25/12/2021

Toujours plus de F-35 pour le Japon !

3747120412.jpeg

Tokyo est engagé dans un programme de modernisation de ses Forces d’autodéfense sans précédent. Un ajout de 12 avions de combat F-35 est prévu, dont quatre seront des variantes à décollage court et à atterrissage vertical F-35B opérant à partir de porte-hélicoptères convertis. Les autres appareils étant des F-35A

Le décompte des F-35A pour le Japon est maintenant de 170 appareils commandés en deux lots de 65 et 105 aéronefs. En ce qui concerne le F-35B, se sont 84 appareils en deux commandes qui finalisées.

Pressions chinoises

Le gouvernement japonais a annoncé les chiffres concernant les violations de l’espace aérien japonais au cours de ces dernière années :  Tokyo dénombre 851 violations au cours de l'exercice 2016 et 675 fois au cours de l'exercice 2019. 331 au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2020. La diminution des intrusions chinoises et parfois russes est le résultat du COVID d’une part et de l’autre du transfert d’unités chinoises en direction de Taïwan.

Remplacer le F-4 et certains F-15  

L’achat massif de F-35 doit permettre de remplacer les McDonnell F-4 « Phantom II » et les plus anciens Boeing F-15 « Eagle » en service. Environ 200 F-15 sont en service au sein de la JASDF mais la moitié ne peuvent pas être modernisés.  

En face, la Chine a commencé à déployer ses premiers avions de combat furtif à long rayon d’action Shenyang J-20. Moscou  de son côté, prépare le déploiement du Sukhoi Su-57 « Felon ». Le Japon est maintenant convaincu qu’il est urgent d'augmenter considérablement son approvisionnement en avions de combat furtifs les plus sophistiqués. En parallèle le Japon continue de développer son programme indigène d’avion de combat de 5 ème génération, mais il faudra encore plusieurs années avant que ce dernier n’entre en service.  

Renaissance de l’aéronavale japonaise : 

jasdf,lockheed martin,f-35a,f-35b,japon,les nouvelles de l'aviation,blog défense

Pour accueillir les F-35B, deux navires, les porte-hélicoptères Izumo et Kaga sont modifiés pour recevoir le F-35B. Le premier des bâtiments, l’Izumo a débuté ses essais cet été avec succès, une unité du Corps des Marines a testé l’emplois du F-35B à son bord. Pour pouvoir réceptionner le F-35B, les navires doivent être modifiés sur le chantier naval de Japan Marine United  dans le port de Yokohama. Les modifications comprennent l’application d’un revêtement résistant à la chaleur due au réacteur de l’avion. L’aménagement interne du navire et une correction de la forme du pont. Des modifications concernant l’éclairage et la signalisation font également partie des travaux.

Avec l’arrivée du F-35B sur deux bâtiments de surface, le Japon voit ainsi son aéronavale reconstituée depuis la fin de la Seconde Guerre-Mondiale. De plus le pays pourra compter sur une force de frappe avancée, qui de fait permettra au Japon de disposer d’une véritable nouvelle force de combat.

unnamed.jpg

Photos : 1 & 3 F-35A au Japon 2 L’Izumo & Kaga à Yokohama @JASDF

 

11/05/2021

Des drones MQ-4C « Triton » au Japon !

FG_3982092-JDW-11920.jpg

Le ministère de la Défense japonais a annoncé le 7 mai que l'US Navy (USN) déploiera temporairement des drones Northrop Grumman MQ-4C « Triton » à haute altitude et longue endurance (HALE) au Japon à partir de la mi -Mai.

Renforcement de la surveillance : 

Le ministère de la Défense a déclaré dans un communiqué que le déploiement prochain des drones MQ-4C « Triton » aura pour objectif de renforcer la collecte d’information et de renseignement et de surveillance et de reconnaissance (ISR) », dans milieu dont l’environnement de sécurité est de plus en plus sévère à la frontière du Japon », c'est pourquoi « Il est essentiel de renforcer les activités ISR des deux pays ». 

Cette décision vise à « démontrer l'engagement des États-Unis envers la défense du Japon et sera bénéfique pour la sécurité du Japon en renforçant la capacité de surveillance maritime autour du Japon, étant donné les activités maritimes de plus en plus actives des pays voisins », a noté le ministère de la Défense dans une apparente référence à l'affirmation croissante de la Chine dans la région, en particulier autour des îles contestées Senkaku et Diaoyu, contrôlées par Tokyo mais également revendiquées par Pékin. 

Aucun détail n'a été fourni sur le nombre d'exemples de chaque type d'UAV qui seront temporairement déployés au Japon.

Le MQ-4C « Triton » bientôt doté d’un SAA :  

L'US Navy (USN) a délivré à Northrop Grumman un contrat en vue du développement d’un prototype de système de détection et d'évitement anti-collision (SAA). L'USN cherche un nouveau système SAA pour le drone « Triton » après que les tentatives précédentes n'ont pas réussi à répondre à ses exigences.

Le SAA vise à permettre au « Triton » d'opérer dans un espace aérien contrôlé et est au centre de la prochaine étape de développement du programme coopératif pour l'USN et la RAAF.

Aviation Communications and Surveillance Systems (ACSS), une joint-venture entre L3Harris et Thales, s'associera à Northrop Grumman sur le projet.

Le MQ-4C « Triton » : 

2725317095.jpg

Le drone MQ-4C «Triton» destiné à la marine américaine pour travailler en binôme avec les nouveaux avions de patrouille maritime Boeing P-8A  « Poseidon ». Les deux appareils vont permettre de quadriller efficacement les zones maritimes en envoyant en temps réel des informations aux unités de la flotte afin de soutenir la guerre de surface, les missions de renseignement et de recherche et sauvetage. Le MQ-4C permet la collecte de données de reconnaissance (ISR) et complète, les opérations de patrouille maritime et de la force de reconnaissance (MPRF).  Le Triton permettra également de relayer les signaux de communication.

Ce drone de grande envergure (40 mètres) doit pouvoir venir épauler les nouveaux aéronefs de patrouille maritime. L’aéronef est un dérivé du drone Global-Hawk.  Avec un poids maximum au décollage de 14,6 tonnes, ce drone aura une endurance évaluée à près de 28 heures.

Actuellement, le MQ-4C est équipé de capteurs maritimes dont une tourelle offrant une vison à 360°couplée avec des capteurs Multi-Fonction (SCFM) et un radar en bande X et ainsi qu’une antenne active à balayage électronique.

Caractéristiques :

Envergure: 39,9 m

Longueur: 14,5 m

Hauteur: 4,6 m

Brut au décollage: 14.628 kg

Charge interne max: 1452 kg

Vitesse max : 331 noeud (TAS)

Endurance: 28 heures.

892245812.jpg

Photos : MQ-4C Triton @ Northrop Grumman

 

21/11/2020

Des Falcon 2000 « Albatros » pour la marine française !

DA00040545.jpg

La ministre des Armées Madame Florence Parly, a annoncé en fin de semaine, lors d’une visite à l’usine Dassault Aviation de Seclin, la prochaine notification du contrat du programme d’Avions de Surveillance et d’Intervention Maritime (AVSIMAR) « Albatros ». Celui-ci sera basé sur le Falcon 2000LXS de Dassault Aviation. Conformément à la loi de programmation militaire, la commande initiale porte sur 7 appareils, à livrer à partir de 2025, sur les 12 prévus au total.

Le Falcon 2000LXS « Albatros » intégrera un radar multifonction sous fuselage, une boule optronique haute performance, des hublots d’observation, un dispositif de largage de chaînes SAR (Search & Rescue) et des systèmes de communication dédiés. Naval Group fournira le système de missions des « Albatros », le nom choisi par les militaires, Thales, les radars et Safran la boule optronique. 

Déjà en service au Japon :

270874267.16.jpg

Les avions de la famille Falcon ont une longue expérience dans ce type de mission. Plus récemment, le Japon a opté le Falcon 2000XLS en version de surveillance maritime (MSA). Développé en partenariat avec L-3 et Thales, le biréacteur Falcon 2000 MSA japonais est équipé pour un équipage de deux pilotes avec en plus deux exploitants de systèmes de mission. Il est également possible de fonctionner avec quatre opérateurs dans le cadre de missions longue durée. L’appareil est doté d’un radar multitude air-surface avec mode maritimes, d’un FLIR électro-optique / infrarouge (EO / IR) rétractable. Le japon désirait également doter ses Falcon 2000 MSA d’une suite de communication qui comprend communications satellite (SATCOM).

Le Falcon MSA des gardes-côtes japonais peut évoluer dans de nombreuses variétés de missions, telles que la surveillance maritime, le contrôle de la piraterie, l'interdiction des drogues, la surveillance de la pêche, l’application de la loi, la recherche et le sauvetage (SAR) et de l'intelligence et de reconnaissance.

Falcon 2000XLS :

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offre une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie. 

A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS peut parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS pourra se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur. 
Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur.

Photos : 1 Le futur Falcon 2000XLS Albatros 2 Le modèle japonais @ Dassault Aviation

 

 

02/11/2020

Des KC-46A supplémentaires pour le Japon !

JASDF_KC-767_cropped.jpg

Boeing a reçu de la part du Japon une commande additionnel portant sur l'exercice d'une option pour une quantité supplémentaire de deux avions KC-46A produits dans le cadre du contrat de base. Les travaux seront exécutés sur les installations d’Everett près de Washington et devraient s'achever le 30 juin 2023.

« Les nouveaux ravitailleurs japonais joueront un rôle inestimable dans l’alliance de sécurité entre nos deux pays », a déclaré le colonel Jason Lindsey, directeur du programme du système KC-46 de l’US Air Force. Le KC-46 de Boeing sera un multiplicateur de force dans l'alliance de défense américano-japonaise. Il peut ravitailler en carburant tous les avions militaires américains, alliés et de la coalition compatibles avec les procédures internationales de ravitaillement en vol, à tout moment, pour n'importe quelle mission, et peut transporter des passagers, des marchandises et des patients à tout moment et en tout lieu. 

Rappel :

Boeing a remporté le contrat initial pour le premier avion de type KC-46 pour le Japon et les services logistiques en décembre 2017 à la suite du concours de ravitaillement en vol KC-X du ministère japonais de la Défense. Un contrat pour un deuxième KC-46 a été attribué à Boeing en décembre 2018. Boeing assemble des avions KC-46A pour l'US Air Force et le JASDF sur sa ligne de production de B767 à Everett. Le premier KC-46 du Japon devrait être livré en 2021.

Le KC-46A « New Generation Tanker » :

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanker » est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le « New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

kc-46apegasuscopy_0.jpg

Photos : 1 Image de synthèse du futur KC-46A japonais 2 KC-46A @ Boeing

24/06/2020

La Police japonaise commande des H135 & H225 !

H135 in flight.jpg

L’agence de police nationale du Japon (NPA) a commandé un nouvel hélicoptère H225 et quatre hélicoptères H135 dans le cadre de son programme de modernisation de la flotte.

Exploitant actuellement 12 hélicoptères H135, quatre H155 et six hélicoptères AS365, dont un H215 et deux H225 déjà en commande, la NPA déploie sa flotte croissante pour des missions telles que l'application de la loi, le transport de personnel et de VIP, le transport de marchandises, les secours en cas de catastrophe, ainsi qu'un soutien étendu. Les cinq nouveaux hélicoptères compléteront les capacités d’application des lois de l’agence. La nouvelle commande portera la flotte d'Airbus de NPA à 30.

Le H135 est un leader du marché exceptionnel dans le segment des hélicoptères bimoteurs légers, connu pour sa construction compacte, son agilité, sa fiabilité et sa polyvalence. Sa haute disponibilité est un trait fort pour les missions d'application de la loi. Au Japon, les opérateurs de H135 bénéficient de l’aide à la formation offerte par le centre de simulation de vol complet H135 d’Airbus Helicopters. Il existe actuellement 94 hélicoptères H135 au Japon. À l'échelle mondiale, Airbus a livré plus de 1’375 H135 à environ 300 clients, totalisant plus de 5,4 millions d'heures de vol.

Offrant la meilleure gamme, vitesse, charge utile et fiabilité de l'industrie dans un giravion à double turbine de 11 tonnes, le H225 est le dernier membre de la famille Super Puma d'Airbus Helicopters qui a accumulé plus de 5,7 millions d'heures de vol dans toutes les conditions météorologiques. Autour du monde. Le H225 offre une endurance exceptionnelle et une vitesse de croisière rapide et peut être équipé de divers équipements pour répondre à une variété de rôles. Rien qu'au Japon, un total de 28 hélicoptères de la famille Super Puma sont actuellement pilotés par des opérateurs civils, parapublics et le ministère japonais de la Défense pour diverses missions de recherche et de sauvetage, VIP, pompiers et levage de charges lourdes.

H225 in flight.jpg

Photos : 1 H135 2 H225 @ Airbus Helicopters