05/02/2019

Boeing devient partenaire de l’Aerion AS2 !

960x0.jpg

L’avionneur américain a rejoint Boeing a annoncé aujourd'hui un partenariat avec la société Aerion en vue de contruire le futur avion supersonique AS2 en remplacement de Lockheed-Martin qui quitte l'aventure.

Départ de Lockheed-Martin :

En janvier 2017, Lockheed-Martin avait déjà fait le pas en vue de la préparation d’un mémorandum d'accord pour définir un processus formel et contrôlé pour explorer la faisabilité d'un partenariat de développement du premier avion d'affaires supersonique au monde, l'Aerion AS2. Mais l’avionneur Lockheed-Martin et Aerion ont rompu les discussions sans autre explications

Selon les dirigeants d’Aerion, le changement de partenaire n’aura pas d’impact sur la conception de l’avion. Dans le cadre de l’arrivée de Boeing, l’avionneur a fait un investissement important au sein du groupe  Aerion pour accélérer le développement de la technologie et la conception des avions.Boeing fournira l'ingénierie, la fabrication et des ressources pour les essais en vol.

Aerion Corporation :


Aerion Corporation de Reno, Nevada, a été créée en 2003 pour introduire une nouvelle ère de vol supersonique pratique et efficace. En plus d'une décennie, Aerion a développé et démontré une technologie d'aile avancée en collaboration avec la NASA et d'autres institutions aéronautiques de premier plan. Cette recherche comprend des travaux révolutionnaires sur le flux laminaire naturel supersonique, la technologie clé qui sous-tend le biréacteur d'affaires AS2.

On s'attend à ce que l'AS2 avec 12 passagers vole à une vitesse maximale de Mach 1,4 au-dessus de l'eau et, lorsque cela est autorisé par la réglementation, à des vitesses proches de Mach 1,2. Grâce à son aile à flux laminaire naturel supersonique unique, l'avion devrait atteindre une longue portée soit permettre une liaison Los Angeles à Paris et une efficacité à des vitesses supersoniques et subsoniques qui réduiront par exemple de trois heures les trajets transatlantiques, permettant aux chefs d'entreprise de faire un aller-retour entre New York et Londres en un jour.

En novembre 2015, Aerion a annoncé une commande de flotte de l'opérateur de flotte d'avions fractionnés Flexjet pour 20 avions AS2. Aerion prévoit le premier vol de l'AS2 en 2023 et sa certification en 2025.

Aerion_AS2_BlueSky_LR.jpg

Photos :projet Aerion AS2

 

22/01/2019

Record de vol avec du biocarburant !

 

biofuel,biokérosène,gulfstream,g280,écologie et aviation,climat,biocarburant,aviation d'affaires,nbaa,ebace,jet privés,bizjet,les nouvelles de l'aviation

La gamme d’avions d’affaires Gulfstream est une habituée des records de vol. Le dernier en date est l’œuvre du petit dernier le G280 qui vient d’établir un record entre les villes de Savannah et Van Nuys  avec du biocarburant alternatif «  Sustainable Alternative Jetfuel » (SAJF). Le Gulfstream G280 a parcouru une distance de 2’243 nm en 4 heures et 49 minutes à une vitesse moyenne de Mach 0,85 avec une vitesse sol de 465,35 nœuds malgré des vents contraires moyens de 76 nœuds.

Selon l’avionneur  Gulfstream, le vol de démonstration à destination de Van Nuys faisait partie de la réaffirmation par la société de son engagement de longue date en faveur du développement durable. En effet, la société Gulfstream est impliquée dans la SAJF depuis juin 2011, date à laquelle un Gulfstream G450 est devenu le premier avion d'affaires à traverser l'Atlantique à utiliser un mélange de biocarburant.

Les essais en vol avec des aéronefs de la famille Gulfstream ont déjà permis de parcourir près de 700’000 nm avec du carburant de type SAFJ et permis d’économiser plus de 750 tonnes de dioxyde de carbone. La société continue d’étendre son utilisation, avec l’intention de commencer à proposer cette année du SAFJ aux clients utilisant ses installations de Long Beach, en Californie, ainsi qu’à l’utiliser pour ses vols complets au départ de l’aéroport de Long Beach. Gulfstream utilise un mélange 30/70 de SAJF et de Jet-A dans ses opérations à Savannah depuis 2016.

Le record effectué est le 64ème pour le G280, est en attente d’approbation par la US National Aeronautic Association. Dès qu’il l’aura reçu, celui-ci sera envoyé à la Fédération Aéronautique Internationale en Suisse pour une reconnaissance mondiale.

Le Gulfstream G280 :

La nouvelle machine de Gulfstream est développée en étroite collaboration avec Israel Aircraft Industries (IAI). Le G280 de Gulfstream est situé dans une fourchette de prix de 24 millions de dollars.

Le G280 bénéficie d'une supériorité dans tous les domaines de sa catégorie taille moyenne des avions d'affaires. Elle englobe une performance exceptionnelle alliant le confort et la technologie de pointe devenir l’appareil  «best-in-class».

Le G280 possède la grande vitesse de croisière de sa catégorie des biréacteurs d'affaires et ceci grâce au nouveau dessin d’aile adapté aux hautes vitesses ainsi que sa motorisation avec deux réacteurs Honeywell HTF7250G.

Avec la cabine la plus spacieuse de sa catégorie, qui permet accueillir jusqu'à dix passagers dans deux aires de repos. La grande cuisine et l’accès en vol aux bagages offre un hébergement particulièrement apprécié des passagers. Le nouveau système de pressurisation de type 100 % d'air frais donne la sensation d’un vol à faible altitude. Une cabine silencieuse et de grandes fenêtres réduisent également la sensation de fatigue.

Le G280 dispose d’un cockpit ™ PlaneView280  qui reprend la philosophie des modèles G350 à G650. Ce poste de pilotage avancé améliore la sécurité grâce à la réduction de la charge du pilote et permet une meilleure connaissance de la situation. La sécurité lors des opérations de faible visibilité peut être encore améliorée avec l'option d’un HUD «Heads-Up», l’avion dispose également de systèmes de guidage et des systèmes de vision améliorée (EVS II). L'introduction de l'auto-freinage est une première et permet de renforcer la sécurité, tout en  améliorant le confort des passagers avec une réduction significative de l'usure des freins.

biofuel,biokérosène,gulfstream,g280,écologie et aviation,climat,biocarburant,aviation d'affaires,nbaa,ebace,jet privés,bizjet,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 G280 2 Cockpit @ Gulfstream

19/09/2018

Jetfly réceptionne son premier PC-24 !

IMG_1680.JPG

Jetfly, un opérateur d’avions en copropriété, a pris livraison de son premier jet Pilatus PC-24 «  Super Versatile Jet  lors d'une cérémonie de passation de pouvoir le 17 septembre 2018. Le PC-24 portant le numéro de série 111 est le premier des quatre Jets « Super Versatile » destinés à être utilisés au chez Jetfly.

Cédric Lescop et Maxime Bouchard, administrateurs de Jetfly, ont pris livraison du premier PC-24 de la société. Ignaz Gretener, vice-président de l'aviation générale chez Pilatus, a présenté les clés du PC-24. Jetfly a nommé Philippe Starck, le célèbre designer français, pour s'occuper de la livrée et de l’intérieur.

"Aujourd'hui est une journée vraiment excitante pour nous", a déclaré Cédric Lescop avec un enthousiasme évident. «Nous sommes très heureux de recevoir enfin notre PC-24. Ce premier Super Versatile Jet «Made in Switzerland» sera un ajout précieux à notre offre existante. Le PC-24 est un avion extraordinaire que nos clients attendent avec impatience. ”

Avantages du PC-24

Jetfly exploite 22 PC-12 et prévoit de déployer le PC-24 en parallèle afin d’élargir sa gamme actuelle de services. Jetfly utilisera le  « Super Versatile Jet » pour fournir à ses clients un moyen rapide, sûr et simple de se rendre à destination. En plus d'une cabine plus grande et d'une plus grande vitesse, les clients de Jetfly apprécieront également les autres avantages du PC-24, tels que la grande porte cargo qui est fournie en standard et la possibilité d'utiliser des pistes très courtes.

A propos de Jetfly

Fondée en 1999, les clients de Jetfly possèdent chacun une part dans un avion, ce qui leur permet de louer, à leur gré, un avion à usage privé ou professionnel. La société a opté dès le départ pour les avions Pilatus.  Jetfly exploite désormais 22 PC-12, la plus grande flotte de PC-12 en Europe. À l'avenir, il y aura quatre PC-24 à la disposition des clients. Jetfly est basée au Luxembourg et emploie 160 personnes.

A propos du Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse dont l'intérieur peut être facilement adapté aux besoins du personnel. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en tant que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un « Super Jet Polyvalent », un avion conçu pour répondre à une grande variété de missions.

Quelques chiffres :

A ce jour, le PC-24 a déjà accumulé plus de 80 ventes, soit les trois premières années de production de l’avion. Pilatus va livrer en 2018 un total de 23 PC-24. Cela comprend une version exécutive pour Jetfly et le gouvernement suisse, et une version EVASAN pour le Royal Flying Doctor Service de l'Australie. Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

IMG_1681.JPG

Photos : Le premier PC-24 de Jetfly @ Pilatus Aircraft

08/09/2018

Mise à jour de l’avionique des Learjet 70/75 !

 

learjet-75-1024x460.jpg

 

Bombardier Avions d’affaires et Garmin ont annoncé une importante mise à niveau avionique pour le poste de pilotage Bombardier Vision à bord des avions Learjet 75 et Learjet 70, déjà dotés de l’un des postes de pilotage les plus généreux et les plus évolués de leur catégorie, propulsée par la suite avionique Garmin G5000. La mise à niveau, aujourd’hui en cours d’essai en vol, améliorera les capacités des avions en permettant aux clients d’accéder aux itinéraires les plus favorables, tout en ouvrant la voie aux améliorations technologiques futures.

La mise à niveau de la suite avionique Garmin G5000 du poste de pilotage Bombardier Vision apportera des améliorations sur le plan de la réduction de la charge de travail, notamment pour la montée, le régime croisière et la navigation verticale en descente, facilitera les calculs de performance au décollage et à l’arrivée, et plus encore. De plus, le système de navigation aérienne futur (FANS) 1/A+, qui permettra aux clients d’accéder aux itinéraires les plus efficaces et les plus favorables, sera offert en option. Cela permettra aux avions d’être prêts à répondre aux exigences d’espace aérien modernisées et assurera des gains d’efficacité qui devraient réduire les coûts d’exploitation directs.

Learjet 70 :  Le Learjet 70 est la plateforme de biréacteurs légers intermédiaires. Cet avion offre un vol en douceur, une fiabilité et des performances supérieures, et sa cabine est conçue pour le plus grand confort possible, accueillant aisément six passagers et deux membres d’équipage.

Le Learjet 75 : Faisant partie de la gamme bien établie des avions Learjet, le Learjet 75 est leproduit phare de sa catégorie, qui continue de fixer la norme en intégrant des caractéristiques d’avion à réaction à large fuselage à une plateforme d’avion léger. Cet avion est le seul biréacteur d’affaires de sa catégorie à être doté d’une configuration de huit fauteuils club doubles et d’un plancher plat dans toute la cabine, offrant un vol en douceur et le confort ultime.

learjet75fd_web.jpg

Photos : 1 Learjet 75 Cockpit Garmin 5000 @ Bombardier

 

16/06/2018

Phase finale pour le Global 7500 !

original.jpeg

Présenté en grande première lors du salon aéronautique EBACE de Genève en mai dernier, le Global 7500 a rejoint les installations de Bombardier à Montréal où le travail de finition de haute précision est effectué sur ce biréacteur phare de l’industrie. Les travailleurs qualifiés du Centre d’excellence de Bombardier situé à Dorval (Québec) ont commencé à construire et assembler des ensembles de mobiliers intérieurs incluant les cuisines, des lits pour les chambres, des meubles de salle à manger et des fauteuils « Nuage » pour de nombreux avions de clients depuis l’inauguration du centre à la fin de 2017.

« Alors que l’avion Global 7500 continue de progresser vers son entrée en service, nous sommes absolument enchantés d’accueillir le premier avion de série dans nos installations de Montréal », a déclaré David Coleal, président, Bombardier Avions d’affaires. « Le travail de finition intérieure de l’avion Global 7500 exige du savoir-faire et une technologie de pointe. Bombardier Avions d’affaires propulse son expertise de calibre mondial grâce à une nouvelle procédure modulaire de finition mettant à profit un banc d’essai avancé pour veiller à ce que tous les avions destinés aux clients dépassent les attentes sur tous les plans. »

Dans le cadre du programme de développement, les aménagements intérieurs sont validés au sol sur un banc d’essai Bombardier unique qui reproduit les conditions de vol selon les mouvements de la cellule et les charges de vol, à l’aide d’un fuselage de série monté sur un lit pneumatique. Ce processus a permis de valider l’ajustement et le fini des éléments de l’aménagement intérieur bien avant l’installation effective à bord de l’Architecte, le quatrième véhicule d’essais en vol. Bombardier utilise maintenant cet outil clé pour le processus d’installation de l’aménagement intérieur de ses avions de série pour assurer l’efficacité opérationnelle et une expérience sans compromis pour ses clients.

L’avion Global 7500 est dans les délais pour une entrée en service dans la seconde moitié de 2018. Tous les cinq véhicules d’essai sont opérationnels dans le programme d’essais en vol, avec plus de 2’000 heures d’essais en vol réalisés, témoignant d’une maturité et d’une fiabilité significatives, ainsi que d’un vol en douceur.

Bombardier a récemment confirmé que l’avion Global 7500 affiche une autonomie inégalée de 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. L’avion Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New-York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale. Aujourd’hui, Bombardier a l’honneur d’annoncer d’autres améliorations des performances, qui, comme l’accroissement de l’autonomie, seront offertes sans coûts additionnels aux clients. Grâce au design évolué de son aile, rigoureusement testé au cours du programme de validation en vol, l’avion Global 7500 a également dépassé les engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1 768 mètres) avec le plein de carburant dans des conditions d’exploitation standard. Cette distance de performance au décollage améliorée est près de 500 pieds plus courte que celle de l’avion concurrent le plus proche, et bien plus petit, et permet à l’avion Global 7500 d’accéder à des aéroports aux pistes plus courtes.

DSC_7604.jpg

Photos : 1Global 7500 à Montréal@Bombardier2le Global 7500 à Genève @ P.Kümmerling