23/06/2018

H145 de nouvelle génération pour la REGA !

Regas-H145-©Christophe-Keller.jpg

La Garde aérienne suisse de sauvetage Rega a réceptionné cette semaine à Donauwörth (D) les deux premiers des six hélicoptères de sauvetage de type H145 du fabricant franco-allemand Airbus Helicopters. Les hélicoptères de sauvetage de la nouvelle génération ont été commandés en 2016 et les deux premiers entrent en service cet automne sur les bases de plaine de Berne et de Bâle. D’ici au milieu de l’année prochaine, la Rega aura remplacé l’ensemble de la flotte des bases de plaine avec le nouveau modèle H145, qui prend la relève des six hélicoptères EC 145. 


C’est dans le cadre d’une petite cérémonie à l’usine d’Airbus en Allemagne, à Donauwörth, que les deux nouveaux hélicoptères de la Rega de type H145 ont été remis peu avant midi à une délégation de la Rega, en présence du Président du conseil de Fondation, Ulrich Graf, et du CEO, Ernst Kohler. Avant que les nouveaux hélicoptères de la Rega puissent effectuer leur première opération de sauvetage, il reste encore du travail sur sol suisse pour aménager l’intérieur médicalisé et obtenir la certification ad hoc de l’agence européenne pour la sécurité des vols (EASA). Le premier hélicoptère H145 prendra vraisemblablement son service au mois d’octobre sur la base d’intervention de Berne. Peu après suivra le transfert du second hélicoptère sur la base de Bâle. Dès mi-2019, les équipages des bases de Zurich et de Lausanne effectueront également leurs interventions avec ces nouveaux hélicoptères de sauvetage. 

 

Remplacement après 15 ans et 60'000 patients :

La Rega acquiert au total six H145 en remplacement de la flotte actuelle, des Airbus Helicopters de type EC 145 en service depuis 2003 sur les bases de Berne, Bâle, Zurich et Lausanne. Les six EC 145 font leurs preuves depuis maintenant 15 ans ; sûrs et fiables, ils ont permis d’apporter l’aide médicale d’urgence aérienne nécessaire à 60'000 patients à ce jour. En raison notamment de cette excellente expérience, la Rega mise sur le successeur de l’EC 145, le H145. Le CEO de la Rega, Ernst Kohler l’affirme : « Avec l’H145, nous poursuivons une histoire à succès et consolidons une aide sûre et professionnelle pour nos patients et patientes dans les années à venir également ». Pour les six hélicoptères, y compris l’équipement médical, la Rega a investi CHF 52 millions. 

H145 un hélicoptère de sauvetage de la nouvelle génération :

En comparaison avec son prédécesseur, le EC145, l’hélicoptère de type H145 est sensiblement plus performant,  il améliore encore la sécurité en mission. Dans le domaine de l’avionique et de la navigation, le bimoteur H145 est à la pointe de la technique. Il comprend un pilote automatique quatre axes et, grâce à la modernité de l’avionique, peut voler avec une procédure d’approche assistée par satellite très précise. Avec sa cabine spacieuse, il est prédestiné aux transports spéciaux de médecine intensive, comme par exemple avec une machine cœur-poumon ou un incubateur de transport pour les enfants prématurés. 


L’Airbus H145 :

Bénéficiant de la robustesse, des faibles coûts d'exploitation et de la disponibilité élevée des hélicoptères éprouvés de la famille EC145/H145 d'Airbus Helicopters, le nouveau H145 est doté de moteurs Turbomeca Arriel-2E, un système numérique de régulation des moteurs à pleine autorité (FADEC) sur deux canaux, un rotor de queue caréné Fenestron®, ainsi que des boîtes de transmission modernisées pour les rotors principal et de queue. La masse maximum au décollage de cet hélicoptère modernisé est augmentée de 50 kg, tandis que ses performances en vol stationnaire - même avec une seule turbine opérationnelle - sont cruciales pour la sécurité en vol et le succès des missions, en particulier dans le cadre d'opérations spéciales ou de recherche et de sauvetage.

 Photo : les deux premiers H145 de la REGA@ REGA

 

23/09/2012

On reparle de l’hélicoptère présidentiel !


770582692.jpg

 

Northrop Grumman et AgustaWestland viennent  de signer un accord de principe pour répondre aux futurs besoins en hélicoptères des Forces armées américaines. Deux contrats concernent cette collaboration, le nouvel hélicoptère présidentiel et le nouvel hélicoptère de sauvetage de l’US Air Force.

 

 

Marine One :

 

Le projet dure et perdure depuis 2005, initialement, le nouvel hélicoptère choisit et l’AW-101 « Merlin» du consortium Agusta Westland qui prendra l’appellation VH-71 «Kestrel» (lorsque le Président est à bord l’indicatif radio est «Marine One»). Sauf, que cette décision a été remise en question puis finalement mise de côté en 2009. 

 

Un premier prototype  du VH-71 Présidentiel avait  effectué son premier vol  aux installations d’AugustaWestland à Yeovil en Angleterre en 2009. Durant ce vol de 40 minutes, les performances exceptionnelles de l’appareil ont été notées. Le premier des cinq VH-71 a été depuis, transporté par l’US Air Force en C-17 à la Base Patuxent Rivers dans le Maryland pour recevoir ses équipements spéciaux.

«Marine One» est équipé de contre-mesures anti-missiles, d’un système complet de brouillage et d’alerte radar et laser. Par ailleurs, pour garantir une parfaite sécurité de ses occupants l’appareil reçoit un blindage et des renforts de sécurité en cas de crash. Et puis plus rien, silence radio.

 

Ce nouveau projet entre l’européen AgustaWestland et Northrop Grumman Corporation vise à relancer ce projet. L’hélicoptériste espère cette fois convaincre l’administration américaine qu’avec un partenariat comme celui signé avec Northrop offrira un gage de sécurité. Les succès de Northrop Grumman dans la gestion du développement de systèmes aériens complexes sont excellents avec comme exemples : le Fire Scout,  l'Hawkeye E-2D, le bombardier B-2 et les E-8 Joint Stars. Pour AgustaWestland, le système d’hélicoptère AW101 est une mature, fiable, performant et éprouvé au combat multi-missions et répond à un prix abordable.

 

Nouvel Hélicoptère de sauvetage :

 

En parallèle à ce projet, le couple AgustaWestland / Northrop Grumman vise également le remplacement des hélicoptères de sauvetage de l’US Air Force. Il est prévu de construire les hélicoptères aux USA, sur un site identifié par Northrop près de Philadelphie. 

 

Synthèse :

 

Le constructeur d’hélicoptères européen vise ici le coup double, avec une certaine avance sur le dossier «Marine One». Mais il devra faire face à forte concurrence sur le second projet ou Sikorsky et Boieng associé à Bell Textron vont tenté de remporté l’offre de l’USAF.

 

L’USAF a effectivement lancé, la semaine dernière,  un projet de demande d’offre pour un hélicoptère de sauvetage au combat. Le coup d’envoi de cette compétition devrait commencé cet automne, nous en reparlerons. 


 

AW-NG%20agreement%20web.jpg


Photos : 1 AW-101 aux couleurs de «Marine One» 2 AW-101@ AgustaWesrtland