société Service Center pour le Falcon 2000, et Air Works India, pour le Falcon 900EX / LX. Ces deux opérations sont situés à Mumbai et soutenu par des installations satellites à travers le pays.

Les 7X et 8X :

La majorité des nouvelles commandes de Falcon en Inde sont obtenues avec les modèles Falcon 7X et le Falcon 8X. Il faudra également compter avec le tout nouveau Flacon 5X, bien que la certification des moteurs SNECMA Silvercrest n’est pas attendue avant 2018 et ne permettra pas de livraison avant 2020.

unnamed-1.jpg

 

Photos : le Falcon 8X @ Dassault Aviation

19/02/2016

La gamme Falcon bien placée en Asie-Pacifique !

Falcon Family.jpg

Salon aéronautique de Singapour, Dassault Aviation présente actuellement le haut de gamme de sa famille d’avions «Falcon». Avec 20% du marché Asie-Pacifique, l’avionneur français dispose d’une excellente base dans la région, qui continue de se développer. Mais la concurrence est rude sur ce secteur. L’occasion pour l’avionneur de faire valoir le potentiel de la dernière génération de jets de la famille « Falcon ».

A ce jour, un peu plus d’une centaine de jets de la famille « Falcon » sont actuellement en opération dans la région Asie-Pacifique. Dernièrement, Dassault Aviation à renforcer sa capacité de maintenance à travers son réseau de soutien avec de nombreux investissements à Beijing et Singapour.

Quatre appareils à la conquête du secteur :

Pour répondre aux besoins du marché dans la région, Dassault Aviation compte s’appuyer sur quatre appareils de la gamme « Falcon », il s’agit des Falcon 900LX, Falcon 2000LXS, Falcon 7X et le Falcon 8X, soit une gamme complète, susceptible de répondre à l’ensemble de la demande dans la région.

 

Le Falcon 900LX :

3_062_falcon900lx_2010-05.jpg

Le Falcon 900LX, dont la vaste cabine est basée sur celle du Falcon 900EX, offre des performances techniques et économiques supérieures. Il consomme 35 à 40 % de carburant en moins que les autres avions de sa catégorie, grâce à des structures allégées ultramodernes, une voilure extrêmement efficace et des ailettes marginales « Blended Winglets ». A pleine charge au décollage, le Falcon 900LX est capable de monter au niveau de vol FL390 (39 000 ft / 11 900 m) en seulement 20 minutes. Le nouveau Falcon 900LX offre le même niveau d’espace et de silence que la cabine du 900EX, tout en pouvant relier des paires de villes plus distantes. Le 900LX pourra ainsi assurer des trajets comme New York-Moscou, Paris-Pékin et Mumbai-Londres. Le Falcon 900LX est livré en série équipé du poste de pilotage EASy  qui a été conçu pour alléger la charge de travail des pilotes et améliorer leur coordination par une « conscience situationnelle » accrue dans le poste de pilotage. Aujourd’hui, près de 400 avions équipés du cockpit EASy sont en service à travers le monde.

Le Falcon 900LX est équipé de trois réacteurs Honeywell TFE731-60, qui délivrent chacun une poussée de 5000 lb (ISA + 17 °C), contribuant ainsi aux faibles niveaux record de consommation carburant et de coût d’exploitation. Les réacteurs Honeywell TFE731-6.

Le Falcon 2000LXS :

071_Falcon2000LXS_2012DVD39LR.jpg

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offre une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie. 
A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS peut parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS peut se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur. Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur. L’avion est livré en standard avec le nouveau système multimédia FalconCabin HD+, dont la qualité et l’ergonomie constitue une nouvelle référence pour la marque. Ce système offre des écrans hautes définition jusqu’à 22 pouces et des fonctions contrôlables à distance depuis un  iPod Touch» ou un «iPhone». Une application spéciale permet aux passagers de contrôler tous les éléments de leur environnement comme l’éclairage ou la température de la cabine. Le système de téléphonie par satellite AirCell Axxess II est également proposé en standard à bord du Falcon 2000LXS. 

Le Falcon 7X :

439.jpg

Le Falcon 7X doit son succès à sa flexibilité et son faible coût d'exploitation et ses technologies d'avant garde. Le Falcon 7X a été le premier avion d'affaires entièrement conçu dans un environnement numérique et équipé de commandes de vol numériques. Le Falcon 7X offre une consommation inférieure de 15 à 30 % de carburant de moins que les appareils concurrents, ce qui en réduit sensiblement le coût d'exploitation. Sa configuration tri-réacteurs l'autorise à suivre des routes plus directes au-dessus des océans et ainsi de raccourcir les distances, garantissant une économie de temps et de carburant  sur les longues liaisons transatlantiques et transpacifiques.

Le Falcon 7X vole plus vite, seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km), lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80. Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres.

Le Falcon 8X :

4738.jpg

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de «galley» sont disponibles, dont deux offrants un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes, en  arrière de la cabine, pourra également accueillir une douche en option.

 Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 particulièrement efficace en économie de carburant et permettra de réduire les coûts d’exploitation.

 Le 8X sera doté d'une panoplie de systèmes de bord innovant, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné équipé en option d'un affichage tête haute (HUD), combinant les modes de vision infrarouge et synthétique. Les premières livraisons devraient intervenir au second semestre 2016.

 

Photos : 1 Falcon 7X, 2000LXS et 900LX 2 Falcon 900LX 3 Falcon 2000LXS 4 Falcon 7X 5 Falcon 8X @ Dassault aviation

 

 

29/04/2015

MexJet met en ligne le Learjet 75 !

 

800px-Learjet_75_N446LJ_at_PRG_01.jpg

 

Mexico, Aerolíneas Ejecutivas (ALE) a présenté sa nouvelle flotte de six avions d’affaires Learjet 75 conjointement avec le fabricant d’avions canadien Bombardier. L’événement a eu lieu au hangar et aux installations d'ALE à l’Aéroport international de Toluca. Les avions peuvent être nolisés dès maintenant et ils seront exploités par la flotte MexJet d’ALE.

 

Avec l’ajout des appareils Learjet 75, Aerolíneas Ejecutivas, une société ayant 47 années d’expérience dans la prestation de services de premier ordre, a réaffirmé son engagement au Mexique et à ses clients en offrant les plus récents produits aéronautiques et en respectant les normes de sécurité les plus élevées.

 

Les clients du programme MexJet auront désormais accès à des avions Learjet 75 dans la flotte d’ALE. Ces avions seront disponibles toute l’année, pour des liaisons directes, des itinéraires multiples et des vols aller.

 

Le Learjet  75 :

 

 

 

Bombardier-Lear-75-Flight-Deck.jpg

 

Le Learjet 75 offre des performances accrues grâce à la poussée augmentée d’un moteur Honeywell amélioré, qui lui permet d’être plus performant que son prédécesseur sur le plan de la longueur de piste au décollage. Le nouveau système avionique contribue à réduire la masse et les nouvelles ailettes de bout d’aile inclinées améliorent l’efficacité aérodynamique.

 

Le nouvel intérieur de l’avion Learjet 75 comprend un confort et un style amélioré des fauteuils, un office spacieux pour optimiser les opérations de commissariat, de l’espace de travail et de rangement et une soute à bagages généreuse. Le système de gestion cabine comprend des écrans tactiles individuels avec commande complète de l’audio et de la vidéo. Les options de connectivité évoluées de l’avion Learjet 75 assurent de très hauts niveaux de commodité.

 


 

bombardier,learjet 75,mexjet,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,jets d'affaires


Véritable percée dans l’aviation d’affaires, le poste de pilotage Bombardier Vision est conçu pour offrir une expérience de pilotage entièrement nouvelle. En combinant ce qui se fait de mieux comme nouveautés technologiques de pointe à un design supérieur, il offre aux pilotes des biréacteurs Learjet 75 de Bombardier un niveau sans précédent de contrôle et de confort. Le poste de pilotage Bombardier Vision de l’appareil Learjet 75 est doté de la suite avionique numérique pleinement intégrée G5000 de Garmin, dotée d’une technologie de pointe et de l’une des interfaces équipage les plus intuitives sur le marché.

 

Avec une autonomie maximale de ‘ 000 milles marins à une vitesse de croisière allant jusqu’à Mach 0,75, l’avion Learjet 75 peut transporter quatre passagers et deux membres d’équipage sans escale de Toluca à Toronto et de Houston à San Juan.

 

 

Bombardier-Lear-75-Interior.jpg

 

 

Photos : 1 Learjet 75 @ Pavel Grischki 2 Cockpit 3 les Learjet 75 aux couleurs de MexJet 4 Intérieur @Bombardier

 

27/03/2015

Premier Learjet 75 en Pologne !

 

800px-Learjet_75_N446LJ_at_PRG_01.jpg

 

Bombardiera annoncé qu’elle avait livré le premier Learjet 75 à un client basé en Pologne, qui préfère garder l’anonymat, après l’homologation de l’avion par les autorités de l’aviation civile de ce pays.

 

« La tradition de Learjet s’étend sur plus de 50 ans et demeure la norme des avions d’affaires hautement performants », a déclaré Valeria Kolyuchaya, vice-présidente régionale des Ventes, Europe de l’Est, Russie et Communauté des États indépendants (CÉI), de Bombardier Avions d’affaires. « Nous sommes convaincus que l’avion Learjet 75 procurera à ses clients de Pologne une expérience qui dépasse toutes les attentes. »

 

Le Learjet 75 :

 

Le Learjet 75 est issus de la longue famille « Learjet », il offre des fauteuils au confort et au style améliorés, un système de gestion cabine avec écrans tactiles individuels à contrôle audio-vidéo complet, un éclairage à DEL dans tout l’avion, une soute à bagages généreuse et une office spacieuse pour optimiser les opérations de commissariat, l’espace de travail et le rangement. Avec une autonomie maximale de plus de 2 000 milles marins (3 700 km) à des vitesses de croisière allant jusqu’à Mach 0,76*, l’avion Learjet 75 peut transporter quatre passagers et deux membres d’équipage sans escale de Varsovie à Lisbonne et de Munich au Caire.

 

Photo : Learjet 75 @ Pawel Wrabeck