03/01/2011

RAF : Bye Bye Harrier !!

 

 

1704916.jpg

 

 

En début d’année, on s’attend à de bonnes nouvelles, en voici une bien mauvaise pour tous les passionnés d’aviation : En ce début 2011, le Royaume-Uni a retiré sa flotte de BAE Harrier GR.9 ! Un dernier grand défilé aérien a eu lieu au mois de décembre, sur la base aérienne de Cottesmore, pour fêter le triste départ du dernier des chasseurs 100% britannique de la Royal Air Force !

 

Une page se tourne :

Les 63 Harrier & Sea Harrier ne prendront donc plus leur envol ! Une grande page se tourne dans l’histoire de la RAF ! Toute l’histoire de la RAF et de la Marine fut marquée par des appareils britanniques exceptionnels : Sopwith Camel, Spitfire, Hurricane, Typhoon, puis les appareils à réaction : Gloster Meteor, Vampire/Venom, Hunter, Lightning (et j’en oublie…) et le Harrier ! Des appareils 100% anglais ! Il y eu bien sûr, les premières collaborations avec la France pour donner vie au Jaguar puis avec les Allemands & Italiens avec le Tornado, mais l’histoire se faisait encore avec des appareils entièrement britanniques. Le départ marque donc la fin d’une industrie nationale et seul reste le petit Hawk d’entraînement !

 

Les raisons du départ à la retraite :

Officiellement le rapport du Gouvernement britannique prévoit une série d’économies drastique, afin de ménager, les budgets ! Nos voisins de l’autre côté de la Manche sont soumis à un régime minceur dans plusieurs domaines et les Forces Armées en font partie. Voilà pour les grandes lignes !

 

521523729.jpg

 

 

L’Eurofighter en fossoyeur :

Mais, une autre raison a poussé les Harrier à une retraite prématurée, alors même que ceux-ci avait été modernisés en 2009 ! Souvenez-vous : ces améliorations devaient permettre aux Harrier GR9 (version améliorée électroniquement du GR7, datant de 1989) et équivalent au modèle AV-8B américain de tenir jusqu’à l’arrivée en service des premiers F-35 ADCAV à partir de 2016. Les rapports internes de la RAF montrent que les coûts exorbitants d’acquisition et de maintenance de l’Eurofighter mobilisent beaucoup trop les finances de la RAF. Il fallait donc faire des économies d’urgence, quitte à envoyer un appareil fraîchement modernisé dans les musées.. ! On comprend donc, plus aisément, que cette retraite prématurée n’est pas du goût de tous les britanniques !

Rappel sur l’historique du Harrier :

Le Hawker Siddeley Harrier est un appareil d’attaque au sol apparu dans la seconde moitié des années 1960. Utilisé par plusieurs pays, il a été construit à environ 800 exemplaires et décliné en version navalisée capable de combat aérien, ainsi qu'en version avancée AV-8B Harrier II issue d'une collaboration américano-britannique.

Le Harrier est le premier avion à décollage et atterrissage vertical mis en service au monde. Bien que sa manœuvrabilité en combat aérien soit moyenne à cause de ses ailes réduites, le Harrier est cependant capable de manœuvres inédites. En dirigeant par exemple les tuyères vers le bas en plein vol, l'avion est simultanément ralenti et envoyé vers le haut, ce qui peut suffire pour échapper temporairement à un adversaire (principe de la poussée vectorielle). Les pilotes britanniques ont utilisé ces possibilités lors des combats aériens de la guerre des Malouines, avant qu'elles ne soient théorisées par l'US Marine Corps sous le nom de VIFF (Vectoring In Forward Fight) et conduisent à quelques modifications mineures sur leurs AV-8 Harrier.

Le Harrier est issu de travaux expérimentaux menés par Hawker dès les années 1950 : un premier engin vola en 1954, suivi 3 ans plus tard par l'avion SC.1 équipé d'une aile delta.

 

253785677.jpg


 

Photos : 1 Harrier GR9 @ S. Williamson 2 & 3 Harrier GR9 @ Paul Massey

 

 

.
<!--[if !supportLineBreakNewLine]-->
<!--[endif]-->

 

13:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : harrier, sea harrier, défense, royal air force |  Facebook | |