12/07/2020

Les Apache et Chinook indiens au complet !

apache-chinook.jpg

Boeing a terminé la livraison de tous les nouveaux hélicoptères AH-64E « Apache » et CH-47F » Chinook » à l'Indian Air Force (IAF). Les cinq derniers des 22 hélicoptères d'attaque « Apache » ont été remis à l'IAF à Air Force Station, Hindan. En mars, Boeing a remis les cinq derniers des 15 hélicoptères de transport lourd CH-47F « Chinook » à l'IAF. 

Rappel : 

C’est le 28 mai 2015 que le Ministère indien de la Défense (MoD) a autorisé l'acquisition de 22 hélicoptères Boeing AH-64 E « Apache » et 15 hélicoptères Boeing CH-47F « Chinook » pour un montant de 2,5 milliards de dollars US.

La vente de 22 hélicoptères de combat AH-64E Apache comprend également une large panoplie d’armement tel que : 812 missiles AGM-114L-3 Hellfire Longbow, 542 missiles AGM-114R-3 Hellfire-II, 245 missiles Stinger Block I-92H. Des munitions de 30mm pour approvisionner les canons. Il faut également ajouter 12 radars de définition de cible AN/APG-78, 12 Interféromètres AN/APR-48A à fréquence radar. L’Inde prévoit également de se doter d’un important stock de moteurs de réserve avec 50 turbines General-El T700-GE-701D.

L’AH-64 E " Apache " :

One-of-the-Apache-helicopters-handed-over-to-the-IAF-by-Boeing..jpg

L’AH-64E « Apache » offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow Block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aériens et terrestres. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Le CH-47F " Chinook ":

chinook.jpg

Le CH-47F « Chinook » contient une cellule usinée moderne, un cockpit de système d'architecture avionique commun (CAAS) et un système de commande de vol automatique numérique (DAFCS). Ces innovations et technologies aideront l'Indian Air Force à répondre aux demandes évolutives des missions, à maximiser l'interopérabilité et à réduire les coûts du cycle de vie. Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage disposent de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

Coopération USA-Inde :

La co-entreprise de Boeing à Hyderabad, Tata Boeing Aerospace Limited (TBAL), a produit des aérostructures pour l'hélicoptère AH-64 « Apache » pour l'armée américaine et des clients internationaux. TBAL marque une étape majeure vers le co-développement de systèmes intégrés dans l'aérospatiale et la défense en Inde. Les fournisseurs de Boeing en Inde fabriquent des systèmes et des composants essentiels pour les Chinook, y compris l’assemblage couronne et du cône arrière de Tata Advanced Systems et la rampe et le pylône arrière de Dynamatic Technologies. Boeing travaille aujourd'hui avec plus de 200 fournisseurs et partenaires dans le pays pour soutenir « Make in India » et « Skill India ». 

Photos : 1 Apache & Chinook 2 AH-64 E indien 3 CH-47F indiens @ IAF

23/04/2018

La Gendarmerie turque a reçu ses premiers T-129 !

794918303.jpg

La nouvelle a de quoi surprendre, le Commandement général de la gendarmerie turque (JGK) a reçu ses trois premiers hélicoptères d'attaque T-129, augmentant ainsi ses capacités de soutien aérien rapproché, a confirmé İsmail Demir, sous-secrétaire des industries de défense turques. Ils font partie d'un total de 18 T-129 que la JGK recevra.

La livraison des hélicoptères d'attaque fait partie d'une politique visant à accroître les capacités aériennes des unités aériennes JGK ainsi que ses capacités de collecte en matière de reconnaissance de renseignements et de ciblage.

Le T-129A/B «Atak» est un hélicoptère d'attaque turc, dérivé de la version de l'A-129 «Mangusta» d’AgustaWestland et développé sous transfert de technologie à Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) qui en est la détentrice de tous les droits liés à la propriété intellectuelle, pour le compte de l'Armée turque. Plus long que l'A-129, le T129 utilise surtout la turbine Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800 développée initialement pour le programme de l’hélicoptère RAH-66 «Comanche». L’avionique a été revue et l’hélicoptère dispose d’un nouveau rotor de queue.

T-129B «ATAK» a été optimisé pour satisfaire les exigences «hot and high» concernant les performances pour les conditions géographiques et environnementales difficiles. Le T-129B 2ATAK» permet une mise en oeuvre de jour comme de nuit. Il offre une basse visibilité ainsi qu’une signature radar et IR réduite. La cabine renforcée doit permettre un haut niveau de tolérance balistique et résistance aux chocs. La TAI a opté pour un nouveau système FLIR, qui  augmente la qualité d'image et les performances de la gamme de traitement en temps.

Photo :TAI T-129 « ATAK » @ TAI

21/12/2017

Airbus a livé le premier Tigre HAD à l’armée de terre française !

DIGIT-03774-1.jpg

Airbus Helicopters a livré à l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) le premier hélicoptère Tigre modernisé en version HAD (appui destruction), après que la Direction générale de l’armement (DGA) a autorisé sa réception.

Cette transformation des Tigre HAP (appui protection) en configuration HAD a nécessité plus de 100 modifications de la cellule, ainsi que l’installation de plus de 1’500 nouvelles pièces et 250 câbles électriques.

Par rapport à la précédente version HAP, le Tigre HAD se caractérise par une masse maximale au décollage (MTOW) augmentée, l’installation de deux nouveaux turbomoteurs MTR 390 E plus puissants et d’un nouveau viseur de toit STRIX équipé d’un désignateur laser permettant le guidage des missiles air-sol Hellfire II.

Il s’agit du premier des 36 hélicoptères HAP modernisés en configuration HAD dans le cadre d’un programme de modernisation lancé par le ministère de la Défense.

Dans le cadre de ce programme de rétrofit Airbus Helicopters a mis en place une nouvelle organisation industrielle associant les équipes de son centre de soutien militaire pour la France (Military Support Center France) et de la ligne d’assemblage final Tigre.

Airbus Helicopters Tigre HAD:

La variante HAD de l’hélicoptère Tigre dispose deux turbomoteurs MTR390 (step 1.5) plus performants, qui assurent une puissance en hausse de 14 %, mais également une protection balistique améliorée, un nouveau système de visée optronique, la capacité à lancer des missiles air-sol « Hellfire », une suite de guerre électronique évoluée et un système d’interrogation ami-ennemi (IFF). Avec une masse maximale portée à 6,6 tonnes, soit 500 kg de plus que les versions précédentes. Le Tigre HAD est une évolution vers une polyvalence accrue. Hautement polyvalent, capable de faire évoluer ses capacités offensives en fonction des besoins opérationnels des clients et de l’environnement géostratégique, le Tigre est aujourd’hui la référence européenne en matière d’hélicoptère de combat en Europe.

À ce jour, 120 tigres ont accumulé plus de 68.000 heures de vol en service avec la France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Australie.

Tiger-HAD-retrofit-delivery-to-the-French-Army.jpg

Photos : Tigre HAD @ Airbus Helicopters

18/01/2017

Des Mi-35M pour le Kazakhstan !

9879.jpg

Le Kazakhstan a signé une commande avec la Russie, portant sur quatre hélicoptères de combat Mil-Mi-35M (Hind-E). Les hélicoptères seront livrés l’année prochaine.

Le Mil Mi-35M :

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique. La motorisation est dotée des turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux. Des capteurs de nouvelle génération, comme le GOES-342 géostabilisé, équipent l’appareil. L’armement comprend des missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air-air SA-18 « Grouse », canon bitube GSh-23V de 23mm avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’exportation.

Photo : Mil Mi-35M Hind –E russes @ Max Bryansky

24/11/2016

La Russie a reçu son premier Mi-8AMT « arctique Terminator » !

1023512274.jpg

Le ministère russe de la Défense du pays vient de confirmer la livraison cette semaine du premier exemplaire de l’hélicoptère Mi-8AMTCh VA « arctique Terminator ». Le nouvel hélicoptère a été réceptionné au sein de l’aéronavale russe.

L’arctique Terminator :

L’hélicoptère Mi-8AMTCh VA « arctique Terminator » est basé sur la version du MIL Mi-8AMTS blindée du célèbre Mi-8. Cette variante est construite par l'usine de Kazan. Ce standard du Mi-8 dispose d’une cabine blindée pour l’équipage de réservoirs de carburant supplémentaires et d’un radôme monté dans le nez.

Le nouveau standard « AMTCh VA » est spécialement étudié pour permettre à l’hélicoptère d’évoluer par grand froid. L’équipage dispose d’un système de réchauffement et la capacité de se mettre en marche même par —60°C. Ce dispositif de préchauffage permet de protéger la motorisation et la transmission, et l’ensemble de l’alimentation en huile et carburant. Les systèmes hydrauliques ont été également renforcés pour le froid. Par ailleurs, cette version dispose de turbines plus puissantes.

L’avionique a été également revue avec la dotation d’un pilote automatique numérique qui permet de voler en toute sécurité par grand froid mais également pendant la nuit polaire arctique.

Tout comme le MIL Mi-8AMTS, l’arctique Terminator  emporte des missiles air-air « Igla », des missiles air-sol « Spiral », des mitrailleuses de 23mm et des nacelles lance-roquettes B8V20A de 80 mm ainsi que deux mitrailleuses de 7,62 mm à la proue et à l’arrière de l’appareil.

Le Mi-8AMTCh VA « arctique Terminator » va équiper le groupement arctique russe qui contrôle les frontières septentrionales du pays.

 

Photo : Mi-8AMTCh VA « arctique Terminator »@ Rossiyskaya Gazeta