06/03/2018

La Luftwaffe est en crise !

456.jpg

L'Allemagne a du mal à maintenir la disponibilité opérationnelle de ses stocks d'avions militaires, car les problèmes d'obsolescence et les défis liés à l'introduction de nouvelles plates-formes se combinent pour réduire la disponibilité de la ligne de front. C’est le constat amère qui ressort du rapport annuel publié par le commissaire parlementaire à la Bundeswehr, le social-démocrate Hans-Peter Bartels.

Le cas des hélicoptères :

Les hélicoptères, en particulier, sont distingués pour leurs faibles taux de déploiement par le dernier rapport annuel du ministère allemand de la Défense sur les niveaux de préparation de tous les principaux systèmes d'armes exploités par ses forces armées.

Dans le cas des 21 Westland "Sea King" et 22 "Sea Lynx" de la marine allemande, le problème est simple: les hélicoptères âgés, introduits respectivement en 1975 et 1981 atteignent la fin de leur vie naturelle. La marine a eu du mal à maintenir les flottes déployables minimales pour les deux types tout au long de 2017, indique le rapport.

Cependant, le taux de préparation opérationnelle de six hélicoptères de "Sea Lynx", ou 32%,  basé sur une disponibilité moyenne de 19 hélicoptères est considéré comme une amélioration par rapport aux années précédentes, où la marine a eu du mal à atteindre ce chiffre modeste: 2016 étaient quatre et cinq hélicoptères, respectivement.

56.jpg

Bien qu'un remplaçant pour le Sea King ait été choisi, le NH90 "Sea Lion" de NH Industries et  en cours de développement, les premières livraisons en 2019 ne peuvent pas arriver assez tôt.

Cependant, le type doit se battre jusqu'en 2023. Entre-temps, la marine doit donner la priorité à ses efforts pour combler tout déficit de capacité présenté par la flotte âgée. C'est le cas de la flotte de 72 hélicoptères de transport lourd Sikorsky CH-53G de la Luftwaffe, entrée en service en 1975. En moyenne, 40 hélicoptères étaient disponibles l'année dernière, dont 16, soit 40%, étaient déployables.

L'armée a un problème différent avec les deux nouveaux giravions de son inventaire, le Tigre d'Airbus Helicopters et la variante de transport de troupes du NH90. La paire affichait des niveaux de préparation opérationnelle respectifs de 31% et 35%.

Et les avions :

Les Airbus A400M de l'armée de l'air, avec un taux de déployabilité de 38%, ou seulement trois des 15 avions totaux en service. Les "attentes opérationnelles matérielles faibles et bien en deçà" du transport tactique étaient dues à un "noyau de problèmes d'entretien complexes et imprévisibles, qui étaient aussi causés par des défauts de qualité",

En ce qui concerne les avions de combat, la situation n’est pas meilleure. Sur l’ensemble de la flotte des Airbus Eurofighter « Typhoon II » soit 128 appareils, seul 39 ont été disponibles en 2017. Soit un taux de disponibilité de 30%. Les raisons de cette pronfonde attrition proviennent d’une maintenance prolongée et du manque de disponibilité des pièces de rechange.

Du côté des PANAVIA Tornado, le bilan n’est guère meilleur avec 26 avions disponibles sur un total de 93.

Les raisons :

Le rapport pointe plusieurs explications. D’une part les coûts des opération extérieurs (Opex) comme le déploiement des Tornado à l’étranger ont été sous-estimés. De l’autre, les grandes différences de « standards » entre l’Eurofihgter T1 et le T2 complique un peu plus une maintenance déjà rendue complexe avec le système de production de l’avion européens. On retrouve également des causes dues à des problèmes techniques sur l’A400M et sur les hélicoptères Tigre. Pour le reste, la critique concerne le manque de réactivité en ce qui concerne la modernisation et le remplacement des systèmes d’armes. Les remplacements sont trop long et surtout trop tard ce qui pousse à tirer les systèmes aux limites de leur utilisation.

Le gouvernement allmeand à bien prévu de porter le budget de la Défense à 2% du PIB, cependant le montant ne sera pas atteint avant 2024. Hors, plusieurs systèmes seront hors serices d’ici là. Attention à ne pas faire pareil chez nous !

 

89.jpg

Photos : 1 Eurofighter 2 Tigre 3 Tornado@ Luftwaffe

 

 

 

07/05/2016

Trois hélicoptères en compétition pour Singapour !

1224407769.jpg

Je vous l’annonçais il y a quelques temps, la République de Singapour Air Force (RSAF) a lancé une compétition en vue de trouver un remplaçant à sa flotte d’hélicoptère Super Puma/ Cougar composée de 32 appareils. La flotte de Super Puma/Cougar est actuellement âgée de 28 ans.

Une short list :

La première partie de l’évaluation est aujourd’hui terminée et trois appareils restent en compétition, il s’agit de l’AgustaWestland AW149 de l’Airbus Helicopters H225 et du NH90 de NHIndustries. Le Sikorsky S-92 et le Bell/Boeing V22 ont tous les deux été rejetés.

Quelque soit le choix de la République de Singapour Air Force, le nouvel hélicoptère sera européen. Dans le cas d’un choix favorisant le NH90 les deux hélicoptéristes seront gagnant car membre de NHIndustrie. Avec toutefois un léger avantage à Airbus Helicopters qui dispose d’un part plus importante dans au sein du groupe.

Le futur hélicoptère devra répondre à plusieurs spécifications, dont la capacité à être déployé sur des frégates de la Marine. Les capacités de recherche et sauvetage (SAR) sont une priorités, ainsi qu’une maintenance facilitée pour de petites équipes.

Les trois concurrents :

L’AW149 :

2477018.jpg

L’AW149 d’Agusta Westland (Finmeccanica) s’inscrit dans le cadre d’un appareil de transport moyen tonnage de la classe 8 tonnes, pouvant accueillir 18 soldats en version militaire et capable d’effectuer une vaste gamme de missions telles que le transport de troupes, les missions de logistiques, de reconnaissance, surveillance et SAR (Search And Rescue). En version civile, il est capable d’effectuer le levage de charges importantes et le transport VIP.

Doté des dernières technologies en matière d’équipements, ce bimoteurs intègre deux turbine General Electric GE CT7-2E1 avec FADEC et dispose d’un tout nouveau système de transmission de puissance. De part son architecture électronique, il  est capable d'être équipé des systèmes requis par le client en fonction de ses besoins pour effectuer une vaste gamme de rôles et être facilement « re-roled » ou mis à niveau pour répondre aux besoins futurs d’exploitations.

Le H225 :

h225m_pl_tests.jpg

L’Airbus Helicopters H225 est un hélicoptère de la classe des 11 tonnes qui a effectué son premier vol en novembre 2000. Il est le dernier né de la famille des Super Puma/Cougar. L’hélicoptère est spécialisé dans l'exploitation off-shore pour le compte des pétroliers (relève des personnels sur plate forme pétrolière et missions SAR). Quelques appareils sont aussi utilisés pour le transport des personnalités gouvernementales. Il se caractérise par rapport au Super Puma L2 ou AS332L2 par un rotor cinq pales, une plus grande autonomie et une charge utile plus élevée ainsi qu'une nouvelle avionique.

Il est équipé de deux turbomoteurs Turbomeca Makila 2A (ou 2A1) d'une puissance maximum en mode d'urgence de 2’450ch chacun à régulation FADEC totalement électronique, ce qui est une première dans la famille Super Puma Cougar.

Le NH90 :

1280px-NHIndustries_NH-90NFH_N-227_(9151715878).jpg

La variante NH-90 NFH de NHIndustries (Airbus Helicopters, AgustaWestland, Fokker Technologies) est principalement conçue pour la lutte anti-sous-marine (ASM) et la guerre de surface. Les ensembles complets d'équipement de mission permettent à un large éventail de missions supplémentaires comme la recherche et le sauvetage (SAR), la patrouille maritime, ravitaillement vertical, le transport de troupes, l'évacuation médicale ainsi que le soutien amphibie. L'hélicoptère est conçu pour les opérations de jour comme de nuit dans des conditions météorologiques défavorables partir du pont d’un navire, il peut fonctionner à partir de petites frégates, même en haute mer. Le programme NH-90 fait appel à un nombre important d’innovations technologiques dans l’emploi de matériaux composites au niveau de la structure et l’intégration de systèmes modulaires utilisant la technologie numérique. Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manœuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. De plus, le NH-90 possède un haut niveau de sécurité et de survivabilité.

Photos : 1 Super Puma de la RSAF 2 AW149 @AgustaWestland 3 H225@ Airbus 4 Nh90@ NHindustries