27/03/2017

F-16 d’occasions pour l’Indonésie !

44556.jpg

Washington a livré 18 avions de combat Lockheed-Martin F-16 Block 25 d’occasion à Jakarta. Au total ses ont 24 appareils seront remis à neuf en provenance de l'US Air Force et qui viendront renforcer la Force aérienne indonésienne.

La vente à l’Indonésie a été signée en 2014 pour un montant estimé à près de 750 millions de dollars. Toujours selon le contrat, les F-16 sont modernisés au sein de la 309e Escadre de maintenance, Hill Air Force Base, à Ogden, Utah. Les moteurs sont révisés par Pratt Whitney, à East Hartford, dans le Connecticut. Les travaux de remise à niveaux comprennent le montage de nouvelles ailes, stabilisateurs horizontaux, trains d'atterrissage.

La mise à niveau inclut les principaux systèmes et composants suivants: lanceurs LAU-129A / A, récepteurs d'alerte radar ALR-69, radios ARC-164/186, contrôle de tir amélioré étendu (EEFC) 213 Systèmes de gestion de guerre électronique, Systèmes de distribution de contre-mesures ALE-47, dispositifs à cartouche activée / Dispositifs actionnés par propulseur (CAD / PAD), modernisation de la liaisons de données, amélioration des systèmes de localisation de position (EPLRS), LN-260 ). Adaptation des logiciels de ciblage pour nacelle AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING. Le contrat comprend également du matériel de soutien et d'essai, des pièces de rechange et de réparation, des publications et des documents techniques, des équipements de formation et de formation du personnel, des services de soutien techniques et logistiques et d'autres éléments connexes de soutien logistique.

L'Indonésie désire que les avions F-16 modernisent la flotte de l'armée de l'air indonésienne (IAF) pour mener des opérations dans les régions frontalières les plus périphériques de l'Indonésie. La flotte actuelle des F-16 de l'IAF ne peut pas remplir ce rôle et les avions Northrop F-5 vieillissants sont coûteux à entretenir et à exploiter en raison de la diminution des ressources existantes pour soutenir l'aéronef. La modernisation de l'avionique fournira à l'IAF une capacité supplémentaire qui bénéficiera pour la sécurité en modernisant la structure des forces et en améliorant l'interopérabilité en utilisant davantage l'équipement produit par les États-Unis.

 

456.jpg

Photos : F-16 indonésien @ Andrang Tri Prabowo

25/02/2017

Scandale autour de la livraison de l'AW101 indonésien !

32407730225_998cf482b2_b.jpg

Leonardo a livré le premier exemplaire du nouvel hélicoptère présidentiel AW101 à l’Indonésie. Mais le nouvel appareil est pour l’instant séquestré par la police et stocké dans un hangar. En effet, l’armée indonésienne enquête sur la procédure d’acquisition.

Rappel :

En novembre 2015, la Force aérienne indonésienne avait sélectionné l'hélicoptère Leonardo AW101 pour répondre à son exigence en matière de transport présidentielle. Trois hélicoptères devaient être commandés en version VIP.

Le feuilleton indonésien de l’AW101 :

Le choix de l’AgustaWestland AW101 avait été fait, selon un programme bien défini et en toute transparence. De fait, les responsables de la Force aérienne ont tout naturellement annoncés le choix final en ce qui concerne l’hélicoptère européen. Mais de son côté, le Président indonésien Joko Widodo à quant à lui, refusé ce choix. Il semble que celui-ci a ordonné l'achat d'un hélicoptère assemblé localement, ou avec un contenu local important. Hors, l’Indonésie ne dispose pas d’infrastructures permettant l’assemblage sur son sol d’un hélicoptère de ce type.

En juillet dernier, l'Armée de l'Air a proposé d'acquérir un AW101 unique, cette fois configuré pour des missions militaires et non plus en version VIP présidentiel. Mais, le général Gatot Nurmantyo, a exhorté l'annulation de l'acquisition prévue pour cet unique appareil par une lettre écrite au ministre de la Défense Ryamizard Ryacudu.

Sauf que l’AW101 en version militaire est bien arrivé en Indonésie au début du mois de février ! Les questions qui se posent aujourd’hui dans le pays sont : Comment l’acheteur a-t-il pu contourner la décision des politiques ? Quel budget a permis cet achat ?

La bataille des responsables indonésiens :

Cette affaire démontre les tensions qui existent entre le ministre, le commandant des forces armées et le chef de l’Armée de l’air. En effet, il semble bien que l’Armée de l’air indonésienne a passé commande de l’AW101 de son propre chef et ceci en contournant le processus d'approvisionnement régulier et de ses contrôles. Suite au prochain épisode !

 

Photo : l’AW101 livré à l’Indonésie @ Leonardo

 

 

 

 

 

19/01/2017

L’Indonésie opte pour l’A400M !

389508.jpg

Le gouvernement indonésien vient de donner son feu vert à l'achat de cinq avions de transports Airbus A400M « Atlas ». Ce contrat est estimé à de 2 milliards de dollars.

L’Indonésie prévoit ainsi de moderniser sa flotte d’avions de transport actuellement dotée de Lockheed-Martin C-130B « Hercules ». Les A400M seront mis en œuvre par les escadrons 31 et 32.

A noter que cette acquisition a été approuvée par la Commission de la Chambre des Représentants indonésienne sur la défense à condition que les trois dernières cellules subissent un montage final au sein de la société indonésienne PT Dirgantara à Bandung. Pour cette réalisation, des ingénieurs indonésiens seront formés sur les installations d’Airbus à Séville.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photo : A400m @ Burkhard Domke

05/11/2016

Modernisation des CN-235 indonésiens !

p1682616.jpg

L’armée de l’air indonésienne vient de recevoir son premier Airbus CN-235 de patrouille maritime modernisé. Le programme de modification a été dirigé par PT Dirgantara Indonesia (PTDI) et Integrated Surveillance and Defense (ISD) aux États-Unis.

Le premier CN-235 a été modifié cette année. L’avion a reçu le nouveau système SAGE de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR). Ce système vient s’intégrer au système de mission tactique de l'avion. Des essais en vol aéroportés ont alors eu lieu pendant l'été. Deux appareils sont concernés par cette amélioration.

Le système SAGE est développé par Leonardo-Finmeccanica (Selex-ES) peut identifier l'emplacement des émetteurs de radiofréquence (RF) tels que les radars de contrôle de tir de missiles sol-air d'un seul aéronef, ce qui améliore la connaissance de la situation. Ce capteur numérique sera utilisé pour détecter et localiser les systèmes radar potentiellement menaçants. Leonardo fournit une formation aux opérateurs de l'Armée de l’air indonésienne sur son site de Luton, au Royaume-Uni.

 

Photo : Airbus CN-235 doté du SAGE @ Leonardo

 

05/12/2015

Indonésie, bisbille sur le choix de l’AW101 !

agusta_westland_aw101_by_norwegianblackwolf.jpg

Je vous annonçais le 28 novembre dernier, la Force aérienne indonésienne a sélectionné l'hélicoptère AgustaWestland AW101 multirôle pour répondre à son exigence en matière de transport présidentielle. Seulement voilà, ce choix ce choix ne plaît pas au Président !

 

Une situation surréaliste :

Le choix de l’AgustaWestland AW101 a été fait, selon un programme bien défini et en toute transparence. De fait, les responsables de la Force aérienne ont tout naturellement annoncés le choix final en ce qui concerne l’hélicoptère européen. Mais de son côté, le Président indonésien Joko Widodo à quant à lui, refusé ce choix. Il semble que celui-ci a ordonné l'achat d'un hélicoptère assemblé localement, ou avec un contenu local important. Hors, l’Indonésie ne dispose pas d’infrastructures permettant l’assemblage sur son sol d’un hélicoptère de ce type.

Du côté de l’hélicoptériste, on soutient que le cahier des charges ne demandait pas d’assemblage en Indonésie et que le contrat prenait en compte d’importants offsets pour satisfaire l’industrie du pays.

La malchance :

Cette situation en Indonésie ressemble à s’y méprendre, à celle qui a eu lieu aux Etats-Unis, avec le choix de l’AW101 par le gouvernement Bush, puis remis en question à l’arrivée des démocrates qui ont finalement favorisés Sikorsky.

On ne sait pas pour l’heure qu’elle sera exactement la finalité de l’achat ou non de l’AW101 dans ce pays, l’armée précise qu’elle désire cet hélicoptère et non un autre !

 

Photo : AW101 anglais @ AgustaWestland