10/01/2018

Entrée en service du Z-18A au sein de l’armée chinoise !

 

CAIG_Z-18_02Jan'18.jpg

L'Armée populaire de Libération (APL) a officiellement mis en service l'hélicoptère de transport tactique CAIC Z-18A « Gaoyuan ».

Le Z-18A est basé sur le modèle Z-8 issus de la version de base AC313, développée par Avicopter (China Aviation Industry Corporation Helicopter Company), est en quelque sorte une modernisation du de la copie du Sud-Aviation SA.321 "Super Frelon". C’est aussi le plus grand hélicoptère conçu en Chine.

L’origine du Z-18 « Gaoyan » :

Le Z-18A« Gaoyan » est basé sur le développement du AC313 (Z-8 pour la version militaire de base), soit du premier hélicoptère géant à usage civil et de fabrication chinoise. Son niveau de fabrication atteint le niveau international de la troisième génération des hélicoptères. Il témoigne de la capacité de la Chine à réaliser, désormais indépendamment un hélicoptère géant, après l'Europe, les Etats-Unis et la Russie.

L'hélicoptère AC313 dispose d'une charge maximale au décollage de 13,8 tonnes et peut parcourir une distance maximale de 900 kilomètres. Il peut transporter 27 personnes ou 15 blessés au cours d'un seul voyage. Ce type d'hélicoptère se caractérise par son niveau de sécurité, sa fiabilité et son confort. Cet hélicoptère peut être utilisé dans la lutte contre les incendies et les opérations de secours.L’appareil est dérivé du Harbin Z-8 qui n’est autre que la version chinoise du SNCASE Frelon.

caic z-18a gaoyan,hélicoptère chinois,armée populaire d libération,hélicoptères lourds,transport tactique,blog défense,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation

L'hélicoptère de transport moyen Z-18 a été mis en service au sein de la Marine chinoise à bord du porte-avions Liaoning, il est devenu la plate-forme de choix pour des missions spécialisées allant de l'alerte avancée aéroportée, du transport VIP, à la guerre anti-sous-marine (ASW). Après quatre années d'essais intensifs, au sein de l'Armée populaire de Libération celle-ci a opté pour sa propre variante de transport le Z-18A.


Le projet Z-18 a débuté sous le nom de Z-8F-100, une version modernisée du Z-8 qui est en service depuis le début des années 1980. Le Z-18A est doté de trois turbomoteurs WZ-6C plus puissants, il bénéficie de matériaux composites et d'un nouveau cockpit en «verre» pour ses deux pilotes. Il peut accueillir 27 soldats entièrement armés ou 15 civières médicales avec un rayon d’action de 8’000 à 10 ‘000 km.  Le Z-18A est doté d’un nez redessiné et emporte une tourelle FLIR et
d'un carénage Satcom. Il pourra emporter notamment l'obusier léger Norinco AH-4 de 155 mm.

La famille Z-18 de l’armée chinoise :

  • Z-18A de transport et assaut.
  • Z-18F destiné à la lutte anti-sous-marine.
  • Z-18J faisant fonction de radar aéroporté.

 

Capacité de projection de force: 

Durant ces dernières années, les experts militaires ont minimisé les risques d'engagements potentiels de l'armée chinoise à juste titre, du fait de l'incapacité de celle-ci à pouvoir projeter ses forces sur un théâtre opérationnel lointain. Avec l'arrivée d'un premier porte-avions, d'avions ravitailleurs et d'alerte lointaine (AEW&C) de l'avion de transport tactique Y-20 et maintenant de l'hélicoptère Z-18A, la Chine est dispose d'une réelle capacité de projection de force, dont il faudra dorénavant se méfier. 

 

caic z-18a gaoyan,hélicoptère chinois,armée populaire d libération,hélicoptères lourds,transport tactique,blog défense,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation

Photos : le Z-18A « Gaoyan » @ CCTV

01/09/2017

Production a taux faible lancée pour le CH-53K !

Lockheed Martin helicopter.jpeg

Le Naval Air Systems Command a attribué à Sikorsky (Lockheed-Martin) un contrat premier contrat de production initiale à faible taux (LRIP) portant sur deux hélicoptères lourds de nouvelle génération CH-53K « King Stallion ». Ce contrat suit la décision du Conseil d'acquisition de la défense (DAB) approuvant la production LRIP.

«L'obtention de l'approbation du Corps des Marines des États-Unis pour l'attribution du premier contrat de production est rendu possibles grâce au travail de Sikorsky, Naval Air Systems Command (NAVAIR) et de l'équipe du Marine Corps des États-Unis», a déclaré le Dr Mike Torok, vice-président, programmes CH-53K.

Ce premier contrat d’une valeur 303 millions de dollars, verra la livraison par l’hélicoptériste Sikorsky des deux premiers CH-53K destinés au Corps des Marines américains en 2020, ainsi que des pièces de rechange et un support logistique. L'assemblage aura lieu au siège de Sikorsky à Stratford, dans le Connecticut.

Le programme d'enregistrement du ministère des Défense des États-Unis demeure à 200 avions CH-53K. Le Corps de la marine des États-Unis a l'intention de mettre en place huit escadrons de service actif, un escadron de formation et un escadron de réserve pour soutenir les besoins opérationnels.

Le CH-53K "King Stallion" :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion », qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lb sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000 ch chacune), ravitaillable en vol, équipée de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».

 

2999381134.jpg

Photos : CH-53K « King Stallion »@ Sikorsky