05/02/2013

HAL présente le Dhruv armé !

rudra_dsc_9410.jpg


 

Hindustan Aeronautics Ltd (HAL) présente une variante armée de son hélicoptère Dhruv (ALH). L'hélicoptère sera en démonstration lors du prochain salon de aéronautique Aéro India 2013 du 6 au 10 février 2013.

 

Pour arriver à doter son hélicoptère moyen Dhruv  d’un système d’armement complet, le constructeur indien à du faire appel à des aides extérieures venues d’Israël, de France, de Belgique, d’Afrique du Sud, d’Allemagne, d'Italie et des Etats-Unis. Près de 23 km de câbles ont été posés et des centaines d’heures d’essais en vol et au sol ont été réalisés pour arriver à un système cohérent et fonctionnel. Il a fallu vérifier le système électro-optique, l’intégration du viseur de casque ainsi que divers armement.

 

 L’Hélicoptère HAL Dhruv armé dispose de missiles « Fire-and-forget »  antichars offrant  7 km de portée pour le soutien au sol. L'hélicoptère multi-mission est équipé d’une nacelle frontale infrarouge (FLIR) avec imagerie thermique,  d’une interface intégrée défensive (IDAS) pour la guerre électronique et l'auto-protection. L’hélicoptère permet l’emploi de missile air-air avec autodirecteur à infrarouge, de nacelle roquettes et d’une tourelle canon orientable.

 

Historique du Dhruv : 

 

Conçu par la société HAL comme hélicoptère moyen polyvalent en vue de succéder aux Alouettes III. Le programme ALH est lancé en 1984 mais n’évolua que très lentement à cause de nombreuses difficultés techniques. De plus, un embargo (Dû à l’acquisition du programme Nucléaire militaire Indien) bloqua les possibilité de transfert de technologie durant plusieurs années.

Le premier prototype ne vola qu’en 1992 et ceci grâce à l’aide du motoriste français Turbomeca.

Il fallut près de dix ans à HAL pour finaliser sont nouvel hélicoptère qui n’entra en service pour la première fois qu’en 2002 dans les unités de gardes-côtes puis progressivement au sein des diverses unités de l’armée Indienne.


 

572428693.JPG


 

Photos : 1 HAL Dhruv armé 2 Dhruv en version transport @ HAL 


21:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hal, hal dhruv, hélicoptère de combat |  Facebook | |

14/06/2012

Quel hélicoptère de combat pour la Corée du Sud ?

 

AH-1Z_850x-42.jpg


 

L'armée sud-coréenne désire se procurer au cours des prochaines années d’un premier lot  36 hélicoptères d'attaque. Mais au total, c’est une centaine d’appareils qui sont concernés. Quatre fournisseurs se préparent pour cette compétition. Le programme du nouvel hélicoptère de combat sud coréen nommé AH-X prévoit une première évaluation sur le papier qui sera ensuite suivie d’une série de tests en vol. Les essais devraient avoir lieu au printemps prochain.

Les constructeurs :

Pour remporter l’offre, certains constructeurs se sont associés en marge de programme commun de livraison, comme AgustaWestland qui offre le Mangusta T-129B en association avec la Turquie, elle-même partenaire pour l’industrialisation et l’équipement de l’aviation turque.

On retrouve deux constructeurs américains, soit Boeing avec l’AH-64D « Apache » et Bell Textron qui offre l’AH-1Z « SuperCobra ».

Eurocopter est présent avec le « Tigre ».

Types d’appareils en compétition :

AgustaWestland /Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) A-129T :

1545129281.jpg


 

AgustaWestland en association avec TAI propose son A129T «Mangusta» soit le même  modèle d’hélicoptère proposé pour la Turquie. Il s’agit d’une version modernisée de l’A-129. L’A129T est motorisé  par deux Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800 initialement au point pour le défunt programme d'hélicoptère de reconnaissance armé RAH-66 Comanche. L’appareil dispose d’une une nouvelle transmission et un système Fadec. Une nouvelle avionique et un cockpit modifié avec écrans multi-fonctions. Cet appareil pourrait recevoir des missiles anti-char AGM-114L «Hellfire» avec des missiles air-air «Stinger» par exemple, avec en plus un canon de 20 mm tri-tube Alenia Difensa TM-197B (General Electric Gatling M197 sous licence). Un système FLIR nouvelle génération couplé à une optronique avec un désignateur laser complète l’ensemble.Un viseur de casque est également disponible ainsi q’un système de communication satellite.

Boeing AH-64D Apache Block III :

AH-64+Apache+longbow+apache.jpg


 

Le Bloc III est la variante la plus avancée de l'hélicoptère d'attaque. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones). Ceci comprend un JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Bell Textron AH-1Z SuperCobra :

L’ultime version du célèbre Cobra  est ici présentée à la Corée du Sud. doté d’une nouvelle motorisation soit le General-Electric T700-GE-401, l’appareil est doté d’une nouvelle avionique qui incorpore un FLIR de troisième génération et fournit actuellement une des plus longue portée du marché. En outre, le système complètement passif et automatique balayage du champ de bataille permet d’identifier de façon positive et suivre des cibles multiples à des distances au-delà de la portée maximale de son système d'armes. L’AH-1Z permet l’usage varié d’un armement complet comme les AGM-114A, B, C,F Hellfire, des rockets de 70mm et missiles air-air AIM-9 Sidewinder.Le poste de pilotage rénové comprend des écrans couleur de grande taille, multifonctionnel et combiné avec la technologie de carte mobile.

Eurocopter Tigre HAD :

 

82818868.jpg

 

 

Développé par Eurocopter, le Tigre en version HAD, hélicoptère de combat polyvalent de nouvelle génération a été commandé à ce jour à 206 exemplaires dans quatre versions principales.

Avec une masse maximale portée à 6,6 tonnes, soit 500 kg de plus que les versions précédentes, doté d’une motorisation plus puissante et d’un armement plus diversifié, le Tigre HAD est une évolution du Tigre vers une polyvalence accrue.

Hautement polyvalent, capable de faire évoluer ses capacités offensives en fonction des besoins opérationnels des clients et de l’environnement géostratégique, le Tigre est aujourd’hui la référence européenne en matière d’hélicoptère de combat. L’appareil permet de tirer rune variété complète en matière missiles européens ou américains air-air ou air-sol.

 

Photos : 1 Bell Textron AH-1Z @ Bell 2 AgustaWestland / TAI A-129T @ AgustaWestland  3 Boeing AH-64 Apache @ Boeing 4 Eurocopter Tigre @ Eurocopter


 

21/02/2011

Chine : entrée en fonction de l’hélicoptère WZ-10!

wz10_1.jpg

 

La Chine refait parler d’elle avec l’arrivée en service de son hélicoptère de combat WZ-10, le ZHi-10 (WZ-10) est un hélicoptère de combat développé par Changhe Aircraft Industries Group (CAIG) et la division chinoise de recherche en matière  d'hélicoptères, soit de l'Institut de développement (CHRDI), basée à Jingdezhen, province de Jiangxi.

Le Z-10 évolue dans la même classe que  les AgustaWestland  A-129, le Rooivalk Sud-Africain et l’hélicoptère  franco-allemand Tigre . Sa mission principale est l’anti-chars et l'interdiction du champ de bataille, avec une capacité secondaire de lutte air-air. Le premier hélicoptère a volé le 29 avril 2003. Un petit nombre de prototypes ont été l'objet d'essai et d'évaluation durant ces dernières années.

La République populaire de Chine a commencé à élaborer un hélicoptère d'attaque multi-rôles dans le milieu des années 1990. L'hélicoptère était  propulsé par deux moteurs Pratt & Whitney Canada turbomoteurs PT6C-67C. La République populaire de Chine a développé un moteur de indigène pour la production en série de l'hélicoptère.

 

wz10_7.jpg

Le Z-10 le pilote et l'opérateur d’armes assis sont assis  en tandem dans un cockpit renforcé. L'hélicoptère dispose d’un rotor principal à cinq pales. Il dispose d’un cockpit en verre moderne avec affichage à écrans multifonctions (MFD). L'équipage de l'hélicoptère peut également être équipé d'un viseur de casque (HMS) pour l'affichage tête haute de l'information et de contrôle des armes.

L'hélicoptère est équipé d'un canon de 23mm, monté sous le nez en tourelle. Une série de capteurs sont situés dans le nez de l'avion dont probablement une caméra optique et infrarouge (FLIR) et un télémètre laser. Il doit aussi probablement emporter un système de contre-mesures électroniques.

Les ailettes doivent posséder un ou deux points d'emport chacune où les missiles antichars probablement du type HJ-9 et peuvent être accrochés par groupe de quatre. On a évoqué également la possibilité qu'il utilise les nouveaux missiles HJ-10. Ceci améliorerait de manière significative les possibilités antichar de WZ-10, le HJ-10 étant censé être être de type «tir et oublie»!.

Photos : le WZ-10 @CAIG

wz10_3.jpg

22/12/2010

Le Brésil a reçu ses premiers EC725 !

 

Digit-03653.jpg

Eurocopter  vient de livrer les trois premiers EC725 à destination des Forces Armées Brésiliennes. Au total, le Brésil a passé commande pour 50 hélicoptères de type EC725.

Les trois premières machines sont livrées directement par Eurocoptet, les suivantes seront fabriquées sous licence au Brésil par la société Helibras (Helicópteros Eurocopter do Brasil) dès 2012 et ceci jusqu’en 2016. Ces trois premiers hélicoptères ont été fournis dans une configuration standard et feront  l'objet d’une installation finale d’équipements au Brésil.


L’EC725 « Caracal »

L'EC725 en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de  11-tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'auto-protection comprenant la détection radar des missiles. L'EC725 est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

A propos d’Hélibras :

Fondée en 1978, Helibras dispose  actuellement de 450 employés et une surface d’usine de 14.000 mètres carrés à Itajubá, où elle est située depuis 1980. À la fin de 2011, la superficie de l'installation Itajubá  attendra bientôt le double. Compte tenu de la croissance prévue des activités de fabrication et de maintenance des aéronefs militaires et civils de Helibras, le nombre d'employés de l'entreprise devrait atteindre 1.000 en trois ans. Cette croissance prévue comprend la production  de l'hélicoptère EC725 civil de la version EC225, qui est déjà en service avec le secteur du pétrole au Brésil.

800px-Eurocopter_EC-725_Cougar_MkII.jpg

 

 

 

Photos : 1 EC725 Brésilien 2 EC725 Caracal français @ Eurocopter

 

 

 

09/11/2010

La Turquie commande neuf T129 supplémentaires !

AW825web.jpg

AgustaWestland  annonce qu'elle a obtenu un contrat d'hélicoptères de combat pour neuf T129 avec la Turquie. Le contrat est évalué à 150 M incluant également un ensemble de pièces de rechange.

 

Les neuf hélicoptères T129 « Mangusta » ( ATAK pour les Turques) seront  assemblés par Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) et livré mi-2012 dans une configuration de base. L’armée de terre turque a déjà commandé un total de 51 T129 dont la moitié sont déjà livré.TAI est le maître d'œuvre du programme global ATAK, avec ASELSAN en tant que fournisseur de l'avionique et les équipements de mission.


Le programme T129 pour la Turquie fait suite à une première commande qui date de 2009, ce programme d’hélicoptère de reconnaissance et d’attaque et encore en évolution pour pouvoir à terme recevoir le futur missile anti-char UMTAS (missile turc d’une portée de 8km) ainsi qu’une série de nouveaux équipements.  Les prototypes de la nouvelle version sont  en cours d’assemblage en Italie, les versions déjà en service seront directement modernisées en Turquie d’ici 2011.

 

Photo : le T129 « Mangusta » dans sa nouvelle configuration pour la Turquie @ AgustaWestland