09/05/2018

Des hélicoptères AH-1Z « Viper » pour Bahreïn !

1652458424.jpg

Le Royaume de Bahreïn a officialisé une commande portant sur l’achat de 12 hélicoptères d'attaque Bell AH-1Z « Viper » dans le cadre du processus de vente militaire étrangère des États-Unis. L'Agence de coopération pour la sécurité de la défense (DSCA) estime le coût de l'achat à 911,4 millions de dollars. C'est la deuxième vente à l'exportation de l'AH-1Z, après le Pakistan.

L'ensemble comprend deux groupes motopropulseurs GE T700 de rechange pour l'hélicoptère bimoteur, 14 missiles AGF-14 Hellfire et 56 roquettes guidées de précision de précision APKWS-II. Le coût de la vente s'explique également en partie par une liste exhaustive d'équipements, comprenant 15 systèmes embarqués de positionnement global et de navigation inertielle (EGI), 12 canon M197 de 20mm, 30 ordinateurs de mission Tech Refresh, 14 systèmes de désignation de cible AN/AAQ-30, 26 viseurs de casque Top Owl, 15 systèmes IFF APX-117, 15 systèmes d'alerte aux missiles AN/AAR-47, 15 jeux de distributeurs de contre-mesures AN/ALE-47 et 15 récepteurs d'avertissement radar APR-39C (V) 2.

Le paquet comprend également 12 systèmes de planification de mission conjoints, ainsi que diverses activités de formation et de soutien.

La DSCA a déclaré que Bahreïn utilisera les hélicoptères "comme moyen de dissuasion contre les menaces régionales et pour renforcer sa défense intérieure".

Bell Textron AH-1Z Viper :

L’ultime version du célèbre « Cobra » est dotée d’une nouvelle motorisation, soit le General-Electric T700-GE-401, l’appareil est doté d’une nouvelle avionique qui incorpore un FLIR de troisième génération et fournit actuellement, une des plus longue portée du marché. En outre, le système complètement passif et automatique de balayage du champ de bataille, permet d’identifier de façon positive et suivre des cibles multiples à des distances, au-delà, de la portée maximale de son système d'armes. L’AH-1Z permet l’usage varié d’un armement complet comme les AGM-114A, B, C, F « Hellfire », des roquettes de 70mm et missiles air-air AIM-9 « Sidewinder ». Le poste de pilotage rénové comprend des écrans couleurs de grandes tailles, multifonctionnel et combinés avec la technologie de carte mobile.

1559073422.jpg

Photos :AH-1Z Viper @ Bell Textron

 

07/05/2018

Lancement du Tigre Mk3 !

166799540.jpg

Airbus Helicopters prépare l’élaboration de la future version de l’hélicoptère d’attaque  du H665 « Tigre » au standard Mk3. La ministre française des Armée, Florence Parly, la confirmé dans un communiqué officiel aujourd’hui. Cette décision s’inscrit directement dans le cadre fixé par le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité du 13 juillet 2017 », précise la Ministre.

Tigre MLU :

Ce futur standard, correspond à la mise à jour à mi-vie (Middle Life Update) de l’hélicoptère Tigre. Les travaux d’amélioration vont concerner les capacités de détection,  de reconnaissance et d’identification des cibles, ainsi que son armement. L’avionique sera modernisée avec de nouveaux capteurs et un nouvel affichage tête haute. Un nouveau système de communication et une liaison 16 (Link16) viendront compléter l’ensemble.

Du côté de l’armement, un nouveau missile anti-char devrait venir remplacer les actuels AGM-114 « Hellfire II ». On ne sait pas encore le nom du successeur qui devrait être choisi parmi l’Hellfire III ou du MBDA Brimstone 3. Une nouvelle munition viendra équiper le canon Nexter de 30mm.

Un effort sera également fait en ce qui concerne la disponibilité de la flotte d’hélicoptères Tigre qui avoisine actuellement les 26% de disponibilité. Pour ce faire, le Mk3 devrait bénéficier des enseignements de l’OCCAR en collaboration avec la France, l’Allemagne et l’Espagne.Les travaux d’amélioration s’appuient en outre sur l’expérience acquise suite aux nombreux engagements du Tigre au combat, notamment en Afghanistan et au Mali, ainsi que sur les dernières technologies désormais disponibles ou en cours de développement.

Photo :H665 « Tigre » @ Airbus Helicopters

 

 

03/09/2017

Accélération des livraisons de Ka-52 à l’Egypte !

4341728_original.jpg

L’hélicoptériste Kamov va progressivement accélérer les livraisons de Ka-52K 2Katran » à l’Egypte. Andrei Boginsky, directeur général de Russian Helicopters, a déclaré que 15 Ka-52 seraient livrés en Egypte d'ici la fin de l'année. A ce l'Egypte a accepté son premier un lot initial de trois hélicoptères.

Rappel :

Au total se sont 46 hélicoptères Kamov Ka-52K qui vont venir équiper les nouveaux bâtiments de la classe « Mistral » d'assaut amphibie de construction française, initialement commandés par la Russie. La signature du contrat a eu lieu en 2016.

Le Kamov Ka-52k « Katran » :

Le Kamov Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 « Alligator ». Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anticorrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte antinavire. Contrairement à son homologue le Ka-52 «Alligator», le Ka-52K emportera la version bi-bande du radar «Arbalet» avec un capteur en bande Ka (cibles terrestres) et un autre en bande X pour les cibles marines. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

 

1288424100.jpg

Photos : 1 premier K-52K egyptien 2 Le Ka-52 K @ Kamov

 

 

28/06/2017

Mi-35M pour le Nigéria !

 

mil mi-35m,nigéria,hélicoptères d'attaque,infos aviation,blog défense

Hé oui, c’est avec toutes mes excuses que je corrige mon article d’hier soir. J’avoue m’être fait avoir comme un bleu ! Le Nigéria à reçu ses deux premiers exemplaires de de Mil Mi-35M et non de Sukhoi Su-35. J’avais d’ailleurs été l’un des premiers a annoncer cette commande d’hélicoptères l’année dernière. Mais voilà entre les discussions sur l’éventuel achat de Su-27/30 de ce pays et l’erreur du communiqué officiel russe, l’erreur est apparue…

Rappel :

C’est en septembre 2016 que Le Nigeria a conclu un contrat de livraison d'hélicoptères de combat MIL Mi-35M russes. L’annonce a été faite par le directeur adjoint du service fédéral de coopération militaire et technique Anatol Pountchouk lors du Forum Armée 2016 qui se déroule aux environs de Moscou.

Selon le commandant des forces aériennes du Nigeria, le Maréchal Saddik Abubakar le pays devrait prendre livraison de 12 nouveaux hélicoptères d’attaque Mi-35 équipés d’une avionique moderne et de missiles guidés. Ceux-ci devant permettre de lutter plus efficacement contre le terrorisme, mais aussi de protéger les installations pétrolières dans le delta du Niger.

Le MIL Mi-35M

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique, de la motorisation (turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux), des capteurs (GOES-342 géostabilisé par exemple) et de l’armement (missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air-air SA-18 « Grouse », canon bitube GSh-23V de 23mm) avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’export.

Photo : Mil MI-35M russe @ Max Briansky

 

04/05/2017

Le Ka-52K bientôt certifié !

1111149.jpg

 

Kamov a terminé la première phase des essais maritimes de sa plate-forme d'hélicoptère de combat multirôle navale Kamov Ka-52K « Katran » (Dog Shark). Pour ce faire, deux Ka-52K ont effectué des essais de plusieurs semaines à partir de la fin de 2016 au début de 2017.

Ces hélicoptères Ka-52K ont terminé la première phase de test dans des conditions maritimes, qui permettent de valider l’engagement de ceux-ci sur des bâtiments de surface.

Cependant, pour l’équipe d’essai, un test en condition navale est insuffisant pour comprendre le travail des moteurs, des unités, de l'avionique, du contrôle et des systèmes d'armement dans le climat maritime. Le bureau de conception de Kamov va ainsi continuer dans les prochaines semaines son travail d’essai y compris ceux sur des croiseurs en mer a déclaré le Directeur général délégué aux ventes d'hélicoptères russes, Vladislav Savelyev de Russians Helicopters.

La marine de la Fédération de Russie a commandé 32 hélicoptères Ka-52K, dont environ 20 sont actuellement en service pour la formation des équipages. La qualification définitive est attendue pour la fin de l’année.

Le Kamov Ka-52K « Katran » :

Le Kamov Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 « Alligator ». Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anticorrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte antinavire. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur. Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

Сергй_Рябцев.jpg

Photos : Ka-52K « Katran » @ Kamov