23/05/2017

Le Cirrus SF-50 certifié AESA !

DSC_7139.jpg

Salon EBACE de Genève, le drôle de petit jet privé Cirrus SF-50 Vision Jet a reçu sa certification de type monoréacteur de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Cette certification implique la validation d'un nouveau type d'aéronef privé doté d’un réacteur unique.

L'approbation par l'EASA du certificat pour la Vision Jet ouvre la voie à des livraisons d'avions en Europe, tandis que Cirrus Aircraft pourra ainsi à l’avenir prospecter sur de nouveaux marchés dans le monde entier.

A noter que cette approbation de l'AESA se produit après Cirrus Aircraft a reçu le certificat de type pour le Vision Jet de la Federal Aviation Administration américaine (FAA) en octobre dernier.

231.jpg

Le Cirrus SF-50 Visio Jet :

L'avion a initialement été développé sous le nom de projet "Le Jet", mais Cirrus annonça son nom commercial "Vision SF50", le 9 juillet 2008. Le prototype fut dévoilé pour la première fois, le 26 juin 2008, et effectua son premier vol, le 3 juillet 2008.

Le Cirrus Vision SF50 n'est pas destiné à rivaliser avec des jets d'affaire légers déjà existant, selon ses concepteurs, l’avion vise plutôt une utilisation personnelle.

L'avion est équipé du système de parachute CAPS (Cirrus Airframe Parachute System) qui équipe déjà les SR20 et SR22 de l'avionneur, et sa construction fait également largement appel aux matériaux composites.

Le Cirrus Vision Jet peut transporter cinq adultes et deux enfants en trois rangées de sièges. Le fuselage est en fibre de carbone. L’avion est doté d’un réacteur Williams FJ33-5A équipe d’un FADEC, qui permet de voler une vitesse de croisière de 300 noeuds (555 km/h). L’avion est doté d’une avionique L-3 SmartDeck a été utilisée pendant la phase de développement du SF50, mais sera remplacée par le système Gramin 3000 pour la version de production.

A ce jouir la société Cirrus revendique un carnet de commandes de plus de 600 avions en attente de fabrication. Le Cirrus SF-50 est vendu avec un prix de départ d'environ 1,9 million de dollars.

 

DSC_7051.jpg

Photos : 1 Cirrus SF-50 2 Certification à EBACE 3 Vue de l’arrière @ P.Kummerling

22/05/2017

Des Challenger 604 pour remplacer le Beech 1900D !

48380.jpg

 

Berne, Lors de la séance du 17 mai 2017, le chef du DDPS a informé le Conseil fédéral sur les négociations concernant l’acquisition de deux avions de la Garde aérienne suisse de sauvetage Rega. Il s’agit d’avions d’occasion de type Bombardier Challenger CL604 destinés à remplacer le Beech 1900D du Service de transport aérien de la Confédération. Pour cet achat, le DDPS souhaite proposer un crédit d’armement de 13 millions de francs dans le message sur l’armée 2018.

La Confédération a besoin d’importantes capacités de transport aérien, notamment pour l’armée. L’avion Beech 1900D du Service de transport aérien de la Confédération (STAC) nécessitera, fin 2018, l’investissement de deux à trois millions de francs pour la modernisation de son avionique et de sa cabine. Ce maintien de la valeur deviendrait superflu en cas d’achat des deux avions d’occasion de la Rega et le Beech 1900D pourrait être vendu.

A l’avenir, les deux CL604 permettraient de gagner en autonomie et de remplir diverses missions : rapatriement et évacuation sanitaire (MedEvac) rapides de citoyens suisses, soutien à des actions d’aide humanitaire (HUMRO) et au Corps pour l’aide en cas de catastrophe, transport de détachements, réalisation de modules d’instruction à l’étranger et engagements divers. Les deux appareils pourraient en outre être mis à la disposition du Secrétariat d’Etats aux migrations (SEM) pour le rapatriement de personnes expulsées pour lequel la location coûteuse d’avions supplémentaires pourrait être évitée.

Etant donné que la Rega vend ses avions avec leur équipement médical pour le transport de blessés, la Confédération pourrait couvrir ses propres besoins pour ce type de transports ou en faire bénéficier les engagements subsidiaires (avec le soutien de la Rega ou d’autres prestataires) en cas d’urgence médicale impliquant des citoyens suisses à l’étranger.

Des dépenses inutiles pour la location d’appareils de remplacement pourraient également être évitées en cas de panne ou d’entretien normal d’un des deux avions. De plus, les CL604 pourraient remplir des missions d’engagement avec plus de souplesse, d’efficacité et de stabilité dans un périmètre plus large avant d’atteindre la fin de leur durée de vie en termes d’heures de vol (prévue pour 2031).

Pour l’achat de ces avions, le DDPS souhaite proposer un crédit d’armement de 13 millions de francs dans le message sur l’armée 2018. Au final, c’est le Parlement qui tranchera.

Le STAC effectue non seulement des vols en faveur des département fédéraux, mais aussi des engagements militaires, notamment pour les contingents des opérations de promotion de la paix de Swissint et des Forces aériennes dans les Balkans, ainsi que des vols de mensuration pour swisstopo. Le service utilise une flotte mixte constituée de jets commerciaux, d’avions à hélice et d’hélicoptères. (Sources DDPS).

BEECH-1900-en-970-10.jpg

Photos : 1 Challenger 604 de la REGA 2 Le Beech 1900D @ DDPS

Trump obtient une méga commande des saoudiens !

323.jpg

Lors de son premier voyage international en tant que président américain, Donald Trump est arrivé à Riyad avec son costume de commercial. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci à réussi son entrée avec un paquet de commandes de prsvion citernes"d-lle maritime Boeing P-8A "icoptères lourd Boieng CH-47F premières que l'a ligne est épurée, moderne et offre unès de 110 milliards de dollars.

150 Black-Hawk :

Un premier contrat concerne un accord entre Lockheed-Sikorsky et Taqnia Aeronautics l’achat de 150 hélicoptère S-70i « Black-Hawk » qui seront assemblés dans le pays et produira 450 emplois en Arabie Saoudite, ainsi que le maintien d'un autre 450 emplois dans l'établissement de Sikorsky au Connecticut.

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk. Le Hawk «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, l’hélicoptère est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications

48 « Chinook » :

342.png

Le second contrat porte sur un total de 48 hélicoptères lourd Boeing CH-47F « Chinook » assortit de turbines Honeywell T55-GA-714A de réserves.

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

Les autres contrats possibles :

L’Arabie Saoudite négocie l’achat d’avions de patrouille maritime Boeing P-8A « Poseidon », de 20 Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » d’avions citernes KC-130J. les autres domaines concernes des navires de surface, le système sol-air THAAD.

 

Photos : 1 Sikorsky S-70i @ Romain N. 2 CH-47F @ Boeing

 

 

 

EBACE, Bombardier présente ses nouveautés !

DSC_7047.jpg

Genève, salon EBACE, ce matin l’avionneur canadien Bombardier a présenté de nombreuses nouveautés pour sa gamme d’avions d’affaires.

Le nouvel intérieur « Premier » :

DSC_7111.jpg

Je vous en parlais hier dans un article, l’avionnuer a présenté en grande première son nuvel intérieur « Premier » qui va venir équiper les Global 5000 et 6000. Pour l’avoir vu ce matin, ce nouvel intérieur tranche avec les sièges en cuirs habituels. Ici, la ligne est épurée, moderne et offre une impression de grandeur. Légèreté et confort sont les impressions premières que l’on ressent en cabine. Selon l’avionneur, les fauteuils sont cousus main.

DSC_7109.jpg

Connectivité :

Déjà en service sur le haut de la gamme (Global 5000 et 6000) l’avionneur canandien offre désormais sa technologie à bande Ka à bord des nouveaux avions d’affaires Challenger 650. Soitn un système Internet haute vitesse à bande Ka avec la connectivité sans fil en vol la plus rapide de l’industrie avec couverture mondiale. Le système haute vitesse à bande Ka permet aux passagers de naviguer sur Internet, de diffuser des médias en ligne et de tenir une vidéoconférence aussi rapidement et facilement que s’ils étaient au travail ou à la maison. Bombardier a été le premier fabricant à introduire la technologie à bande Ka dans l’aviation d’affaires à bord de ses avions Global, avec les premières livraisons à compter de septembre 2016.

Nouvelle avionique pour le Challenger 604 :

DSC_7086.jpg

En collaboration avec Rockwell Collins, Bombardier a annoncé aujourd’hui une nouvelle mise à niveau avionique intégrée Pro Line FusionMD pour l’avion Challenger 604. Seule solution exhaustive à se conformer aux exigences de la réglementation du transport aérien tout en modernisant l’expérience de pilotage, la mise à niveau Pro Line FusionMD sera disponible par l’intermédiaire du vaste réseau de centres de services hautement qualifiés de Bombardier. L’ajout de la mise à niveau avionique intégrée Pro Line FusionMD à l’avion Challenger 604 améliorera l’expérience de pilotage en procurant les plus récentes fonctionnalités avioniques tout en accroissant la valeur des avions.

La mise à niveau Pro Line FusionMD remplacera les affichages à écran cathodique installés en usine par trois grands écrans de 14,1 po, offrant un graphisme évolué, des fenêtres configurables et une interface à écran tactile.

Cette mise à niveau apportera une série d’avantages entièrement nouveaux à l’avion Challenger 604, dont les suivants :

  • Équipement de base nécessaire pour pilotage dans l’espace aérien modernisé, telles la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) et la performance d'alignement de piste avec guidage vertical (LPV), et capacités FANS et Link 2000 en option
  • Système de vision synthétique standard, planification de vol avec vison à l’extérieur de l’avion et cartes de navigation électroniques géoréférencées
  • Mises à jour de base de données faciles et rapides.

DSC_7095.jpg

Photos : 1 La gamme Bombardier sur le statique à EBACE 2 & 3 Le nouvel intérieur 4 La nouvelle avionique 5 Visite de Bertrand Piccard chez Bombardier @ P.Kümmerling

21/05/2017

Chine, la version export du Z-19 a volé !

78654.jpg

La version d'exportation de l'hélicoptère de reconnaissance et d’attaque armé Harbin Aviation Industries (HAIG) Z-19 a effectué son premier vol. Appelé le Z-19E, la nouvelle variante a pris le ciel le 18 mai depuis les installations de l’avionneur à Heilongjiang au nord-est du pays.

Lors de ce vol inaugural, le Z-19E a mené des manœuvres permettant de confirmer ses performances. Cette nouvelle version du Z-19 est spécialement conçue pour répondre aux besoins de l’exportation. L’hélicoptère pourra être déployé en soutien du champ de bataille et peut évoluer de jour comme de nuit. Le Z-19 dispose d'une disposition de cabine qui offre à ses deux pilotes un bon degré de visibilité, alors que sa maniabilité et ses possibilités de survie sur le champ de bataille ont été grandement améliorées.

Le Harbin Z-19 : 

Le  Harbin Z-19 (WZ-19) est une version améliorée du Z-9W (similaire au développement du Bell AH-1 et qui reprend des éléments de l’AS365 produit en Chine sous licence. Les informations connues à ce jour, démontrent que le cockpit est renforcé pour pouvoir résister lors d'un crash. Il est équipé d'une tourelle abritant un canon. Ce canon dispose d'un télémètre laser. Le pilote est quant à lui équipé d'un viseur tête haute. 

En plus de la capacité de reconnaissance, le Z-19 est capable de fournir un appui-feu, il dispose de quatre points d'emport sous voilure et peut transporter des roquettes et d'autres armes comme le missile air-air TY-90 et le HJ-8 anti-char.  Le Z-19 est motorisé par un WZ-8A, soit une version dérivée du Turboméca Arriel. Avec un poids maximal au décollage de 4’250 kg, le Z-19E est un hélicoptère léger offrant des avantages en vitesse de croisière, vitesse de montée et plafond utilisable, selon sonconcepteur. Le Z-19E est principalement destiné à attaquer des véhicules blindés et d'autres cibles terrestres.

5643.jpg

Photos : 1 le Z-19 2  le Z-19 E @ CNTop