29/08/2017

Inde, HAL débute la production du LCH !

2745121893.jpg

L’avionneur indien Hindustan Aeronautics (HAL) a commencé la production des premiers hélicoptères de combat léger (LCH) pour l'armée indienne. Lors d'une cérémonie au centre de production d'hélicoptères de HAL à Bengaluru, les ministres des Finances, de la Défense et des affaires corporatives, ont supervisé le lancement de la production LCH. HAL devrait fournir jusqu'à 114 LCH à l'armée indienne.

Le programme LCH :

Le LCH est basé sur des technologies développées pour le Dhruv (voir lien), premier hélicoptère d'attaque développé par une entreprise indienne, le projet LCH a été lancé en 2006, les investissements réalisés dans le projet sont actuellement estimés à 3,76 milliards de roupies  soit environ 6 milliards d'euros. Surnommé de "Dhruv" armé et bien que transportant les mêmes armes balistiques, le LCH se distingue cependant par son fuselage proche du RAH-66 Comanche américain, la disposition des sièges est alignés comme sur les d’hélicoptères de modèles occidentaux et dispose d’une ossature entièrement nouvelle pour accueillir un blindage lourd et l'ensemble des systèmes spécifiques à l'appareil. Le premier prototype a commencé à réaliser plusieurs vols d'essai en mars 2009, pour tester les systèmes de vol en juillet 2009, une seconde série de tests permit de tester les senseurs électroniques et les systèmes d'armes, enfin une troisième série de tests fut menée en décembre 2009 sous la direction de l'armée de l'air indienne. La société Hindustrian Aeronautics annonça alors que la production pourrait démarrer dès décembre 2010, cependant, des retards dans le projet ont conduit à un report de la délivrance de l'autorisation finale de vol, repoussant ainsi l'intégration du LCH dans l'armée de l'air au courant 2012-2013.

La plupart des technologies du  LCH sont déjà en fonction sur le Dhruv, tels, le moteur Shakti, les rotors et la boîte de transmission principale. En parallèle, les armes du LCH et les capteurs sont testés sur une version armée du Dhruv. Il s'agit notamment d'un canon de 20 mm en tourelle  Nexter, du missile  MBDA MISTRAL en version air-air. L'Afrique du Sud en coopération avec l’Inde Defence R & D Organisation (DRDO) développe un missile antichar guidés (ATGM) pour le LCH dérivé du MOKOPA Sud Africain. En ce qui concerne les systèmes d’alertes et de lutte anti-missiles, la société HAL a confié le développement de l’ensemble des équipements au Suédois SAAB.

2630444719.jpg

 

Photos : HAL LHC @ HAL

14/08/2017

Inde, le premier Jaguar de série modernisé a volé !

yourfile.jpg

La première cellule d’un Jaguar de série modernisé par Hindustan Aeronautics (HAL) a effectué son premier vol. L’avion, un SEPECAT Jaguar IM a capacité antinavire est le premier a être officiellement modernisé à la norme « DARIN III ». Jusqu’ici seul trois prototypes étaient modernisés.

Enorme retard :

Selon le calendrier initial de HAL, la mise à jour à la norme « DARIN III » devait être complétée et terminé sur 61 Jaguar d'ici décembre 2017. Le nouveau calendrier prévoit d’atteindre la modernisation pas avant 2022.

La norme « Darin III » :

L’ambitieux programme de modernisation de la flotte de Jaguar de l’IAF comprend deux phases : la première nommée «Darin III» prévoit l’amélioration de l’avionique, la capacité d’attaque et de navigation, alors que « Darin IV » prévoit la remotoriation de l’avion. Les normes « Darin I & II » ont été appliquées plus anciennement et comportaient des amélioration mineures sur l’avion.

Dans le cadre du programme Darin III (affichage, attaque, portée et navigation inertielle), trois Jaguars ont reçu les logiciels améliorés installés par Hindustan Aeronautics (HAL). La conception et le développement de la nouvelle suite avionique ont été réalisés par le centre de recherche et de conception HAL au sein de ses installations basée à Bengaluru. La mise à jour intègre la nouvelle avionique  «state-of-the-art», y compris l'architecture informatique de Mission (MC), le système d'instruments de vol (EFIS), ainsi que système d’enregistrement vidéo Solid State Digital Système Data Recorder (SSDVRS), les fonctions supplémentaires permettant le guidage de bombe avec système  de positionnement inertiel (INGPS), un nouveau pilote automatique, ainsi que l’intégration d’un nouveau radar Elta Systems multi-mode de type AESA, de nouvelles contre-mesures électroniques. La mise à jour couvre également le système de cartographie de navigation. Le cockpit est doté de deux écrans EFIS et d’un nouvel HUD à affichage tête haute. Les Jaguars au standard de Darin III seront également équipés du missile air-air ASRAAM à courte portée de MBDA.

Les problèmes s’accumulent pour Darin IV :

Si, la première étape de la modernisation des Jaguar (sur une flotte initiale de 160) voit enfin le bout du tunnel, il n’en est rien en ce qui concerne la seconde. La seconde phase « Darin IV » qui prévoit le remplacement moteurs actuels Rolls-Royce Adour Mk 821 par des F125-IN d’Honeywell n’en finit pas poser de lourds problèmes aux ingénieurs indiens. En effet, l’adaptation du nouveau moteur pose de nombreux soucis d’intégration dans la cellule du Jaguar. A ce jour, cinq années de retards se sont accumulées, simplement en ce qui concerne l’adaptation de la cellule, pour l’intégration définitive de la nouvelle motorisation. 

IAF_Jaguar.jpg

Photos : 1 SEPECAT Jaguar IM modernisé@ HAL 2 Jaguar en vol @ IAF

10/06/2017

Premier vol pour l’Advanced Hawk !

yourfile-1.jpg

BAe Systems a effectué le premier vol de la nouvelle version de son avion école « Hawk ». L’Advanced Hawk doit tester une série d'améliorations qui pourraient équiper les exemplaires de la nouvelle génération ou être ajoutés en tant que mises à niveau d'avions déjà en service. Ce vol inaugural a été réalisé depuis les installations du site de Warton de la société dans le Lancashire.

L’Advanced Hawk :

Les éléments clés de l'évolution proposée à l'intérieur du poste de pilotage incluent un grand écran unique et un nouveau système LiteHUD de BAE. Extérieurement, le changement principal est l'utilisation d'une nouvelle aile. Selon BAe, celle-ci «augmente les performances dans des domaines tels que le taux de rotation, les angles d'attaque et le décollage et l'atterrissage». Ces nouvelles ailes permettront également au « Hawk » d'exploiter avec une gamme accrue d'armes. Pour soutenir les opérations offensives potentielles, l’Advanced Hawk pourra être doté également de nouveaux équipements de guerre-électronique.

L’Advanced Hawk est en cours de développement en collaboration avec l'Hindustan Aeronautics en Inde, les partenaires ayant dévoilés l’avion pour la première fois lors de l'édition 2017 d’Aero India à Bengalore en février.

 

yourfile.jpg

Photos : L’Advanced Hawk@ BAe Systems

 

 

07/02/2017

Inde : le HAL LCH bientôt en service !

0986.jpg

 Inde, le Light Combat Helicopter (LCH) de l’avionneur indien HAL sera bientôt certifié et la production initiale à taux faible devrait débuter à la fin de cette année. Puis, progressivement le LCH devrait être livré à l’Indian Army et à l’Indian Air Force.

L’armement en test :

Actuellement les ingénieurs et pilotes d’essais de HAL ont entamé les essais des systèmes d’armes du LCH. Les premiers essais concernaient l’engagement du canon de 20 millimètres français Nexter en tourelle. Actuellement la phase d’engagement des roquettes d’origines belges de 70 mm arrive à son terme. Ce printemps, une seconde phase débutera avec les missiles MBDA Mistral-2 air-air et l’engagement du nouveau missile « Helina » développé par l’Inde en collaboration avec l’Afrique-du Sud. Ce missile est un dérivé de l’actuel « MOKOPA » sudafricain. Saab fournit de son côté la suite de guerre électronique.

Choix du simulateur :

L’avionneur indien HAL est actuellement en discussion en ce qui concerne l’appel d’offre pour la fourniture du simulateur du LCH. Aux dernières nouvelles, le canadien CAE semble bien placé pour remporter le contrat.

Le programme LCH :

Le LCH est basé sur des technologies développées pour le « Dhruv » premier hélicoptère d'attaque développé par une entreprise indienne, le projet LCH a été lancé en 2006, les investissements réalisés dans le projet sont actuellement estimés à 3,76 milliards de roupies  soit environ 6 milliards d'euros. Surnommé de "Dhruv" armé et bien que transportant les mêmes armes balistiques, le LCH se distingue cependant par son fuselage proche du RAH-66 « Comanche » américain, la disposition des sièges est alignés comme sur les d’hélicoptères de modèles occidentaux et dispose d’une ossature entièrement nouvelle pour accueillir un blindage lourd et l'ensemble des systèmes spécifiques à l'appareil. Le premier prototype a commencé à réaliser plusieurs vols d'essai en mars 2009, pour tester les systèmes de vol en juillet 2009, une seconde série de tests permit de tester les senseurs électroniques et les systèmes d'armes, enfin une troisième série de tests fut menée en décembre 2009 sous la direction de l'armée de l'air indienne. La société Hindustrian Aeronautics annonça alors que la production pourrait démarrer dès décembre 2010, cependant, des retards dans le projet ont conduit à un report de la délivrance de l'autorisation finale de vol, repoussant ainsi l'intégration du LCH dans l'armée de l'air.

La plupart des technologies du LCH sont déjà en fonction sur le Dhruv, tels, le moteur Shakti, les rotors et la boîte de transmission principale. En parallèle, les armes du LCH et les capteurs sont testés sur une version armée du Dhruv. L’Indian Army a commandé 114 appareils et 65 iront rejoindre l’Indian Air Force

 

Photos : HAL LCH @ Vishl Jolapara

09/11/2016

L’Inde commande 83 Tejas !

1963790762.jpg

New Delhi, continue de nous surprendre avec ses décisions, après la commande de 36 Rafale et l’annonce, il y quelques semaines d’une compétition pour un nouvel avion de combat monomoteur, voici que le pays confirme l’achat de 83 HAL Tejas Mk1A.

L’accord qui porte donc sur 83 exemplaires du Tejas Mk1A de Hindustan (HAL) a été approuvé par le Conseil d'acquisition de la défense de l'Inde (DAC). Le Tejas Mk1A sera exploité uniquement par l'armée de l'air indienne (IAF). L’avionneur HAL prépare maintenant la production en série de l'avion.

La décision du DAC, le nombre total de Tejas en commande atteint les 123 exemplaires. Le premier lot de 20 aéronefs a été commandé en 2006, une autre commande de 20 aéronefs opérationnels a été placée en 2010. Cependant à ce jour seul deux avions ayant la norme COI ont été livrés à l'armée de l'air. Un tiers est attendu avant la fin de l'année. HAL prévoit d’augmenter la production de l’avion. De huit à seize appareils annuellement d'ici 2018.

Selon l’IAF, un escadron de Tejas disposera de 20 aéronefs et les livraisons d'avions standard avec la norme COI seront achevées en 2019. Les livraisons d'avions au standard FOC seront réalisées à partir de 2019.

42565154.jpg

Les intentions indiennes :

Les choix indiens en matière de planification et d’acquisition d’avions de combat sont difficiles à comprendre de notre point de vue. Que faire du Tejas et dans quelques années d’un monomoteur étranger et du Rafale ? Il semble que l’IAF et les politiques indiens se sont mis d’accord sur une nouvelle vision des besoins du pays. Le Tejas viendra remplacer non pas l’ensemble, mais une partie des MiG-21. La seconde partie se fera avec un nouvel avion (Gripen E ou F-16V, si le programme avance assez vite) Les Rafale vont remplacer les MiG-27 et offrir un appui multitrôle au Su-30.

On avance également en Inde que le Rafale pourrait venir remplacer une partie des Mirage 2000 à l’aube de 2025-2028 alors que le Sukhoi T-50 viendrait prendre la place des Su-27. Une nouvelle tranche de Tejas et/ou du monomoteur étrangers pourraient alors venir remplacer les Jaguar. Difficile de savoir, si cette vision sera respectée, l’Inde pourrait bien nous réserver encore pas mal de surprises !!

Le HAL Tejas Mk1A :

La variante actuelle du Tejas MK1A est dotée du radar ELTA Systems ELM-2032. Le radar ELM-2032 fonctionne avec antenne mécanique multimode. Il est adapté pour les modes air-air et air-sol. Il permet une détection et le suivi jusqu'à 150 km en mode air-sol et en mode air-air, il peut traiter des cibles allant jusqu'à 300 km. Le système radar pèse entre 72 et 100 kg. Le Tejas met en œuvre les missiles Derby et Python air-air, le tout avec une liaison de données numérique interconnectée. De plus, un système de guerre-électronique complet, également d’origine israélienne équipe le standard l’avion et complète définitivement le système de défense de l’avion indigène indien.

 

3483670450.2.jpg

Photos : le Tejas MK1A @ HAL