10/07/2020

Le Challenger 350 continue de bien se vendre !

Bombardier-Challenger-350.jpeg

Bombardier célèbre la 350ème e livraison de son avion d’affaires Challenger 350, qui continue d’évoluer et d’affirmer son statut de premier ordre sur le marché.

Le Challenger 350 est une force dans l’industrie des avions d’affaires, renforçant sa position chaque année par des améliorations et des mises à jour à sa combinaison gagnante de performances et d’expérience en cabine. Parmi les qualités qui permettent à cet avion de se démarquer de ses concurrents figurent son rayon d’action intercontinental qui se maintient avec le plein de carburant et huit passagers et sa cabine maintes fois primée conçue pour un confort sans égal. Chez les pilotes, l’avion Challenger 350 est réputé pour être agile, fiable et agréable à piloter.

Le Challenger 350 détient le titre très convoité d’avion d’affaires superintermédiaire le plus vendu depuis six années consécutives, raflant une part de 43% du marché en 2019.

jet privé,bombardier aviation,les nouvelles de l'aviation,challenger 350,ebace,nbaa

Dans le contexte de ce succès, Bombardier a annoncé une série continue d’améliorations destinée au Challenger 350, dont un affichage tête haute compact et un système de vision améliorée, une technologie d’insonorisation en cabine qui le place en tête de sa catégorie et une esthétique raffinée du poste de pilotage. Une trousse d’amélioration des performances permet également à l’avion de voler jusqu’à 1 500 milles marins plus loin au départ de courtes pistes, ce qui s’ajoute à ses performances impressionnantes au décollage et à l’atterrissage, notamment la capacité d’approche à angle prononcé.

Le Challenger 350 :

Affichant un design élégant, une finition haut de gamme, et une ergonomie améliorée en cabine et dans le poste de pilotage, le Challenger 350 procure aux passagers un degré supérieur de confort et de tranquillité d’esprit en sachant que chaque décollage assurera un vol en douceur jusqu’à l’atterrissage.

Engagée fermement à fournir ce qu’il y a de mieux à ses clients du monde entier, Bombardier a récemment annoncé une série d’améliorations pour le Challenger 350, soulignant encore une fois sa position de chef de file dans le segment des superintermédiaires. Les nouvelles améliorations comprennent un affichage tête haute compact et un système de vision améliorée, la meilleure technologie d’insonorisation en cabine de sa catégorie et une esthétique raffinée du poste de pilotage. Une trousse d’amélioration de la performance permet également à l’avion de voler jusqu’à 1 500 milles marins plus loin au départ de courtes pistes, ce qui vient compléter ses certifications d’approche à angle prononcée octroyées par des organismes de réglementation du monde entier, comme l’EASA, la FAA et TC. Avec cette série d’améliorations, ce qui se fait de mieux continue de s’améliorer alors que l’avion Challenger 350 reste à l’avant-scène du segment des superintermédiaires.

jet privé,bombardier aviation,les nouvelles de l'aviation,challenger 350,ebace,nbaa

Photos : 1 Challenger 350 @ Lukasz Stawiarz 2 Cockpit 3 intérieur@ Bombaedier

23/06/2020

Pilatus débute l’assemblage des PC-24 pour Svenskt Ambulansflyg !

pc--kommunalforbundet-svenskt-ambulansflyg-ksa_c04e10baad0be9f1fda649d036cb2a6c__wide__637.jpeg

L’avionneur suisse Pilatus à débuter l'assemblage du premier PC-24 destiné à la société d’ambulance aérienne suédoise Svenskt Ambulansflyg. Au total se sont 6 appareils qui viendront modernisés le parc d’avions ambulance suédois.

Rappel :

Le jet suisse l’a emporté suite à une difficile bataille avec les avionneurs Cessna Citation CJ4 et Beechcraft King Air. Les capacités spectaculaires du PC-24 concernant sa distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770m ont particulièrement impressionnés. Le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Par ailleurs, sa grande porte de chargement latéral offre des possibilités de chargement particulièrement souple. 

La Suède va moderniser sa flotte d’avions ambulances avec une commande de 6 jets Pilatus PC-24. À partir de 2020, la société Svenskt Ambulansflyg devrait être responsable de tous les vols de sauvetage en Suède. Svenskt Ambulansflyg devrait également disposer d’options pour 4 appareils supplémentaires. La commande a une valeur de près de 74 millions de dollars.

La version ambulance du PC-24 emportera un équipement médical complet pour le transport de personnes blessées ou en états de chocs.

Unknown-2.jpeg

Le PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Pilatus dispose d’une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

Svenskt Ambulansflyg: 

Le but de la société suédoise est de fournir des vols d'ambulance à ses membres. L'objectif est de rationaliser les vols d'ambulance, afin d'accroître les avantages pour les patients et la sécurité des patients grâce à la coordination des ressources partagées. Swedish Flight Ambulance est une fédération municipale avec le gouvernement fédéral et fédéral. Les membres font partie des conseils de comté et des régions de la Suède.

pc-24-kommunalforbundet-svenskt-ambulansflyg-ksa.jpg

Photos : 1 & 3 Image de synthèse du PC-24 aux couleurs de Svenskt Ambulansflyg 2 Intérieur médicalisé @ Pilatus Aircraft

 

 

12/05/2020

Le troisième G700 a pris son envol !

Gulfstream+G700+Development+Accelerates_e4764fa2-e128-4f96-81b1-b56e59b1b53f-prv.jpg

On ne perd pas de temps chez l’avionneur Gulfstream Aerospace avec le vol inaugural du troisième avion d’essai G700. L’avion progresse ainsi vers sa certification et la livraison aux premiers clients.

Ce troisième avion d'essai immatriculé N703GA et surnommé T3 a volé pour la première fois le 8 mai dernier, survolant Savannah pendant 3 heures et 2 minutes. Il a également atteint une altitude de 13’716 m et une vitesse de Mach 0,85.

«Le programme d'essais en vol du G700 fonctionne très bien, ce que reflète les nombreux tests que nous avons effectués dans nos laboratoires au sol», a déclaré Mark Burns, président de Gulfstream. «Les trois avions d'essai en vol fonctionnent exactement comme nous nous y attendions, ce qui nous aide à garantir une certification sûre et approfondie des avions les plus performants, les plus spacieux et les plus avancés sur le plan technologique dans l'aviation d'affaires.»

Les trois appareils d'essai en vol ont volé plus de 100 heures depuis le premier vol du programme le 14 février. Le G700 a atteint une altitude maximale de 16’459 m et une vitesse maximale de Mach 0,94.

Les avions d'essai en vol actuels sont utilisés pour l'expansion de l'enveloppe, les tests de flottement, les qualités de vol et les commandes de vol, ainsi que les systèmes mécaniques, les vols vers des systèmes connus de givrage et de contrôle de l'environnement, entre autres tests.

4276829892.jpg

Programme des essais :

Le T1 met l'accent sur l'expansion de l'enveloppe, le flottement, les décrochages, les qualités de vol, le contrôle de vol et les formes de glace. De son côté le T2 est engagé sur le développement de la cabine et test statique. Le T3 est engagé sur les charges, le fonctionnement du moteur dont l’inverseur de poussée, les performances sur le terrain et performances de montée. Puis le T4 sera engagé sur les systèmes de contrôle de l'environnement, systèmes mécaniques, fuite dans le givrage connu et refroidissement / évent. Finalement le T5 consacrera les essais de l’avionique et compatibilité avec le simulateur de niveau D. Un sixième G700 servira d'avion d'essai de production.

Le G700 :

Le G700 annonce une nouvelle ère pour Gulfstream, qui repose sur les investissements de la société depuis des décennies dans la recherche et le développement et sur les succès qui en découlent. L’avion dispose de la cabine la plus haute, la plus large et la plus longue du secteur, avec des capacités de distance franchissable et de vitesse de pointe. Le G700 peut parcourir 13’890 kilomètres à Mach 0,85 ou 11’853 km à Mach 0,90.

Nouvelle cabine :

La toute nouvelle cabine dessinée pour le G700 permettra aux passagers d’étendre leur style de vie personnel et professionnel à leur avion. Avec un maximum de cinq espaces de vie, le G700 offre un ultra grand pont avec un salon passagers avec un compartiment pour l’équipage, une salle à manger ou de conférence de six places, et même une suite parentale avec douche. La « Gulfstream Cabin Experience » favorise et améliore le bien-être grâce aux 20 fenêtres ovales panoramiques, les plus grandes du secteur, l’altitude de cabine la plus basse de l’industrie, 100% d’air pur et une cabine très silencieuse.

L’avion offre également une gamme de commodités pour la cabine qui révolutionnent les avantages des voyages en avion d’affaires, notamment le système d’éclairage circadien le plus avancé de l’aviation. La technologie développée par Gulfstream recrée le lever et le coucher du soleil grâce à des milliers de voyants blancs et ambre, amenant doucement les passagers dans leur nouveau fuseau horaire et réduisant considérablement l'impact physique de voyager sans arrêt à l'autre bout du monde.

2917179751.jpg

Photos : 1 le G700 T3 au décollage 2 Cockpit 3 Cabine @ Gulfstream Aerospace

 

 

30/04/2020

Pilatus PC-24 ambulance pour Alaska’s North Slope Borough !

pc-24-alaska-north-slope-borough.JPG

L’avionneur suisse Pilatus vient de livrer un jet PC-24 en configuration ambulance à Alaska’s North Slope Borough. Le département régional va exploité le PC-24 depuis la ville de Barrow, en Alaska, également connue sous le nom d'Utqiagvik, est située à 71 degrés de latitude nord. La température moyenne à la mi-janvier est de –14 degrés Fahrenheit (–26 degrés Celsius) et le soleil ne se lève complètement au-dessus de l'horizon qu'au début de février. Cette région, avec ses conditions exceptionnellement difficiles, sera le nouveau domicile du « Super Versatile Jet » de Pilatus.

Capacité multi-mission :

Le département SAR de North Slope Borough (North Slope Borough Search and Rescue Department) est chargé de fournir des soins médicaux de base à tous les résidents de la région. L'équipe effectue des opérations d'évacuation sanitaire, de recherche et sauvetage et d'autres missions d'urgence.

En plus du PC-24, qui remplace un jet léger plus ancien, SAR exploite actuellement deux hélicoptères et un turbopropulseur à voilure fixe. Tous sont capables de conditions météorologiques de vol de jour, de nuit, à vue ou aux instruments dans un contexte d'évacuation sanitaire. De nombreux vols sont effectués à partir de pistes couvertes de neige et de glace avec des surfaces pavées, de terre et de gravier, des conditions pour lesquelles le PC-24 a été spécialement conçu.

95220781_2868865279835297_3487849963629576192_o.jpg

Caractéristiques uniques :

April Brooks, directrice de North Slope Borough Search and Rescue, a expliqué les raisons qui ont motivé le choix du PC-24: «Le PC-24 est un « gamechanger » lorsqu'il s'agit de transporter rapidement et efficacement des patients critiques sur de grandes distances dans notre environnement hostile. Sa porte de chargement unique, sa grande cabine et sa capacité à fonctionner en toute sécurité à partir de pistes courtes et non pavées le rendent parfaitement adapté à nos besoins. »

Lors de la cérémonie de remise qui s'est tenue dans la filiale américaine de Pilatus, Pilatus Business Aircraft Ltd à Broomfield, Colorado, le maire de North Slope Borough, Harry K. Brower Jr., a déclaré: «Nous sommes ravis que nous puissions maintenant offrir aux résidents un nouveau niveau de capacité pour améliorer leur sécurité et bien-être. Dans cette région, des soins médicaux rapides, efficaces et de haute qualité sont absolument essentiels, et le PC-24 nous permettra de remplir tous les aspects de cet engagement. »

95361034_2868865369835288_7404621921515470848_o.jpg

Le Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte-cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « Hyper Jet polyvalent », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept de Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 dispose d’une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo, située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

alaska-north-slope-borough-now-flies-a-pc-24-air-ambulance-16053-bDvqMfZN6jo4OhgFLcJZ6DhPr.JPG

Photos : 1 & 4 PC-24 ambulance de North Slope Borough Search and Rescue Department 2 & 3 Aménagement du PC-24 @ Pilatus Aircraft

23/04/2020

Des Cessna Latitude pour l’Unité d’inspection japonaise !

69518_jasdflatitudes_916863.jpg

L’escadron de vérification en vol de la Force aérienne d’autodéfense japonaise (JASDF) basé à Iruma au nord de Tokyo va recevoir trois Cessna Citation Latitude pour venir remplacer les vénérables Mitsubishi NAMC YS-11. Ces appareils ont pour mission de surveiller la précision des approches aux instruments dans les aéroports japonais.

Les "Latitude " sont dotés de l'équipement d'inspection en vol UNIFIS 3000-G2 conçu par la mission spéciale norvégienne d'Oslo. Cet outil peut être utilisé pour analyser les procédures d'approche et recevoir des signaux électroniques qui font partie des aides à la navigation. Ces avions vont ainsi reprendre le rôle très important qui concerne la vérification de l'intégrité des approches aux instruments et des procédures des voies aériennes qui constituent l'espace aérien national du Japon.   

 Pour les missions spéciales :

Lorsque les clients gouvernementaux, militaires et commerciaux veulent des solutions aéroportées pour des missions critiques, La gamme des avions « Citation Latitude » offre des possibilités d’aménagement pour les missions d’ambulances aériennes, les ISR, les transports publics, l'inspection en vol, la formation et un certain nombre d'autres opérations spéciales.

862945858.jpg

Le Citation « Latitude » vient s'insérer dans la gamme du constructeur entre le Citation «XLS+» et le Citation « Sovereign », il peut transporter jusqu'à huit passagers avec une charge utile de carburant plein de 454 kg, une vitesse de croisière maximale de 442 noeuds, une vitesse vraie (819 kilomètres à l’heure) et une distance franchissable de 2’000 nautiques miles (3’704 km). L'avion est proposé au prix de départ de 13,9 millions de dollars USD. L'avion peut être exploité sur les aéroports avec des pistes  courtes de l’ordre de  3’900 pieds (1’189 mètres) avec une altitude maximale de 45’000 pieds (13’716 mètres) et grimpera directement à 43’000 pieds (13’106 mètres) en 23 minutes. S'il reprend de ces deux cousins la formule aérodynamique générale, avec notamment une voilure à faible flèche et un empennage cruciforme, le « Latitude » est néanmoins doté d'un nouveau fuselage avec une cabine "full stand up" de 1,83 m de haut pour 1,95 m de large. Pour les moteurs, Cessna a choisi de reprendre ceux qui motorisent le « Sovereign », soit  des Pratt & Whitney Canada PW306, mais dans une version légèrement différente, le  PW306D qui fournit jusqu'à 25,35 kN de poussée. Le Citation « Latitude » est construit majoritairement en aluminium et n’est pas équipé de commandes de vol électriques.

90466094_3493473634012479_6941289873349279744_o.jpg

Photos : Les Latitude destinés à la JASDF @ Cessna Textron