21/11/2020

Des Falcon 2000 « Albatros » pour la marine française !

DA00040545.jpg

La ministre des Armées Madame Florence Parly, a annoncé en fin de semaine, lors d’une visite à l’usine Dassault Aviation de Seclin, la prochaine notification du contrat du programme d’Avions de Surveillance et d’Intervention Maritime (AVSIMAR) « Albatros ». Celui-ci sera basé sur le Falcon 2000LXS de Dassault Aviation. Conformément à la loi de programmation militaire, la commande initiale porte sur 7 appareils, à livrer à partir de 2025, sur les 12 prévus au total.

Le Falcon 2000LXS « Albatros » intégrera un radar multifonction sous fuselage, une boule optronique haute performance, des hublots d’observation, un dispositif de largage de chaînes SAR (Search & Rescue) et des systèmes de communication dédiés. Naval Group fournira le système de missions des « Albatros », le nom choisi par les militaires, Thales, les radars et Safran la boule optronique. 

Déjà en service au Japon :

270874267.16.jpg

Les avions de la famille Falcon ont une longue expérience dans ce type de mission. Plus récemment, le Japon a opté le Falcon 2000XLS en version de surveillance maritime (MSA). Développé en partenariat avec L-3 et Thales, le biréacteur Falcon 2000 MSA japonais est équipé pour un équipage de deux pilotes avec en plus deux exploitants de systèmes de mission. Il est également possible de fonctionner avec quatre opérateurs dans le cadre de missions longue durée. L’appareil est doté d’un radar multitude air-surface avec mode maritimes, d’un FLIR électro-optique / infrarouge (EO / IR) rétractable. Le japon désirait également doter ses Falcon 2000 MSA d’une suite de communication qui comprend communications satellite (SATCOM).

Le Falcon MSA des gardes-côtes japonais peut évoluer dans de nombreuses variétés de missions, telles que la surveillance maritime, le contrôle de la piraterie, l'interdiction des drogues, la surveillance de la pêche, l’application de la loi, la recherche et le sauvetage (SAR) et de l'intelligence et de reconnaissance.

Falcon 2000XLS :

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offre une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie. 

A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS peut parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS pourra se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur. 
Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur.

Photos : 1 Le futur Falcon 2000XLS Albatros 2 Le modèle japonais @ Dassault Aviation

 

 

02/11/2020

Des KC-46A supplémentaires pour le Japon !

JASDF_KC-767_cropped.jpg

Boeing a reçu de la part du Japon une commande additionnel portant sur l'exercice d'une option pour une quantité supplémentaire de deux avions KC-46A produits dans le cadre du contrat de base. Les travaux seront exécutés sur les installations d’Everett près de Washington et devraient s'achever le 30 juin 2023.

« Les nouveaux ravitailleurs japonais joueront un rôle inestimable dans l’alliance de sécurité entre nos deux pays », a déclaré le colonel Jason Lindsey, directeur du programme du système KC-46 de l’US Air Force. Le KC-46 de Boeing sera un multiplicateur de force dans l'alliance de défense américano-japonaise. Il peut ravitailler en carburant tous les avions militaires américains, alliés et de la coalition compatibles avec les procédures internationales de ravitaillement en vol, à tout moment, pour n'importe quelle mission, et peut transporter des passagers, des marchandises et des patients à tout moment et en tout lieu. 

Rappel :

Boeing a remporté le contrat initial pour le premier avion de type KC-46 pour le Japon et les services logistiques en décembre 2017 à la suite du concours de ravitaillement en vol KC-X du ministère japonais de la Défense. Un contrat pour un deuxième KC-46 a été attribué à Boeing en décembre 2018. Boeing assemble des avions KC-46A pour l'US Air Force et le JASDF sur sa ligne de production de B767 à Everett. Le premier KC-46 du Japon devrait être livré en 2021.

Le KC-46A « New Generation Tanker » :

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanker » est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le « New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

kc-46apegasuscopy_0.jpg

Photos : 1 Image de synthèse du futur KC-46A japonais 2 KC-46A @ Boeing

24/06/2020

La Police japonaise commande des H135 & H225 !

H135 in flight.jpg

L’agence de police nationale du Japon (NPA) a commandé un nouvel hélicoptère H225 et quatre hélicoptères H135 dans le cadre de son programme de modernisation de la flotte.

Exploitant actuellement 12 hélicoptères H135, quatre H155 et six hélicoptères AS365, dont un H215 et deux H225 déjà en commande, la NPA déploie sa flotte croissante pour des missions telles que l'application de la loi, le transport de personnel et de VIP, le transport de marchandises, les secours en cas de catastrophe, ainsi qu'un soutien étendu. Les cinq nouveaux hélicoptères compléteront les capacités d’application des lois de l’agence. La nouvelle commande portera la flotte d'Airbus de NPA à 30.

Le H135 est un leader du marché exceptionnel dans le segment des hélicoptères bimoteurs légers, connu pour sa construction compacte, son agilité, sa fiabilité et sa polyvalence. Sa haute disponibilité est un trait fort pour les missions d'application de la loi. Au Japon, les opérateurs de H135 bénéficient de l’aide à la formation offerte par le centre de simulation de vol complet H135 d’Airbus Helicopters. Il existe actuellement 94 hélicoptères H135 au Japon. À l'échelle mondiale, Airbus a livré plus de 1’375 H135 à environ 300 clients, totalisant plus de 5,4 millions d'heures de vol.

Offrant la meilleure gamme, vitesse, charge utile et fiabilité de l'industrie dans un giravion à double turbine de 11 tonnes, le H225 est le dernier membre de la famille Super Puma d'Airbus Helicopters qui a accumulé plus de 5,7 millions d'heures de vol dans toutes les conditions météorologiques. Autour du monde. Le H225 offre une endurance exceptionnelle et une vitesse de croisière rapide et peut être équipé de divers équipements pour répondre à une variété de rôles. Rien qu'au Japon, un total de 28 hélicoptères de la famille Super Puma sont actuellement pilotés par des opérateurs civils, parapublics et le ministère japonais de la Défense pour diverses missions de recherche et de sauvetage, VIP, pompiers et levage de charges lourdes.

H225 in flight.jpg

Photos : 1 H135 2 H225 @ Airbus Helicopters

19/03/2020

Le Japon retire ses derniers F-4 « Phantom II » !

345.jpg

C’est une nouvelle page de l’histoire qui est en passe de se tourner cette année pour le célèbre McDonnell F-4 « Phantom II » de la Japan Air Self-Defense Force (JASDF). Cette dernière prépare le retrait des derniers F-4 de reconnaissance encore en service.

Un dernier vol pour le 501 ème :

La fin des RF-4 E et RF-4EJ de reconnaissance du 501 ème Hiko-tai à basé à Hyakuri depuis 45 ans est effectif. Le dernier jour de vol de l'escadron a eu lieu le 9 mars, un vol composé de quatre RF-4E et RF-4EJ effectuant un défilé aérien cérémoniel. À juste titre, le dernier avion à atterrir était le série 47-6901, le premier RF-4E à être construit pour le Japon et le premier à être remis. Après son retour, il a été honoré d'un salut à l'eau par les pompiers de la base de Hyakuri.

La toute fin avec le 301 ème :

Il reste encore l’escadron 301 Hiko-tai basé à Misawa qui volera encore pendant quelques mois avec le F-4EJ Kai, mais durant l’année, il est prévu de le retirer et de passer sur F-35A.

Le F-4 au Japon :

C’est en 1968 le Japon commanda un total de 140 F-4EJ « Phantom II » non équipés pour le ravitaillement en vol. Mitsubishi Heavy Industries en construisit 138 sous licence au Japon et 14 RF-4E de reconnaissance ont été importés. Parmi ceux-ci, 96 F-4EJ ont depuis été modifié vers le standard F-4EJ Kai entré en service en 1974. 15 F-4EJ ont été convertis en avions de reconnaissance RF-4EJ, avec des améliorations similaires à celles du F-4EJ Kai.

Dans les années 1980, un certain nombre de chasseurs F-4EJ de la JASDF ont subi la mise à niveau du F-4EJ Kai, et les RF-4E ont également été mis à jour, recevant le radar APQ-172 à la place de l'APQ-99 et des capteurs de reconnaissance plus modernes. Le 501 Hiko-tai a également acquis 15 nouveaux appareils sous la forme du RF-4EJ. C'étaient des combattants qui n'avaient pas subi la mise à niveau de Kai mais qui avaient été adaptés à la place pour la reconnaissance. Les RF-4EJ ont été modifiés pour transporter trois types de systèmes nacelle sur le point dur de la ligne centrale. Les options comprenaient un module de caméra de reconnaissance tactique (TAC), un module de reconnaissance électronique tactique (TACER) et un module de photographie oblique à longue portée (LOROP). Ce dernier a nécessité des modifications supplémentaires avec un viseur dédié dans le cockpit arrière et n'a été appliqué qu'à un petit nombre d'avions. Sur un total de 29 appareils RF-4E / EJ, seuls deux ont été perdus dans des collisions.

78.jpg

Photos : F-4 de la JASDF @ Yuki Kenabe

 

30/10/2019

Modernisation des F-15 japonais !

IMG_0408.jpeg

Le Département d’État américain a approuvé une enveloppe de 4,5 milliards de dollars destinée à la modernisation des 98 Mitsubishi F-15J « Eagle » de la Force d’autodéfense du Japon (JSDF). Les mises à niveau transformeraient le F-15J en un « Super intercepteur japonais », a déclaré la Defense Security Cooperation Agency.

La mise à jour :

Le F-15J est la version japonaise du Boeing F-15C, il est fabriqué sous licence par Mitsubishi Heavy Industries.  Dans le cadre de son programme de modernisation, le gouvernement japonais demande 103 radars Raytheon APG-82 (v) 1 à balayage électronique actifs (AESA), 116 ordinateurs de mission Boeing Advanced Display Core Processor II et 101 systèmes de guerre électronique numérique BAE Systems ALQ-239.

Le paquet de modernisation inclut également les systèmes de planification de mission conjointe, les modules anti-usurpation à disponibilité sélective et les radios définies Rockwell Collins ARC-210.

Une partie du programme de modernisation sera vendue au Japon dans le cadre du processus de vente de matériel militaire à l'étranger (FMS), a annoncé la Defense Security Cooperation Agency. L’agence n’a pas révélé les travaux qui passeraient par FMS, mais a indiqué que Boeing serait le maître d’œuvre.

Une suite logique :

Cette mise à jour, la quatrième, des F-15J japonais est la suite logique de celle entreprise en 2013 qui comprenait l’arrivée prochaine de nouveaux missiles tels : l’AMRAAM 120C7 et une série de mises à niveau permettant de mener des opérations en réseaux et faisant corps avec la navigation GPS et le système de viseur de casque HMCS (Helmet Mounted Cueing System). 

IMG_2035.jpeg

Photos : F-15J japonais @ JSDF