25/10/2015

Missile Vikhr pour hélicoptères Ka-52 !

118.jpg

 

Le ministère russe de la Défense a reçu les nouveaux missiles Kalachnikov Rostec Vikhr-1 pour équiper notamment ses hélicoptères d’attaques Kamov Ka-52 « Alligator ».

 

Le missile Vikhr-1 :

Le missile Vikhr-1 est équipé d’un système de guidage et de suivi automatique de la cible selon le schéma « tirer-oublier ». Le pilote détecte l’image de la cible sur l’écran thermique, la prend « dans le viseur » et active le régime de suivi automatique de la cible. Le système lance le missile lui-même, une fois que la distance autorisée a été atteinte.

Le système de guidage laser émet un rayonnement faible et ne peut être détecté par les moyens de guerre électronique de l’ennemi. Ce nouveau missile permet notamment de détruire des véhicules blindés et des cibles aériennes à basse vitesse. Sa portée maximale est de 10 km et ces tirs peuvent être effectués d'une hauteur de 4.000 mètres. Sa charge HEAT qui est capable de percer des blindages réactifs détonne soit à l'impact direct sur sa cible (notamment pour les véhicules blindés), ou soit légèrement avant l'impact (si la cible engagée est aérienne) grâce à une fusée de proximité. Le moteur fusée du Vikhr permet au missile d'atteindre une vitesse de 600 m par seconde (soit Mach 1,8) et lui permet une autonomie d'une dizaine de kilomètres.

 

Le Kamov Ka-52 « Alligator » :

Le Kamov Ka-52 «Alligator» est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2.500 m. Equipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent en outre d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial. puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 10 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 

 

15309019.jpg

   Ka-52 « Alligator » avec le nouveau missiles Vikhr-1 @ Rostec

11/05/2015

Le sixième A330MRTT pour l’Arabie Saoudite !

20120910212408.jpg

 

 

Le sixième est dernier A330 MRTT ravitailleur multi-rôle de transport commandé par la Force aérienne royale saoudienne (RSAF) a quitté les installations de conversions d’Iberia Mantenimiento près de l'aéroport de Madrid Barajas.

 

L’avion a rejoint l'usine d’Airbus de Getafe au sud de Madrid, pour la finalisation de l préparation avant livraison. Celle-ci aura lieu un peu plus tard cette selon les information disponibles chez Airbus. 

 

Ayant reçu le certificat de type de l’autorité de certification civile européenne EASA en mars 2010, puis le certificat militaire de l’autorité espagnole INTA en octobre, l’A330 MRTT d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients.

 

RSAF.jpg

 

Photos : 1 A330 MRTT de la RSAF 2 Cockpit et pilotes de la RSAF @ RSAF

 

27/03/2015

Lʼexercice STABANTE 15 sʼest achevé avec succès !

DSC_3341.jpg

 

Berne, lʼexercice dʼensemble des troupes STABANTE 15, réalisé par les Forces aériennes du 18 au 25 mars 2015 en Suisse romande, sʼest achevé avec succès. Le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, commandant des Forces aériennes et directeur de lʼexercice, est satisfait de la façon dont les opérations se sont déroulées.

 

Lʼexercice dʼensemble des troupes STABANTE 15 avait pour but de tester les structures de commandement et dʼentraîner lʼinteropérabilité de tous les éléments des Forces aériennes, à savoir lʼaviation, la défense contre avions et lʼaide au commandement, ainsi que d'un bataillon dʼexploration des Forces terrestres. Le scénario mis en place consistait à assurer la protection dʼune conférence de paix internationale à La Chaux-de-Fonds. Les avions de combat déployés pour lʼoccasion ont décollé de la Base aérienne de Payerne, de même que les hélicoptères qui ont également opéré depuis lʼemplacement journalier de Courtelary. Le transport des participants à la conférence était organisé à lʼaéroport des Eplatures.

 

Outre cette mission de base, la direction de lʼexercice avait concocté plus dʼune centaine dʼévénements fictifs pour tester la disponibilité opérationnelle des troupes engagées. Lʼune des tâches les plus complexes a été lʼévacuation de la centrale dʼengagement des Forces aériennes de Dübendorf et sa réinstallation dans un ouvrage protégé dans les Alpes. De plus, les processus du service de police aérienne 24h/24 (PA24) ont été testés pour la première fois pendant plusieurs jours, avec des munitions de combat. Cette procédure sera introduite progressivement entre 2016 et 2020 au plus tard. A terme, les Forces aériennes seront en mesure dʼintervenir dans lʼespace aérien suisse 365 jours par an et 24 heures sur 24, avec des avions de combat armés.

 

De l'avis du commandant des Forces aériennes et directeur de lʼexercice, le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, « la meilleure façon de montrer ce que lʼon peut faire est de se mettre à l'épreuve ». C'est dans cet esprit que STABANTE 15 a permis aux Forces aériennes d'afficher leur savoir-faire. Toujours selon le commandant de corps, un potentiel dʼamélioration a été relevé dans divers domaines. « Une fois lʼévaluation détaillée terminée, il faudra définir les mesures nécessaires et adapter le plus rapidement possible lʼinstruction, les processus et les structures », souligne-t-il. L'exercice STABANTE 15 a été réalisé précisément dans la perspective du processus d'amélioration continue, et dans cette optique, il s'agit d'une réussite, estime le commandant des FA. (sources DDPS).

800px-Swiss_rapier_missile.jpg

Photos : 1 F/A-18 C Hornet 2 MBDA RAPIER @ P.Kümmerling

04/12/2014

Premier drone MQ-8C pour L’US Navy !

mq-8c_us_navy.jpg

 

 

San Diego, Northrop-Grumman Corporation a livré le premier drone MQ-8C destiné à l'US Navy. Le système sera utilisé par les commandants de navire pour améliorer les capacités de collecte de renseignements de la Marine.

 

Le drone MQ-8C :

 

Le MQ-8C est drone basé sur une cellule d’hélicoptère Bell 407. Le MQ-8C dispose d’une endurance de 12 heures et permet un rayon d’action de 277 km, il peut emporter une charge utile de 318 kg. Le drone vole avec du biocarburant composé d’un mélange d’huile de cameline et de carburant JP5.

Le drone MQ-8C a fait l'objet d'une campagne d'essais depuis son premier vol en octobre 2013 au sein de la Marine américaine. Ceux-ci devaient permettre de juger le drone-hélicoptère en ce qui concerne la résistance électromagnétique, la compatibilité avec les émetteurs à partir de navires et l’adaptation et l’utilisation, depuis des bâtiments de surface standards de l’US Navy.

Le MQ-8C pourra en plus de la récolte d’information, voler en binôme avec les hélicoptères Sikorsky MH-60R en service dans la Marine.

 

La Marine américaine a commandé 19 drone MQ-8C, dont le premier exemplaire va rejoindre le destroyer USS Jason Dunham (DDG 109) est va permettre d’acquérir de nouvelles données en vue de l’intégration progressive de l‘aéronefs au sein de la Navy.

 

30586.jpg

 

Photos : le drone MQ-8C basé sur l’hélicoptère Bell 407 @ Northrop-Grumman