30/09/2016

Vol inaugural pour le Yak-152 !

14468680-1468406163174628-7543230142899954417-o-1-1120x0-1024x768.jpg

Le nouvel avion d'entraînement Yakovlev Yak-152 a effectué avec succès son vol inaugural ce jeudi. Le Yak-152 doit venir remplacer la flotte vieillissante de Yak-52 destiné à la formation de base au sein des forces aérospatiales russes. L’avionneur Irkut a également annoncé avoir reçu un ordre de fabrication pour 150 exemplaires de l'avion.

Ce premier vol a été réalisé avec le pilote d’essai Vasily Sevastyanov qui a pu testé le bon fonctionnement des systèmes et de la motorisation.

p1685987.jpg

Le Yak-152 :

Le Yak-152 est un monomoteur, biplace, monoplan à aile basse d'une configuration classique avec un train d'atterrissage tricycle escamotable. Le train d'atterrissage antichoc dispose de pneus basse pression. L’avion doit permettre des décollages courts et atterrissages sur de petits terrains non préparés. L'équipement de l'aéronef permettra à l'élève d'acquérir la capacité d’apprendre à naviguer avec une instrumentation moderne. Le YaK-152 est doté d’un siège éjectable SKS- 94M pour garantir une évacuation sûre pour les membres d’équipage.

Doté d’une structure simple et robuste, pour une haute fiabilité et un entretien minime, l’avion aura un coût d’exploitation particulièrement bas. La configuration aérodynamique de l'aile et la forme en plan de l'aile et l’aérodynamique ont été sélectionné pour fournir les fonctions  les plus adaptées à la voltige.

Le Yak-152 devrait être doté d'un moteur Vedeneyev M-14X de 500 ch et offrir un rayon d'action de 500km, il pourra atteindre la vitesse de 500km/h mais pourra également offrir une motorisation allemande avec le moteur diesel RED A03 de 550 ch.

p1685990-1.jpg

 

Photos : le premier vol du Yak-152 @ Irkut

 

08/06/2016

Irkut présente le MC-21-300 !

mc-21low.jpg

Ce matin, l’avionneur russe Irkut filiale United Aircraft Corporation a dévoilé publiquement le premier avion de ligne MC-21-300 à Irkoutsk, la capitale de la Sibérie orientale. L’avion doit venir concurrencer ses rivaux du canada, de Chine et du Brésil, sans oublier les deux grand constructeurs Airbus et Boeing.

Le Premier ministre Dmitri Medvedev assisté à la cérémonie de présentation située dans un hangar d'essais. Il a déclaré : "Le MC-21 par son niveau de technologie dépasse les avions existants. Je suis sûr que ce sera un grand avion: économique, sécuritaire et fiable. Les événements d'aujourd'hui confirment que nous sommes capables de construire ces aéronefs qui ne favorisent pas seulement notre industrie aéronautique, mais nous également en concurrence avec d'autres pays ".

JAV20160608115724.jpg

Irkut MC-21-300 :

L’Irkut MC-21 est un avion moyen-courrier de fabrication russe de 150 à 212 places. L’avion est motorisé par deux Pratt & Whitney PW1400G mais pourra également être motorisé par deux moteurs russes PD-14. L’avion va venir remplacer les vieux Tupolev Tu-154 et Tu-24.

MS-21_cockpit_mock_up_Beltyukov.jpg

Le programme de développement du biréacteur moyen-courrier MC-21 prévoit la réalisation de trois versions de l'appareil, capables respectivement de transporter 150, 180 et 210 passagers. L'avion a été conçu pour pouvoir effectuer des vols d'une distance maximale de 5’500 km dans n'importe quelle zone climatique, de jour comme de nuit, dans des conditions météorologiques clémentes ou difficiles, à la vitesse de croisière de 850 km/h. Le MC-21 pourra décoller d'aéroports situés à une altitude maximale de 3 000 m au-dessus du niveau de la mer.

Irkut affirme que le MC-21 offrira une amélioration de 25 % de la consommation de carburant par rapport aux avions de ligne existants de la même classe.

L’objectif du consortium russe Irkut, proche de Sukhoi, est de fournir un appareil de nouvelle génération capable de s’attaquer à terme au marché actuellement en main des deux géants que sont Airbus  et Boeing. En premier lieu il s’agit de prendre une sérieuse option sur le marché russe puis venir s’intégré au marché asiatique.

Le MC-21 d’Irkut est tout comme le Sukhoi SuperJet 100 un appareil destiné à permettre à la Russie de revenir au premier plan en matière d’avion de ligne. Bien que de conception russe tout comme petit frère le Sukhoi SuperJet 100.

Actuellement, le MC-21 compte un total de 175 commandes fermes, dont 50 pour la compagnie de lancement Aeroflot.

 

13407226_1039692739412786_4586869774748364949_n.jpg

Photos : Cérémonie de Roll out du MC-21 @ Irina Cherkovna pour avia news russie

 

 

29/08/2015

Yak-130 amélioré !

1023243219.jpg

 

Salon MAKS de Moscou, l’avionneur Irkut Corporation a dévoilé pour la première fois son Yak-130 doté d'un télémètre laser monté sur le nez.

Un représentant Irkut a déclaré que «le télémètre laser permet d'utiliser les Yak-130 sur un terrain très irrégulier, pour le suivi de terrain. De plus, cela améliore la précision de ciblage pour l’attaque au sol.

Ce télémètre laser a été installé sur le Yak-130 en conformité des exigences d'un client étranger, en vue de l’amélioration des capacités de frappe de l'avion.

 

Le Yakovlev Yak-130 : 

 

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentales

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. 

Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

1642760_-_main.jpg

 

Photos : Yak-130 amélioré @Sergy

 

19/04/2015

Yakovlev Yak-130 pour le Bangladesh !

yak-130.jpg

 

 

 

Moscou, la Russie va livrer 14 avions Yakovlev Yak-130 au Bangladesh cette année et deux autres l'année prochaine. La confirmation est venue d’Oleg Demchenko, président d’Irkut, qui construit le bimoteur.

 

Le contrat avec le Bangladesh a été signé l'année dernière et comprend des options pour 10 avions supplémantaires. Les jets sont financés grâce à un crédit d'un milliard de dollars organisé par le Kremlin sur la base de garanties souveraines. Les Yak-130 vont remplacer les avions-école de type L-39 «Albatros» en service depuis plus de 35 ans. 

 Le Bangladesh est le troisième client à l'exportation pour le Yak-130 après l’Algérie et le Bélarus. Le Vietnam doit encore confirmer une commande pour huit Yak-130. Par contre, on ne sait pas se qu’il est advenu des Yak-130 destinés à la Syrie.

 

Le Yakovlev Yak-130 : 

 

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux. 

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. 

Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

 

2956948575.jpg

 

Photos: 1 Yak-130 2 Cockpit @ Irkut

 

14/01/2013

Sukhoi SU-30SM supplémentaires pour la Russie !

5_11-09-07.jpg


 

MOSCOU, Vladimir Poutine l’avait annoncée, la seconde phase de modernisation des Forces russes est lancée ( Systèmes de DCA AS-400, sous-marin de la classe Boreï), mais également le lancement d’une seconde commandes d’avions de combat Sukhoi SU-30SM. Le ministère russe de la Défense a signé un contrat avec le constructeur Sukhoi / Irkut pour de 30 SU-30SM biplaces supplémentaires. Cette commande fait suite à la première série lancée en mars de l’année dernière (article avia new du 27 mars 2012), qui comprend 30 appareils SU-30SM devant être livré jusqu’en 2015.

 

Cette seconde commande également de 30 appareils devra débuter en 2016 et maintenir également la chaine de montage du standard «30SM». Irkut a livré la première paire de SU-30SM en novembre l'année dernière (voir article avia news du 22 novembre 2012). Ces premiers appareils SU-30SM sont actuellement en cours d’essais au sein du polygone de tir de Glits dans l’Akhtubinsk, sud de la Russie. Selon le commandant des forces de l'air russe le général Victor Bondarev, le service attend de recevoir  "plus de dix" SU-30SM cette année. 

 

foto_6__su_30sm1_192.jpg

 

 

 

Le Sukhoi SU-30SM :

 

images.jpeg


Les SU-30SM se différencient  des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par quelques autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de des tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil disposera d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque, le système comprend également un système de balayage électronique passif Tikhomirov INPI N-014. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes. L’appareil dispose d’une nouvelle version de siège éjectable de type Zvezda K-36DM.

vladsu-30sm.jpg

Photos : 1 SU-30SM en vol  2 SU-30SM de face 3 Cockpit 4 Chaine de montage @ Irkut/Sukhoi