23/05/2019

EBACE, Pilatus cartonne avec le PC-24 !

3F12CFB9-6211-4263-AEB2-6FF0085AD55A.jpeg

Je vous l’annonçais en ouverture du salon EBACE qui se tient à Genève cette semaine, l’avionneur suisse Pilatus cartonne à nouveau avec son jet PC-24. Les ventes étaient bloquées jusqu’ici, afin de permettre la mise en place de la chaine de fabrication du premier jet d’affaire suisse et de pouvoir livrer les premiers appareils. Pour Pilatus, la tenue du salon EBACE coïncidait avec la réouverture du carnet de commande. On savait que la demande serait forte, mais visiblement, celle-ci dépasse les attentes, une nouvelles fois.  Lors de l’édition du salon EBACE de 2014, l’avionneur avait enregistré un total de 84 commandes pour son PC-24 en quelques jours. Ce chiffre représentait les deux premières années de production.

Déjà 40 commandes :

Un jour après la réouverture du carnet de commandes de Pilatus pour une nouvelle tranche de 80 avions à réaction PC-24, le fabricant en avait déjà vendu 40. "Nous avons déjà vendu la moitié des 80", a déclaré Oscar Schwenk, président de Pilatus. Afin de continuer à produire dans de bonne condition, l’avionneur  avait annoncé lundi qu'il acceptait le nombre limité de nouvelles commandes.

Augmentation de la production :

Avec une production de 40 PC-24 prévus cette année, la production passerait à 50 l'année prochaine et pourrait encore augmenter par la suite. Mais pour Pilatus, la production maximale de son site de Stans est de  60 avions maximum par an pour le PC-24. Il faut pourtant souligner que la demande dépasse déjà la capacité de production. Chez Pilatus, on envisage par exemple de préparer une deuxième installation de production à l’avenir.

Le Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept de Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 dispose d’une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo, située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

 

Photos : PC-24 @ Pilatus

14:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ebace, pilatus, nbaa, jet d'affaires, bizjet |  Facebook | |

21/12/2018

Entrée en service du Global 7500 !

bombardiers-global-7500-whats-unique.jpg

Bombardier a célébré l’entrée en service de son avion d’affaires Global 7500 de premier ordre par un événement spécial au Centre de finition Laurent-Beaudoin, récemment rebaptisé, en présence d’invités choisis parmi ses clients, ses fournisseurs et des représentants de l’industrie.

« Fierté et enthousiasme sont de profonds euphémismes lorsqu’il est question de l’entrée en service de notre avion phare, le Global 7500 », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « Cet avion révolutionnaire est la passerelle vers la transformation du paysage de l’aviation d’affaires et un très brillant avenir. Aucun autre avion n’est comparable au Global 7500; cette réalisation témoigne de l’engagement de Bombardier à livrer des avions novateurs et très performants et à fournir aux clients la meilleure expérience d’avion d’affaires au monde. »

Durant tout le programme d’essais en vol, l’avion Global 7500 a prouvé son aptitude à repousser les frontières du voyage d’affaires en dépassant ses engagements initiaux en matière de performance.  Outre son autonomie inégalée de 7’700 milles marins, l’avion Global 7500 a dépassé ses engagements en matière de performances de décollage et d’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1’768 mètres), près de 500 pieds (152 mètres) plus courts que son plus proche, et plus petit, avion concurrent. L’avion a également atteint Mach 0,995 seulement cinq mois après le début du programme d’essais en vol, une autre marque sans précédent dans un tel programme.

Master.jpg

Le Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New York à Hong Kong et Singapour à San Francisco, sans escale. Il a également dépassé ses engagements en matière de performances au décollage et à l’atterrissage, ce qui permet l’exploitation sur des aéroports d’accès difficile comme ceux de Chicago Executive (Illinois) ou d’Eagle County (Colorado), même par mauvais temps. Ces réalisations ont permis à l’avion Global 7500 de repousser les frontières du voyage d’affaires en rehaussant l’expérience en cabine tout en remontant la barre en matière de missions très long-courriers dans l’industrie.

« Ce que nous célébrons aujourd’hui, c’est la rigueur et l’excellence de notre programme d’avion Global 7500, de la table à dessin à l’entrée en service », a affirmé Michel Ouellette, vice-président principal de la Gestion des programmes et de l’Ingénierie de Bombardier Avions d’affaires. « C’est un moment historique pour Bombardier et les milliers d’employés dévoués qui se présentaient chaque jour avec une attitude sans compromis. Aujourd’hui, l’équipe de calibre mondial, hautement qualifiée, du Centre finition Laurent-Beaudoin poursuit la tradition de livraison d’avions révolutionnaires à cabine spacieuse à Montréal, tout comme l’avion Global Express à l’origine, il y a 20 ans. » 

Le Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de grandes dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur sur mesure de premier ordre, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Établissant la norme d’un intérieur de cabine exceptionnel, l’avion Global 7500 présente les commodités les plus novatrices, telles que le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, méticuleusement conçu pour un confort maximal et le système de gestion cabine révolutionnaire nice Touch, une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile Touch de Bombardier, doté de la première application d’affichage à DELO dans l’aviation d’affaires. 

Bombardier-Global-7500-20181219-5.jpg

Photos : 1Global 75002l’intérieur 3le cockpit @ Bombardier Aviation

27/11/2018

Pilatus présente le premier PC-24 Air Ambulance !

pc-24-rfds-2.jpg

L’avionneur suisse Pilatus Aircraft a présenté le premier PC-24 doté de l’intérieur médicalisé destiné au Royal Flying Doctor Service de l’Australie. Configuré pour le transport des patients médicalisés, ce PC-24 a été spécialement conçu pour répondre aux besoins particuliers des RFDS et a été équipé pour des missions d'évacuation sanitaire pour l’Australie. 

Rebecca Tomkinson a commenté lors de la remise de l’avion: « Le Royal Flying Doctor Service Opérations de l'Ouest est fier d'être le premeir a disposé  du premeir Pilatus « Rio Tinto Lifeflight PC-24 » qui entrera en service en Australie. L'intérieur aéromédiclaisé est innovant, le premier de son genre dans le monde qui permet une amélioration des soins de santé aux populations régionales et éloignées ».

Oscar J. Schwenk, Président du Pilatus a ajouté: « Le PC-24 deviendra la salle d'urgence du ciel et sera mettra la moitié du temps pour transporter des patients en situation critiques. Je suis certain que le PC-24 complètera idéalement la flotte existante de PC-12 des RFDS. Le PC-24 permettra aux RFDS d'améliorer le service exceptionnel qu'ils offrent au peuple australien. Au nom de Pilatus, je voudrais exprimer mes remerciements les plus sincères pour la confiance et je suis très fier que les RFDS vole maintenant le Pilatus PC-24 comme le premier « Super polyvalent Jet » en tant qu’opérateur EVASAN dans le monde. » 

pc24-rfds-108-19112018.jpg

L'intérieur a été installé sous une procédure certifiée de type supplémentaire en partenariat avec Aerolite AG, une société suisse spécialisée dans les intérieurs médicaux pour avions.

Équipements médicaux de haute technologie

La cabine pressurisée spacieuse peut accueillir l'équipement médical nécessaire et des lits pour trois patients et des sièges supplémentaires pour le personnel médical. En fonction du type de mission, la cabine est conçue pour permettre une modification rapide et flexible pour un maximum de liberté. La grande porte de chargement et le dispositif de chargement de civière électrique sur mesure facilitent la sécurité, le chargement ultra-facile et le déchargement des patients. Le PC-24 est le premier jet au monde à offrir cette possibilité grâce à la porte de soute qui se présente comme un ajustement standard de l'usine. L’avion dispose d’un système d’oxygène individue et d’un système électrique indépendant pour assurer le suivi des apapreils médicaux. Une sécurité supplémentaire est fournie sous la forme d'un second système d'alimentation séparé pour la cabine et les systèmes de communication dédiés à l'équipe médicale, assurant ainsi une assistance médicale ininterrompue. 

pc24-rfds-020-19112018-bearbeitet-1.jpg

Photos : le premier PC-24 du Royal Flying Doctor Service Australien @ Pilatus

 

23/05/2018

Peter Brabeck-Letmathe réceptionne son Pilatus PC-24 !

unnamed.jpg

Peter Brabeck-Letmathe, ancien président-directeur général du groupe Nestlé, accepté les clés de son PC-24, le numéro de série 104. Peter Brabeck-Letmathe est l'un des premiers propriétaires à voler le tout nouveau biréacteur d'affaires suisse.

Homme d'affaires et pilote expérimenté Peter Brabeck-Letmathe a personnellement pris livraison de son PC-24, commandé en 2013, des mains d'Oscar J. Schwenk, président du Pilatus, lors d'une cérémonie de remise à Stans. 

Voler est sa grande passion, il a plus de 3’000 heures à ce jour. Brabeck-Letmathe a attiré l'attention il y a un an avec l'annonce que son nouveau PC-24 serait acheté par sa compagnie, Brabair et serait mis à la disposition des voyageurs privés et d'affaires en Europe, avec son PC-12 NG existant, au sein de « Flying club 24 ». 

pilatus aircraft,pc-24,jet d'affaires,buzjet,ebace 2018,infos aivation,jet privés,aviation d'affaires

« Ça a été la peine d'attendre, le numéro de série 104 est tout simplement fantastique! J'ai été totalement convaincu par le projet PC-24 depuis les premiers jours. Il est la suite logique de la famille de produits Pilatus. Le poste de pilotage est exceptionnel dans cette catégorie et la qualité de la finition est exactement comme on peut s'y attendre d'un produit suisse. Je suis vraiment hâte de prendre le siège du pilote et se familiariser avec les capacités uniques de mon super polyvalent Jet « . 

Le PC-24 sera basé à Sion. Le Jet super polyvalent transportera sept passagers et un pilote dans un environnement luxueux et ergonomique. La grande porte cargo qui est livré en standard permet le chargement facile et le déchargement des gros articles de bagages et du fret volumineux. Les courtes capacités de décollage et d'atterrissage de PC-24 ouvrent également de nouvelles possibilités en termes d'arriver plus proche de la destination finale, économisant ainsi un temps précieux. 

A propos du Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse dont l'intérieur peut être facilement adaptée aux besoins du personnels. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en temps que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels.

pilatus aircraft,pc-24,jet d'affaires,buzjet,ebace 2018,infos aivation,jet privés,aviation d'affaires

Photos :Livraison du PC-24 n°104 à Peter Brabeck @ Pilatus

 

 

 

 

28/02/2018

Dassault présente le Falcon 6X !

IMG_0718.JPG

Saint-Cloud, Dassault Aviation a dévoilé aujourd'hui le Falcon 6X, le biréacteur le plus spacieux, le plus évolué et le plus polyvalent de l'aviation d'affaires. Ce nouvel avion est le remplaçant du 5X qui fût abandonné suit aux problèmes de développement du moteur Safran (ex SNECNMA) Silvercrest.

Au final, on peut se demander, si la mésaventure du « Silvercrest » n’a pas été bénéfique à l’avionneur français, tant les performances du Falcon 6X sont supérieures à Feu son prédécesseur, jugez plutôt :

Le Falcon 6X est largement basé sur l'aérodynamique et les caractéristiques du système Falcon 5X qui ont été validées lors du programme d'essais préliminaires en vol. Il a été optimisé pour tirer parti du nouveau moteur, offrant une plus grande autonomie et une cabine plus longue et plus haute.

IMG_0720.JPG

"Nous voulions repousser les limites avec ce nouvel avion, afin d'offrir la meilleure expérience de vol possible grâce au savoir-faire aéronautique d'aujourd'hui", a déclaré Eric Trappier, Président Directeur Général de Dassault Aviation.

La cabine du Falcon 6X mesure 1,98 m de haut et 5,8 m de large, la section la plus large et la plus large des avions d'affaires construit et mesure près de 12,3 m long. La cabine peut accueillir 16 passagers dans trois salons distincts, offrant de la place pour de multiples configurations, y compris une grande entrée, une aire de repos pour l'équipage et un spacieux salon arrière.

Chaque élément du style et du design de la cabine a été entièrement repensé, résultat d'une étude approfondie des goûts des clients. Les lignes continues ininterrompues améliorent la sensation de l'espace de la carlingue. Avec le 6X c’est également plus de lumière naturelle qui pénètre dans l'habitacle grâce à ses 29 fenêtres extra-larges, y compris un puits de lumière unique, le premier de l'aviation d'affaires conçu pour fournir une luminosité supplémentaire dans une zone généralement dépourvue de lumière naturelle.

IMG_0721.JPG

En ce qui concerne la motorisation, Dassault Aviation à opté pour le moteurs Pure®Power PW812D de Pratt & Whitney Canada. Le moteur Pure Power PW812D offre une puissance de 13'000 à 14’000 lb. Équipés d'un ventilateur monopièce à faible maintenance et d'une chambre de combustion Talon à réduction d'émission, les moteurs PurePower de la famille PW800 offrent la plus grande efficacité, une fiabilité et facilité de maintenance reconnue et ont accumulé plus de 20’000 heures d'essais à ce jour.

En ce qui concerne l’avionique, l’avion disposera du nouveau poste de pilotage EASy III de troisième génération. Il sera livré avec un équipement complet, y compris le pack de vol électronique FalconSphere II de Dassault et le système de vision révolutionnaire FalconEye Combined Vision System, le premier écran tête haute pour combiner des capacités de vision améliorée et synthétique.

IMG_0722.JPG

Le Falcon 6X aura une vitesse de pointe de Mach 0,90 et une portée maximale de 5’500 milles marins (10 186 km), plus longue que tout autre avion de sa catégorie. Il peut voler directement de Los Angeles à Genève, de Pékin à San Francisco ou de Moscou à Singapour à une vitesse de croisière longue distance. Il peut également relier New York à Moscou, Paris à Pékin ou Los Angeles à Londres lors d'une croisière de Mach 0,85.

Selon le calendrier de Dassault, le Falcon 6X effectuera son premier vol au début de 2021 et commencera ses livraisons en 2022.

IMG_0719.JPG

 

Photos : Falcon 6X @ Dassault Aviation