27/03/2018

Le second MC-21 va débuter ses essais!

information_items_property_3147.jpg

L'usine d’aviation russe Irkut a terminé l'assemblage du deuxième appareil MC-21 et l'a envoyé le 25 mars au département des essais en vol de la compagnie à Irkoutsk, en Russie. Selon Irkut, il a pris en compte les résultats des tests réalisés sur le premier avion. Ce second appareil se rapproche ainsi  des normes de qualité définitives.

"L'achèvement du deuxième assemblage du MC-21 est une étape importante dans la mise en œuvre du programme MC-21", a déclaré le ministre russe de l'Industrie et du Commerce, Denis Manturov.

Les plans prévoient des essais en vol pour impliquer quatre avions, a déclaré Irkut. L'usine a maintenant entièrement assemblé le fuselage du troisième MC-21 et a commencé à assembler les composants du quatrième exemplaire. Les fournisseurs continuent de fabriquer des pièces et des sous-ensembles pour ce que Irkut appelle l'avion d'endurance, tandis que le premier MC-21 subit des essais en vol à l'Institut de recherche en vol Gromov à Joukovski, juste à l'extérieur de Moscou. Pendant ce temps, les ingénieurs effectuent des essais statiques sur une autre cellule à l'Institut Central Aérohydrodynamique (TsAGI), également situé à Joukovski.

Irkut prévoit que le programme totalisera 1’000 vols, suivi de la certification russe à mi-2019 et de la certification EASA à mi-2020.

L’Irkut MC-21 : 

Le programme de développement du biréacteur moyen-courrier MC-21 prévoit la réalisation de trois versions de l'appareil, capables respectivement de transporter 150, 180 et 210 passagers. L'avion a été conçu pour pouvoir effectuer des vols d'une distance maximale de 5’500 km dans n'importe quelle zone climatique, de jour comme de nuit, dans des conditions météorologiques clémentes ou difficiles, à la vitesse de croisière de 850 km/h. Le MC-21 pourra décoller d'aéroports situés à une altitude maximale de 3’000 m au-dessus du niveau de la mer.

Irkut affirme que le MC-21 offre une amélioration de 25 % de la consommation de carburant par rapport aux avions de ligne existants de la même classe.

L’objectif du consortium russe Irkut, proche de Sukhoi, est de fournir un appareil de nouvelle génération capable de s’attaquer à terme au marché actuellement en main des deux géants que sont Airbus et Boeing. Avec ce premier objectif de placer l’avion au sein du transporteur russe, l’avionneur prévoit de s’attaquer prochainement au marché asiatique puis européen.

Le MC-21 Irkut est tout comme le Sukhoi SuperJet 100 un appareil destiné à permettre à la Russie de revenir au premier plan en matière d’avion de ligne. Bien que de conception russe tout comme le petit frère le Sukhoi SuperJet 100, le MC-21 intègre de la technologie occidentale avec en pointe le moteur Pratt & Whitney PurePower PW1000G.

Le MC-21 est prévu d’entrer en service en 2019 et ceci en trois variantes. Lors du dernier salon aéronautique (MAKS)  de qui s’est tenu à Moscou, le PDG du consortium, Mikhaïl Pogossian, a confirmé que sa société avait conclu des contrats fermes dépassant 7,5 milliards de dollars sur la vente d'avions MC-21 (6 mds USD).

1652835402.jpg

Photos : 1 Le second MC-21 2 Le premier appareil@ Irkut

03/02/2018

Aeroflot commande le MC-21 !

img_1228.jpg

Aeroflot a commandé 50 avions de lignes MC-21 ce vendredi à l’avionneur russe IRKUT. Aeroflot recevra le premier jet au cours du premier trimestre de 2020, la livraison complète devant être achevée en 2026. Selon les termes de la commande, Rostec, la filiale de location d'Aviacapital-Service, fournira les 50 MC-21-300. Ces aéronefs doivent être loués pour une durée de 12 ans, avec une option de prolongation de deux ans sur le bail.

Selon le communiqué, les 25 premiers MC-21 livrés à Aeroflot auront des moteurs Pratt & Whitney PW1400G. À ce stade, nous ne savons pas si les avions restants seront équipés des moteurs PD-14, qui seront certifiés plus tard cette année.

Aeroflot prévoit d'utiliser les MC-21 pour remplacer les Yakovlev Yak-42 et les Tupolev Tu-134,Tu-154 ainsi que le Tu-204/214 de l'ère soviétique. Les configurations interne prévue par Aeroflot sera de 169 passagers, avec 16 sièges en classe affaires et 153 en classe économique. La compagnie aérienne utilisera l'avion sur les routes nationales et internationales.

D'après les discussions avec IRKUT, Aeroflot explique que le MC-21 offrira des coûts d'exploitation d'environ 6 à 7% inférieurs à ceux de ses concurrents.

Vitaly Saveliev, PDG d'Aeroflot, a déclaré: "La signature d'une commande ferme de 50 avions MC-21 est un événement marquant non seulement pour nos deux sociétés, mais pour notre pays. Les constructeurs russes ont créé le premier avion de passagers de nouvelle génération, marquant le retour de la Russie en tant que leader mondial de l'industrie aéronautique. Dans le contexte géopolitique actuel, nous croyons qu'il est essentiel que la technologie russe soit compétitive et qu'elle soit de la plus haute qualité et à un prix compétitif. Pour cette raison, notre partenariat avec Rostec, notre plus grand partenaire et actionnaire d'Aeroflot, est d'une importance capitale. "

L’Irkut MC-21 :

Le programme de développement du biréacteur moyen-courrier MC-21 prévoit la réalisation de trois versions de l'appareil, capables respectivement de transporter 150, 180 et 210 passagers. L'avion a été conçu pour pouvoir effectuer des vols d'une distance maximale de 5’500 km dans n'importe quelle zone climatique, de jour comme de nuit, dans des conditions météorologiques clémentes ou difficiles, à la vitesse de croisière de 850 km/h. Le MC-21 pourra décoller d'aéroports situés à une altitude maximale de 3’000 m au-dessus du niveau de la mer.

Irkut affirme que le MC-21 offre une amélioration de 25 % de la consommation de carburant par rapport aux avions de ligne existants de la même classe.

L’objectif du consortium russe Irkut, proche de Sukhoi, est de fournir un appareil de nouvelle génération capable de s’attaquer à terme au marché actuellement en main des deux géants que sont Airbus et Boeing. Avec ce premier objectif de placer l’avion au sein du transporteur russe, l’avionneur prévoit de s’attaquer prochainement au marché asiatique puis européen.

Le MC-21 Irkut est tout comme le Sukhoi SuperJet 100 un appareil destiné à permettre à la Russie de revenir au premier plan en matière d’avion de ligne. Bien que de conception russe tout comme le petit frère le Sukhoi SuperJet 100, le MC-21 intègre de la technologie occidentale avec en pointe le moteur Pratt & Whitney PurePower PW1000G.

Le MC-21 est prévu d’entrer en service en 2019 et ceci en trois variantes. Lors du dernier salon aéronautique (MAKS)  de qui s’est tenu à Moscou, le PDG du consortium, Mikhaïl Pogossian, a confirmé que sa société avait conclu des contrats fermes dépassant 7,5 milliards de dollars sur la vente d'avions MC-21 (6 mds USD).

2176.jpg

Photos : Le MC-21 @ IRKUT

 

28/05/2017

L’Irkut MC-21 a effectué son premier vol !

MC-21-300_maiden_flight_in_Irkutsk_1.jpg

 

L’avionneur russe Irkut a réussi ce dimanche le vol inaugural de son avion de ligne MC-21-300. L’avion a décollé des installations de l’avionneur d’Irkut en Sibérie pour un premier vol d’une durée de 30 minutes.

L’avion à atteint une altitude de 1'000 mètres pour une vitesse de 300 km/h. durant ce vol les pilotes ont pu tester la stabilité de l’avion ainsi que le bon fonctionnement des moteurs. Selon le pilote d’essai en chef, Oleg Kononenko : « le vol s’est déroulé normalement. Aucun n’obstacle ne s’est révélé empêchant la poursuite des essais ».

Le programme de développement du biréacteur moyen-courrier MC-21 prévoit la réalisation de trois versions de l'appareil, capables respectivement de transporter 150, 180 et 210 passagers. L'avion a été conçu pour pouvoir effectuer des vols d'une distance maximale de 5’500 km dans n'importe quelle zone climatique, de jour comme de nuit, dans des conditions météorologiques clémentes ou difficiles, à la vitesse de croisière de 850 km/h. Le MC-21 pourra décoller d'aéroports situés à une altitude maximale de 3’000 m au-dessus du niveau de la mer.

Irkut affirme que le MC-21 offrira une amélioration de 25 % de la consommation de carburant par rapport aux avions de ligne existants de la même classe.

1781612810.gif

L’objectif du consortium russe Irkut, proche de Sukhoi, est de fournir un appareil de nouvelle génération capable de s’attaquer à terme au marché actuellement en main des deux géants que sont Airbus et Boeing. En premier lieu il s’agit de prendre une sérieuse option sur le marché russe  puis venir s’intégré au marché asiatique.

Le MC-21 Irkut est tout comme le Sukhoi SuperJet 100 un appareil destiné à permettre à la Russie de revenir au premier plan en matière d’avion de ligne. Bien que de conception russe tout comme le petit frère le Sukhoi SuperJet 100, le MC-21 intègre de la technologie occidentale avec en pointe le moteur Pratt & Whitney PurePower PW1000G.

Le MC-21 est prévu d’entrer en service en 2019 et ceci en trois variantes. Lors du dernier salon aéronautique (MAKS)  de qui s’est tenu à Moscou, le PDG du consortium, Mikhaïl Pogossian, a confirmé que sa société avait conclu des contrats fermes dépassant 7,5 milliards de dollars sur la vente d'avions MC-21 (6 mds USD).

Irkout_MC-21-300_premier_vol_3.jpg

Photos : Le MC-21 durant son vol inaugural @ Irkut

 

02/04/2017

Premières infos sur le nouveau Su-30SME !

su30sm.jpg

On en sait un peu plus sur la nouvelle variante d'exportation Sukhoi Su-30SME « Flanker » lancée au début de l’année 2016. Le président d'Irkut Corporation Oleg Demchenko a révélé des spécifications sur les performances du Su-30SME qui sera un dérivé à l’exportation du Su-30SM.

 

Le Su-30SME destiné à l’exportation :

Le Sukhoi Su-30SME a un poids normal au décollage de 26’090 kg et un poids maximal au décollage de 34’000 kg. L’avion pourra atteindre une vitesse de 1,75 Mach avec un poids de carburant normaux / maximaux de 5,270/ 9,300 kg, respectivement. Il a une portée opérationnelle de 1’280 km au niveau de la mer et à une vitesse de 800 km/h. Il pourra selon Irkut atteindre les 3’000 km de rayon d’action volant à haute altitude avec une vitesse de 900 km/h.

Le Su-30SME est doté de deux moteurs à réaction avec postcombustion Saturn AL-31FP avec contrôle vectoriel de poussée. Ils combinent une poussée c de 25 000 kg, et offrent au Su-30SME une charge utile de combat qui peut atteindre jusqu'à 8’000 kg sur 12 points d’emports.

La suite avionique du Su-30SME a été mise à niveau et l'avion a été équipé avec un ciblage à visée infrarouge et par laser pour l'acquisition et l'engagement des cibles au sol. Le nouveau radar de contrôle à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron

peut acquérir et suivre 15 cibles aériennes simultanément tout en pouvant attaquer quatre à la fois. Les autres caractéristiques comprennent un capteur de ciblage électro-optique intégré couplé à un système de navigation inertielle laser, un désignateur de cible monté sur casque et un système de navigation par satellite compatible avec les formats GLONASS et NAVSTAR.

 

1700219_-_main.jpg

Photos : 1 Le Su-30SME sera une version dérivée du Su-30SM 2 Maquette du Su-30SME@ Irkut

 

 

30/09/2016

Vol inaugural pour le Yak-152 !

14468680-1468406163174628-7543230142899954417-o-1-1120x0-1024x768.jpg

Le nouvel avion d'entraînement Yakovlev Yak-152 a effectué avec succès son vol inaugural ce jeudi. Le Yak-152 doit venir remplacer la flotte vieillissante de Yak-52 destiné à la formation de base au sein des forces aérospatiales russes. L’avionneur Irkut a également annoncé avoir reçu un ordre de fabrication pour 150 exemplaires de l'avion.

Ce premier vol a été réalisé avec le pilote d’essai Vasily Sevastyanov qui a pu testé le bon fonctionnement des systèmes et de la motorisation.

p1685987.jpg

Le Yak-152 :

Le Yak-152 est un monomoteur, biplace, monoplan à aile basse d'une configuration classique avec un train d'atterrissage tricycle escamotable. Le train d'atterrissage antichoc dispose de pneus basse pression. L’avion doit permettre des décollages courts et atterrissages sur de petits terrains non préparés. L'équipement de l'aéronef permettra à l'élève d'acquérir la capacité d’apprendre à naviguer avec une instrumentation moderne. Le YaK-152 est doté d’un siège éjectable SKS- 94M pour garantir une évacuation sûre pour les membres d’équipage.

Doté d’une structure simple et robuste, pour une haute fiabilité et un entretien minime, l’avion aura un coût d’exploitation particulièrement bas. La configuration aérodynamique de l'aile et la forme en plan de l'aile et l’aérodynamique ont été sélectionné pour fournir les fonctions  les plus adaptées à la voltige.

Le Yak-152 devrait être doté d'un moteur Vedeneyev M-14X de 500 ch et offrir un rayon d'action de 500km, il pourra atteindre la vitesse de 500km/h mais pourra également offrir une motorisation allemande avec le moteur diesel RED A03 de 550 ch.

p1685990-1.jpg

 

Photos : le premier vol du Yak-152 @ Irkut