07/08/2017

L’Iran négocie l’achat d’hélicoptères en Russie !

1418901535.jpg

Téhéran négocie avec Moscou un contrat en vue de l’achat de plusieurs d’hélicoptères .Le futur contrat devrait également concerner la maintenance, la production et  le co-développement. Les discussions sont centrées sur l’hélicoptère léger Kamov Ka-226T. 

En attendant, l'Iran continue d'exploiter plus de 50 Mil Mi-17 et développe ses propres designs basés sur les anciens modèles américains de type Bell. La mise en œuvre de l'accord implique la mise en place d'une entreprise commune et la mise en place d’un partenariat à caractère "civil" pour sortir du régime de sanctions des Nations Unies. Il semble également que l’Iran cherche une aide russe pour faire fonctionner sa fabrication d'hélicoptères et fournir une expertise pour aider ses projets locaux à atteindre un niveau compétitif. Les fabricants iraniens ont besoin de nombreux composants, notamment les moteurs et l'avionique, qui sont actuellement indisponibles dans le pays.

Le Kamov Ka-226T : 

Le Kamov Ka-226 est un petit hélicoptère bimoteur utilitaire russe, il d’une cabine arrière interchangeables, plutôt que d'une cabine classique, ce qui permet l'utilisation de différentes configurations d'équipement. Le Ka-226 est entré en service en 2002. Le Ka-226T est équipé de moteurs Turbomeca Arrius 2G1. 

Photo : Kamov Ka-226T@ Russians Helicopters

02/04/2012

Les nouveaux hélicoptères russes !

 

Ka-52%2BAlligator%2BMulti-role%2BCombat%2BHelicopter2.png


 

Les Forces aériennes russes ont commencé à recevoir de nouveaux hélicoptères de combat qui vont progressivement remplacer la génération des MI-24 «Hind». Deux types hélicoptères équipent depuis le milieu l’année dernière le centre de formation du personnel à Torjok  (nord-ouest de Moscou), le tout nouveau Kamov Ka-52 «Alligator» et le MI-28N. 

Le Ka-52 «Alligator» :

Dérivé du  Ka-50 «Black Shark» de constructeur Kamov code OTAN Hokum, l’Alligator est un hélicoptère de combat de haute performances avec une capacité jour et nuit doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4000 m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2.500 m. Les pales de rotor sont faites de matériaux polymères et résistent aux tirs d’armes légères. 

Equipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent en outre d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial puis déclenche l’éjection des deux sièges pilotes et mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique.

Le Ka-52 est propulsé par des moteurs deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome.

L'hélicoptère disposant de  petites ailes équipées  chacune rails de suspension ainsi que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

Au total à ce jour, la Russie prévoit de recevoir 140 hélicoptères Ka-52 «Alligator», dont une partie à commencé a être réceptionné le mois dernier sur la base de Krasnodar.

helo2656.jpg


 

MI-28N :

Le MIL MI-28N est quant à lui une version modernisée du MI-28 dont la production remonte à janvier 1988.  Cependant en 1993 le programme fut mis en sommeil en raison de son manque de compétitivité face au Ka-50, principalement dû à son incapacité à opérer par tout temps.

Le retour MI-28 date de 1995 grâce au modèle  «Havok-B», qui pris plus tard la désignation «N»  pour Night.

En juin 2005, l'Armée de l'air russe décida de tester le Mi-28N cette fois doté d'un système de visualisation infrarouge (Forward-Looking InfraRed ou FLIR) ainsi que d’une avionique intégrée avec radar et suivit de terrain.

Il faut noter que la motorisation est la même que pour l’Alligator avec deux Klimov 117VMA. Le 7 février 2008, les deux premiers Mi-28N de série furent livrés au Centre de préparation au combat l'Armée de l'air russe à Torzhok.

Depuis, les Forces russes ont reçu 40 MI-28N sur les 300 appareils demandé. Les restrictions budgétaires ayant sérieusement ralentit la dotation des Forces avec cet appareil, celle-ci vont dès cette année recevoir un nouveau lot d’appareil dont l’objectif est de fournir jusqu’à 300 MI-28N d’ici 2015.

Photos : 1 Kamov Ka-52 Alligator@ Andry Zinchuk 2 Mi-28N @ Sergy