25/07/2015

Le JAGM opérationnel sur l’AH-64 E « Apache » !

mfc-jagm-photo-main-h.jpg

 

 

Lockheed-Martin a annoncé que les derniers essais en vol de son missile air-sol JAGM (Joint Air-to-Ground Missile) depuis un hélicoptère Boeing AH-64 E « Apache » ont été un succès, ouvrant ainsi la voie de l’entrée opérationnelle de celui-ci, sur l’hélicoptère d’attaque.

 

Lors des derniers essais, qui se sont déroulés sur les installations de tir de la base aérienne d’Eglin en Floride, un AH-64 E « Apache » a frappé par deux fois des cibles fixes avec le JAGM. Dans le premier test, le missile touché sa cible à 4 km, avec engagement du système laser semi-actif (SAL).

Durant le deuxième test à la même distance, le missile a acquis la cible avec le demandeur le laser (SAL) puis, a continué en guidage autonome avec son radar à ondes millimétriques (ROR), jusqu'à l'impact. Les capteurs SAL et ROR sont intégrés dans la section avant du missile et permettent au JAGM d’engager plusieurs cibles fixes et mobiles, en présence de conditions météorologiques défavorables et lors de contre-mesures avancées. Le laser couplé au mode radar permet ainsi une grande précision, tout en réduisant les dommages collatéraux.

 

A terme le Lockheed-Martin JAGM doit venir remplacer les actuels missiles « Hellfire », le BGM-71 TOW et les AGM-65 Maverick. Le JAGM équipera les AH-64 E « Apache », les Bell AH-1Z « Viper «  de l’USMC ainsi que les drones de type « Predator ».