10/01/2022

Le HAL HJT-36 « Sitara » a réussi la vrille en piqué!

19422_2.jpg

Le jet école intermédiaire (IJT) de l’avionneur indien HAL HJT-36 « Sitara » a repris le chemin des airs après une longue absence. L’appareil destiné à la formation Stage II des pilotes de l'Indian Air Force (IAF) a démontré avec succès sa capacité à effectuer six virages en vrille en piqués. Rien d’exceptionnel me direz-vous, sauf que jusqu’ici l’avion était incapable d’effectuer cette manœuvre en toute sécurité.

Rappel 

Le HJT-36 avait commencé les essais en vol avec vrilles en piqués à Bengaluru en 2020, après avoir été cloué au sol pendant près de deux ans suite à l’apparition de nombreux problèmes. L’avionneur HAL avait redessiné l'avion en déplaçant la queue verticale vers l'arrière et en prolongeant la surface du gouvernail. Six virages en vrille en piqué est l’une des exigences imposées par l'Indian Air Force.

Déclarant que les essais en vol de vrille sont intrinsèquement une manœuvre à haut risque et progressent donc progressivement tour par tour, HAL avait déclaré qu'en raison de l'interaction complexe des forces aérodynamiques et d'inertie, le mouvement de l'avion en vrille était imprévisible et les essais en vol étaient le seul moyen d’évaluer l'acceptabilité ou non de ses caractéristiques

Le vol réussi de la semaine dernière va permettre de relancer les essais en vue de la certification de l’avion. Celle-ci comprend notamment la validation de l'enveloppe complète en termes de vitesse, d'altitude et de facteur de charge non atteinte pour l’instant.

L’avion était entré en production en série limitée en 2010, mais selon les représentants de l’armée de l’air indienne, il restait « inapte » au service en raison de problèmes technologiques graves. Le programme a été interrompu en 2016 après une sotie de vol contrôlé et les essais en vol ont repris en avril 2019.

De nombreuses modifications

Avant de reprendre les vols d’essais, l’avionneur HAL a travailler avec le consultant aéronautique Bihrle Applied Research Inc (BAR) après une modélisation et une simulation logicielles intensives, a suggéré de déplacer l'aileron arrière et l'empennage plus bas, ce qui a donné à l'avion une meilleure caractéristique de rotation pour pouvoir effectuer six rotations en vrille en piqué. Deux années de tests seront encore nécessaires à l’avion pour obtenir sa certification définitive. En effet, les modifications apportées à l’avion obligent à répétés et redémontrés tous les tests effectués précédemment.

Le  HAL HJT-36 Sitara :

Le HAL HJT-36 « Sitara » (Etoile) est un jet école intermédiaire destiné aux Forces aériennes indiennes. Le HJT-36 doit normalement venir remplacera le HAL HJT-16 « Kiran ». Doté d’ailes basses en flèche, un cockpit en tandem et de petites prises d’air pour le moteur de part et d’autre de son fuselage.

Le HJT-36 utilise des alliages légers et des composites. Il comporte un train d'atterrissage de type tricycle à rétraction hydraulique.  L'avion dispose d’un siège éjectable Zvezda K-26LT. Les commandes de vol sont conventionnelles et manuelles. L’avionique est numérique fournie par General Electric Systems. L'affichage tête haute et le répéteur sont produits par Elbit Systems. L’avion est motorisé par une turbine SNECMA Larzac. L'avion dispose de cinq points durs externes pour l'entraînement aux armes. 

IMG_8690.jpeg

Photos : HJT-36 « Sitara » modifiés @ HAL

20/04/2021

Saab a livré la première cellule du T-7 !

495862229.jpg

Avec le début de l’assemblage du premier avion école de nouvelle génération, T-7A « Red Hawk » de série, l’avionneur suédois Saab a expédié sa première section de cellule arrière pour le programme.

Il s'agit d'une livraison clé dans le programme de développement d'ingénierie et de fabrication (EMD) à son partenaire d'avion d'entraînement avancé Boeing.

La production et l'expédition de cette section de cellule arrière est la dernière étape importante dans la contribution de Saab à la conception et au développement de l'avion école T-7A “Red Hawk” destine à l'US Air Force. Cette expédition du 15 avril 2021 est partie du site de Saab de Linköping en Suède en direction des installations de Boeing à Saint-Louis dans le Missouri. À la fin de la phase de production EMD, la toute nouvelle usine de Saab à West Lafayette, Indiana, entreprendra la production par Saab des sections arrière pour le programme T-7A.

«Le T-7A Red Hawk représente une prouesse technique remarquable pour le développement d'aéronefs; tout cela grâce à une excellente collaboration avec Boeing et à l'utilisation de l'ingénierie numérique et de la fabrication de pointe. Il a été extrêmement gratifiant de lancer ce calendrier de développement accéléré et de fournir la précision, la visibilité et la communication qui en résultent dans la production », a déclaré Jonas Hjelm, vice-président senior et responsable du secteur d'activité Saab, Aéronautique. 

Le fuselage arrière a été conçu et construit par Saab. À l'arrivée à St Louis, la section arrière sera reliée au fuselage avant, avant l'installation des ailes, des ailerons et de la queue pour devenir une cellule d'essai statique complète. Cette cellule sera utilisée pour les essais structurels au sol pendant la phase EMD du programme.

Le T-7A « Red Hawk » de Boeing/Saab :

Le T-7A « Red Hawk » de Boeing/Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le T-7A dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le "Hornet" et le "Gripen". Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le « Red Hawk » est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab T-7A est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles.

ad77281e6d26d80b_800x800ar.jpg

Photos : 1 T-7A « Red Hawk » @ Boeing 2 Premier fuselage arrière @ Saab

 

 

24/02/2021

Entrée en production du T-7A « RedHawk » !

T-7A-Red-Hawk.jpg

Boeing et Saab ont débuté l’assemblage du premier avion école de nouvelle génération, T-7A « Red Hawk » de série.  

Le T-7A « Red Hawk » destiné à l'US Air Force a été entièrement conçu à l'aide de systèmes de définition et de gestion de données basés sur des modèles 3D développés par Boeing au cours des deux dernières décennies. Le T-7A « Red Hawk » a utilisé l'ingénierie numérique et la conception de l'avion Boeing/Saab TX qui est passé du concept au premier vol en seulement 36 mois.

Le système avancé de formation des pilotes incorpore également des simulateurs en direct et virtuels de pointe pour offrir aux élèves pilotes et aux instructeurs une expérience « réelle au fur et à mesure » des vols.

Rappel :

En septembre 2018, l'US Air Force a attribué à Boeing un contrat de 9,2 milliards de dollars pour la fourniture de 351 avions d'entraînement avancés et de 46 simulateurs d'entraînement au sol. Saab fait équipe avec Boeing et fournit le fuselage arrière de l’avion.

Boeing-T-X-cockpit.JPG

Le T-7A « Red Hawk » de Boeing/Saab :

Le T-7A « Red Hawk » de Boeing/Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le T-7A dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le "Hornet" et le "Gripen". Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le « Red Hawk » est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab T-7A est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles.

Boeing_T-X_another_great_day_to_fly_vertical_image_PUBLIC.jpg

Photos : 1 T-7A Red Hawk 2 Cockpit simulateur 3 Prototype @ Boeing/Saab

15/02/2021

Le Vietnam a choisi le L-39 Next Generation !

2231428777.jpg

On ne change pas une équipe qui gagne ! La Force aérienne populaire du Vietnam (VPAF) cherchait un remplaçant à ses vieux L-39 formateurs. Le nouvel avion école doit permettre la transition des jeunes pilotes en direction des nouveaux Sukhoi Su-30MK2 que le pays a reçu depuis peu. Cette compétition visait à trouver un remplaçant aux vénérables L-39 actuellement en service. Les deux concurrents étaient le L-39NG et le Yak-130 russe.

L’avionneur tchèque Aero Vodochody a remporté le contrat d'exportation le plus important à ce jour pour le tout nouveau L-39Next Generation. Le contrat prévoit l’achat de 12 appareils qui seront livrés entre 2023 et 2024. Les coûts exceptionnellement bas de l'avion, associés à une très grande appréciation des instructeurs vietnamiens pour le "système L-39" ont été déterminant pour le choix final. 

La vente comprend également la formation du personnel au sol et des instructeurs, la fourniture de de pièces de rechange et du supports logistiques.

Aero Vodochody L-39NG :

3790873920.jpg

Le L-39NG est alimenté avec un nouveau moteur Williams FJ44-4M. L'avion a effectué son premier vol le 14 Septembre 2015 avec notamment l'essai une nouvelle centrale électrique. Le L-39NG est doté d’une nouvelle avionique produite par Genesys Aerosystems qui comprend un nouvel affichage multifonctions (MFD) et un affichage tête haute (HUD).

Pour l’avionneur tchèque le L-39NG est un avion école moderne et efficace, conçu comme un système d'entraînement complet et unifié pour les forces aériennes modernes. Le L-39NG est basé sur le concept aérodynamique du célèbre L-39, mais utilise les dernières technologies. La nouvelle avionique de l'avion permettra de venir former les futurs pilotes d'avions de 4ème et de 5ème générations. Le L-39NG est équipé de cinq points de fixation pour des armes. L'avion dispose d'un large éventail de technologies de simulation, y compris l'intégration dans les centres de simulation tactique de haute technologie dans le but d'accroître l'efficacité de l'entraînement.

Pour Aero Vodochody le L-39NG est une solution moderne ayant un faible coût. Ce concept doit répondre aux besoins des Forces aériennes qui doivent régulièrement revoir les dépenses à la baisse.

2838144417.jpg

Photos : 1 L-39NG 2 Cockpit 3 Le prototype en vol @ Aero Vodochody

 

15/12/2020

Modernisation des IAR-99 roumains !

Romanian-Air-Force-IAR-99-Șoim.jpg

L’équipementier israélien Elbit Systems a remporté un contrat d'une valeur de 27 millions de dollars moderniser les avions d'entraînement IAR-99 de l'armée de l'air roumaine. La compagnie israélienne a annoncé avoir reçu le 14 décembre le sous-contrat de l'avionneur roumain Avioane Craiova. 

Rappel :

La Roumanie prévoit de moderniser ses 10 derniers avions écoles de type IAR-99. C’est le fabricant de l’avion, la société Avioane de Craiova qui effectuera les travaux. Les travaux se dérouleront sur la période 2021-2024. 

Elbit Systems fournira des équipements de l’avionique de remplacement. Il appuiera également l'intégration de « capacités d'appui aérien rapproché et de formation air-air » dans le cadre de l'accord de quatre ans et fournira un soutien logistique intégré. 

Cette mise à niveau de l'IAR-99 soutiendra plus efficacement l'instruction des pilotes de la Roumanie pour la transformation sue le Lockheed Martin F-16.

Une seconde mise à jour :

Dans un second temps, les IAR-99 pourront effectuer des missions d'appui en vol rapproché et interdire des cibles aériennes à basse vitesse. Une seconde mise à niveau sera alors nécessaire. Celle-ci prévoit l’adaptation du radar AESA Leonardo Vixen 500 E sur l’IAR-99 et serait désigné IAR-99TD. Un premier modèle de radar a été acheté en vue de l’intégration sur l’avion indigène. 

L'Institut national roumain pour la recherche aérospatiale (INCAS) a financé en 2018 une démonstration technologique sur un IAR-99. Le but étant de fournir de nouvelles capacités de détection et de combat. Le système de radar Vixen 500E apportera la capacité critique en ce qui concerne l'environnement opérationnel du formateur de l’aviation militaire roumaine. 

roumanie,iar-99,elbits systems,modernisation avion école,jet école,blog défense,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

 

L’IAR-99 « Soim » : 

L'IAR-99 « Soim » (Faucon) est un avion école biplace en tandem produit par l’entreprise roumaine Avioane Craiova. L’avion dispose également de capacités d’attaque au sol légère. La conception du IAR-99 débuta en 1975. Le premier prototype vola pour la première fois le 21 décembre 1985. Deux autres prototypes suivirent, ainsi qu'une présérie de 20 appareils, ils furent livrés à partir de 1987 à l'armée de l'air roumaine. Une autre commande de 30 appareils fut livrée à partir de 1991.

roumanie,iar-99,elbits systems,modernisation avion école,jet école,blog défense,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Photos :1 IAR-99 @ Avioane 2 Cockpit actuel sans la modernisation @ Avioane 3 prototype du cockpit modernisé par Elbits @ Elbits Systems/ Avioane