18/10/2016

Quatrième C-130J pour Israël !

10006943_677924715587357_5494986051193449402_n.jpg

Lockheed-Martin a livré le quatrième C-130J « Super Hercules » "Samson" de transport tactique à l’Etat Hébreu. Deux autres appareils arriveront encore cette année au sein de la Force aérienne.

L'escadron "des éléphants" basé à Nevatim qui exploite la nouvelle génération d’Hercules, a déjà testé le C-130J au cours de missions de ravitaillement en vol avec un Boeing B707. De plus, les C-130J israéliens disposent d’un nouveau système de vol à basse altitude développé en Israël.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

AIR_C-130J-30_Israeli_Flight_IAF_lg.jpg

Photos : C-130J israéliens @ FAI

21/01/2016

Israël, améliore le F-15 pour combler les déficits du F-35 !

1017413_10156785260465497_4965725795547358449_n.jpg

Tel-Aviv, La Force aérienne israélienne va lancer un nouveau programme de une mise à niveau en profondeur de sa flotte de d’avions de combat Boeing F-15, afin de combler les déficits du Lockheed-Martin F-35. Une nouvelle qui dénonce une fois de plus, les nombreux problèmes de développements du « Lighning II ».

 

Mise à jour des F-15 :

Israël devrait se diriger vers l’’adaptation du radar Raytheon APG-82 (V) 1 pour équiper sa flotte de F-15. De plus, un nouveau système de guerre-électronique devrait également venir compléter les systèmes en service sur l’avion.

Selon le Colonel Yiftah, chef de la division armement des avions de l'armée de l'air israélienne, si certaines missions seront effectuées avec le F-35, le F-15 de Boeing ,restera un aéronef stratégique important au sein de la défense du pays, notamment en nombre et pour atteindre de longues distances.

 

Le Raytheon AN/APG-82 AESA :

Le radar Raytheon AN/APG-82 (V) 1 va permettre d’optimise les capacités du F-15I pour des missions multirôles et permettra à celui-ci, de devenir multi-cibles. Le F-15I gagnera également en matière de précision. En matière de maintenance les systèmes AESA permettent d’améliorer la fiabilité de l’ordre de vingt fois et offre des économies de coûts.

L'AN/APG-82 met en œuvre à la fois le processeur de l'APG-79 monté sur F/A-18 E/F «Super Hornet» et l'antenne de l'APG-63 AESA montée sur F-15C. Le nouveau radar est également équipé d'un système de refroidissement plus performant et de filtres HF ajustables. Ce système de filtres HF a été imaginé pour permettre au radar du F-15 et au dispositif de contre-mesure électroniques de fonctionner simultanément sans se gêner l'un l'autre. Ce nouveau radar destiné aux F-15 « E & I » fait partie du Radar Modernisation Program (RMP).

 

Une longue suite de mises à jours :

La modernisation de la flotte de F-15I comprend également l’installation d‘un nouvel ordinateur principal et d’un protocole spécial qui permet de canaliser les anciens systèmes en direction du nouveau système informatique et ceci, en conservant l’architecture actuelle. Cette mise à jour, permettra aux F-15I de rester en service pendant les 20 prochaines années.  De plus, des travaux de structures seront engagés, afin de réduire les risques de fissurations sur les parties mobiles de l’avion.

Concernant la guerre électronique, des améliorations seront engagées en vues de la protection des systèmes. En matière d’armement, l’intégration de système de types JDAM  et JASSM / JSOW sont prévus en priorité. Cette modernisation prévoit également la généralisation de l’intégration du missile Rafale Python 5 sur l’ensemble des versions du F-15 en service en Israël.  Le Python 5 est le dernier né des missiles air-air à courte portée de la famille «Python». Il dispose d'une capacité de tir « au-delà de la portée visuelle » se verrouille sur sa cible après le tir et il dispose d'un nouveau système de guidage électro-optique et infrarouge.

 

253908031.jpg

Photos : Boeing F-15I Israéliens @ IAF

29/12/2015

Israël dit adieu à ses A-4 « Skyhawk » !

3483670450.2.jpg

La Force aérienne et spatiale israélienne (H'eil Ha'Avir) a dit adieu à sa flotte d’avion Douglas A-4 « Skyhawk. Un dernier vol de A-4 a survolé l’ensemble des bases aériennes israéliennes en guise d’au revoir au vénérable aéronef nommé « Ayit » (aigle en hébreu) au sein de la Force aérienne. 

Rappel :

L’arrivée du « Skyhawk » en Israël a été débuté le 29 décembre 1967, lorsque les quatre premiers appareils ont été déchargés d'un navire qui est arrivé dans le port de Haïfa. Le «Skyhawk » fut le premier avion a réaction d’origine américaine à entrer en service au sein de l'IAF, il était devenu le jet le plus ancien encore en service. Le A-4 « Skyhawk » a été engagé très vite en opération, lors de la guerre du "Yom Kippour", les équipages de « Skyhawk » ont opérés plus de 1000 sorties opérationnelles. En Israël, les A-4 ont reçu quelques modifications avec le remplacement des canons de 20mm par des canons de 30mm et l'allongement de la tuyère du réacteur, afin d'en réduire la signature infrarouge.

Outre son activité opérationnelle, le «Skyhawk» a par la suite été versé au sein de l’école de pilotage de l’IAF et ceci jusqu’à l’arrivée de l’Alenia-Aermacchi M-346 « Lavi » au sein de l’école de combat aérien.

Le Douglas A-4 « Skyhawk » :

Le Douglas A-4 « Skyhawk « est un avion léger d’attaque construit au Etats-Unis par Douglas. L’avion est initialement destiné à être embarqué à bord des porte-avions.

Robuste, efficace et peu coûteux, cet avion a rencontré un gros succès commercial avec près de 3’000 exemplaires construits pour une dizaine de pays utilisateurs. Mis en service en 1956 dans la Marine des Etats-Unis, il est resté en production pendant 27 ans.

 

878479317.JPG

Photos : Douglas A-4 « Skyhawk »à Beer Sheva@ Say Filkenmann

20/01/2015

Modernisation des F-15 israéliens !

125.jpg

 

 

Tel Aviv, l'armée de l'air israélienne va moderniser ses avions de combat Boeing F-15I «Eagle», avec notamment l'installation d'un nouveau système de radar. 

 

Nouveau radar :

 

Les Boeing F-15I recevront un nouveau radar, soit le nouvel AN/APG-82 (V)1 doté d’une antenne active AESA en lieu est place de l’actuel radar antenne mécanique APG-70. Il s’agit du même choix que l’US Air Force qui modernise de la même manière sa flotte de F-15E.

 

Le Raytheon AN/APG-82 AESA :


162.jpg


 

Le radar Raytheon AN/APG-82 (V) 1 va permettre d’optimise les capacités du F-15I pour des missions multi-rôles et permettra à celui-ci de devenir multi-cibles. Le F-15I gagnera également en matière de précision. En matière de maintenance les systèmes AESA permettent d’améliorer la fiabilité de l’ordre de vingt fois et offre des économies de coûts.

L'AN/APG-82 met en œuvre à la fois le processeur de l'APG-79 monté sur F/A-18 E/F «Super Hornet» et l'antenne de l'APG-63 AESA montée sur F-15C. Le nouveau radar est également équipé d'un système de refroidissement plus performant et de filtres HF ajustables. Ce système de filtres HF a été imaginé pour permettre au radar du F-15 et au dispositif de contre-mesure électroniques de fonctionner simultanément sans se gêner l'un l'autre. Ce nouveau radar destiné aux F-15 « E & I » fait partie du Radar Modernization Program (RMP).

 

Mise à jour des F-15I : 


boeing,f-15i,eagle,israël infos aviation,israël air force,infos aviation,nouvelles d l'aviation,l'actualité aéronautique,blog f-15


 

La modernisation de la flotte de F-15I comprend également l’installation d‘un nouvel ordinateur principal et d’un protocole spécial qui permet de canaliser les anciens systèmes en direction du nouveau système informatique et ceci, en conservant l’architecture actuelle. Cette mise à jour, permettra aux F-15I de rester en service pendant les 20 prochaines années.  De plus, des travaux de structures seront engagés, afin de réduire les risques de fissurations sur les parties mobiles de l’avion.

 

Concernant la guerre électronique, des améliorations seront engagées en vues de la protection des systèmes. En matière d’armement, l’intégration de système de types JDAM  et JASSM / JSOW sont prévus en priorité. Cette modernisation prévoit également la généralisation de l’intégration du missile Rafale Python 5 sur l’ensemble des versions du F-15 en service en Israël.  Le Python 5 est le dernier né des missiles air-air à courte portée de la famille «Python». Il dispose d'une capacité de tir « au-delà de la portée visuelle » se verrouille sur sa cible après le tir et il dispose d'un nouveau système de guidage électro-optique et infrarouge.

 

Commentaire : 

 

La modernisation tout azimut des flottes de F-16 et maintenant de F-15 en Israël est directement liée au fait des retards de livraison, en ce qui concerne le Lockheed-Martin F-35 et le fait que celui-ci, coûte tellement cher, que l’aviation israélienne devra pouvoir compter encore longtemps sur les appareils actuels. En effet, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés. 


1557.jpg


 

Photos : 1 F-15I @Siegi N. 2 radar AN/APG82(V)1 @ Rayteon 3 F-15I @Tomer 

23/04/2013

Israël premier client export du V-22 !

800px-CV-22_Osprey_flies_over_the_Emerald_Coast.JPG


 

Bell Helicopter, va fournir à l’aviation israélienne des appareils à rotors basculant V-22 «Osprey». Le nombre d’appareils et pour l’instant confidentiel, mais l’Etat Hébreu devient ainsi le premier client à l’exportation du V-22.

 

«Cet appareil va donner à l’aviation israélienne, des capacités accrues en matière de recherche et de sauvetage maritime» a déclaré le Secrétaire américain à la Défense M. Hagel.

 

Le V-22 «Osprey» :


 

yourfile.jpg



Le V-22 Osprey est avion de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent.

Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.


 

yourfile-1.jpg


A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre.

En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». Celle-ci sera notamment mise à l’épreuve en engament réel en Irak durant l’année 2007.


 

800px-V-22_Osprey_at_Hurlburt_Field.jpg


 

Photos : 1 V-22 USMC en vol 2 & 3 Essais avec les pilotes israéliens @ Iraéli Air Force Magazin @ USMC 4 V-22 USMC au sol @ USMC