14/11/2016

Viseur de casque de 3ème génération & Spice 1000 pour le Gripen E !

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-3.jpg

Les essais en vol du JAS-39 Gripen de présérie vont bientôt commencer, mais pour l’instant, de nouvelles informations sont disponibles en ce qui concerne les équipements du nouveau standard de l’avion de combat suédois.

Un nouveau viseur de casque :

39e_hmd_24052016__pek7438.jpg

Afin d’être équipé des systèmes les plus récents disponibles sur le marché, le Gripen E pourra mettre en œuvre un nouveau viseur de casque (HMD) de troisième génération. C’est l’équipementier israélien Elbit Systems qui a été sélectionné avec le « Targo II ». Les Forces aériennes brésiliennes et suédoises en seront équipées.

Les pilotes équipés du « Targo II » seront en mesure de mieux localiser, suivre, identifier et engager les cibles aériennes et terrestres, car le système offre une prise de conscience de la situation et des options d'engagement facilitée par rapport aux systèmes HMD actuellement en service. La visière montée sur le casque affiche les informations de vol telles que l'altitude et la vitesse, ainsi que des cibles et fournit des données de suivi de soutien au pilote. Le système « Targo II » permet notamment la visualisation de nuit. Ce nouveau système permet une symbologie couleur ou monochrome projetée à l'intérieur de la visière du casque, donnant au système un champ de vision de 20 ° (FOV). Si la cible ou la menace est en dehors de la FOV, une ligne de localisation cible (TLL) dirige le pilote où et dans quelle mesure chercher à l'amener dans la FOV du casque.

Le Viseur de casque « Targo II » sera produit chez AEL Sistemas (AEL) filiale d’Elbit Systems au Brésil. A noter que le « Targo II » équipera les F-35 israéliens ainsi que de l’US Air Force. Une version simplifiée est disponible pour l’avion école Alenia-Aermacchi M-346 israélien.

Rafael Spice 1000 :

1643182_-_main.jpg

Par ailleurs, Saab confirme l’intégration de la bombe de précision israélienne Rafael « Spice 1000 » sur le Gripen E. Celle-ci viendra compléter la gamme de bombe « Paveway » déjà en service. La bombe « Spice 1000 » (Smart, Precise Impact, rentable) produite par Rafael Advanced Defense Systems est d’un poids de 453kg (1000lb). Elle est équipée d'un kit de guidage EO/GPS, avec des ailes « pop-out » qui étendent sa portée à plus de 100km (54nm).

La munition « Spice » est plus avancée que la plupart des bombes guidées par optronique comme la GBU-15, par exemple, puisqu'elle combine les avantages du guidage par satellite (comme la capacité à engager des cibles cachées et camouflées. Elle peut opérer dans toutes les conditions météorologiques et d'éclairage. En mode guidage électro-optique (telles que la possibilité de fournir un guidage "man-in-the-loop" elle offre une précision extrêmement élevée. Il est possible également relocalisé la cible durant la chute. Un autre avantage de la «Spice» est sa capacité à être préprogrammée (préflight) avec jusqu'à 100 cibles différentes. La cible qui sera engagée au final sera alors être sélectionnée, en vol, par un navigateur.

 

Photos : 1 Gripen E de présérie 2 HMD « Targo II » 3 Spice 1000 sur le Gripen E @ Saab

 

18/05/2016

Saab présente le premier Gripen E de présérie !

Saab+proudly+presenting+Gripen+E.jpg

Linköping en Suède, l’avionneur Saab a dévoilé cet après-midi le premier Gripen E de présérie qui ouvre la voie à l’industrialisation de la nouvelle version du chasseur suédois. Au total, ce sont trois appareils qui vont permettre de finaliser le programme, ils ouvrent la voie à la production de 96 appareils en commande.

Le Gripen E prendra en envol cet été, il sera d'abord utilisé pour vérifier les systèmes généraux, puis viendra les essais opérationnels avec les deux autres appareils. Pour l’avionneur, il ne devrait pas y avoir de surprise, l’ensemble des systèmes ont déjà été validés sur le prototype Gripen NG.

 

«Cette étape clé est la preuve de notre capacité à construire des avions de combat de classe mondiale sur le temps et en respectant les budgets», déclare Ulf Nilsson.Parlant au sujet du déploiement, brésilien commandant de la force aérienne Gen Brig Nivaldo Luiz Rossato a décrit le développement de l'avion de combat comme «une étape importante dans l'histoire des deux pays." Il ajoute: «Le Gripen E représente une avancée majeure pour faire face à toute menace à la souveraineté de l'espace aérien. Ce combattant sera l'épine dorsale de la Force aérienne brésilienne."

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-4.jpg

Coopération Brésil-Suède :

Le déploiement des avions de présérie se fera en partenariat avec les équipes d’ingénieurs brésiliens et suédois. Avec les trois appareils de préséries, il sera possible d’affiner au mieux les besoins des deux forces aériennes. Il sera également possible pour les pays intéressés de venir tester l’appareil dans sa configuration définitive.

La chaine de fabrication fonctionne actuellement à un taux faible, mais va progressivement s’accélérer pour permettre les livraisons aux deux pays et pour pouvoir répondre aux besoins des futurs clients de manière rapide.

Un appareil multirôle :

2280650255.jpg

Le Gripen E se veut un appareil multirôle doté de l’ensemble des dernières technologies, mais à un prix abordable. Doté d’une architecture de pointe, il est doté de l’ensemble des systèmes de nouvelle génération (radar AESA, IRST, électronique, avionique avec WAD (écran géant couleurs). Le Gripen E dispose de nombreuses solutions de communication à choix, y compris les radios habituelles, radio sécurisée à sauts de fréquence Havequick/SATURN, une liaison de données tactique pour des mises à jour rapides au sein de l'unité tactique, une communication longue distance par satellite et la célèbre Liaison 16 (Link16) pour le commandement et le contrôle (C2) de zone large.  Le Gripen E dispose d’une deuxième liaison de données (Link TAU), indépendante du Link16 interopérationnelle qui constitue l’un de ses avantages déterminants par rapport à tous les autres types d’avions. Cette deuxième liaison est exclusivement dédiée à l’échange de données à l’intérieur des formations de Gripen. Pour une communication claire et sans ambiguïté avec un contrôleur aérien avancé (CAA) ou un contrôleur d'attaque terminale conjointe (JTAC) au sol, le Gripen E dispose d'une liaison de données avec le sol qui permet au pilote de recevoir du CAA/JTAC les informations appelées «nine-liner» sous forme numérique. Il est aussi possible de transmettre des images de ciblage depuis l'avion au CAA/JTAC, pour vraiment s'assurer que le pilote du Gripen E et le soldat CAA/JTAC au sol partagent la même perception de la cible. Cette liaison de données avec le sol est appelée ROVER.

 

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-3.jpg

Photos : Saab

 

 

11/12/2012

La Suède vote largement en faveur du Gripen E !

 

IMG_0092.JPG

 La Suède a montré aujourd'hui un large soutien politique en faveur du Gripen de Saab avec un large vote en faveur de la nouvelle génération de l’avion. Le vote de ce soir en faveur de l’avion de combat Gripen E a été accepté par 86% des parlementaires et se présente ainsi :

 

Oui: 264

Non: 19

Abstentions : 18

 

La droite majoritaire a été épaulée par une petite partie de la gauche, alors que les écologistes ont votés contre.

L’enjeu était manifestement très important, car un refus aurait purement et simplement mis à mort l’industrie aéronautique suédoise, présente non seulement, dans le cadre d’avions militaires mais également dans de nombreux projets civils et notamment spatial. 

 

Le vote d'aujourd'hui permet au gouvernement suédois de préparer une commande de 40 à 60 Gripen E probablement en plusieurs tranches. Ce vote permet également de maintenir et poursuivre la collaboration avec la Suisse dans l'acquisition du nouveau modèle.

De plus, le vote permet également de confirmer le tenue des offres du Gripen E dans d’autres compétitions comme au Brésil par exemple. 

 

Photo : Gripen NG @ Saab

17:50 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gripen suède, gripen e, vote parlement |  Facebook | |

20/09/2012

La Suède confirme le Gripen E !

Preview-3.ashx.png



Le gouvernement suédois confirme son intention d'investir dans la prochaine génération du Gripen.

 

 

La Gripen de la prochaine génération est conçu pour satisfaire aux exigences auxquelles seront confrontées les défenses aériennes de tous les pays dans l'avenir. Son niveau de qualité élevé et sa technologie moderne se combinent à des frais de support et de maintenance faibles en comparaison avec ceux des concurrents. Cette spécificité rend le Gripen unique.

 

×           Dans le projet de budget présenté au parlement suédois jeudi, le gouvernement suédois confirme son intention de développer et d'acquérir la prochaine génération du Gripen.

×           Le gouvernement suédois affirme clairement dans ce projet que le système Gripen offre le meilleur ratio efficacité/coûts en ce qui concerne la défense aérienne de la Suède à l'avenir.

×           Le gouvernement propose d'augmenter le budget de l'armée de SEK 300 millions en 2013 et en 2014, puis de SEK 200 millions par an, afin d'assurer le financement de l'achat de 40 à 60 Gripen de la prochaine génération pour la Suède.

×           Selon ce projet, les premiers avions Gripen E seront livrés aux forces aériennes suédoises en 2018. Le premier escadron de chasse d'avions de combat Gripen E sera pleinement opérationnel au sein des forces aériennes suédoises en 2023.

L'annonce du gouvernement suédois sur l'achat de Gripen de la prochaine génération est la bienvenue. Elle permet d'obtenir l'assurance d'une qualité élevée pour la défense aérienne et confirme l'engagement suédois envers le Gripen comme véritable pierre angulaire de la défense suédoise. 

28/08/2012

Gripen : l’accord Suisse-Suède !

Gripen NG Demonstrator_12.jpg


 

La convention-cadre signée le 24 août dernier entre la Suisse et la Suède pour la vente de 22 avions de chasse Gripen E stipule que le prix des avions sera fixe et s’élèvera à 3,1 milliards de francs suisses, soit environ 2,6 milliards d’euros, coûts de développements inclus. Le conseiller fédéral en charge de la Défense Ueli Maurer a détaillé ce mardi 28 août lors d’une conférence de presse les détails et les étapes clés de l’accord.

 

Le paquet pour 22 avions  comprend : 

 

L’Equipement spécifique aux engagements air-air et l’exploration et aux engagements air-sol. Paquet logistique pour les Forces aériennes. Paquet logistique pour l’industrie suisse. Systèmes pour la planification et l’évaluation des missions. Systèmes d’entraînement pour les pilotes. Instrumentation pour les essais en vol. Programme de vérification pour les avions de série, tirs de missiles compris. Paquet de données techniques. Coopération stratégique entre Saab, l’industrie aéronautiquesuisse, FXM et armasuisse.


 

gripen suisse,gripen e,gripen suède,accord gripen,gripen ng,swiss gripen,forces aériennes suisses,swiss air force


 

L’Etat suédois garantit que :

 

Le Gripen répondra aux fonctionnalités et prestations spécifiées et sera efficace au niveau opérationnel. Que des développements ultérieurs ne seront nécessaires que pour répondre à de nouvelles exigences opérationnelles. Les pris sont fixes.  Le Gripen sera livré conformément au calendrier établi.

 

Avion de meilleure qualité aux niveaux technique et opérationnel :

 

Le Gripen comprend un  nouvel équipement avec : Turboréacteur à double flux General Electric F414G plus puissant (même type que celui du Boeing F/A-18E/F Super Hornet) avec 33% de plus de poussée; peut atteindre la supercroisière;

Augmentation de la charge utile permettant d’emporter 1000 kg d‘armes supplémentaires;

Deux points d’emport supplémentaires sous le fuselage (nouvel état 10);

Capacité de stockage du kérosène plus importante (capacité des réservoirs accrue de 1400 litres); Renforcement du train d’atterrissage. Nouveau positionnement sous les ailes et élargissement; Antenne radar ES-05 RAVEN  AESA (Active Electronically Scanned Array + le Swashplate) de Selex Galileo; IRST (Infrared Search and Targeting / Capteur infrarouge de détection et de poursuite de cibles passif) et nouveau système de guerre électronque (GE); Amélioration du système d’autoprotection. Protection contre les systèmes de la guerre électronique obtenue grâce à un système d’alerte radar équipé de détecteurs multiples et à un système de détecteurs de départ de missile (Missile Approach Warning System, MAWS); Nouvelle avionique, cockpit inclus. Avionique intégralement modulaire.


 

gripen suisse,gripen e,gripen suède,accord gripen,gripen ng,swiss gripen,forces aériennes suisses,swiss air force


 

Livraisons :

 

Suisse : 11 Gripen E 2018-2019 et 11 2020 à 2021.

Suède : 3 Gripen en 2018, 2 en 2019, 3 en 2021 et le reste dès 2021. 

La Suède prévoit un étalonnage des livraisons pour permettre ses engaments de modernisation de la version C/D et de garder la chaine de montage le plus longtemps opérationnelle. 

 

 

 

Phase transitoire - 11 C/D (en prêt) : 

 

 

La fin de la milice :

 

L’arrivée du futur jet de combat se fera dans un contexte ou il faudra augmenter le nombre de pilotes professionnels et compenser le départ des derniers miliciens. En effet, jusqu’au départ à la retraite des Hornet les trois escadrilles continueront de fonctionner en appuis des deux escadrilles prévues sur Gripen.

 

Pour se faire, notre pays va louer 11 Gripen ( 8 C & 3 D) cette solution permet d’assurer la formation de nouveaux pilotes militaires professionnels de 2016 à fin 2020, sans dégarnir les trois escadrille de Hornet.  Cette solution évite le risque d’un embouteillage sur la flotte de F/A-18 C/D et sur le simulateur. 

 

De plus, la flotte de 54 F-5 coûte chaque année plus cher. Cette solution coutera moins cher au niveau de l’exploitation des Forces aériennes, les économies réalisées pourront être réinvestie dans d’autres projets ou même dans le financement du Gripen E. Cette solution permettra également aux pilotes comme aux mécaniciens de se familiariser avec le système «Gripen». 

 

A terme, en 2020 nous disposeront alors d’une capacité en ressources humaines suffisante pour mettre en oeuvre les deux nouvelles escadrilles de professionnelles qui seront dotées du Gripen E. Notre pays disposera alors de 5 escadrilles professionnelles (3  sur Hornet, 2 sur Gripen E).

 

Pas de Gripen F :

 

Une surprise est apparue lors de la conférence de ce matin, avec le renoncement de la version biplaces F. En effet, la nouvelle avionique du Gripen E permet une transition directe du simulateur à un appareil monoplace, tout comme sur le F-22 et les futurs F-35 et Sukhoi T-50. A l’avenir, les avions de combat ne devraient plus avoir besoin d’être complété pour l’entrainement avec des biplaces (sauf pour les avions écoles, PC-21, M-346).

 

 

La  collaboration avec la Suède :

 

La Suède ne se contente pas de fournir un avion : c’est une collaboration militaire qui s’instaurera avec cet État neutre. Une collaboration d’ailleurs indispensable: «Dans l’exploration aérienne, nous disposons encore d’une compétence de base, alors que le savoir-faire dans le domaine du combat contre des objectifs au sol s’est presque complètement perdu. Il n’y a plus que quelques officiers suisses qui maîtrisent encore cette forme de combat.» Dans un premier temps, il n’est prévu de s’équiper que d’un seul type d’arme, une bombe à guidage laser INS/GPS. «Il s’agit de reconstituer une compétence de base minimale au profit des Forces terrestres. Cela implique, outre l’acquisition du système d’arme, la formation du personnel spécialisé et en particulier des commandants de tir d’aviation». Le défi n’est pas mince: «C’est un savoir-faire que nous pourrons reconstituer avec l’aide des Suédois.»


 

Swedish_JAS-39_Gripen_landing.jpg


En lien l'accord cadre (anglais) :


http://www.news.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/28126.pdf



 

Photos : 1 & 3 Démonstrateur NG en vol 2 Image de synthèse Gripen E suisse 4 Gripen C suédois @ SAAB Gripen