20/01/2021

Essai d’un COVID Travel Pass pour les passagers !

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

L'Association du transport aérien international et Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis, ont annoncé en début de semaine la mise en place d’un partenariat pour le lancement du « Pass de voyage IATA » pour les clients d'Etihad Airways. Le IATA Travel Pass est une application mobile pour aider les passagers à gérer facilement et en toute sécurité leur voyage conformément aux exigences gouvernementales en matière de tests ou de vaccins COVID-19.

L’IATA Travel Pass sera initialement offert aux clients d'Etihad sur certains vols au départ d'Abu Dhabi au premier trimestre de 2021. En cas de succès, le pass sera étendu à d'autres destinations du réseau Etihad.

Un passeport numérique :

L'IATA Travel Pass permettra aux clients d'Etihad de créer un « passeport numérique »' pour recevoir les résultats des tests COVID et vérifier qu'ils sont éligibles pour entreprendre leur voyage. Surtout, IATA Travel Pass permettra aux passagers de garder le contrôle de leurs données et facilitera le partage de leur test avec les compagnies aériennes et les autorités pour les voyages. Cela permettra également aux passagers de gérer facilement les documents de voyage tout au long de leur périple.

Permettre un retour du transport aérien et du tourisme :

« Les tests et les vaccinations COVID-19 seront essentiels pour relancer le monde. Depuis le 1er août 2020, les transporteurs demandent maintenant un résultat de test PCR négatif avant le départ pour tous les passagers. Cette mesure va se généraliser au monde entier. Pour Etihad, ce test est un moyen pour permettre aux clients de disposer d'un moyen simple, sécurisé et efficace d'identifier et de vérifier leurs informations.

Etihad explore activement le déploiement de la certification de la santé numérique pour ses clients, et ce dernier partenariat avec l'IATA, aux côtés de programmes similaires en cours de développement, montre que la technologie progresse rapidement pour en faire une réalité. Pour normaliser la manière dont le bien-être des passagers peut être assuré pendant la pandémie COVID-19, au niveau de l'industrie, Etihad fait activement campagne pour la collaboration et une réponse réglementaire unifiée pour restaurer la confiance dans le vol.

L’IATA Travel Pass :

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

IATA Travel Pass a été développé sous forme de quatre modules indépendants qui peuvent interagir les uns avec les autres. Ces modules couvrent les registres des exigences réglementaires d'entrée et des laboratoires / centres de test, la délivrance de certificats vérifiés, l'identité numérique et la possibilité pour les passagers de partager les résultats de leurs tests tout au long de leur voyage via leur appareil mobile. Ces modules peuvent fonctionner ensemble comme une solution complète de bout en bout. Ou ils peuvent être utilisés séparément pour compléter les systèmes que d'autres construisent. L'IATA a développé ces modules pour garantir leur interopérabilité avec d'autres solutions industrielles.

Pour rouvrir les frontières sans quarantaine et redémarrer l'aviation, les gouvernements doivent être convaincus qu'ils atténuent efficacement le risque d'importation de COVID-19. Cela signifie avoir des informations précises sur l'état de santé COVID-19 des passagers.

Informer les passagers des tests, vaccins et autres mesures dont ils ont besoin avant le voyage, des détails sur les endroits où ils peuvent se faire tester et leur donner la possibilité de partager leurs tests et résultats de vaccination de manière vérifiable, sûre et respectueuse de la vie privée est la clé pour donner les gouvernements la confiance d'ouvrir les frontières.

Défis actuels pour une information sanitaire précise :

L'ensemble fragmenté et diversifié d'exigences de test COVID-19 pour l'entrée et la sortie ainsi que la gamme de différents types de tests (PCR, LAMP, antigène et spectroscopique) requis par les gouvernements ont créé un environnement difficile et complexe pour les autorités d'immigration, les passagers et compagnies aériennes pour naviguer.

Les passagers sont confus et ont besoin d'informations précises. Mais ils ne savent pas où le trouver - ni le comprendre, même s'ils le trouvent.

Inefficacités, erreurs, fraudes:

Les agents d'enregistrement doivent suivre des directives détaillées sur les exigences d'entrée et essayer de déterminer l'authenticité de plusieurs documents de test non standard que les passagers leur présentent. Cela conduit à des inefficacités, des erreurs et des fraudes dans les bilans de santé - un problème croissant dans le monde.

L'infrastructure de flux d'informations nécessaire aux tests systématiques doit prendre en charge:

Les gouvernements ayant les moyens de vérifier l'authenticité des tests et l'identité de ceux qui présentent les certificats de test.

Les compagnies aériennes ont la capacité de fournir des informations précises à leurs passagers sur les exigences de test et de vérifier qu'un passager satisfait aux exigences de voyage.

Des laboratoires ayant les moyens de délivrer des certificats aux passagers qui seront reconnus par les gouvernements, et

Les voyageurs disposant d'informations précises sur les exigences en matière de tests, où ils peuvent se faire tester ou vacciner, et les moyens de transmettre en toute sécurité les informations sur les tests aux compagnies aériennes et aux autorités frontalières

Solution:

Une solution globale et standardisée pour valider et authentifier toutes les réglementations nationales concernant les exigences de voyage des passagers COVID-19. L IATA Travel Pass comprendra quatre modules open source et interopérables qui peuvent être combinés pour une solution de bout en bout:

Permet aux passagers de trouver des informations précises sur les voyages, les tests et les vaccins requis pour leur voyage

Permet aux passagers de trouver des centres de test et des laboratoires à leur lieu de départ qui répondent aux normes de test / vaccination de leur destination

Permet aux laboratoires et centres de test autorisés d'envoyer en toute sécurité les résultats des tests ou les certificats de vaccination aux passagers

Permet aux passagers de créer un « passeport numérique », de vérifier que leur test / vaccination est conforme à la réglementation et de partager les certificats de test ou de vaccination avec les autorités pour faciliter les voyages.

Peut être utilisé par les voyageurs pour gérer les documents de voyage de manière numérique et transparente tout au long de l'expérience de voyage.

La principale priorité est de faire voyager à nouveau les personnes en toute sécurité. Dans l'immédiat, cela signifie établir la confiance dans les gouvernements que les tests systématiques du COVID-19 avant le départ peuvent remplacer les exigences de quarantaine. Et cela finira par devenir un programme de vaccination. (Sources IATA/Etihad)

Commentaire :

Cette initiative est un élément de simplification des informations et de transparence en vue d’un retour progressif à la normale du transport aérien, mais également du tourisme en général. Une telle application pourrait également être mise en place pour les voyages internationaux en trains comme pour les croisières et peut-être même lors de passages frontières en voiture. Bien évidemment, si les tests au COVID sont obligatoires, la vaccination risque fort de devoir se généraliser. La Grèce par exemple a lancé une initiative dans ce sens au sein de L’UE. Des pays comme les l’île Maurice ou le Nouvelle Zélande s’emblent également aller dans ce sens.

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

Photos : 1 B787 Etihad Airways @ Etihad 2 Passagers @ IATA

Essai d’un COVID Travel Pass pour les passagers !

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

L'Association du transport aérien international et Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis, ont annoncé en début de semaine la mise en place d’un partenariat pour le lancement du « Pass de voyage IATA » pour les clients d'Etihad Airways. Le IATA Travel Pass est une application mobile pour aider les passagers à gérer facilement et en toute sécurité leur voyage conformément aux exigences gouvernementales en matière de tests ou de vaccins COVID-19.

L’IATA Travel Pass sera initialement offert aux clients d'Etihad sur certains vols au départ d'Abu Dhabi au premier trimestre de 2021. En cas de succès, le pass sera étendu à d'autres destinations du réseau Etihad.

Un passeport numérique :

L'IATA Travel Pass permettra aux clients d'Etihad de créer un « passeport numérique »' pour recevoir les résultats des tests COVID et vérifier qu'ils sont éligibles pour entreprendre leur voyage. Surtout, IATA Travel Pass permettra aux passagers de garder le contrôle de leurs données et facilitera le partage de leur test avec les compagnies aériennes et les autorités pour les voyages. Cela permettra également aux passagers de gérer facilement les documents de voyage tout au long de leur périple.

Permettre un retour du transport aérien et du tourisme :

« Les tests et les vaccinations COVID-19 seront essentiels pour relancer le monde. Depuis le 1er août 2020, les transporteurs demandent maintenant un résultat de test PCR négatif avant le départ pour tous les passagers. Cette mesure va se généraliser au monde entier. Pour Etihad, ce test est un moyen pour permettre aux clients de disposer d'un moyen simple, sécurisé et efficace d'identifier et de vérifier leurs informations.

Etihad explore activement le déploiement de la certification de la santé numérique pour ses clients, et ce dernier partenariat avec l'IATA, aux côtés de programmes similaires en cours de développement, montre que la technologie progresse rapidement pour en faire une réalité. Pour normaliser la manière dont le bien-être des passagers peut être assuré pendant la pandémie COVID-19, au niveau de l'industrie, Etihad fait activement campagne pour la collaboration et une réponse réglementaire unifiée pour restaurer la confiance dans le vol.

L’IATA Travel Pass :

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

IATA Travel Pass a été développé sous forme de quatre modules indépendants qui peuvent interagir les uns avec les autres. Ces modules couvrent les registres des exigences réglementaires d'entrée et des laboratoires / centres de test, la délivrance de certificats vérifiés, l'identité numérique et la possibilité pour les passagers de partager les résultats de leurs tests tout au long de leur voyage via leur appareil mobile. Ces modules peuvent fonctionner ensemble comme une solution complète de bout en bout. Ou ils peuvent être utilisés séparément pour compléter les systèmes que d'autres construisent. L'IATA a développé ces modules pour garantir leur interopérabilité avec d'autres solutions industrielles.

Pour rouvrir les frontières sans quarantaine et redémarrer l'aviation, les gouvernements doivent être convaincus qu'ils atténuent efficacement le risque d'importation de COVID-19. Cela signifie avoir des informations précises sur l'état de santé COVID-19 des passagers.

Informer les passagers des tests, vaccins et autres mesures dont ils ont besoin avant le voyage, des détails sur les endroits où ils peuvent se faire tester et leur donner la possibilité de partager leurs tests et résultats de vaccination de manière vérifiable, sûre et respectueuse de la vie privée est la clé pour donner les gouvernements la confiance d'ouvrir les frontières.

Défis actuels pour une information sanitaire précise :

L'ensemble fragmenté et diversifié d'exigences de test COVID-19 pour l'entrée et la sortie ainsi que la gamme de différents types de tests (PCR, LAMP, antigène et spectroscopique) requis par les gouvernements ont créé un environnement difficile et complexe pour les autorités d'immigration, les passagers et compagnies aériennes pour naviguer.

Les passagers sont confus et ont besoin d'informations précises. Mais ils ne savent pas où le trouver - ni le comprendre, même s'ils le trouvent.

Inefficacités, erreurs, fraudes:

Les agents d'enregistrement doivent suivre des directives détaillées sur les exigences d'entrée et essayer de déterminer l'authenticité de plusieurs documents de test non standard que les passagers leur présentent. Cela conduit à des inefficacités, des erreurs et des fraudes dans les bilans de santé - un problème croissant dans le monde.

L'infrastructure de flux d'informations nécessaire aux tests systématiques doit prendre en charge:

Les gouvernements ayant les moyens de vérifier l'authenticité des tests et l'identité de ceux qui présentent les certificats de test.

Les compagnies aériennes ont la capacité de fournir des informations précises à leurs passagers sur les exigences de test et de vérifier qu'un passager satisfait aux exigences de voyage.

Des laboratoires ayant les moyens de délivrer des certificats aux passagers qui seront reconnus par les gouvernements, et

Les voyageurs disposant d'informations précises sur les exigences en matière de tests, où ils peuvent se faire tester ou vacciner, et les moyens de transmettre en toute sécurité les informations sur les tests aux compagnies aériennes et aux autorités frontalières

Solution:

Une solution globale et standardisée pour valider et authentifier toutes les réglementations nationales concernant les exigences de voyage des passagers COVID-19. L IATA Travel Pass comprendra quatre modules open source et interopérables qui peuvent être combinés pour une solution de bout en bout:

Permet aux passagers de trouver des informations précises sur les voyages, les tests et les vaccins requis pour leur voyage

Permet aux passagers de trouver des centres de test et des laboratoires à leur lieu de départ qui répondent aux normes de test / vaccination de leur destination

Permet aux laboratoires et centres de test autorisés d'envoyer en toute sécurité les résultats des tests ou les certificats de vaccination aux passagers

Permet aux passagers de créer un « passeport numérique », de vérifier que leur test / vaccination est conforme à la réglementation et de partager les certificats de test ou de vaccination avec les autorités pour faciliter les voyages.

Peut être utilisé par les voyageurs pour gérer les documents de voyage de manière numérique et transparente tout au long de l'expérience de voyage.

La principale priorité est de faire voyager à nouveau les personnes en toute sécurité. Dans l'immédiat, cela signifie établir la confiance dans les gouvernements que les tests systématiques du COVID-19 avant le départ peuvent remplacer les exigences de quarantaine. Et cela finira par devenir un programme de vaccination. (Sources IATA/Etihad)

Commentaire :

Cette initiative est un élément de simplification des informations et de transparence en vue d’un retour progressif à la normale du transport aérien, mais également du tourisme en général. Une telle application pourrait également être mise en place pour les voyages internationaux en trains comme pour les croisières et peut-être même lors de passages frontières en voiture. Bien évidemment, si les tests au COVID sont obligatoires, la vaccination risque fort de devoir se généraliser. La Grèce par exemple a lancé une initiative dans ce sens au sein de L’UE. Des pays comme les l’île Maurice ou le Nouvelle Zélande s’emblent également aller dans ce sens.

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

Photos : 1 B787 Etihad Airways @ Etihad 2 Passagers @ IATA

22/04/2020

La demande passagers dans l’attente de mesures !

vol-multi-destinations.jpg

La demande passagers est encore faible et dépend non seulement de la situation par région, mais également de mesures pour rétablir la confiance.

L’IATA a effectué la première étude de marché, depuis le début de la crise afin de révéler les intentions des passagers, celle-ci montre que :


60% prévoient un retour à voyage dans un à deux mois, mais 40% indiquent qu'ils pourraient attendre six mois ou plus après le déconfinement.

69% ont indiqué qu'ils pourraient retarder un retour en avion, jusqu'à ce que leur situation financière se stabilise.

Les premières indications de ce comportement de retour aux voyagex sont perçus sur les marchés intérieurs de la Chine et de l'Australie, où les taux d'infection par le coronavirus ont chuté à des niveaux très bas:  

Chine: La demande intérieure a commencé à se redresser lorsque le taux de nouveaux d’infection du Covid-19 en Chine est tombé en un seul chiffre et rapidement dirigé vers zéro (mesurée par les nouvelles infections en pourcentage des sept jours la moyenne). Bien qu'il y ait une reprise au début de la mi-février et dans la première semaine de mars, le nombre de vols intérieurs à un peu plus atteint un plateau de 40% des niveaux d'avant-Covid-19. La demande réelle devrait être nettement plus faible que les facteurs de charge sur ces vols. La Chine représente environ 24% de tous les passagers.  

Australie: La demande intérieure a continué de se détériorer, même après que le taux de nouvelles infections est tombé dans un seul chiffre qui a déclenché une reprise initiale sur le marché intérieur chinois. En fait, il n'y a toujours aucun signe d'une reprise (vols intérieurs au total à 10% des niveaux d'avant-Covid-19) de même que les nouvelles infections son approche de zéro. L'Australie représente 3% de tous les voyageurs domestiques. 

Le comportement du marché intérieur est un indicateur critique de la reprise post-pandémique pour la reprise des voyages intérieurs. Les décisions gouvernementales auront un impact plus fort lors de la décision de supprimer progressivement les restrictions pour les vols intercontinentaux. Un rebond immédiat de la demande des passagers semble peu probable, même si les indicateurs montrent que les gens désirent toujours prendre l’avion.

Les passagers attendent une clarification de la situation économique et sanitaire.  Il faudra encore quelques semaines avant de retourner dans le ciel. (Sources IATA).

Une solution  pour un retour des passagers :

69463_glasssafecaviointeriors_449692.jpg

Chacun à sa manière, travaille au retour des vols passagers. Mais pour cela, il faut dans un premier temps garantir la sécurité sanitaire. La société italienne Aviointeriors propose par exemple une solution avec un kit qui peut être installée sur les sièges existants pour rendre la proximité plus sûre entre les passagers partageant le même siège.

«Glassafe» est en matériau transparent pour rendre l'ensemble de la cabine harmonieux et esthétiquement léger, mais remplissant parfaitement l'objectif de créer un volume isolé autour du passager afin d'éviter ou de minimiser les contacts et interactions via l'air entre le passager et le passager, de manière à réduire la probabilité de contamination par des virus ou autres.

«Glassafe» est fourni en différentes exécutions avec des systèmes de fixation au siège qui permettent une installation et un retrait faciles.

«Glassafe» peut être fourni en matériau opaque ou avec différents degrés de transparence, tous faciles à nettoyer et adaptés à une hygiénisation sûre.

Reste que pour l’instant cette solution doit encore être testée et validée au niveau international pour une mise en place d’ici quelques mois.

Photos : 1  Dans l’attente de reprendre l’avion 2 le Glassafe @ Aviointeriors

 

 

 

 

 

08/02/2020

Transport aérien : croissance passagers stable en 2019 !

46331165925_2b94c93695_b.jpg

L'Association du transport aérien international (IATA) a annoncé les résultats mondiaux du trafic passagers pour l'année 2019, montrant que la demande (passagers-kilomètres payants ou RPK) a augmenté de 4,2% par rapport à l'année 2018.

Le résultat de 2019 montre un ralentissement par rapport à la croissance annuelle de 7,3% en 2018 et a marqué la première année depuis la crise financière mondiale en 2009 avec une demande de passagers inférieure à la tendance à long terme d'environ 5,5% de croissance annuelle. La capacité pour l'année 2019 a augmenté de 3,4% et le coefficient d'occupation a augmenté de 0,7 point de pourcentage pour atteindre un niveau record de 82,6%. Le sommet précédent était de 81,9% établi en 2018.

Les RPK de décembre 2019 ont augmenté de 4,5% par rapport au même mois en 2018. Il s'agit d'une amélioration par rapport à la croissance annuelle de 3,3% enregistrée en novembre, principalement en raison de la forte demande en Amérique du Nord.

Les compagnies aériennes ont maintenu une croissance régulière l'année dernière face à un certain nombre de défis. Un contexte économique plus faible, une faible activité commerciale mondiale et des tensions politiques et géopolitiques ont fait des ravages sur la demande.

Le trafic international de passagers en 2019 a augmenté de 4,1% par rapport à 2018, en baisse par rapport à une croissance annuelle de 7,1% l'année précédente. La capacité a augmenté de 3,0% et le coefficient d'occupation a augmenté de 0,8 point de pourcentage pour s'établir à 82,0%.

Le trafic en année pleine des compagnies aériennes d'Asie-Pacifique a augmenté de 4,5% en 2019, ce qui représente une forte baisse par rapport à une croissance de 8,5% en 2018. Cela reflète l'impact de la guerre commerciale américano-chinoise, ainsi que l'affaiblissement de la confiance des entreprises et de l'activité économique. La capacité a augmenté de 4,1% et le coefficient d'occupation a augmenté de 0,3 point pour s'établir à 80,9%.

3890.jpeg

Les transporteurs européens ont enregistré une augmentation de 4,4% du trafic en 2019, en baisse par rapport à une croissance annuelle de 7,5% en 2018. La capacité a augmenté de 3,7% et le coefficient d'occupation a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 85,6%, ce qui était le plus élevé de toutes les régions. La baisse des résultats est attribuable au ralentissement général de l'activité économique, baisse de la confiance des entreprises, aggravée par les conflits du travail (grèves), L'incertitude liée au Brexit et l'effondrement d'un certain nombre de compagnies aériennes.

La demande de passagers des compagnies aériennes du Moyen-Orient a augmenté de 2,6% l'année dernière, le rythme d'expansion le plus lent de toutes les régions et une baisse par rapport à une croissance de 4,9% en 2018. Cependant, la demande a commencé à se redresser au quatrième trimestre et la croissance mensuelle de 6,4% en décembre a mené tous les Régions. La capacité annuelle a augmenté de 0,1% et le coefficient d'occupation a bondi de 1,8 point de pourcentage pour atteindre 76,3%.

Les compagnies aériennes nord-américaines ont vu la croissance du trafic ralentir à 3,9% l'an dernier, contre 5,0% en 2018, dans un contexte de ralentissement de l'activité économique aux États-Unis et de baisse de la confiance des entreprises par rapport à 2018. La capacité a augmenté de 2,2% et le coefficient d'occupation s'est renforcé de 1,3 point de pourcentage pour atteindre 84,0%, deuxième parmi les régions.

Le trafic des compagnies aériennes d'Amérique latine a augmenté de 3,0% en 2019, un ralentissement spectaculaire par rapport à une croissance annuelle de 7,5% en 2018. La capacité a augmenté de 1,6% et le coefficient d'occupation a augmenté de 1,1 point de pourcentage pour atteindre 82,9%. L'année a été marquée par des troubles sociaux et des difficultés économiques dans un certain nombre de pays de la région. 

Les compagnies aériennes africaines ont dominé toutes les régions avec une augmentation de la demande de 5,0%, contre 6,3% de croissance enregistrée pour 2018. La capacité a augmenté de 4,5% et le coefficient d'occupation a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 71,3%. Les compagnies aériennes de la région ont profité d'un contexte économique généralement favorable en 2019 ainsi que de l'augmentation de la connectivité du transport aérien.(sources IATA)

n780av-avianca-boeing-787-8-dreamliner_PlanespottersNet_1026353_aab06c2c4e_o.jpeg

Photos : 1 A320 Austrian & B747 Lufthansa @Axel J 2 A350 Cathay Pacific @ LBB 3 B787 Avianca @ Aldo Bidini

11/11/2019

La demande passagers augmente modérément !

Priority-Boarding_shutterstock_551576716.jpg

Non, la fameuse « honte de l’avion » n’est pas encrée dans les mœurs, les dernières données de l'Association internationale du transport aérien (IATA) confirment encore une fois le contraire. Certes, la demande passagers en septembre n’est pas la plus forte, mais elle a grimpé de 3,8% par rapport au même mois l'an dernier. La capacité (sièges-kilomètres disponibles ou SKD) a augmenté de 3,3%, et le facteur de charge ont grimpé point de pourcentage de 0,4% à 81,9%.

Une croissance affaiblie par la conjoncture mondiale : 

La croissance de la demande passagers en septembre dernier, a marqué le huitième mois consécutif de croissance inférieure à la moyenne de la demande. Compte tenu de l'environnement de baisse de l'activité du commerce mondial et des guerres tarifaires, la montée des tensions politiques et géopolitiques et une économie mondiale qui marche au ralenti.

Marchés passagers internationaux :

La demande des passagers internationaux en septembre a augmenté de 3,0%, par rapport à septembre 2018, ce qui représente une baisse de 3,6% de croissance en glissement  par rapport à  août. Toutes les régions ont enregistré un trafic en légère augmentation, menées par les compagnies aériennes en Amérique du Nord. La capacité a grimpé de 2,6%, et le facteur de charge a légèrement augmenté point de pourcentage à 81,6% 0,3.

Les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique ont vu le trafic en septembre hausse de 3,6% par rapport à la période de l'année précédente, une augmentation par rapport à la croissance annuelle de 3,3% enregistrée en août. En dépit de la légère hausse, la croissance reste nettement inférieure à celle observée en 2018. Cela se produit au milieu d'un contexte économique plus faible dans certains des États clés de la région, ainsi que les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et, plus récemment, entre le Japon et la Corée du Sud. L'agitation politique à Hong Kong a également contribué à la demande régionale et modérée a conduit à des réductions de capacité nettes à / du moyeu. Capacité a augmenté de 5,0% et le facteur de charge a glissé de 1,1 points de pourcentage à 78,2%.

Les transporteurs européens ont connu une hausse de 2,9% du trafic en septembre, soit, la plus faible performance de la région cette année et une baisse de la hausse de 4,2% en glissement sur douze mois enregistré en août. En plus de ralentissement de l'activité économique, le résultat a été affecté par la disparition d'un certain nombre de compagnies aériennes, ainsi que des grèves pilotes. La capacité a augmenté de 2,5%, et le facteur de charge est monté de 0,3 points de pourcentage à 86,9%, ce qui est le plus élevé entre les régions.

Les compagnies aériennes du Moyen Orient ont affiché une hausse de trafic de 1,8% en septembre, qui marque un ralentissement par rapport à la hausse de 2,9% en août. La capacité était seulement de 0,2%, avec un facteur de charge grimpant de 1,2 point de pourcentage à 75,2%. La croissance du trafic international continue d'être affecté par un mélange de défis structurels dans certaines grandes compagnies aériennes, les risques géopolitiques et la faible confiance des entreprises dans certains pays de la région.

La demande internationale des transporteurs nord-américains a grimpé de 4,3% par rapport à septembre 2018, sourdre de la croissance de 2,9% enregistrée en août et la meilleure performance parmi les régions. La capacité a augmenté de 1,6%, et un facteur de charge accélérée de 2,2 points de pourcentage à 83,0%. La demande est soutenue par de solides dépenses de consommation et la création d'emplois continue.

Les compagnies aériennes latin -américaines ont eu une augmentation de la demande de 1,2% en septembre par rapport à il y a un an, ce qui est en baisse de la croissance de 2,3% en août. La capacité a diminué de 1,6% et le facteur de charge a fait un bond de 2,3 points de pourcentage à 82,5%. Les  transporteurs d'Amérique latine continuent à faire face à plusieurs défis, dont certains plus faibles résultats économiques et la confiance des entreprises, des troubles politiques et sociaux dans les Etats clés et l'exposition aux devises du raffermissement du dollar américain.

Le trafic des compagnies aériennes africaines a grimpé de 0,9% en septembre, soit une baisse brutale de la croissance de 4,1% enregistrée en août. En regardant à travers la volatilité récente du nombre, cependant, la croissance du trafic pour le troisième trimestre de 2019 reste solide à environ 3% en glissement sur douze mois. Capacité a augmenté de 2,5%, cependant, et le facteur de charge a plongé de 1,1 points de pourcentage à 71,7%.

Marchés passagers intérieurs en augmentation :

La demande de Voyage intérieur a augmenté de 5,3% en septembre par rapport à septembre 2018, ce qui est une amélioration par rapport à la croissance annuelle de 4,7% enregistrée en août. La capacité a augmenté de 4,7% et le facteur de charge augmente le point de pourcentage de 0,5 à 82,3%.

Les compagnies aériennes japonaises ont vu le trafic intérieur grimper de 10,1% en septembre et sur l'augmentation annuelle de 2,0% enregistrée en août. Cependant, les résultats sont faussés par les résultats faibles en septembre 2018 en raison de la perturbation causée par le typhon Jebi.

Le trafic national des compagnies aériennes des États-Unis a fait un bond de 6,0% en septembre par rapport à septembre 2018, en hausse par rapport une croissance de 3,9% août.

Les difficultés du secteur :

Ces chiffres ne doivent pas masqué les réalités du secteur.  En quelques semaines, quatre compagnies aériennes en Europe ont fait faillite. Les tensions commerciales sont élevées et le commerce mondial est en baisse. Le FMI a récemment revu à la baisse ses prévisions de croissance du PIB pour 2019 à 3,0%. Si elle est correcte, ce serait le résultat le plus faible depuis 2009, quand le monde était encore aux prises avec la crise financière mondiale. (Source IATA).

Photo : La demande passagers reste forte.