26/02/2012

F-35, l’Italie réduit la voilure, le Canada se cabre !

 

12J00087_58.jpg


 

Parlement italien doit faire des économies, le programme d’avion de combat Lockheed-Martin F-35  Lightning II en fera directement les frais. Pendant ce temps le Canada s’interroge sur les surcoûts exorbitant du programme !

L'Italie réduira de plus de 30% sa commande de chasseurs Joint Strike Fighter F-35 passée à l'américain Lockheed Martin dans le cadre du plan de réduction des dépenses lié à la crise, a annoncé le ministre de la Défense. L'Italie prévoit désormais d'acheter seulement 90 avions de combat au lieu des 131 sur lesquels elle s'était engagée il y a dix ans, a précisé Giampaolo Di Paola qui s'exprimait devant les commissions de la défense de la Chambre des députés et du Sénat réunies pour l'occasion. "C'est une diminution importante qui est cohérente avec la nécessité de baisser les dépenses", a commenté le ministre.

De son côté le Canada organise une réunion à Washington la semaine prochaine afin de discuter des problèmes entourant le programme d'achat controversé des chasseurs furtifs F-35. L'annonce de cette rencontre survient alors que le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, et le chef d'état-major de la Défense, Walt Natynczyk, réaffirmaient vendredi que les plans d'Ottawa n'avaient pas changé et que l'aviation royale canadienne serait équipée de nouveaux chasseurs F-35.

Selon certains experts, le coût réel de l'avion pourrait être le double de ce qui était initialement prévu. Le Canada est membre du consortium international qui est derrière la conception et la fabrication du F-35 et qui comprend aussi, outre les États-Unis, le Royaume-Uni, la Norvège, le Danemark, les Pays-Bas, la Turquie et l'Australie.

MacKay a ajouté que le gouvernement Harper ne paierait pas un cent de plus que la somme de 75 millions de dollars US par appareil prévue au budget. Le Canada entend se porter acquéreur de 65 de ces chasseurs furtifs, un contrat de près de 4,9 milliards. Le Canada tentait, depuis un certain temps, d'organiser une réunion avec des pays alliés avant de rencontrer le constructeur Lockheed Martin vers la fin du mois de mars.

F-35 vole avec ses armes :

Si en coulisses, les discussions sur les diminutions d’achats et la problématique des surcoûts font rage, pendant ce temps le F-35 avance avec le premier vol avec charges externes. La semaine dernière, le premier F-35A doté  de six pylônes sous la voilure a volé avec ses missiles air-air Raytheon AIM-9X ainsi que deux AIM-120C en soute couplé avec deux bombes GBU-31.

La prochaine étape consistera à valider la séparation de l’armement en soute puis une série de tirs complets auront lieu, pour valider l’ensemble des configurations d’armement en pylônes et en soute. Ces essais ont lieu de puis la base d’Edward AFB.

 

12J00087_55.jpg

 

 

Photos : F-35A avec pylônes et missiles @ Lockheed-Martin

 

22:19 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : f-35, italie, canada, lockheed-martin |  Facebook | |