29/07/2019

L’Inde réceptionne ses premiers Apache !

611627FF-E91F-409F-B88A-FC4B8F9226FF.jpeg

L’armée de l’air indienne recevra l’ensemble de ses 22 hélicoptères d’attaque Boeing AH-64 E « Apache » d’ici 2020, les quatre premiers exemplaires sont arrivés sur la base aérienne d’Hindan. Quatre autres appareils vont arriver dans les semaines à venir, a confirmé Boeing dans un communiqué.

Par la suite, les huit premiers « Apache » seront transférés à la base aérienne de Pathankot Air Force,  où ils seront officiellement intronisés. Pathankot est situé dans l’État du Pendjab, juste au sud du Jammu-et-Cachemire, où se déroule un conflit frontalier avec le Pakistan voisin. Boeing confirme de son côté que ces premières livraisons sont en avance sur le calendrier. Avec l’arrivée de ces appareils, l’Inde est devenue le 14ème pays utiliser l'AH-64.

Rappel :

C’est le 28 mai 2015 que le Ministère indien de la Défense (MoD) a autorisé l'acquisition de 22 hélicoptères Boeing AH-64 E « Apache » et 15 hélicoptères Boeing  CH-47F « Chinook » pour un montant de 2,5 milliards de dollars US.

La vente de 22 hélicoptères de combat AH-64E Apache comprend également une large panoplie d’armement tel que : 812 missiles AGM-114L-3 Hellfire Longbow, 542 missiles AGM-114R-3 Hellfire-II, 245 missiles Stinger Block I-92H. Des munitions de 30mm pour approvisionner les canons. Il faut également ajouter  12 radars de définition de cible AN/APG-78, 12 Interféromètres AN/APR-48A à fréquence radar. L’Inde prévoit également de se doter d’un important stock de moteur de réserve avec 50 turbines General-El T700-GE-701D.

L’AH-64 E Apache Block III :

Le Bloc III est la variante la plus avancée de l'hélicoptère d'attaque. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones). Ceci comprend un JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow Block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

Photo : AH-64 Apache indien @ Boeing