05/09/2013

Le M-346 offrira un viseur de casque !

M-346.jpg


 

 

AleniaAermacchi vient d’entreprendre des essais en vol dans le but de proposer au client de l’avion école M-346 un viseur de casque en option.

 

Le M-346 offrira aux élèves-pilotes un nouveau système de viseur de casque (HMD) qui leur permettra de développer des compétences dans l'utilisation de la gestion avancée des systèmes d'armes dans des opérations pleinement représentatives des avions de combat modernes.

Entièrement intégré dans les M-346 et les simulateurs de missions basées au sol, le HMD sera particulièrement efficace dans les missions où le stagiaire utilisera le système d'entraînement tactique embarqué (ETTS) et la formation des systèmes d'armes.

Dans ces missions, le HMD démontre sa capacité à augmenter la conscience situationnelle du pilote, à la fois dans les missions air - air et air - sol. Optiquement intégré sur l’Head-Up Display (HUD), le HMD du M-346 offre une formation dans l'utilisation combinée du HMD et du HUD.

Le HMD du M- 346 est efficace dans la ligne de visée "suivi de cible" tactique avec une symbologie affichée sur la visière du casque et permet le ciblage et le suivi des informations en vue direct, permettant à l'étudiant de se concentrer sur les manœuvres tactiques et la libération d'armes dans la poursuite de sa mission.


 

M-346 HMD_.JPG


 

Le HMD du M-346 est également équipé d'un clip sur le module de nuit qui permet une intégration mécanique facile avec tous les modèles les plus courants de lunettes de vision nocturne.

 

Le M-346 : 

 

Le T-346A  représente la finalisation du programme d’avion école M-346, soit une variante occidentale plus petite que le Yakovlev YAK-130 du constructeur russe Sokol. C’est en 1991 que la Russie lança un programme de remplacement des L-39 Albatros et permettre la conversion des pilotes sur MIG-29 «Fulcrum» et SU-27 «Flanker». Yakovlev se lança dans le développement  du YAK-130 dont le premier vol remonte au 26 avril 1996. En 1993 déjà la société italienne Aermacchi   devint partenaire pour l’industrialisation. Suite aux difficultés que rencontrait  la Russie, notamment financière, le groupe italien se lança en 1999 dans une version indigène de l’appareil, sous la désignation de M-346.

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile en flèche construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Klimov DV-2S ont été remplacés par des Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2 880 kgp produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Pays utilisateurs :

Israël est le quatrième pays à choisir le M-346 qui va débuter sa carrière au sein des Force aérienne italienne, puis de la Singapore Air Force et des EAU.


 

m346_israeli2b.png


Photos :  1 M-346 en vol 2 Viseur HMD à l’essais 3 Image de synthèse du futur M-346 israélien @ AleniaAermacchi