02/08/2010

Début de formation pour les pilotes thaïs sur Gripen!

 

 

thaigripen.jpg

 

 

Les premiers pilotes instructeurs de la RTAF (Royal Thaï Air Force) ont commencé leur formation sur l’avion de combat Gripen C/D en Suède, cette formation fait suite à celle des mécanicien. La RTAF a sélectionné une dizaine de pilotes qui se succéderont pour la transformation sur ce nouvel avion. Les trois premiers Gripen seront livrés en janvier 2011 puis trois suivront en mars.

Le premier groupe de pilotes thaïlandais est arrivé en Suède en Mars 2010 et restera jusqu’en décembre 2010, tandis que le deuxième groupe composé de six pilotes, les rejoindra bientôt pour  formation d'environ 5 mois.

Au départ, tous les pilotes instructeurs de la  RTAF présent en Suède subissent un segment de 6 semaines de théorie, qui concerne  la technologie moderne du Gripen, sa construction ainsi que son moteur, les systèmes d'avionique, les systèmes de communication et systèmes d’armes. Puis, ils reçoivent une formation de 20 heures sur simulateur. S’en suit une série de quatre vols en double commandes avant de pouvoir effectuer le premier vol en solo.

Les pilotes thaï sont tous issus d’escadrons volant sur F-16 A/B de la RTAF et sont au bénéfice d’un minimum de 600 à 700 heures le Fighting Falcon. Précèdement ils ont tous volé sur F-5.Durant les deux premières années, les Griopen seront affectés à l’Escadre 7, basé à Surat Thani (Sud de la Thaïlande), cette escadre servira en tant qu’escadron de transformation pour l’avion de combat Gripen. Une équipe de pilotes et de mécaniciens suédois seront envoyé sur place pour l’encadrement. La Thaïlande disposera dès lors de l’avion le plus moderne dans la région.

La Thaïlande et la menace extérieur :

Bien que particulièrement pacifique, le Royaume du Siam de par sa géographique, fût de nombreuses fois mis en danger par ses turbulents voisins, des anciennes invasions Khmères puis birmanes jusqu’à la récente Guerre froide. En 1987, des affrontements armés se produisirent entrent les soldats thaïs et laotiens, puis en 2001 entre les thaïs et les Birmans, près de la ville de Mae Saï, renforçant les sentiments d’insécurité sur les frontières. Même si aujourd’hui, le statu quo est partout respecté, le maintien de l’intégrité territoriale, de l’indépendance et de la souveraineté du royaume restent pour l’armée thaïlandaise des objectifs primordiaux. Par ailleurs, le ré-armement de ses voisins Vietnamien et Birman, ainsi que le risque de déstabilisation de la région en cas d’invasion de l’île de Taïwan par la Chine pousse le Royaume du Siam a revoir sa politique de défense vers le haut.

thaïpilotes.jpg


 

Photos : 1 Gripen D thaï. 2 Les pilotes thaï en suède @ SAAB Gripen