17/01/2015

Premiers ravitaillements pour les pilotes hongrois !

150104_gripenhu_aar_3.jpg

 

Le ravitaillement en vol est une discipline impressionnante au sein du travail des pilotes de chasses. Complexe à l’apprentissage, cet exercice s’avère toujours difficile et demande une très grande maîtrise du pilote en temps normal et peu devenir un véritable calvaire, lors de turbulences et à fortiori en mission de combat.

 

Une première pour les hongrois : 

 

Cette année, les pilotes hongrois qui volent sur l’avion de combat Saab JAS-39C/D Gripen vont pour la première fois être formés au difficile exercice du ravitaillement air-air (AAR). Les premiers pilotes instructeurs hongrois sont déjà qualifiés et vont maintenant dispenser la formation à l’ensemble des pilotes. Les entraînements se feront en grande partie au-dessus de la Baltique dans la seconde moitié de 2015 et la première moitié de 2016. Les pilotes hongrois participants doivent être préparés pour le ravitaillement en vol, tout en offrant des fonctions de police de l'air. 

 

Les détails de la formation ne sont pas encore connu, mais il semble qu’un ravitailleur de l’aviation suédoise, un Lockheed-Martin C-130 soit mis à disposition. Lors de la formation des instructeurs un KC-135 de l’OTAN a été utilisé et a permis également une première familiarisation avec ce type d’exercice. 

 

150104_gripenhu_aar_1.jpg

 

Rappel :

Depuis 2009 l’armée de l’air hongroise est  déclarée opérationnelles sur le Gripen de types   «Charlie» & «Delta» et assure les missions QRA (Quick Reaction Alert) au-dessus du territoire et dans l’espace aérien hongrois. Les Gripen sont resté en service alternativement avec les chasseurs MiG-29 Fulcrum encore en service et ceci jusqu’à la fin de l’année 2009 ou ils ont été complètement retiré du service.

Après la Suède et la République tchèque, la Hongrie est le troisième pays européen et le deuxième pays membre de l’OTAN à exploiter des Gripen. Les derniers des 14 chasseurs Gripen acquis dans le cadre d’un accord intergouvernemental entre la Suède et la Hongrie, ont été livrés officiellement à la Hongrie le 28 janvier 2008. L’Armée de l’air hongroise a déjà utilisé ses chasseurs Gripen, tant dans le pays que lors d’exercices internationaux.

 

 

gripen,gripen blog,hongrie,infos aviation,nouvelle aéronautique

 

Photos : Gripen hongrois en préparation au ravitaillement @ Huaf

23/12/2014

Hongrie, renforcement de la maintenance des Gripen !

 

 

image.jpg

 

Le Ministère de la Défense hongrois et la Défense suédoise et l'Agence d'Exportation de Sécurité (FXM) ont signé un accord supplémentaire pour le JAS Gripen ence qui concerne l'accord d'achat  entre les deux pays. Ce supplément s'applique à l'équipement de maintenance supplémentaire pour renforcer la capacité de la Hongrie pour participer aux opérations internationales.

 

L'accord s'applique à 14 JAS Gripen C/D. Les pays ont prolongé cet accord sur onze ans  jusqu'en 2026.

 

En septembre 2015, pour la première fois, la Hongrie contrôlera l'espace aérien Baltique dans le cadre des opérations de L'OTAN.

 

Rappel : 

 

Depuis 2009 l’armée de l’air hongroise est  déclarée opérationnelles sur le Gripen de types   «Charlie» & «Delta» et assure les missions QRA (Quick Reaction Alert) au-dessus du territoire et dans l’espace aérien hongrois. Les Gripen sont resté en service alternativement avec les chasseurs MiG-29 Fulcrum encore en service et ceci jusqu’à la fin de l’année 2009 ou ils ont été complètement retiré du service.

 

Après la Suède et la République tchèque, la Hongrie est le troisième pays européen et le deuxième pays membre de l’OTAN à exploiter des Gripen. Les derniers des 14 chasseurs Gripen acquis dans le cadre d’un accord intergouvernemental entre la Suède et la Hongrie, ont été livrés officiellement à la Hongrie le 28 janvier 2008. L’Armée de l’air hongroise a déjà utilisé ses chasseurs Gripen, tant dans le pays que lors d’exercices internationaux.

04/04/2014

Mi-8T additionnels pour la Hongrie !

2309349.jpg


 

La Hongrie a acheté trois hélicoptères supplémentaires de type Mil Mi-8T "Hip-C» pour répondre à un besoin urgent a confirmé le ministère hongrois de la Défense (MoD).

Il s’agit d’hélicoptères d'occasions qui ont été révisés et vendus pour un coût de 9 millions de dollars.

 

Les hélicoptères ont déjà été transférés à la base aérienne de Kecskemét en Hongrie. Ces hélicoptères doivent combler le retard de l’acquisition de 12 Mi-17, dont l’offre avait été jugée trop chère par le gouvernement hongrois. De fait, cet achat et encore en négociation.

 

Le Mi-8T est construit principalement en aluminium, avec deux turbines Isotov TV2-117A de 1500 hp situées au-dessus de la cabine. Mais le rotor ne pourrait supporter la puissance maximale, c'est pourquoi un système régule la puissance moteur, y compris en cas de perte de puissance sur l'une des turbines. Ce qui n'empêcha pas de motoriser la production avec des turbines TV2-117F de 1700 hp, puis des TV2-117AG de même puissance mais plus fiables et plus économiques.Le rotor principal a 5 pales, et le rotor de queue, monté à droite, 3 pales. Ces pales sont toutes métalliques.  Le carburant est contenu dans des réservoirs externes, plaqués sur le fuselage. Le réservoir de gauche contient 1140 litres et celui de droite 1030. Le réservoir de droite contient dans le nez un système de climatisation pour la cabine.

 

Le pilote et le copilote sont côte-à-côte dans une cabine séparée de la soute par une porte. Un troisième siège peut être installé pour le mécanicien. Il peut emporter jusqu’à 24 soldats ou 12 blessés ainsi qu'un infirmier. Le Mi-8 dispose de portes à l'arrière pour le chargement, et même de trous dans le fuselage permettant aux soldats à l'intérieur de tirer dehors. La soute fait 5,34 mètres de long, 2,3 mètres de large et 1,82 mètres de haut. Elle peut supporter 4’000 kg de fret, et dispose d'un treuil d'une capacité de 200 kg. Le Mi-8 dispose aussi d'une élingue d'une capacité de 3’000 kilos.

 

Photo: Mi-8 hongrois @ Istvan Kovats


20:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hongrie, mi-8t |  Facebook | |

04/01/2014

Gripen dans les cieux slovène & islandais !

251986906.jpg


 

 

Depuis le premier janvier, des avions de combat Saab JAS39 C/D hongrois assurent la police du ciel en Slovénie, de même que des Gripen C/D tchèques exécutent les mêmes tâches en Islandes.

 

En Slovénie, les Gripen hongrois viennent de remplacer les Eurofighter italiens et en Islande les Tchèques remplacent les Allemand qui assumaient ce travail et ceci, dans le cadre de la coopération des pays de l'OTAN, pour protéger l'espace aérien des pays qui ne disposent pas de leur propre force aérienne. 

Un petit nombre de pays ne disposent pas d’une force aérienne, on compte notamment 

l’Estonie, la Lituanie et la Lettonie. 

 

Pas d’avion, pas de souveraineté aérienne :

 

Cette actualité est l’occasion de rappeler qu’aucun pays ne peut se passer d’une force aérienne et que dans le cas où des pays ne peuvent pour des raisons financières et politiques assumer une telle mission, L’OTAN impose systématiquement une surveillance aérienne. Cette surveillance n’est pas gratuite, tant financière que politique. Le fait de sous-traiter la surveillance aérienne de son espace aérien diminue également la souveraineté de l’Etat en question. En effet, L’OTAN peut du même coup imposer ses vues et utiliser comme bon lui semble les voies aériennes qui traversent ces pays.

 

Voilà un élément à ne pas perdre de vue, lors de la prochaine votation en mai sur les Gripen en Suisse ! CQFD.


 

avion-chasse-gripen-1.jpg


 

 

Photos : 1 Gripen C hongrois @ Max Briansky 2 Gripen D tchèques @ Tchèque air forces

 

 

10/04/2012

Exercice Lion Effort 2012 !

 

7026039651_4a41cd893b_b.jpg


 

L’exercice Effort Lion 2012 a été organisé par les Forces armées suédoises du 27 mars au 5 avril dernier, il regroupait les pays utilisateurs d’avion de combat Gripen, soit la République tchèque, les hongrois et sud-africains, suédois et les thaïlandais officiant comme observateurs cette année. L’objectif étant un exercice tactique destinée à améliorer l'interopérabilité entre les pays utilisateurs du chasseur suédois Gripen. L’exercice «Lion Effort» démontre et doit permettre aux opérateurs du Gripen de différentes nations de coopérer, s’entraîner et partager les expériences de chacun et d’améliorer celles-ci.

Au total se sont quelque 30 chasseurs Gripen en version «Charlie & Delta»  et environ 300 personnes ont participé à l'exercice organisé en Suède sur les installations de l’Escadre F17 à Ronneby. Outre les Gripen, un Saab 340 AEW «Erieye» et un C-130 ravitailleurs de l'Armée de l'Air suédoise furent également impliqué dans l'exercice, ainsi que quatre L-159S de la Force aérienne tchèque. L’ensemble des vols eurent lieu dans l'espace aérien sur la mer Baltique sur une zone opérationnelle 70 par 200 miles nautiques.

 

lion-effort-2012-badge_pics221-22153.jpg

 

 

Les opérations Lion Effort :

Cet exercice fut ponctué de plusieurs variantes de combat aérien, d’attaques au sol et opérations de reconnaissance effectuées à la fois par un seul pays et en formant  des opérations aériennes composites, dans lesquelles les pilotes des escadrons de Gripen différents coopèrent ensemble. Chaque de vol étant ensuite évaluée.

Le début de la phase de familiarisation de l’exercice impliquait deux jours de vol intense qui fournirent  une occasion pour les participants à l'exercice de se familiariser avec la région et à préparer l’ensemble des exercices dévolu à l’exercice. La familiarisation est une phase essentielle de l'exercice, permettant aux participants de s’habituer à piloter à partir de l'aérodrome de Ronneby et de s’adapter à la situation autour de la zone d'exercice. Il fournit également une introduction aux procédures d'exploitation qui seront utilisés dans la portion principale «Livex» de Lion Effort et de veiller à ce que les communications sont en place et fonctionne correctement.

 

fc9243.jpg

 

 

Loin d'être simplement des vols "touristiques" autour de sud de la Suède, ces "balades de familiarisation" inclure des éléments d'exercices tactiques. Les tâches comprenaient l'identification visuels (VID) soit : 1 vs 1 et 2 vs 2 avec engagements, l'appui aérien rapproché (CAS). Les Gripen tchèques eurent également l’opportunité de s’entrainer aux ravitaillement (AAR), une première pour ce pays.

Le dernier est un gros morceau de  l’exercice qui s’est déroulé de la mer Baltique à l'île de Gotland à vu s’affronter l’ensemble des appareils des pays utilisateurs face à un ennemi représenté par l’escadre F21 de Luleå Norrbottens dans le nord de la Suède qui devait les plastrons et gêner au maximums le déroulement des opérations.

Une première  pour la SAAF :

La South African Air Force (SAAF) à participé pour la première à l’exercice. Les quatre derniers Gripen qui ont été remis à la SAAF sont  d’ailleurs resté en Suède pour permettre à celle-ci de participer avec ses propres appareils.

«C'est une occasion de formation magnifique pour nous», a déclaré le colonel Pierre Venter, de la SAAF commandant du contingent», «Venir ici a été très positif»!.

Le contingent sud-africain comptait 40 membres (y compris les pilotes de chasse du 2e Escadron), ainsi que trois représentants techniques et un pilote d'essai de Saab, qui se trouvent en Suède dans le cadre du paquet en cours pour le  support technique.

7028687379_154bc86369_b.jpg

 

Les autres participants :

La République tchèque a envoyé trois avions Gripen  (deux «Charlie» et un «Delta») en provenance  de l’Escadron  211 de la Base de Cáslav ainsi que trois L-159. La République tchèques à par ailleurs passé le cap des 10 000 heures de vol sur Gripen.

La Hongrie a envoyé cinq avions de l’Escadron 59 de Kecskemét. Les Gripen hongrois sont arrivé à Ronneby et ont fait une halte à Vidsel dans le nord de la Suède, d'où ils ont mené une campagne de tir avec des AIM-9 Sidewinder.

La Thaïlande ayant transité très récemment sur l’avion, elle n’était pas présente en tant que participant direct mais en tant qu’observateur. L’enseignement sera cependant rapporté pour enrichir les connaissance de la Royal Thai Air Force.

En ce qui concernait la Suède, elle était représentée par 15 Gripen provenant de l’Escadron F17 de Ronneby et l'Unité d'évaluation tactique et opérationnel (TUJAS) à Malmen. L’Escadron F21 ainsi qu’un SAAB 340 AEW«Erieye» et un C-130 ravitailleurs.

Le prochain exercice «Lion Effort» pourrait avoir lieu d’ic 4 ans.

7026534023_26636c0b1e_b.jpg

 

 

Photos : 1 Participants 2 Badge 3 Gripen «Charlie» tchèques 4 Charlie & Delta sud-africains 5 Delta suédois & Charlie hongrois @ Saab/Fligvapnet