17/03/2017

Boeing a reçu une commande pour 268 Apache !

AH-64E 5 March 2014.jpg

Boeing a obtenu un accord d’un montant estimé à 3,4 milliards de dollars sur cinq ans pour fournir 268 hélicoptères d'attaque AH-64E BlockIII à l'armée américaine et un client international.

Sur les 268 « Apache », 244 seront re-manufacturés pour l’US Army, alors que 24 nouveaux hélicoptères nouvellement construits iront à un client international. Selon toute vraisemblance, le client à l’exportation est le Qatar. En effet, le chiffre annoncé correspond à la commande passée en juin 2016. De plus ce pays est le seul à avoir spécifiquement commandé l’AH-64 E BlockIII.

 

Le Boeing AH-64E «Apache» BlockIII:

L’AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

4145059689.jpg

Photos : Boeing AH-64 E BlockIII Apache @ Boeing

 

23/08/2016

Simulateur d’Apache pour la Corée du Sud !

LCT (00000002)_high-res.jpg

Boeing a livré à la République de Corée du Sud le premier simulateur de l’AH-64 E Apache block III. Ce simulateur complet va permettre compléter la formation des futurs équipages de l’hélicoptère de combat. Les premiers AH-64 E « Apache » seront livrés d’ici la fin de cette année.

Le système de simulateur utilise la dernière version de logiciel de vol de l'Apache. Les modèles de simulation de vol et de l'avionique de dernière génération permettent de créer un environnement de formation précis, qui augmente la préparation aux missions. L’ensemble des missions peuvent être simulées avec la palette d’armement disponible. La navigation, le vol sans visibilité et la gestion des pannes pourront être entrainés dans un environnement terrain réaliste typique du pays.

Rappel :

La Corée du Sud avait annoncé le choix du Boeing AH-64 E « Apache » dans le cadre du programme AH-X en avril 2013. Séoul a passé commande pour un premier lot de 36 appareils pour un montant estimé à 1,6 milliards de dollars.

L’Apache E block III est la variante la plus avancée de l'hélicoptère d'attaque. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (drones). Ceci comprend un JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir « Longbow block III ». L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

Photo : Simulateur Apache E @ Boeing

04/01/2016

L’Egypte confirme le Kamov Ka-52K !

webka-52k-on-display.jpg

On s’en doutait un peu, depuis l’annonce de l’achat par l’Egypte, des deux bâtiments de type « Mistral » auprès de la France, le pays a choisi la version navalisée du nouvel hélicoptère d’attaque russe Kamov Ka-52K « Katran ». Le contrat a été signé discrètement au printemps de cette année, entre le gouvernement égyptien et l'exportateur d'armement russe Rosoboronexport.

Au total se sont 46 hélicoptères Kamov Ka-52K qui vont venir pour équiper les nouveaux bâtiments de la classe « Mistral » d'assaut amphibie de construction française, initialement commandés par la Russie.

Le Kamov Ka-52K « Katran » :

Le Kamov Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 « Alligator ». Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anticorrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte antinavire. Contrairement à son homologue le Ka-52 «Alligator», le Ka-52K emportera la version bi-bande du radar «Arbalet» avec un capteur en bande Ka (cibles terrestres) et un autre en bande X pour les cibles marines. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

 

2228046419.jpg

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 

Ka-52 (1).jpg

Photos : 1 Kamov Ka-52K avec le missile antinavire Kh-35 2 Essais sur bâtiment de surface @ Kamov

27/01/2015

L’Indonésie commande l’Apache !

3990214054.jpg

 

L’Indonésie a transmit une demande d’achat auprès de Boeing portant sur huit hélicoptères de combat AH-64 «Apache» pour un montant de 500 millions de dollars us. Les hélicoptères seraient livrés d’ici à 2018.

 

Ce contrat avec Boeing, fait suite à une demande indonésienne datant de 2011 et qui concernait à l’époque des AH-64D d’occasion. Au dernières nouvelles, on trouve pas d’aéronefs d’occasion à vendre. Le contrat d’aujourd’hui porte donc, sur la nouvelle version de l’Apache, l’AH-64E BlockIII. Le contrat concerne également la logistique et la formation du personnel indonésien et la préparation de la base aérienne de Berau dans la province de Kalimantan (Bornéo).

 

Le Boeing AH-64E «Apache» BlockIII:

 

L’ AH-64E «Apache» BlockIII offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (drone) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

3397437113.jpg

 

 

Photos : Boeing AH-64E «Apache» BlockIII @ Boeing