25/01/2018

Le Portugal salue le départ de ses Alpha jet !

IMG_0500.JPG

La Força Aérea Portuguesa (FAP) a organisé une cérémonie d’adieux à ses 6 derniers avions écoles de type Alpha Jet en présence du Commandant Général des Forces Armées et de l'Armée de l'Air Manuel Teixeira Rolo et du commandant de la FAP, le général de corps d'armée Joaquim Borrego.

Ces 6 Alpha Jet faisiaient partie d’un lot de 50 appareils acquis d’occasion aurpès de l’Allemagne en 1993 pour venir remplacer le Northrop T-38 «Talon » et les derniers Fiat G.91.

Les six derniers Alpha Jet portugais étaient actifs au sein de l'Esquadra 103 «Caracóis». Cette escadrille de formation avancée prépare les jeunes pilotes à la transition sur les avions de combat F-16AM/BM.

Un vide qui doit être comblé :

Avec le retrait de l’Alpha Jet, la Froce aérienne portugaise se retrouve avec un vide au sein de son école de formation. Il semble que dans un premier temps les nouveaux pilotes effectueront une fin de formation au sein d’une école étrangère, qui doit encore être trouvée. De son côté, la Force aérienne réfléchit aux différentes options, telle que l’achat d’un nouvel avion école ou le maintien d’une externalisation de la formation avancée.

IMG_0501.JPG

Photos : cérémonie de départ des derniers Alpha Jet @ FAP

21/01/2018

Belgique, autorisation de vente et rapprochements industriels pour F-35 !

f-35a-lightning-ii-behind-the-sc-1280x768.jpg

Le département d'Etat américain a approuvé une éventuelle vente de 34 avions de combat Lockheed- Martin F-35A à la Belgique. Le contrat est estimé à 6,53 milliards de dollars.

Pour une telle vente à l’étranger, l’avionneur Lockheed-Martin a toujours besoin de l'approbation du Congrès, mais la bénédiction du Département d'Etat fait en sorte que Lockheed se rapproche un peu plus de son objectif de remplacer la flotte vieillissante de 59 F-16A/B en Belgique.

Le paquet d'exportation offert à la Belgique comprend 38 moteurs Pratt & Whitney F135, dont quatre pièces de rechange, ainsi que la gamme complète de systèmes de guerre et de commandement et de contrôle électroniques, ainsi que les services de soutien et de logistique «autonomes» de Lockheed-Martin.

Lockheed-Martin se rapproche de l’industrie belge :

Par ailleurs, l’avionneur américain vient d’annoncer qu’avec l'un de ses fournisseurs, ils conclueront dans les prochaines semaines deux accords avec l'industrie belge pour répondre aux préoccupations du gouvernement en vue d’obtenir une garantie économique en cas d'achat l’appareil. Afin de garantir un partenariat futur, Lockheed-Martin prépara donc un "Memoranda of Understanding" (MoU) avec acteurs de l'industrie aéronautique en Belgique.

Un second MoU sera signé le 29 janvier entre la société Belgian Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II. Les deux entreprises "réaffirmeront également leur partenariat croissant par la signature d'un Memorandum of Understanding, qui facilitera l'accès de BEC à de nouveaux marchés et aux technologies futures", conclut le communiqué.

On apprend également qu’un second accord devrait être signé le 29 janvier entre la société Belgian Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II. Les deux entreprises "réaffirmeront également leur partenariat croissant par la signature d'un Memorandum of Understanding, qui facilitera l'accès de BEC à de nouveaux marchés et aux technologies futures", conclut le communiqué.

 

f35hypox-1.jpg

Photos : Le F-35A @ Lockheed- Martin

 

 

20/01/2018

Lockheed-Martin rejoint le projet Aerion AS2 !

aerion-as2.jpg

L’avionneur américain a rejoint la société Aerion en vue de contruire le futur avion supersonique AS2. Les deux sociétés préparent un mémorandum d'accord pour définir un processus formel et contrôlé pour explorer la faisabilité d'un partenariat de développement du premier avion d'affaires supersonique au monde, l'Aerion AS2.

Au cours des 12 prochains mois, les entreprises travailleront ensemble pour développer un cadre sur toutes les phases du programme, y compris l'ingénierie, la certification et la production.

Le président d'Aerion, Robert M. Bass, a déclaré: "Cette relation est absolument essentielle à la création d'une renaissance du supersonique. Lorsqu'il s'agit d'un savoir-faire supersonique, les capacités de Lockheed-Martin sont bien connues et, en fait, légendaires au développement à long terme d'avions supersoniques civils efficaces. "

Aerion-AS2_Specifications_LR-700x408.jpg

Ces deux dernières années la société Aerion a fait progresser l'aérodynamique et la conception structurelle de l'AS2 grâce à un précédent accord de collaboration avec Airbus. Grâce à cet effort, les deux sociétés ont élaboré une conception préliminaire des structures des ailes et de la cellule, de la disposition des systèmes et des concepts préliminaires d'un système de commande de vol «fly-by-wire». Par ailleurs, le projet de jet AS2 supersonique dispose désormais d’un motoriste avec General Electric.

Aerion Corporation :

Aerion Corporation de Reno, Nevada, a été créée en 2003 pour introduire une nouvelle ère de vol supersonique pratique et efficace. En plus d'une décennie, Aerion a développé et démontré une technologie d'aile avancée en collaboration avec la NASA et d'autres institutions aéronautiques de premier plan. Cette recherche comprend des travaux révolutionnaires sur le flux laminaire naturel supersonique, la technologie clé qui sous-tend le biréacteur d'affaires AS2.

1-1.jpeg

On s'attend à ce que l'AS2 avec 12 passagers vole à une vitesse maximale de Mach 1,4 au-dessus de l'eau et, lorsque cela est autorisé par la réglementation, à des vitesses proches de Mach 1,2. Grâce à son aile à flux laminaire naturel supersonique unique, l'avion devrait atteindre une longue portée soit permettre une liaison Los Angeles à Paris et une efficacité à des vitesses supersoniques et subsoniques qui réduiront par exemple de trois heures les trajets transatlantiques, permettant aux chefs d'entreprise de faire un aller-retour entre New York et Londres en un jour.

En novembre 2015, Aerion a annoncé une commande de flotte de l'opérateur de flotte d'avions fractionnés Flexjet pour 20 avions AS2. Aerion prévoit le premier vol de l'AS2 en 2023 et sa certification en 2025.

 

1.jpeg

Photos : L’Aerion AS2 @ Aerion

 

15/01/2018

La RAF fait ses adieux au Lynx !

3234.jpg

Les opérations de l'armée britannique avec l’hélicoptère AgustaWestland Lynx sont terminées, demains 16 janvier, le Joint Helicopter Command organisera une cérémonie d'adieu.

Basé sur le site d’Odiham de la Royal Air Force, dans le Hampshire, le 657e Escadron de l'armée de l'air est la dernière unité britannique à employer le AH-9A Lynx. L’hélicoptère avait été introduit pour la première fois dans sa norme AH1 en août 1978, et a ensuite été utilisé par le service dans des pays tels que l'Afghanistan, la Bosnie, l'Iraq et la Sierra Leone.

Les derniers AH7 Lynx ont été retirés en juillet 2015, laissant subsister les derniers AH9A modernisés jusqu’à aujourd’hui. Les Lynx ont été progressivement remplacés par son successeur, le Leonardo AW159 Wildcat.

À la suite de la dissolution l'an dernier du 9e Régiment de l'AAC à Dishforth dans le North Yorkshire, le 657e Escadron a conservé ses 12 AH9A.

Le Westland Lynx :

Produit à l’époque par la société Westland, le Lynx est une collaboration franco-britannique datant de 1967. Le premier prototype a volé le 21 mars 1971 A l'origine cet hélicoptère étati prévu pour un usage civil et naval. Cependant, ses caractéristiques ont très vite intéressé l’armée britannique.Des modèles pour l'armée de terre et la navy ont ainsi été développés. Le premier Lynx militaire a été opérationnel en 1977. Le Lynx a connu une brillante carrière commerciale. Les accords initiaux prévoyaient 55 Lynx pour les armées françaises et 190 pour les forces britanniques. 369 sont finalement construits dans le cadre de l’agrément (moins 15 pour la France, plus 28 pour le Royaume-Unis et moins 54 pour l'exportation). L’armée britannique a passé commande pour 100 Lynx AH (modèle d'attaque) Mk.1 pour plusieurs rôles, dont le transport tactique, et l’appuis anti-char la reconnaissance et l'évacuation. De son côté la France a utlisé le modèle Lynx MK4 spécialisé principalement dans la lutte-anti-sous-marine.

987.jpg

 

Photos : 1 Lynx AH-9A@ Brian Marshall 2 Lynx AH-9a@ Keith Newsome

 

09/01/2018

Airbus présente le Beluga XL !

IMG_0455.JPG

La première cellule structurellement complète du nouveau BelugaXL est sortie de son hangar d'assemblage à Toulouse en France ce mois-ci. Une fois opérationnelle, une flotte de ces avions de la prochaine génération sera utilisée pour transporter des sections complètes d'avions Airbus parmi les sites de production européens de l'entreprise et pour ses lignes d'assemblage final en France, en Allemagne et en Espagne.

Le BelugaXL est l'un des avions les plus volumineux, et tout à ce sujet en témoigne. Avec un fuselage avant bombé et une énorme surface de chargement, le BelugaXL est difficilement reconnaissable en tant que version de l'avion de ligne surdimensionné de l'avion de ligne Airbus A330-200 dont il est dérivé. "Nous avons l'A330 comme base", a déclaré Bertrand George, responsable du programme BelugaXL, "mais de nombreux changements ont été conçus avec succès, introduits dans l'avion et testés. Transformer un produit existant en super transporteur n'est pas une tâche simple. "

Ce BelugaXL initial devrait être opérationnel mi-2018. "Toute l'équipe a vraiment hâte de voir son premier vol et, bien sûr, sa livrée souriante", a déclaré George, se référant au sourire surdimensionné qui sera peint sur le «visage» du transporteur, le design gagnant de six options présenté aux salariés d'Airbus pour un vote début 2017.

airbus,belugaxl,a330,avions cargos géants,trnasport éarien,gros avions d eligne,infos aivation,les nouvelles de l'aviation

Avant que cela ne se produise, l'avion subira une batterie de tests pendant un mois après l'installation de ses deux moteurs à réaction, assurant ainsi que chacun des systèmes du BelugaXL fonctionne comme prévu. "Nous effectuerons des tests sur bancs à Toulouse et à Hambourg en Allemagne, testerons nos systèmes sur des simulateurs de vol et dans des laboratoires", et nous utiliserons des vérins hydrauliques pour simuler des charges de vol sur des copies grandeur nature de joints spécifiques entre les deux.

"Les données de ces tests seront utilisées pour dégager l'avion de son vol et, plus tard, pour obtenir la certification de type", a déclaré George, la déclaration officielle de sécurité et de navigabilité de l'avion.

Le programme BelugaXL a été lancé en novembre 2014 pour répondre aux besoins de transport croissants d'Airbus. Avec six mètres de plus, un mètre de plus et une capacité de levage de charge utile supérieure de six tonnes à la version BelugaST, le BelugaXL pourra transporter les deux ailes de l'A350 XWB en même temps, au lieu de l'aile simple actuellement sur le BelugaST. Au total, cinq BelugaXL devraient entrer en service pour les besoins de transport aérien d'Airbus.

 

IMG_0456.JPG

Photos : Beluga XL @ Airbus /H.Goussé/P.Masclet