21/12/2014

Le Sukhoi T-50 en 2016, l’IL-112V en 2018 !

 

PAK_FA_Sukhoi_T-50.jpg

 

Moscou, la force aérienne russe (VVS) aura reçu 55 avions de combat T-50 PAK-FA, d'ici 2020, selon le directeur adjoint du département des avions de combat (de UAC) V. Goncharenko. Les premières livraisons du PAK-FA sont prévues pour 2016.

 

"Le nombre de prototypes est en augmentation; le programme d'essai de l'Etat est en cours selon le calendrier", a déclaré Goncharenko à la Radio Echo de Moscou cette semaine.

 

Cinq prototype de Sukhoi T-50 PAK-FA ont été produits et trois autres sont actuellement en construction au sein des installations de Sukhoi Aviation Holding Company Y. Gargarin à Komsomolsk-sur-Amour (KnAAZ).

 

Le T-50 (PAK-FA) :


T-50-new.jpg


 

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

 

Nouvel avion de transport IL-112V :


1280px-Maquette_Ilyushin_Il-112.jpg


 

Toujours selon V. Goncharenko, le nouvel avion de transport tactique militaire (MTA) II-112V devrait entré en service ne 2018. 

L'Il-112V est destiné à remplacer les vieillissants An-24 «Coke» et An-26 "Curl". Avec une charge utile d'environ 6 tonnes, l'avion sera capable de transporter des militaires, des véhicules légers et de l’armement.

 

L’Il-112V est conçu pour le transport et le parachutage d'armes légères et de l'équipement, des cargaisons et le personnel militaire, ainsi que pour le transport d'une grande variété de marchandises. Il sera capable d'approches d'atterrissage automatique à destination des aérodromes catégorisés (exigence minimale OACI catégorie II) et d’atterrissage manuel en approches sur aérodromes mal équipés. L'avion est une conception classique à aile haute dans les six tonnes métriques (13 228 livres) de charge utile et alimenté par une paire de turbopropulseurs Klimov 2500 ch TV7-117S. 

 

Photos : 1  Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi 2 Sukhoi T-50 @ Artyom Anikeev 3 II-112V @ Natalya Konvachtenko

 

 

27/08/2014

Iliouchine A-50 supplémentaire pour l’Inde !

beriev_a50_mainstay_iaf_avant_droit.jpg

 

 

New Delhi prévoit de de finaliser cette année un contrat portant sur la livraison d’un lot supplémentaire de l'appareil de détection et de commandement embarqué Iliouchine A-50 «Mainstay». L’Inde ayant déjà commandé 5 appareils opérationnels, on ne connait pas officiellement le nombre d’avions concernés par cette nouvelle commande.

 

L'A-50 est destiné à détecter les chasseurs et missiles de croisière ennemis et à guider les appareils amis tout en servant de poste de commandement volant. Pour cela 5 membres d’équipage et 10 opérateurs sont embarqués. Le système de combat du A-50 est dénommé "Shmel" et comprend aussi des équipements ECM en plus de son radome radar et des traditionnels équipements de détection, d’identification (IFF) et de poursuite. L’A-50 peut traquer simultanément 50 à 60 cibles et assurer l’interception de 10 à 12 appareils en même temps.

 

L’A-50 Mainstay :

 

L’avions d’alerte lointaine AEW (AWACS) de type A-50 est basé sur les appareils l'Iliouchine Il-76 de transport. L'A-50 est équipé d'un grand radar de surveillance avec une antenne dans un rotodome sur le fuselage. Celui-ci peut surveiller des appareils en vol et simultanément des cibles au sol. L’ avionique incorpore un système de navigation par satellite tandis que les opérateurs disposent de nouvelles consoles et de nouveaux écrans (LCD à la place des vieux cathodiques). Les performances du radar et du système de mission "Shmel" sont aussi améliorées pour suivre jusqu’à 150 cibles à 600 km de distance, détecter des aéronefs à faible signature radar ou des navires. Le confort de l’équipage n’a pas été oublié avec une nouvelle salle de repos et des toilettes. 

Beriev_A-50EI_Mainstay2009.jpg

 

Photos : A-50 «Mainstay» de l’IAF@ IAF


22:26 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : illiouchine, a-50 mainstay, iaf |  Facebook | |