28/06/2017

Mi-35M pour le Nigéria !

 

mil mi-35m,nigéria,hélicoptères d'attaque,infos aviation,blog défense

Hé oui, c’est avec toutes mes excuses que je corrige mon article d’hier soir. J’avoue m’être fait avoir comme un bleu ! Le Nigéria à reçu ses deux premiers exemplaires de de Mil Mi-35M et non de Sukhoi Su-35. J’avais d’ailleurs été l’un des premiers a annoncer cette commande d’hélicoptères l’année dernière. Mais voilà entre les discussions sur l’éventuel achat de Su-27/30 de ce pays et l’erreur du communiqué officiel russe, l’erreur est apparue…

Rappel :

C’est en septembre 2016 que Le Nigeria a conclu un contrat de livraison d'hélicoptères de combat MIL Mi-35M russes. L’annonce a été faite par le directeur adjoint du service fédéral de coopération militaire et technique Anatol Pountchouk lors du Forum Armée 2016 qui se déroule aux environs de Moscou.

Selon le commandant des forces aériennes du Nigeria, le Maréchal Saddik Abubakar le pays devrait prendre livraison de 12 nouveaux hélicoptères d’attaque Mi-35 équipés d’une avionique moderne et de missiles guidés. Ceux-ci devant permettre de lutter plus efficacement contre le terrorisme, mais aussi de protéger les installations pétrolières dans le delta du Niger.

Le MIL Mi-35M

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique, de la motorisation (turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux), des capteurs (GOES-342 géostabilisé par exemple) et de l’armement (missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air-air SA-18 « Grouse », canon bitube GSh-23V de 23mm) avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’export.

Photo : Mil MI-35M russe @ Max Briansky

 

04/05/2017

Le Ka-52K bientôt certifié !

1111149.jpg

 

Kamov a terminé la première phase des essais maritimes de sa plate-forme d'hélicoptère de combat multirôle navale Kamov Ka-52K « Katran » (Dog Shark). Pour ce faire, deux Ka-52K ont effectué des essais de plusieurs semaines à partir de la fin de 2016 au début de 2017.

Ces hélicoptères Ka-52K ont terminé la première phase de test dans des conditions maritimes, qui permettent de valider l’engagement de ceux-ci sur des bâtiments de surface.

Cependant, pour l’équipe d’essai, un test en condition navale est insuffisant pour comprendre le travail des moteurs, des unités, de l'avionique, du contrôle et des systèmes d'armement dans le climat maritime. Le bureau de conception de Kamov va ainsi continuer dans les prochaines semaines son travail d’essai y compris ceux sur des croiseurs en mer a déclaré le Directeur général délégué aux ventes d'hélicoptères russes, Vladislav Savelyev de Russians Helicopters.

La marine de la Fédération de Russie a commandé 32 hélicoptères Ka-52K, dont environ 20 sont actuellement en service pour la formation des équipages. La qualification définitive est attendue pour la fin de l’année.

Le Kamov Ka-52K « Katran » :

Le Kamov Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 « Alligator ». Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anticorrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte antinavire. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur. Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

Сергй_Рябцев.jpg

Photos : Ka-52K « Katran » @ Kamov

 

16/10/2016

Premier vol pour le Mi-28NM !

193971-640.jpg

Russian Helicopter a effectué avec succès le premier vol de la toute dernière version de son hélicoptère multirôle Mil Mi-28NM à Tomilino près de Moscou. Pour la filiale Rostec qui développe l’appareil, il s’agit du premier hélicoptère de combat de 5ème génération.

Le Mil Mi-28NM :

mi-28nm.jpg

Cette nouvelle génération du Mi-28 dispose de l’expérience et de la conception du Mi-28UB. Cependant, de nombreuses améliorations sont incorporées à bord issues de l’expérience des combats en Syrie.

La version « NM » du Mi-28 dispose d'un radar Nadterechny Н025 monté sur mât du rotor principal permettant la détection et l’identification des cibles terrestres et aériennes. Le système détermine leurs coordonnées pour le tir et peut également transmettre les données de ciblage à terre et en direction des postes de commandement aéroportés. Le nouveau système de navigation permet un atterrissage sécurisé dans le brouillard et de nuit. Les pilotes disposent d’un nouveau viseur de casque qui affiche toutes les informations nécessaires pour le vol et pour viser des cibles dans tout le champ de vision. Le Mi-28NM dispose également de nouvelles capacités de tir air-air.

Le Mi-28NM est doté d’une motorisation plus puissante avec deux turbines VK-2500-03 utilisées pour équiper les Ka-52K « Katran ». Cette motorisation semble permettre d’atteindre les "600 kilomètres par heure "(370 mph).

Milmi-28NM.jpg

 

Photos : 1 le Mi-28NM @ Kabuki 2 Mi-28NM@ Alexey

 

11/05/2016

La Russie commande des Mi-28UB !

Mi-28N_-_MAKS2013firstpix14.jpg

Les Forces aérospatiales russes (VKS) ont passé commande de 24 hélicoptères en double-commande Mil Mi-28UB qui seront livrés d'ici la fin de l’année 2018.

Le Mi-28UB :

La version « UB » du Mi-28 est identique à la version ligne Mi-28N/NE « Night Hunter », mais dispose de double-commande pour que celle-ci puisse être pilotée depuis l'avant ou l’arrière du cockpit. La verrière du cockpit arrière est également été élargie pour améliorer la visibilité pour un instructeur ou un stagiaire pilote aux commandes.

Bien que présentée comme une plateforme d'entraînement pour le Mi-28N/NE, le Mi-28UB conserve une capacité de combat à l’identique.

La version du Mi-28UB a été commandée à 42 exemplaires par l’Algérie.

Le Mil Mi-28N/NE

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie.  

Le Mi-28NE possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28NE peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :

Missiles guidés : jusqu'à 16 missiles guidés antichars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.

Pods de roquettes amovibles : type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 nacelles ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 nacelles ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.

Pods de mitrailleuses amovibles : jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.

Mines : jusqu'à 4 lance-mines KMGU-2.

 

maxresdefault.jpg

Photos : Mil Mi-28N/NE @ Sergey

05/04/2016

Le Pakistan commande des AH-1Z Viper supplémentaires !

572.jpg

Bell Helicopter a reçu un contrat additionnel pour 9 hélicoptères d’attaque AH-1Z « Viper » pour le Pakistan. La valeur de la commande est estimée à près de 228 millions de dollars. Islamabad avait passé commande d’un premier lot portant sur 15 hélicoptères Bell AH-1Z « Viper » en avril 2015.

Le Pakistan est le premier client international pour la version du Bell AH-1Z, que le Corps des Marines achète dans le cadre de son programme de mise à niveau pour remplacer les actuels AH-1W « Super Cobra » d'ici 2020.

Bell Textron AH-1Z Viper :

L’ultime version du célèbre « Cobra » est dotée d’une nouvelle motorisation, soit le General-Electric T700-GE-401, l’appareil est doté d’une nouvelle avionique, qui incorpore un FLIR de troisième génération et fournit actuellement, une des plus longue portée du marché. En outre, le système complètement passif et automatique de balayage du champ de bataille, permet d’identifier de façon positive et suivre des cibles multiples à des distances, au-delà, de la portée maximale de son système d'armes. L’AH-1Z permet l’usage varié d’un armement complet comme les AGM-114A, B, C, F « Hellfire », des roquettes de 70mm et missiles air-air AIM-9 « Sidewinder ». Le poste de pilotage rénové comprend des écrans couleurs de grandes tailles, multifonctionnel et combinés avec la technologie de cartes interactives.

 

964.jpg

Photos : Bell AH-1Z « Viper » @ Bell Helicopter Textron