24/02/2018

Confirmation de l’arrivée de Sukhoi Su-57 en Syrie !

186775.thumb.jpg.cc38d6aff5ebb656bf37acf35f2b4f47.jpg

Moscou, la Syrie continue d’être le terrain d’essai pour les armes russes avec le récent déploiement du nouvel avion de combat Sukhoi Su-57. Cette information est maintenant confirmée par les israéliens ainsi que de la part du Pentagone et de la Russie.

Deux ou quatre ?

 Une vidéo montre une paire de Sukhoi Su-57 se poser sur les installations de l’aérodrome russe de Khmeimim. Un information transmise par l’armée israélienne fait état d’un possible total de quatre appareils. 

Ces appareils de cinquième génération étaient accompagnés de 4 Sukhoi Su-35 « Flanker-E », ainsi que de quatre Su-25 « Frogfoot » et d’un avion de surveillance et d’alerte lointaine A-50 « Mainstay ».

Préoccupation américaine :

Dans un premier temps, le département américain de la Défense a refusé jeudi de confirmer le déploiement des derniers avions furtifs russes en Syrie, mais a exprimé sa préoccupation malgré le fait qu'il minimisait la menace. Puis, dans une seconde intervention les USA ont annoncé que l’ajout de combattants de la cinquième génération russes en Syrie ne constituait pas une menace pour l’instant.

Pour autant, le général américain responsable des engagements aériens en Syrie a commenté : "la présence des avions furtifs russes Su-57 en Syrie augmente le niveau de complexité à traiter par les équipages des forces aériennes américaines”.

Justification et avertissement de la Russie :

Vladimir Gutenov, président de la Commission de l’Industrie Militaire au Parlement russe (Duma), a commenté, vendredi 23 février, le déploiement des Su-57 en Syrie, comme destiné à envoyer un message, servant la dissuasion “à l’intention des avions de chasse des états voisins qui, volent périodiquement au-dessus de la Syrie sans y être invités” (suivez son regard). Le Député russe a ajouté que ces avions “ont besoin d’être testés en conditions de combat réel, en conditions de résistance de l’ennemi”. Les sources des renseignements militaires relèvent que le “message politique” transmis par le déploiement de deux avions furtifs Su-57 de 5ème génération, sur la base aérienne de Khmeimim dans la province de Latakia, est clair comme le cristal. C’est une mise en garde à l’intention des Etats-Unis, d’Israël et de la Turquie contre leur propension à envoyer leurs forces aériennes effectuer des survols de l’espace aérien syrien. La référence au “besoin de tester ce nouvel avion en conditions réelles de combat” indique que Moscou n’hésitera pas à lancer ces jets de haute-technologie dans la bataille.

 

3129498_1000.jpg

Photos : 1 Su-57 avec armement @ Alex S. 2 Paires de Su-57 @ Marina Lystseva

20/11/2015

Syrie, la Russie teste ses nouveaux missiles !

017518.jpg

La campagne aérienne de la Russie en Syrie offre une opportunité pour tester des systèmes d'armes qui n’ont pas déjà été employées dans des conditions de combat. De plus, La confirmation de l’attentat contre le vol KLG9268, par les services de renseignements russe (FSB) a poussé la Russie dans une réaction particulièrement forte avec l’engagement de bombardiers.

 

Bombardiers et missile Kh-101 :

Suite à la confirmation de l’attentat contre le vol KLG9268, la Russie à lancé dans la bataille ses bombardiers Tupolev Tu-22M2 qui ont frappé des cibles de l’EI dans les provinces de Raqa (nord-est) et de Deir Ezzor (est), tandis que des Tupolev Tu-160 et des Tu-95MC ont bombardé les provinces d’Alep (nord-ouest) et d’Idleb (nord-ouest), selon l’armée russe.

Lors de ces violentes frappes, il a été constaté pour la première fois, l’engagement du missile de croisière Kh-101 « Raduga ». En service dans la force aérienne russe depuis 2013, la nouvelle arme air-surface de 7.45 mètres (24.4ft) de long et d’un poids de lancement de 2300 kg (£ 5,060), y compris une ogive de 400 kg. Le Kh-101 est capable d’atteindre une cible à 2000 km avec une précision de l’ordre de 6 à 9 mètres.

 

Unknown.jpeg

Le Kh-101 a été développé comme remplaçant très furtif du Kh-55SM à la fin des années 1980. Le Kh-101 dispose d'une charge conventionnelle. Il est conçu pour être emportés par les bombardiers Tu-95SM et Tu-160.

 

Renforcement du dispositif aérien :

Par ailleurs, on apprend que le dispositif aérien russe en Syrie, qui est déjà particulièrement important, sera renforcé. Le chef de l’état-major général russe, a confirmé la nouvelle.

Les forces aérospatiales russes en Syrie vont déployés 37 nouveaux avions, a déclaré le chef de l’état-major général russe Valeri Guerassimov. Le dispositif recevra notamment dix appareils de renseignement visuel et électromagnétique. Les forces russes en Syrie compte actuellement plus de 50 avions de combat dont des Su-24M, des Su-30CM, des Su-25 et des Su-34.

 

00876755.jpg

Photos : 1 Tu-95SM et missiles Kh-101 @ Denis Pavlov 2 le Kh-101 « Raduga » 3 Tir d’un Kh-101 depuis un Tu-160 @ VVSP