19/05/2018

L’Inde prépare l’achat de 200 Ka-226T !

 

kamov,ka226t,iaf,amrée indienne,blog défense,aviation et défense,hélicoptères multiple,infos aviation

 

L'Inde a franchi une étape supplémentaire dans son projet d'acquisition et de coproduction de 200 hélicoptères Kamov Ka-226T pour l'armée indienne et l'armée de l'air indienne. Le choix avait été annoncé en mai 2015, et les discussions se poursuivent depuis.

Le ministère a, il y a quelques jours, lancé une demande de propositions (RFP) pour le projet auprès du fabricant, Russian Helicopters, qui fait partie de la société russe Rostec. "La RFP pour les 200 hélicoptères Kamov a été signée et transmise il y a une semaine à Russian Helicopters. C'est un jalon dans le processus de leur procurer ", a déclaré un officiel indien.

L'année dernière, des responsables indiens et russes s'étaient réunis à plusieurs reprises pour régler la demande de propositions, notamment pour comprendre comment le programme allait se dérouler en Inde. L’Inde avait clairement indiqué son intention d'acheter 200 hélicoptères, soit : 135 pour l'armée et 65 pour l'IAF.

Le Kamov Ka-226T : 

Le Kamov Ka-226 est un petit hélicoptère bimoteur utilitaire russe, il d’une cabine arrière interchangeables, plutôt que d'une cabine classique, ce qui permet l'utilisation de différentes configurations d'équipement. Le Ka-226 est entré en service en 2002. Le Ka-226T est équipé de moteurs Turbomeca Arrius 2G1.

 

Photo. Kamov Ka-226T

 

 

17/05/2018

Indonésie, les Apache entrent en service !

4186785995.jpg

L'Indonésie a officiellement mis en service les premiers hélicoptères d'attaque Boeing AH-64E« Apache » arrivés dans le pays à la fin de l’année 2017. Une cérémonie d'acceptation des huit premiers hélicoptères a eu lieu au centre de l'aviation militaire à Lanud Ahmad Yani Semarang, dans le centre de Java. L'armée indonésienne (Tentara Nasional Indonésie-Angkatan Darat: TNI-AD) utilisera l'Apache aux côtés des hélicoptères russes Mil Mi-35 qu'elle a reçus à partir de 2003.

L’AH-64E «Apache» :

L’ AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir AN/APG-78 «Longbow» block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aériens et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Photo :Boeing AH-64 E « Apapche » @ Boeing

 

 

16/05/2018

Premier vol de croisière pour le V-280 !

yourfile.jpg

Le Bell Textron V-280 « Valor » a pour la première fois volé avec ses hélices inclinées horizontalement en mode de croisière près des installations d'assemblage de l'entreprise à Amarillo, au Texas.

L’avionneur affirme que l'aéronef à décollage et atterrissage vertical a atteint une vitesse de 190kt (352km / h) et que, à une date ultérieure non spécifiée, il visera à augmenter cette vitesse à 280kt.

"Le V-280 va voler deux fois plus vite qu’un hélicoptère dans le théâtre aujourd'hui; deux fois plus loin, dixit : Glenn Isbell, vice-président de l'innovation en matière de prototypage rapide et de fabrication chez Bell.

Toujours selon Bell Textron, le V-280 « Valor » dispose d’une autonomie de combat de 500 à 800 milles marins (925 à 1480 km), une capacité pour quatre membres d'équipage et de 14 soldats, et une charge utile de 5’450 kg.

Le Bell V-280 « Valor » :

Le Bell V-280 «Valor» dont le design a été présenté pour la première fois le 10 avril 2013, lors de l'Army Aviation Association of America Annual Professional Forum and Exposition à Forth Worth au Texas. Le V-280 est un aéronef multi-rôle susceptible de répondre au programme «Vertical Lift Program» du département de la Défense. L'armée américaine et le ministère de la Défense sont en effet, à la recherche d’un hélicoptère capable à l’avenir de voler à une vitesse de 230 nœuds, en lieu et place des 140 actuels.

Le concept du V-280 «Valor» est basé sur la gamme des « tilt-rotors » de troisième génération, fortement inspiré du V-22, mais légèrement plus petit. Une des grosses différences avec le V-22 est que les moteurs du V-280 seront fixes et ne pivotent pas avec le rotor, ce qui réduit la complexité et le nombre de pièces mobiles.

Le Bell V-280 «Valor» à rotors basculants doit offrir selon son concepteur, les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. Le Bell V-280 aura la capacité d'effectuer une multitude de missions avec une vitesse inégalée avec une grande agilité. 

5688627.jpg

Photos : 1 V-280 vol de son vol de croisière 2Image de synthèse@ Bell Textron

15/05/2018

C-130 d’occasions pour le Bangladesh !

234.jpg

Le Force aérienne du Bangladesh va recevoir deux Lockheed Martin C-130J « Hercules » d’occasions excédentaires en provenance du Royaume-Uni. Le contrat a été confirmé le 10 mai par Marshall Aerospace and Defense Group en ce qui concerne le soutien technique. La vente a été réalisée de gouvernement à gouvernement.

« L'acquisition d'avions C-130J de la Royal Air Force offre une amélioration clé de notre capacité actuelle de transport aérien », selon le porte-parole de la Force aérienne du Bangladesh.

Avant la livraison, la société Marshalls travaillera à la modification des avions pour permettre les opérations d’évacuation sanitaire (EVASAN) pour permettre à l'Armée de l'Air du bangladesh d'effectuer des tâches dans le pays et à l'étranger en appui aux missions de l'ONU.

Par ailleurs, cette acquisition de C-130J permettra à l'Armée de l'Air de retirer les quatre C-130B d’occasions en a en service depuis 2001 (ceux-ci ont été acquis aux Etats-Unis).

 

Le C-130J « Hercules » de la RAF :

Le C-130J « Hercules » ou  C5 le modèle plus court en service. Avec un équipage de deux personnes plus un technicien de charge, le C-130J peut transporter jusqu'à 128 fantassins, 92 parachutistes, 8 palettes ou 95 civières médicales.

Les C5 ont des moteurs à turbopropulseurs Allison, des hélices composites à six pales R391 et un système de commande numérique à pleine autorité (FADEC). Ce système de propulsion augmente la poussée au décollage de 29% et est 15% plus efficace. Par conséquent, il n'est plus nécessaire d'équiper les réservoirs externes. Un poste de pilotage moderne avec écrans EFIS entièrement révisé avec affichage tête haute (HUD) et 4 affichages multifonctions (MFD) a remplacé les cadrans de l'avion d'origine. Ces écrans sont compatibles avec les lunettes de vision nocturne (NVG). Selon la RAF le dernier C-130J sera retiré en 2022.

 

Photo :C-130J C5 de la RAF @ RAF

Les Gulfstream G500 & 600 accumulent les records !

 

4077743099.png

« A chaque modèle de Gulfstream, nous établissons des records », cette petite phrase de du président de la marque, Mark Burns, il y a quelques années, continue de se vérifier. Les deux nouveaux modèles G500 & G600 biréacteurs ont chacun accumulé des records de vols transpacifiques dans leurs classes de poids respectives, confirme l’avionneur Gulfstream Aerospace.

Le 20 avril, le G500 et le G600 ont volé de Shanghai à Honolulu à une vitesse moyenne de Mach 0,90. Le G500 a fait le vol en 8 heures et 34 minutes, le G600 prenant une minute de plus. Le jour suivant, les avions ont volé d'Honolulu au siège social de Gulfstream à Savannah, en Géorgie. À une vitesse moyenne de Mach 0,90, le G500 a accompli le vol en 7 heures et 44 minutes. Le G600 a enregistré 7 heures et 49 minutes. Ces nouveaux records viennent compléter les précédents obtenus tout au long de la phase de qualification.

 

Les G500 & G600 :

Le G500 et G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manches de contrôle actif sur les deux nouveaux avions. L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus  Epic d’Honeywell.

 

En matière de cabine, le G500 et G600 offrirent un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse de la cabine sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds (15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur ​​la terre ferme à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de renouveler l’air en cabine toutes les deux minutes. 

Le G500 est capable de voler 5’000nm (9260 km) et reliera Doha non-stop avec Londres, Genève et Paris à Mach 0,90. Les G500 et G600 seront dotés de moteurs Pratt & Whitney Canada PW814GA, un changement important, puisque la gamme Gulfstream était fidèle à Rolls-Royce jusqu’ici. Le G600 sera capable de voler 6,200nm (11’482km). Les deux appareils pourront voler avec 19 passagers en configuration maximum. 

 

2478255484.jpg

Photos : 1G500 & G600  2Cabine G600 @ Gulfstream Aersopace