03/01/2020

Ilyushin est prêt à faire voler l’II-114-300 !

il-114-300_c_uac_1280.jpg

Ilyushin a déployé le premier prototype du turbopropulseur Il-114-300 modernisé, après qu'il a été peint avant les essais en vol en vue de sa future certification. La version modernisée de l’Ilyushin Il-114 est destinée à remplacer les Antonov An-24. Le directeur général d'Ilyushin, Yuri Grudinin, à la tête de la division de l'aviation de transport de United Aircraft, confirme que deux Il-114-300 sont en cours de construction dans les installations de RSK MiG pour les premiers tests. Ces appareils seront intégrés au programme d'essais fin 2020, et la certification sera achevée en 2022. Les livraisons en série commenceront alors à partir de 2023.

La relance du programme :

PolarAirlines a annoncé l’année dernière, lors du salon aéronautique de Moscou son intention de commander jusqu'à 8 avions régionaux II-114-300. La compagnie deviendrait ainsi le client de lancement de l’aéronef.  L'IL-114-300, qui est une version mise à jour de l'Ilyushin IL-114 d'origine qui, à l'époque de l'Union soviétique, a été produite dans une usine d'aéronefs à Tachkent dans la République d'Ouzbékistan désormais indépendante. La version améliorée produite en Russie est propulsée par des moteurs TV7-117SM-01.

La société affirme qu'elle a maintenant signé plusieurs lettres d'intention pour un total de 19 appareils. De plus, la State Transport Leasing Corporation (GTLK) de la Russie, l'un des principaux outils du gouvernement pour le financement d'avions de construction nationale, a manifesté son intérêt pour 50 Ilyushin IL-114-300, se déclarant « prête à louer ces avions à clients de la compagnie aérienne à partir de 2025 », selon Grudinin, qui évalue la demande immédiate du marché pour ce type d'environ à 60 appareils.

Ilyushin Il-114-300 :

L'avion de ligne Il-114-300 est conçu pour les itinéraires locaux. C'est une version améliorée du turbopropulseur Il-114. L’équipage de conduite est composé du commandant de bord et du copilote. L’Il-114-300 est équipé d’une suite numérique de navigation assurant le décollage et l’atterrissage dans des conditions météorologiques conformes à la norme de la catégorie II de l’OACI. Toutes les informations et données de navigation du vol sur les performances des systèmes de l’aéronef sont transmises à cinq écrans LCD couleurs.

L'utilisation des moteurs TV7-117SM augmente la plage de vol avec une charge maximale de passagers pouvant atteindre 1’900 km par rapport à l’ancien l'Il-114. La cabine passagers moderne assure un vol confortable dans toute la plage d'altitude.

Les systèmes sont configurés de manière à ce que la défaillance d’un système n’influence pas les performances des autres. Les systèmes ont un niveau de redondance requis et utilisent des matériaux éprouvés. L’exécution des avancées technologiques modernes dans le maintien de l’efficacité aérodynamique et du poids nécessaires de l’aéronef et du groupe moteur confère à l’Il-114-300 un haut rendement énergétique, selon l’avionneur.

Le train d'atterrissage lui permet d'atterrir sur des aérodromes non préparés avec des pistes en béton ou en terre, ce qui contribue à l'expansion de l'utilisation de l'Il-114-300 dans différentes régions dont les plus difficiles d’accès.

En outre, l’avion est conçu pour une exploitation indépendante dans des aéroports non équipés. L'accès à tous les éléments structurels et unités, dont l'inspection est requise par le programme de maintenance, est rapide et facile.

Pour l’Il-114-300, un système d’exploitation basé sur l’état sans révisions a été adopté, qui permet de maintenir la capacité de vol nécessaire avec des coûts opérationnels minimaux pendant une durée de vie nominale de 30’000 heures ou 30’000 vols et une durée de vie utile de 30 ans. 

Parallèlement à cela, l'avion russe offre une plus grande autonomie, environ 5’000 km, contre 3’600 pour l'ATR. Trois options d’aménagement de cabine pour passagers sont possibles, soit : 64, 52 et 50 sièges, un compartiment à bagages accru et actuellement en cours de développement.

La production en série de l'IL-114-300 implique quatre sites : Voronezh Aircraft Production Association, Aviastar-SP (Ulyanovsk), Sokol (Nizhny Novgorod) et l'usine de Lukhovitsy de RSK MiG (près de Moscou). Tous ces sites subissent d'importantes améliorations avec de nouveaux équipements et l'assemblage final est en cours d'installation à Lukhovitsy, qui sera équipé d'une ligne d'assemblage automatisée.

IL-114-620x404.jpg

Photos : II-114-300 @ UA

 

14/02/2016

Un nouvel avion de transport russe !

Ilyushin_IL_106.jpg

La Russie a lancé un nouveau programme en vue du développement d’un nouvel avion de transport militaire lourd (PAK TA) en vue du remplacement à terme des Antonov AN-124.

Selon le directeur général de la société Ilyushin, Sergei Velmozhkin, le nouvel avion de transport en cours de développement en Russie, doit être en mesure d'atterrir sur des pistes non goudronnées avec une capacité d’emport de une charge utile de 80 à 100 tonnes. Le travail de conception est actuellement lancé et le premier pourrait intervenir d’ici 2022-2023.

 

Relance de l’II-106 ?

Ce qui est intéressant dans les rares informations distillées par les russes sur le futur avion de transport PAK TA, semble confirmer pour l’instant que le projet de base est assez proche du programme Ilyushin II-106 qui devait voir le jour au début des années 1990. L’avion était assez proche de l’actuel l'Il-76 et An-124, mais disposait d’ailettes et d’un fuselage relativement large et plus court. Avec une longueur de 58 mètres (190 pieds) et une envergure de près de 60 mètres. L'Il-106 aurait un poids maximum au décollage de 258 tonnes (569.000 livres), et d'un poids à vide de 135 tonnes métriques. Une vitesse de croisière de 820 à 850 km/h et capable de poser sur une piste non aménagée. La cabine mesurait six mètres de large et avait une longueur de 34 mètres pour une hauteur de 4,6 mètres.

Commentaire :

Que la Russie relance ou non le programme de Ilyushin II-106, elle nous prépare un nouveau très gros-cargo comme elle nous a habitué à le faire. Voilà encore un projet aéronautique qui va être très intéressant à suivre sur de nombreux points.

 

Photo : A l’origine une vue de l’II-106

 

03/06/2012

L’Inde et la Russie préparent un avion de transport militaire !

 

MTS_Il214_maks2009.jpg


 

La coopération entre l’Inde et la Russie ne se limitera pas à l’avion de combat de 5e génération PAK/FA T-50, mais va se prolonger avec un programme d’avion de transport militaire. En effet, Hindustan Aeronautics (HAL) a signé un contrat avec le groupe russe Ilyushin Aviation Complex et IRKUT un contrat  pour co-développer un avion de transport multirôle (MTA). Cette joint-venture fait suite aux recherches dans le domaine entre les deux nations depuis 2010.

Un dérivé du projet Il-214 :

Le MTA est susceptible d'être dérivé du projet d’avion de transport de nouvelle génération bimoteurs Il-214 dont la  conception est issues du bureau d'études Iliouchine. Il aura une masse maximale au décollage de 65 tonnes métriques, offrant une  capacité de charge utile de 15 à 20 tonnes métriques. La  vitesse de croisière d’environ 430 noeuds avec une portée allant jusqu'à 1.460 nm et un plafond  pratique de 39.400 pieds (12.000 m). L’investissement est estimé à 771 millions de dollars.

Remplacer une flotte hétéroclite :

Le nouvel avion de transport tactique devra remplacer, une flotte hétéroclite qui équipe actuellement, les deux pays. Pour l’Inde, il s’agira entre autre de remplacer en premier  lieu une flotte de 105 appareils de type Antonov An-32. En Russie l’appareil va remplacer les An-12 et An-26. Les premières projections en matière d’acquisition rendue publiques laissent entendre qu’il faudra produire un premier lot de 205 appareils soit 100 pour l’Inde et 45 pour la Russie, ainsi qu’au moins 60 appareils pourraient directement intéresser des pays tiers dans un premier temps.

photo_2.jpg

 

 

Répartition des travaux :

HAL effectuera un travail partagé en matière de R&D sur ses installations à Bangalore et finalisé l’électronique, tandis que sa division avions de transport à Kanpur va fabriquer des prototypes. Ilyushin Aviation Complex se chargera des alliages d'aluminium et composites avancés ainsi que de l’avionique, le train d’atterrissage. La Société IRKUT devait jouer un rôle clé en matière  d’investissement (40% des dépenses du projet) et coordinateur du côté russe.

La motorisation reste encore à être définie avec peut-être deux motorisations à choix. En effet, les Russes semblent opter pour une motorisation indigène, alors que l’Inde préfèrerait un moteur de l'Ouest sur mesure, tels que, le BR715 de Rolls-Royce ou Snecma CFM56, par exemple.

Spécifications du MTA :

Selon les premières informations disponibles sur le programme MTA, l’avion sera décliné en deux versions, l’une militaire et l’autre en cargo/passagers civil. La version militaire doit pouvoir emporter jusqu’à 20 tonnes de matériel dont des palettes aéro-largable ou 82 parachutistes armés. En version civile, l’appareil  doit pouvoir emporter le même tonnage en palettes standards ou pourra être configuré pour le transport de 100 passagers.

La rampe arrière contribuera à l'efficacité des opérations de largage, ainsi que de la facilité de chargement / déchargement. Deux téléphériques, un treuil de fret et l’équipement de manutention en version cargo civil ou militaire.

Une alternative aux programmes occidentaux :

Le programme d’avion de transport tactique multirôles «hindo-russe» semble être à terme une bonne alternative aux divers programmes occidentaux comme l’Embraer KC-390 dont la ressemble et le mode de motorisation est proche. Mais également en ce qui concerne les C-27 «Spartan» et dans une moindre mesure le C-130.  L’avion certainement très abordable en matière de prix et doté le cas échéant d’une motorisation occidentale offrira, alors, une solution très attractive. L’appareil pourrait être disponible d’ici 2020-2022.

MTA_1-564x451.jpg

 

 

Photos : 1 Maquette IL-24 2 Image de synthèse de la version indienne 3 vue d’artiste @ IIyushin/HAL