30/10/2014

Le Japon modernise ses E-767 !

e767japan.jpg

 

Tokyo, l’avionneur Boeing a débuté la mise à niveau de la flotte d’avion d'alerte et de contrôle E-767 (AWACS) japonais. Cette modernisation concerne quatre Boeing E-767 AWACS en service dans l’Armée de l’air de défense japonaise ((JASDF) depuis 1999.

 

La modernisation :

 

Les Boeing E-767 AWACS japonais seront dotés d’une mise à jour des ordinateurs de mission, mise en place du nouveau transporteur AN/APX-119 avec identification automatique d’un interrogateur de type UPX-40, d’une mise à niveau du système de liaison de données Link16. Les postes de commandes seront également rénovés ainsi que les systèmes de liaison au sol.

 

Selon le département de la Défense, ce travail de modernisation permettra à la flotte d’AWACS du Japon d’être mieux compatible avec les E-3 «Sentry» de  l'US Air Force  et de fournir une plus grande interopérabilité. 

 

Le travail de conception et de production sera réalisée par Boeing devrait être terminé d'ici le 28 Février 2015. Ce programme est estimé à près de 950 millions de dollars. 


AIR_E-767_Interior_lg.jpg


 

Le Boeing E-767 AWACS :

 

Le Boeing E-767 est basé sur une cellule de B767-200, doté de réacteurs General-Electric CF6-80C2B6FA, soit les moteurs les plus puissants jamais montés sur ce type d’aéronefs.

L’E-767 peut voler à une vitesse maximale de 800km/h. Le plafond service de l'avion est de 12,222m. L'endurance de l'aéronef est de 13 heures pour 300nm de rayon d’action

Il est doté du radar AN/APY-2 de Northrop-Grumman et fonctionne dans les bandes E/F. Il scanne mécaniquement en azimut six tours par minute, et par voie électronique en élévation.  A l'altitude d'exploitation, l’AWACS peut détecter des cibles sur 320km à 360 ° . Les cibles sont séparées et gérées individuellement et affichées sur les écrans de situation. 

 

Le système de navigation de l'avion repose sur deux systèmes de navigation inertielle LN-100G avec systèmes de positionnement global par satellite intégrée, fournie par Northrop Grumman.


thumb5.jpg


 

 

Photos :  1 & 3 Boeing E-767 AWACS japonais 2 Consoles de bord@ JASDF

20:07 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, jasdf, e-767 awacs, japan defense |  Facebook | |

13/09/2011

Le Japon cherche à remplacer ses F-4 Phantom !

 

AIR_F-4EJ_Kai_lg.jpg


 


Le Japon accélère son programme de recherche en vue du remplacement de ses vieux F-4EJ Phantom. La compétition qui vise l’acquisition d’un nouvel avion de combat est ainsi relancée  et ceci malgré la crise qui fait suite au séisme du Tsunami.

Programme FX :

Le choix d’un nouvel avion de combat pour équiper la Force aérienne d’autodéfense japonaise pourrait même tomber d’ici la fin de l’année. Selon l’objectif fixé par le cahier des charges, il s’agit de remplacer deux escadrons de Phantom soit un total de 40 appareils.

Etonnamment une telle acquisition pourrait faire abandonner le programme national d’avion furtif conçu par Mitsubishi, qui devrait voler à partir de 2014 ! La Japan Air Self-Defense Force (JASDF) comptait pourtant sur ce projet indigène pour remplacer à moyen terme les F-15.

En parallèle le japon doit remplacer les Mitsubishi F-2B (biplace) perdu lors du Tsunami, mais l’ordre d’industrialisation n’a pour l’instant pas été donné et les pilotes japonais s’entraînent pour l’instant aux Etats-Unis sur F-16.

L’avion choisit, devra donc faire le lien entre les appareils actuels (F-2 & F15) et assurer l’avenir de la JASDF jusqu’au remplacement de ceux-ci !

Trois concurrents :  Eurofighter, Super Hornet et F-35  !

308f7b9d5d.jpg


 

Eurofighter :

Le consortium EADS (CASSIDIAN) européen  propose L’Eurofighter, et va tenter de ravir un marché réservé aux américains ! Selon Chris Boardman le directeur général de l’information chez  BAE Systems, EADS est prêt à d’importants transferts de technologie y compris les codes sources avec l’industrie japonaise. L’avion européen permettrait également au Japon de ne plus être exclusivement approvisionner aux Etats-Unis et reprendrait un peu d’autonomie en matière d’armement. La version de l’Eurofighter  proposée sera la dernière disponible avec notamment le radar AESA CAPTOR-E.

Boeing.jpg

 

 

Super Hornet :

Les Etats-Unis sont en force avec tout d’abord le Boeing F/A-18E/F Super Hornet qui est vu comme un choix très rentable dans un contexte économique actuel difficile. Se sera visiblement l’appareil le moins cher mais doté des dernières technologies, radar AESA et système IRST et nacelle ATFLIR. Boeing indique également que le Japon pourra disposer de l’ensemble des armements air-air et air-sol et air surface disponibles.

F-35_JSF_USAF.jpg

 

 

F-35 :

A défaut de pouvoir exporter  le F-22, Lockheed-Martin propose son F-35. Techniquement la furtivité pourrait intéresser le Japon au cas ou le projet national serait abandonné, cependant les coûts pourraient  s’avérer être un frein dans le choix de l’appareil de plus les livraisons ne pourraient être garanties avant 2017 !

Photos : 1 F-4 Phantom JASDF 2 Eurofighter @ Eurofighter/EADS 3 Boeing F/A-18E/F Super Hornet @ Boeing 4 Lockheed-Martin F35A @ Lockheed-Martin

 

31/01/2010

Premier vol du Kawasaki XC-2

 

 

cx001st6.jpg

 

 

Le prototype de l’avion de transport militaire Kawasaki XC-2 a fait son premier vol la semaine dernière depuis la base de Kakamigahara. Ce nouvel avion de transport doit remplacer les anciens C-1 et autres Lockheed C-130 de L’Air Japan Self-Defense Force (JASDF).

La Genèse du C-2 :

Kawasaki Heavy Industries a commencé à travailler sur le projet en 2001 pour offrir un appareil de remplacement pour la flotte de la JASDF de Kawasaki C-1 et Lockheed C-130, et ayant également, des capacités comme  nouvel avion de patrouille maritime.

En 2001, la Japan Defense Agency a décidé l'achat d'un nouvel avion de transport. Les premières études ayant montrés que les  C-17 Globemaster III et l'Airbus A400M ne répondaient pas au cahier des charges, il fût décidé de lancer un nouvel appareil de conception nationale.

Kawasaki Heavy Industries a été choisi pour développer l'avion à partir de l’ancien C-1. Après plusieurs problèmes techniques découverts en 2007 (déformation de l’empennage vertical et des rivets mal conçus, fissure du train d’atterrissage) le projet a faillit capoter. Une rallonge de 10 milliards de yens au programme permis de relancer celui-ci.

Premier vol :

C’est donc avec un certain soulagement, que le Japon assista mardi passé, au premier vol de son Kawasaki C-2, qui dura 60 minutes. L’ensemble des équipements a correctement fonctionné. Le premier exemplaire du Kawasaki C-2 pourrait même être livré juste avant la fin de l’année 2010.

Le Kawasaki C-2 :

L'appareil est conçu pour répondre aux exigences du ministère de la Défense, notamment, en terme de charge utile de 40 tonnes métriques. Le C-2 doit pouvoir décoller sur une piste de 2'300m et voler sur 8’000km. L’avion pourra également être utilisé sur des itinéraires d’avions civils, ce que les anciens C-130 ne peuvent faire.

Le C-2 dispose d’un nouveau système de gestion de vol tactique qui aide le pilote à voler à basse altitude. L'avion sera également équipé d'une charge automatique permettant le largage en vol. Un système de ravitaillement en vol et la vision nocturne sont également intégrées.

6a00d83451b88369e200e54f29e6e18834-800wi.gif

 

 

Photos : 1 & 2 Le C-2 @ Kawasaki  - Atshushi Tsubota.