21/10/2021

Séoul commande le MH-60R !

MH-60R-couverture_LM.jpg

Sikorsky/Lockheed Martin a obtenu un contrat de 447,2 millions de dollars pour la production de 12 hélicoptères navals multirôles MH-60R « Seahawk » pour la marine de la République de Corée (RoKN). L'administration du programme d'acquisition de la défense du pays (DAPA) avait annoncé en décembre que le MH-60R avait été choisi par rapport au Leonardo AW159 « Wildcat » au NH90 de NHIndustries (NFH). 

Le département américain de la Défense (DoD) a annoncé que le travail sur le contrat de ventes militaires étrangères (FMS), qui comprend la livraison de l’hélicoptère capable de lutte anti-sous-marine (ASW), sera effectué à Owego, New York ( 52 %); Stratford, Connecticut (40 %) ; et Troy, Alabama (8 %), et devrait être achevé d'ici décembre 2024.

Cette annonce intervient après que le comité de promotion du projet de défense de la Corée du Sud a sélectionné le MH-60R Seahawk en décembre 2020 pour répondre à une exigence de la RoKN pour 12 MH-60R antisurface et ASW. La République de Corée utilisera la capacité améliorée du MH-60R comme moyen de dissuasion contre les menaces régionales et pour renforcer sa défense intérieure.

La Corée deviendra le septième pays à acquérir l'hélicoptère naval en rejoignant les États-Unis, l'Australie, le Danemark, l'Arabie saoudite, l'Inde et la Grèce pour obtenir ces hélicoptères. La production et la livraison des 12 avions MH-60R devraient être achevées en décembre 2024.

La version MH-60R et le dernier développement du SH-60 «Sea-Hawk», destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH-60B et SH-60F. Conçu par Sikorsky, il est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements durant les nombreuses opérations de ces dernières années.

Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes. Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH-60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC) ainsi que le relais des communications.

800px-MH-60R_Seahawk_and_Hellfire.jpg

Photos : MH-60R de  l’US Navy @ US Navy / LM

14/05/2016

Arrivée des premiers MH-60R danois !

1678871_-_main.jpg

Les trois premiers hélicoptères Sikorsky (Lockheed-Martin) MH-60R « Seahawk » destinés à la Royal Danish air Force (RDAF) ont été livrés cette semaine. Les MH-60R doivent progressivement venir remplacer les actuels huit Lynx Mk.90B.

Au total neuf Sikorsky MH-60R « Seahawk » qui ont été commandés pour un montant de 686 millions de dollars. Ces appareils seront exploités par l’escadrille 723 basée à Karup près de Viborg. Le Danemark est le deuxième client à l’exportation pour cette version de l’hélicoptère après l’Australie.

L'exigence danoise est principalement axée sur la surveillance de la surface, la guerre antisurface, les opérations de services publics et les opérations de recherche et de sauvetage.

 

Le MH-60R «SeaHawk» :

La version MH-60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH-60B et SH-60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed-Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH-60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH-60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

2523454666.jpg

Photos : 1 les premiers MH-60 danois 2 Equipage à l’entrainement aux USA @ Sikorsky