23/04/2017

Des restrictions de vol pour les T-45 « Goshawk » !

473.jpg

La Marine américaine a restreint l’enveloppe de vol de ses avions écoles Boeing T-45C « Goshawk » à une altitude maximale de 5’000 pieds et à des manœuvres de 2g après qu'un pilota instructeur a signalé des maux de tête après avoir effectué un vol en tandem avec un élève.

Rappel :

Les nouvelles restrictions de vol ont été prises une semaine après la reprise des vols des T-45C, suite à une «pause opérationnelle» de 12 jours mise en œuvre par les dirigeants de la Marine après un pic d'épisodes d’hypoxie signalés par les pilotes.

Les pilotes instructeurs refusaient de voler sur le jet, en citant des problèmes avec le système de générateur d'oxygène OBOGS de bord du T-45C. Les opérations de vol ont repris le 18 avril, mais les vols étaient limités à 10 000 pied d'altitude maximum. De plus, les pilotes ont été invités à ne pas effectuer de manœuvres soutenues à grande vitesse, et à ne pas dépasser 2g.

Un nouvel incident lié à l’hypoxie a eu lieu sur la base Naval Air Station Kingsville, au Texas, plus tôt cette semaine, impliquant un instructeur qui volait en testant une nouvelle configuration de masque d'oxygène. La Marine a confirmé l'incident, en disant qu'un pilote avait signalé des maux de tête mineurs et que les symptômes avaient diminué à mesure que l'avion perdait de l’altitude.

Masques en cause ?

Les pilotes instructeurs ont déjà signalé des inquiétudes au sujet de la nouvelle configuration de masque utilisée. Les pilotes se sentent mal à l'aise pour respirer dans le masque modifié. Un autre problème est que le nouveau système exige que le pilote relance le système OBOGS, s'il doit utiliser l'oxygène d'urgence, ce qui n'est pas idéal.

 

US_Navy_030314-N-4768W-051_A_T-45C_Goshawk_receives_the_launch_signal_from_a_shooter_on_the_flight_deck_of_USS_John_C._Stennis_(CVN_74).jpg

Photos : 1 T-45C Goshawk @ Chad Thomas 2 A l’entrainement sur porte-avions@ USN

 

 

22/04/2017

Un Fribourgeois pour le Hornet Solo-display !

image.nicolasrossier_solo_display.jpg

Le pilote de présentation 2017 du Swiss Hornet Display est connu, il s’agit du capitaine Nicolas «Vincent» Rossier. Il remplace le morgien Julien « Teddy » Meister qui officiait depuis 2013. Mais le vaudois reste au sein du Hornet Display comme « coach ».

Le capitaine Rossier est incorporé dans l’escadrille 17 depuis 2008à Payerne. Il a également volé durant 3 années en tant que pilote en échange au sein de l’Armée de l’Air française sur Mirage 2000. Il transmet aujourd’hui également son savoir en tant qu’instructeur de vol. Il comptabilisé plus de 1700 heures de vol, dont 1400 sur jet, y compris 750 sur le F/A-18 Hornet.

Il a effectué son instruction de vol auprès des Forces aériennes en évoluant sur les avions suivants :

  • Pilatus PC-7,
  • Northrop F-5F Tiger II, 
  • et Boeing F/A-18 Hornet.

Présenter un avion de combat lors de démonstrations aériennes en public reste en soi un exercice de style complexe et particulièrement exigeant. La sélection d’un pilote de « Solo Display » est particulièrement rigoureuse et celui-ci, doit encore se qualifier pour être définitivement autorisé à la présentation d’un jet.

Tout comme la Patrouille de Suisse, le PC-7 Team et le Super Puma Display, le Swiss Hornet Display est une carte de visite pour nos Forces aériennes en Suisse comme à l’étranger.

 Avec nos remerciements au Cpt Meister pour ces années de superbes présentations et sa gentillesse. 

swiss hornet solo display,solo display,boeing fa-18 c hornet,swuss air froce,meetings aériens,présentations aériennes,blog défense,infos aviation

Photos : 1 Le Cpt Nicolas Rossier « Vincent » @ Swiss Air Force 2  "Teddy" en démo à Air14 @ P.Kummerling

 

Encore deux records pour le G280

Gulfstream-g280-020113.jpg

Gulfstream Aerospace a annoncé que son Gulfstream G280 a récemment complété deux vols avec un record à la clef.

Le G280 a volé de Singapour à Melbourne, en Australie, soit une distance de 3 ‘32 milles nautiques (6 170 km), en 7 heures et 21 minutes à une vitesse moyenne de croisière de Mach 0,81. La semaine suivante, l’avion a de nouveau quitté Singapour, cette fois pour l'aéroport international Al Maktoum de Dubaï, complétant le vol de 3,177nm (5,883 km) en 7 heures et 18 minutes à une vitesse de Mach 0,82. Lors de ces deux vols le G280 a battu les records de temps de traversée.

L'Association nationale d'aéronautique des États-Unis a approuvé les deux records et les a envoyés à la Fédération Aéronautique Internationale en Suisse pour être reconnues comme records mondiaux.

Le G280 a accumulé plus de 60 records de vitesse depuis sa mise en service 2012, a déclaré l’avionneur.

 

Gulfstream-G280-Flight-Deck.jpg

Le Gufstream G280 :

La Gulfstream est développée en étroite collaboration avec Israel Aircraft Industries (IAI). Le G280 de Gulfstream est situé dans une fourchette de prix de 24 millions de dollars. Les premières livraisons devraient avoir lieu au plus tard cette année. Le G280 bénéficie d'une supériorité dans tous les domaines de sa catégorie taille moyenne des avions d'affaires. Elle englobe une performance exceptionnelle alliant le confort et la technologie de pointe devenir l’appareil « best-in-class ».

Le G280 possède la grande vitesse de croisière de sa catégorie des biréacteurs d'affaires, et ceci grâce au nouveau dessin d’aile adapté aux hautes vitesses ainsi que sa motorisation avec deux réacteurs Honeywell HTF7250G.

Avec la cabine la plus spacieuse de sa catégorie, qui permet accueillir jusqu'à dix passagers dans deux aires de repos. La grande cuisine et l’accès en vol aux bagages offre un hébergement particulièrement apprécié des passagers. Le nouveau système de pressurisation de type 100 % d'air frais donne la sensation d’un vol à faible altitude. Une cabine silencieuse et de grandes fenêtres réduisent également la sensation de fatigue. 

Le G280 dispose d’un cockpit ™ PlaneView280  qui reprend la philosophie des modèles G350 à G650. Ce poste de pilotage avancé améliore la sécurité grâce à la réduction de la charge du pilote et permet une meilleure connaissance de la situation. La sécurité lors des opérations de faible visibilité peut être encore améliorée avec l'option d’un HUD «heads-up», l’avion dispose également de systèmes de guidage et des systèmes de vision améliorée (EVS II). L'introduction de l'auto-freinage est une première et permet de renforcer la sécurité, tout en  améliorant le confort des passagers avec une réduction significative de l'usure des freins.

 

gulfstream-g280-tour-ebace2015_thumbnail.jpg

Photos : le G280 @ Gulfstream

21/04/2017

Le Kazakhstan veut plus de CN-295 !

3234.jpg

 

Le Kazakhstan va renforcer sa flotte d’avions de transport moyens de type Airbus Cn-295 à huit appareils. Un accord a été signé avec l’avionneur européen pour l’acquisition de 2 appareils supplémentaires. Les deux avions seront livrés au deuxième semestre de cette année.

A propos du CN-295 :

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une dizaine d'états, comme le Portugal, la Pologne, l'Algérie ou le Brésil.
Plus de 85 avions C295 sont en service aujourd’hui avec 14 opérateurs différents.

 

Photo : C295 de l’armée de l’air du Kazakhstan @ Timerbayey

20/04/2017

Singapour va moderniser sa flotte d'hélicoptères Apache !

8907.jpg

La Force aérienne singapourienne va moderniser sa flotte d’hélicoptère d’attaque Boeing AH-64D « Apache » a déclaré le ministère de la Défense de Singapour.

Le ministère de la Défense n'a pas nommé le fournisseur pour le nouvel équipement, mais indique que le projet devrait être complété «au cours des prochaines années». La modernisation impliquera l'installation d'un système de guerre électronique intégré (HIEWS) avec un nouveau système de communications par satellite.

Rappel :

La Singapor Air Force (SAF) a acheté huit hélicoptères Boieng AH-64D Apache « Longbow » en 1999 et 12 autres en 2001. L'acquisition des « Apache » marque une étape importante dans le développement des opérations d'hélicoptères de la SAF. Les Apaches ont améliorés les capacités opérationnelles et on permis de créer une force de défense intégrée et équilibrée. Le programme « Apache » de la SAF est géré par l'Agence de la science et de la technologie de la défense (DSTA).

 

1668160.jpg

Photos : 1 L’Apache et le F-15 représente le fleuron de la SAF @ Yang Qize 2 AH-64D de la SAF @ Foxy