19/12/2016

Premier vol pour le Gulfstream G600 !

webg600_73001_first_flight_12.17.16_0.jpg

Le nouveau G600 d'affaires de Gulfstream a fait son premier vol ce samedi. Le constructeur américain a livré deux autres avions de test G600 dans son centre d'essai en vol. Ceux-ci feront leurs premeirs vols début de 2017.

Le premier avion d'essai a décollé du siège de Gulfstream à l'aéroport international de Savannah-Hilton Head à 13H50 et a volé pendant 2 heures et 53 minutes. Les pilotes d’essai Scott Martin et Todd Abler étaient accompagnés de l'ingénieur d'essai en vol Nathaniel Rutland.

Ce premier G600 va suivre le programme de test en vol similaire à celui de son petit frère le G500, avec lequel il partage un haut degré d'uniformité technique. Gulfstream a réalisé plus de 57’000 heures d'essais en laboratoire au sol pour les deux nouveaux modèles.

Le G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manche de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

En matière de cabine le G600 offrir un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds ( 15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur la terre ferme  à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de renouveler l’air toutes les deux minutes. L’avion est propulsé par une paire de turboréacteurs  PW815GA Pratt & Whitney Canada de 15,680 livres.

La cabine du G600, peut inclure quatre zones distinctes pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers (avec un logement pour 9). Comme le G500, il dispose de 14 grandes fenêtres offrant beaucoup de lumière naturelle et des vues panoramiques.

 

2478255484.jpg

Photos : 1 premier vol du G600 2 Intérieur @ Gulfstream

18/01/2016

L’Australie a choisi le G550 de guerre-électronique !

d_g550_sema_print_1330_425_70.jpg

Canberra, l’Austalie a choisi son futur avion de guerre électronique, il s’agit du système monté sur deux Gulfstream G550. La nouvelle a été confirmée par le ministère australien de la Défense (DOD. Le contrat est estimé à près de 93,6 millions de dollars.

Les avions de base seront des Gulfstream G550 qui seront dotés d’un système complet de guerre électronique et de renseignement fournit par L-3 Communications à Greenville au Texas. Le système doit fournir le renseignement aérien en matière de surveillance, de reconnaissance et de guerre électronique (ISREW) en vue du soutien des opérations de la Force de défense australienne.

Basé sur une cellule de Gulfstream G550, le système permettra d’analyser les communications adverses et de mener la guerre-électronique. Le G550 permet de patrouiller sur 12.500 km et dispose d’une autonomie de 11 heures de vol. Ce nouveau système viendra compléter la flotte de Boeing P-8A « Poseidon » qui entrera en service en 2017 ainsi que les drone de surveillance de type Northrop-Grumman MQ-4C.

A noter, que ce système est également en compétition aux Etats-Unis dans le cadre du remplacement des actuels E-8C JSTAR. Le Pentagone n’a pour l’instant pas donnée sa réponse en ce qui concerne le choix du système.

Photo : Système L-3 monté sur un G-550 @ L-3