27/10/2014

Le Brésil a signé l’achat du Gripen E !

2134551757.jpg

 

Stockholm, on attendait la nouvelle pour le début décembre, mais les choses ont été plus rapides, la signature pour la vente de Gripen E MS21 au Brésil est conclue.

 

Le groupe suédois d'armement et d'aéronautique Saab a annoncé lundi avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen E au Brésil pour 4,28 mrd EUR (5,2 mrd CHF) et engagé une coopération industrielle, avec notamment un transfert de compétence pendant dix ans.

 

"Nous sommes fiers d'être aux côtés du Brésil au sein de ce programme important", s'est félicité le président de Saab, Marcus Wallenberg, dans un communiqué.

 

 

"Le contrat avec le Brésil confirme que le Gripen est le système d'avion de combat le plus capable et le plus moderne", s'est réjoui le directeur général du groupe, Håkan Buskhe.

Le Brésil sera, avec la Suède, le premier à utiliser la nouvelle génération de Gripen E avec la Suède. Les appareils devraient être livrés au Brésil entre 2019 et 2024.

Grâce à la signature de ce contrat, l'avenir industriel et opérationnel du Gripen est assuré au moins jusqu'en 2050", a précisé le communiqué.



 

gripen blog,gripen brésil,gripen e,swiss gripen


 

Un partenariat fort :

 

L'engagement de l'aérospatiale brésilienne dans le programme Gripen E inclut la fabrication de pièces de l’avion, l’assemblages de celles-ci et l’assemblage du Gripen E au Brésil  (partenariat Saab, Embraer, Akaer).

Il est prévu également la création d'un centre de maintenance pour le Gripen au Brésil.

 

 

La coopération prévoit la conception, le développement et l’intégration du matériel, soit l'avionique, les logiciels et les systèmes sur le Gripen. Le transfert de technologies de pointe et des compétences essentielles «High-Tech» comme par exemple la fusion des capteurs et le développement de la basse visibilité de l’avion ( LO ). Saab garanti notamment l’accès aux codes sources de l’avion.


yourfile-1.jpg


23/10/2014

L’Argentine négocie l’achat de Gripen E !

FX_story_-_main.jpg

 

 

Buenos Aires, je l’avais écrit, lors du choix du Brésil, l’avionneur suédois a mis un pied en Amérique latines et compte bien y mettre le second. Le gouvernement argentin a entamé des négociations en vue de l’acquisition d’avions de combat Gripen E.

 

24 appareils : 

 

Ces négociations portent sur l’achat de 24 Saab JAS-39 Gripen E MS21, qui seront très probablement produits sur la future chaine de fabrication en préparation au Brésil.  Le ministère brésilien de la Défense (MoD) confirme de son côté l’information.

Le ministère de la Défense a déclaré que le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi avait conditionné l'acquisition du Gripen E sur la participation de l'industrie aérospatiale de l'Argentine sur le projet. 

 

De sources concordantes, les 24 Gripen E argentins devraient être commandés en parallèle avec les 36 Gripen E de la première tranche destinée au Brésil. Ce panachage permettra de réduire les coûts de fabrication.

 

Cette acquisition doit permettre à l’Argentine de remplacer les actuels Mirage IIIEA/DA, Mirage 5PA et autres IAI Dagger  en service. Dans un premier temps l’Argentine avait étudié le remplacement de ces appareils par des aéronefs d’occasions, Lockheed-Martin avait offert des F-16C/D Block50 et Airbus Group des Eurofighter T1 en service en Allemagne. Mais ces solutions se sont avérées inadaptées au cahier des charges de la Force aérienne.


0973076.jpg


 

La signature avec le Brésil se précise : 

 

L’avionneur suédois Saab est en voie de signer le contrat avec le Brésil, pour fournir son armée de l'air avec l’avion de combat Gripen E, la signature devrait intervenir d’ici la mi-décembre.

Le contrat prévoit une première tranche de 36 Gripen E pour un montant de 4,5 milliards de dollars. Les livraisons devraient débuter 48 mois après la signature du contrat et finiront par atteindre un taux de 12 avions par an. A terme, la Force aérienne brésilienne (FAB) prévoit d’acquérir jusqu’à 120 Gripen E en trois tranches.


fabgripen_saabgroup_svud.jpg


 

 

Photos : 1 Gripen NG de démonstration 2 IAI Dagger argentin @ Cris Lofting  3 Aux couleurs du Brésil @ Saab

11/07/2014

Embraer partenaire du Gripen E !

3248674945.3.jpg

 

L’avionneur brésilien Embraer, troisième constructeur mondial, s’associe avec Saab en tant que partenaire du programme d’avion de combat Gripen E. Embraer et Saab ont signé un protocole d'accord pour un partenariat dans la gestion du programme conjoint pour le projet F-X2, conformément à la sélection du Gripen E pour le Brésil. En vertu de cette entente, Embraer jouera un rôle de premier plan dans la performance globale du programme, ainsi que pour la production et la livraison du Gripen E pour l'Armée de l'Air brésilienne. 

 

Embraer va coordonner toutes les activités de développement et de production au Brésil, au nom de Saab, participera à l'élaboration de systèmes, l’intégration et les essais en vol, l'assemblage final et les livraisons. 

 

La finalisation du contrat d’achat de la première tranche de 36 Gripen E (sur un total de 100) devrait être signé avant la fin de cette année.

 

Photo: Gripen E aux couleurs brésiliennes @ Saab

 

 

19:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embraer, saab, gripen, gripen blog, gripen brésil, fx2 |  Facebook | |

31/05/2014

Suède & Brésil, coopération renforcée sur le Gripen!


3248674945.3.jpg



La coopération entre le Brésil et la Suède vient de s’accélérer avec le nouveau partenariat signé entre l’avionneur Saab et l’entreprise spécialisée en aéronautique brésilienne Akaer.

L’avionneur suédois vient d’entrer à hauteur de 15% dans le capital de la société brésilienne afin de créer une collaboration stratégique à long terme entre les deux entités.

 

Le partenariat entre Saab et Akaer existe depuis 2007, quand Akaer s’est vu confier la responsabilité de la conception spécifique d’ingénierie sur le Gripen NG. Le nouveau partenariat est important pour la conception en continuité du Gripen E et le développement  en continu de l’avion. L’autre aspect important de ce partenariat stratégique concerne non l’ensemble de la coopération entre les deux pays dans les domaines de l'aérospatiale et de la défense, mais également en vue de l’exportation du Gripen E.

 

Akaer va fabriquer plusieurs éléments du Gripen E, dont le fuselage central, une partie des ailes et diverses pièces en matériaux composites.


 

gripen-akaer-600x411.jpg


 

Un partenariat fort :

 

L'engagement de l'aérospatiale brésilienne dans le programme Gripen E inclut la fabrication de pièces de l’avion, l’assemblages de celles-ci et l’assemblage du Gripen E au Brésil  (partenariat Saab, Embraer, Akaer).

Il est prévu également la création d'un centre de maintenance pour le Gripen au Brésil.

 

La coopération prévoit la conception, le développement et l’intégration du matériel, soit l'avionique, les logiciels et les systèmes sur le Gripen. Le transfert de technologies de pointe et des compétences essentielles «High-Tech» comme par exemple la fusion des capteurs et le développement de la basse visibilité de l’avion ( LO ). Saab garanti notamment l’accès aux codes sources de l’avion.

 

A noter : 

 

Les éléments prévus pour la fabrications en Suisse n’ont pour l’heure pas été réafectés.


Le Brésil prévoit d'acquérir une première tranche de 36 Gripen E, au total se sont pas moins de 100 appareils qui sont concernés.

 

Photo : Gripen E aux couleurs brésiliennes @ Saab

01/02/2014

Gripen E, le Brésil et Saab négocient !

unnamed-1.jpg


 

 

Le Brésil a choisi le Gripen E de Saab, voici venu le temps des négociations du contrat. Pour le Commandant de la Force aérienne, le Brigadier Juniti Saito, il s’agit d’un soulagement et la fin d’un long feuilleton.

 

Toujours sur le choix de l’avion, le Bigadier Juniti Saito déclarait cette semaine que l’avion suédois avait très rapidement séduit les pilotes avec sa nouvelle avionique et ses nombreuses capacités technologiques, comme par exemple l’extraordinaire capacité de détection du radar  AESA ES-05 «Raven» qui surpasse ses concurrents. 

 

Mais d’un autre côté, l’avionneur Saab offre un véritable partenariat technologique aux différentes industries brésiliennes avec la possibilité de produire des parts importantes de l’avion mais également dans une collaboration plus large permettant aux industriels brésiliens de conserver un propriété intellectuelle des produits manufacturés. 

 

De nombreuses synergies ont été trouvées entre les deux pays en matière de développement, comme par exemple l’installation de système d’alerte lointaine (AEW) de Saab sur des appareils de la famille Embraer.

 

Les négociations :


 

unnamed.jpg


 

Le Ministre de la Défense brésilien Celso Amorim a rencontré le secrétaire suédois à la Défense Carl von der Esch, la semaine dernière pour discuter de l'avancement des négociations du contrat.  Les premières informations qui ont filtrés de cette rencontre, s’avèrent très positives quant à un partenariat entre les deux pays.

En marge de cette rencontre, un groupe de travail sera créé afin de surveiller le processus d'achat de l'aéronef.

 

Le contrat pour l'achat et la production de l'avion Gripen E doit être signé par la FAB et conduira l’entreprise Embraer à produire et livrer l’avion. Embraer sera l’entrepreneur principal. Les négociations de ces prochaines semaines vont permettre de définir les responsabilités d’Embraer dans la production.

 

Suédois et Brésiliens attendent la Suisse : 

Si la commande du Brésil pour 36 appareils est importante et sera augmentée probablement jusqu’à 100 appareils, en résulte donc un important chantier en matière de production. Les négociateurs suédois et brésiliens sont donc, dans l’attente du résultat du référendum suisse du 18 mai prochain. En effet, plusieurs éléments du Gripen E devraient être produits dans notre pays et rejoindre les futurs appareils brésiliens et suédois. 

En effet, avec un OUI le 18 mai prochain, la petite industrie aéronautique suisse aura l’opportunité de rejoindre une nouvelle force industrielle sur le marché aéronautique !

Photos : 1 Image de synthèse Gripen E brésilien 2 Table des négociations entre brésiliens et suédois @ FAB/Gouv. brésilien