13/06/2018

L’Inde pourra acheter des Apache supplémentaires !

4130774129.jpg

Le Département d'Etat américain a rendu une décision approuvant une éventuelle vente portant sur un total de 6 hélicoptères supplémentaires d’attaques Boeing AH-64E BlockIII « Apache » à l'Inde. Le montant de la transaction est estimée à 930 millions de dollars. L'Agence de coopération pour la défense et la sécurité a délivré la certification pour informer le Congrès de cette éventuelle vente aujourd'hui.

Le gouvernement de l'Inde a demandé l'achat des articles suivants à l'appui d'une proposition de vente commerciale directe de six hélicoptères Apache AH-64E:

- quatorze moteurs T700-GE-701D;

- quatre radars AN/APG-78;

- quatre unités électroniques radar (REU) Bloc III;

- quatre interféromètres à fréquence radar modernisés AN/APR-48B (M-RFI);

- cent quatre-vingt missiles Raytheon AGF-114L-3 Hellfire;

- nonante missiles Raytheon AGM-114R-3 Hellfire II;

- deux cents missiles Raytheon Stinger Block I-92H;

- sept détecteurs de vision de nuit et d’acquisition de cible modernisés (MTADS-PNVS);

- quatorze systèmes de navigation inertielle GPS embarqués (EGI).

Le contrat comprend également du matériel d’entraînement comme des missiles de manipulation, munitions, transpondeurs, simulateurs, équipement de communication, pièces de rechange et de rechange, outils et équipement de test, équipement de soutien, réparation et assistance au retour, matériel de formation et de formation du personnel.

Rappel :

C’est en août 2012 que l’Inde a choisi et commandé 22 hélicoptères Apache Block III pour un montant de l’ordre de pour 1,4 milliards de dollars.

L’AH-64 E Apache Block III :

Le Bloc III est la variante la plus avancée de l'hélicoptère d'attaque. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones). Ceci comprend un JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

3986145227.jpg

Photos : 1AH-64 E Block III Apache 2Viseur de casque @ Boeing

 

 

09/06/2018

Premiers « Cobra » jordaniens modernisés !

p1738104.jpg

La Jordanie a remis en service les premier des 12 hélicoptères d'attaque Bell AH-1F « Cobra » qui font l'objet d'un important processus de mise à niveau.

Les deux premiers hélicoptères d'attaque AH-1F « Cobra » améliorés sont arrivés en Jordanie après une passage chez Northrop-Grumman qui mis à jour l'avionique des hélicoptères des années 1980.

C’est le 7 juin que les premiers deux premiers appareils ont été expédiés de Huntsville, en Alabama, en Jordanie pour des essais d'armes et d'acceptation final par la Royal Jordanian Air Force (RJAF).

Les appareils sont recâblés et reconditionnés pour assurer leur qualité et leur intégrité, avant que Northrop-Grumman n'intègre la nouvelle solution avionique. Bell-Textron participe à la remise à neuf des cellules, alors qu'Honeywell participe à la modernisation des moteurs des hélicoptères.

 La nouvelle suite de Northrop-Grumman, comprend un ensemble d'équipement de mission intégrée numérique (IMEP) composé d'un ordinateur de mission FlightPro Gen III disponible dans le commerce, une gamme complète d'afficheurs à cristaux liquides, une carte numérique intégrée et des commandes de navigation. Évolutif et entièrement intégré, l'iMEP repose sur une architecture ouverte et modulaire qui prend en charge l'intégration rapide du matériel et des logiciels tiers. Cette approche flexible évite l'obsolescence et simplifie la croissance de la mission.

28 appareils disponibles :

En plus, des 12 « Cobra » jordaniens qui seront modernisés, le pays a réceptionnés les 16 hélicoptères livrés par Israël à la Jordanie, soit des qui Bell AH-1E/F « Cobra », qui ont pris leur retraite de l'armée de l'air israélienne en 2013. Ceux-ci ont été rénovés avant le transfert à la Royal Jordanian Air Force.

Ces 16 hélicoptères AH-1 sont déjà en service au sein des escadrons 10 et 12 basés à Zarqa, au nord-est de la capitale, Amman. Les Bell AH-1E/F « Cobra » vont protéger les frontières de la Jordanie avec la Syrie et l'Irak contre les incursions possibles par des combattants de l'Etat islamique.

 Le Bell AH-1E/F « Cobra » est armés de missiles BGM-71A « TOW » de roquettes de 70 mm, ainsi que du canon en tourelle M197 « Gatling » de 20mm.

AH-1-RJAF.jpg

Photos : 1Bell AH-1F « Cobra » modernisé 2Cobra de la RJAF @ RJAF

 

27/05/2018

Le Pakistan signe pour l’hélicoptère T-129 !

3715619946.jpg

Le Pakistan a officiellement signé pour l’achat de 30 hélicoptères d'attaque TAI T-129 en provenance de la Turquie.

La confirmation de la vente anticipée au Pakistan a été faite dans le manifeste politique que le Parti de la justice et du développement (AKP), le parti au pouvoir en Turquie, a publié avant les élections générales prévues en juin. Le manifeste indique qu 'il y a très peu de temps, un contrat pour la vente de 30 hélicoptères d'attaque a été signé avec le Pakistan". Aucun autre détail n'a été divulgué et Turkish Aerospace Industries (TAI) n'avait pas répondu à une demande de commentaire au moment de la rédaction.

Le Pakistan est connu pour avoir évalué la version turque de l'AgustaWestland A129 « Mangusta » dans le cadre d'un effort continu pour se procurer un nouvel hélicoptère d'attaque pour l'armée du pays. L'armée pakistanaise ayant déjà commandé 12 Vipers Bell AH-1Z construits aux Etats-Unis.

 

Le TAI T-129 « Atak » :

Le T-129A/B «Atak» est un hélicoptère d'attaque turc, dérivé de la version de l'A-129 «Mangusta» d’AgustaWestland et développé sous transfert de technologie à Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) qui en est la détentrice de tous les droits liés à la propriété intellectuelle, pour le compte de l'Armée turque. Plus long que l'A-129, le T129 utilise surtout la turbine Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800 développée initialement pour le programme de l’hélicoptère RAH-66 «Comanche». L’avionique a été revue et l’hélicoptère dispose d’un nouveau rotor de queue.

T-129B «ATAK» a été optimisé pour satisfaire les exigences «hot and high» concernant les performances pour les conditions géographiques et environnementales difficiles. Le T-129B 2ATAK» permet une mise en oeuvre de jour comme de nuit. Il offre une basse visibilité ainsi qu’une signature radar et IR réduite. La cabine renforcée doit permettre un haut niveau de tolérance balistique et résistance aux chocs. La TAI a opté pour un nouveau système FLIR, qui  augmente la qualité d'image et les performances de la gamme de traitement en temps réel de l'image et la poursuite de cibles multiples avec la caméra à haute résolution thermique.

794918303.jpg

Photos :TAI T-129 « ATAK » @ TAI

17/05/2018

Indonésie, les Apache entrent en service !

4186785995.jpg

L'Indonésie a officiellement mis en service les premiers hélicoptères d'attaque Boeing AH-64E« Apache » arrivés dans le pays à la fin de l’année 2017. Une cérémonie d'acceptation des huit premiers hélicoptères a eu lieu au centre de l'aviation militaire à Lanud Ahmad Yani Semarang, dans le centre de Java. L'armée indonésienne (Tentara Nasional Indonésie-Angkatan Darat: TNI-AD) utilisera l'Apache aux côtés des hélicoptères russes Mil Mi-35 qu'elle a reçus à partir de 2003.

L’AH-64E «Apache» :

L’ AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir AN/APG-78 «Longbow» block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aériens et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Photo :Boeing AH-64 E « Apapche » @ Boeing

 

 

06/11/2017

TAI a débuté le développement de l’hélicoptère ATAK 2 !

794918303.jpg

Turkish Aerospace Industries (TAI) a annoncé qu'elle avait débuté le développement national de l'hélicoptère d'attaque ATAK 2.

Pour l’avionneur turc TAI l'ATAK 2 sera un hélicoptère de six tonnes construit sans assistance étrangère sur la base des connaissances techniques et de l'expérience opérationnelle acquises avec l'hélicoptère d'attaque T129 actuellement produit sous licence de Leonardo. L'ATAK 2 sera plus gros et plus lourd que l’actuel T129.

En plus d'être plus lourd, l’ensemble des systèmes devront être produit en Turquie permettant ainsi un approvisionnement national sans dépendance éttrangère.

L'ATAK-2 disposera de plusieurs améliorations par rapport au T129, telles qu'une charge utile accrue et une avionique mise à jour.

L'ATAK-2 pourrait réutiliser certains des composants critiques de l'hélicoptère utilitaire TAI T625, tels que les parties dynamiques (par exemple le rotor) et le système de transmission. Cela permettra de réduire les coûts de développement ainsi que de fournir des points communs techniques, en réduisant les coûts d'exploitation.

Par ailleurs, le programme ATAK 2 directement est lié au développement du moteur de Engine Industries (TEI). Un premier des moteurs de 1’400 shp de TEI devrait être achevé en 2019.

 

Photo ; l’actuel T129 ATAK-1 @ TAI