01/03/2017

Le premier «Super Hercules » basé au Japon !

eMP17-0346_C-130J_5807_Deliv-001-700.jpg

Le premier de 14 avions de transport tactique de type C-130J-30 « Super Hercules » qui sera affecté sur les installations de la base aérienne de l’US Air Force de Yokota au Japon, a quitté l’usine de Lockheed-Martin. Il s'agit du premier « Super Hercules » qui sera affecté en permanence dans la région du Pacifique.

Ce C-130J-30 sera exploité au sein de la 36ème escadrille de transport aérien de Yokota, et veindra remplacer les vieux C-130H de l'unité. Les C-130J seront utilisés pour soutenir des opérations de maintien de la paix et des opérations dans la région du Pacifique occidental, y compris le transport de marchandises, le transport de troupes. La 36e escadrille "Eagle Airlifters" est l'une des composantes de la 374e Escadre Airlift.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J « Super Hercules » est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

Photo : le premier Super Hercules destiné à Yokota @ Lockheed-Martin

 

18/11/2016

Peach Aviation commande l’A320neo !

csm_A320neo_Peach_Aviation_3fe34b7448.jpg

La compagnie aérienne japonaise Peach Aviation a signé un contrat ferme avec Airbus pour l'achat de 10 A320neo et de trois A320ceo. L'ordre a été annoncé lors d'une cérémonie de signature à Tokyo à laquelle ont assisté Shinichi Inoue, PDG de Peach Aviation et Fabrice Brégier, président et chef de la direction d'Airbus.

Les avions nouvellement commandés se joindront à une flotte de la famille A320 existante qui actuellement 18 A320ceo et deux autres sur commande. Avec l'ajout de l'A320neo, la compagnie aérienne deviendra le premier transporteur à faible coût (LCC) au Japon à exploiter le dernier membre de la populaire famille A320.

L‘A320neo :

La famille A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs, le Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney, et les LEAP 1-A de CFM. Composée de trois versions de différentes capacités (A319neo, A320neo et A321neo), la famille A320neo, qui peut accueillir de 100 à 240 passagers, permet aux opérateurs d'exploiter l'appareil le mieux adapté à la demande, et couvre parfaitement la totalité du segment des monocouloirs, sur les lignes domestiques à faible ou forte densité de trafic, ou les lignes long-courriers pouvant atteindre 4 000 nm. Grâce à une cabine plus large, tous les appareils de la famille A320neo offrent un confort inégalé dans toutes les classes, ainsi que des sièges de la largeur standard d’Airbus de 18 pouces en classe économique. Depuis son lancement le 1er décembre 2010, la famille A320neo bénéficie d'une forte reconnaissance du marché, qui se traduit par plus de 4’500 commandes émanant de 82 clients, soit quelque 60 %de part de marché.

La famille A320 est la plus vendue au monde, avec plus de 12’750 commandes depuis le lancement et plus de 7’200 avions livrés à plus de 300 opérateurs dans le monde. La famille A320neo intègre les dernières technologies, y compris les moteurs de nouvelle génération et les dispositifs de bout d'ailes « Sharklet » qui, ensemble, fournissent plus de 15 % d'économies de carburant dès le premier jour et 20 %d'ici 2020.

 

Photo : A320neo aux couleurs de Peach Aviation@ Airbus

 

17/11/2015

Le Japon a signé pour le E-2D « Advanced Hawkeye » !

e-2d_hawkeye_20070430.jpg

Tokyo, je vous l’annonçais en juin dernier, le Japon a choisi d’acquérir le Northrop-Grumman E-2D « Advanced Hawkeye » de détection et de commandement aéroporté (AEW & C). Au total se sont 4 aéronefs qui sont concernés pour un montant de 1,7 milliards de dollars. La commande sera groupée avec une nouvelle commande de la marine américaine pour 21 aéronefs.

L'Agence de coopération et de sécurité américaine à la Défense (DSCA) a informé le Congrès de la vente pour quatre E-2D au japon. Celle-ci a été approuvée cet été. Les E-2D japonais permettront d'améliorer la capacité du Japon en matière de détection avancée dans la région du Pacifique.

 

Le Hawkeye E-2D « Advanced » :

Les systèmes du E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain. Le Hawkeye E-2D « Advanced » dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et offre un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami/ennemi, de nouveaux postes de travail tactique, ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données.

 

E-2D Advanced Hawkeye .jpg

Photos : Northrop-Grumman E-2D « Advanced Hawkeye » @ Northrop-Grumman

 

15/07/2015

Le Japon, premier opérateur étranger du V-22!

V-22-Osprey-007.jpg

 

 

 

Tokyo, le Japon est maintenant officiellement en passe de devenir le premier opérateur étranger du Bell Boeing V-22 « Osprey »  après avoir signé un contrat 332 millions de dollars pour l’acquisition de cinq aéronefs à rotors basculants. Cette vente vient d’être confirmée aux Etats-Unis par le Département américain de la Défense.

 

Au total, le Japon devrait acquérir un total de 17 V-22B BlockC pour un montant estimé a 3 milliards de dollars. 

 

Bell-Boeing MV-22 «Osprey» :

 

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent.

Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre.

En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

1423156532.jpg

 

Photos : Bell Boeing V-22 « Osprey » @USMC

18/10/2014

Japon: record d’interceptions aériennes !

090730-F-3252P-061.jpg

 

Tokyo, la Force aérienne d'autodéfense du Japon (JASDF) a lancé 533 interceptions aériennes, depuis le premier semestre de l'exercice 2014, soit un record en comparaison des 308 sorties effectuées au cours des six premiers mois de l'exercice 2013. Le nombre total d'interceptions de l'exercice 2013 avaient atteint le chiffre de 810.

 

Des violations  aériennes en augmentations:


DSC_0111_wm.jpg


 

Selon le rapport intermédiaire du ministère japonais de la Défense, il s’agit de la plus importante demande en matière d’interception et d’identification d’avions que le pays a connu depuis ces cinq dernière années. 

La majorité des avions intercepté étaient russes soit : 324 avions contre 136 pour la même période l'année précédente. Le nombre d'avions militaires chinois intercepté alors qu'il s'approchait ou volant près de l'espace aérien japonais a également augmenté de 149 à 207. 

Selon le ministère japonais de la Défense on pourra noter une certaine différence en matière de type d’aéronefs interceptés, en effet, la plupart des avions chinois interceptés étaient des avions de combat, alors que la majorité des avions russes étaient des aéronefs de reconnaissance et de surveillance.

 

Pour les spécialistes, on notera un élément intéressant en ce qui concerne l’aviation militaire russe avec l’interception à de nombreuse reprise d’avions de type Sukhoi Su-24MR «Fencer E», soit une une plate-forme de reconnaissance dérivée de l'avion d'attaque Su-24M. 


20698_9706951024ee0f485c9e75.jpg


 

Photos : 1 Boeing F-15J Japonais @ JASDF 2 J-10 Chinois @ Li Weng 3 Su-24MR @ Nadia Severoswki

 

 

 

 

 

 

 

 

19:28 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : japon, police du ciel, f-15, j-10, su-24mr |  Facebook | |