14/11/2016

Viseur de casque de 3ème génération & Spice 1000 pour le Gripen E !

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-3.jpg

Les essais en vol du JAS-39 Gripen de présérie vont bientôt commencer, mais pour l’instant, de nouvelles informations sont disponibles en ce qui concerne les équipements du nouveau standard de l’avion de combat suédois.

Un nouveau viseur de casque :

39e_hmd_24052016__pek7438.jpg

Afin d’être équipé des systèmes les plus récents disponibles sur le marché, le Gripen E pourra mettre en œuvre un nouveau viseur de casque (HMD) de troisième génération. C’est l’équipementier israélien Elbit Systems qui a été sélectionné avec le « Targo II ». Les Forces aériennes brésiliennes et suédoises en seront équipées.

Les pilotes équipés du « Targo II » seront en mesure de mieux localiser, suivre, identifier et engager les cibles aériennes et terrestres, car le système offre une prise de conscience de la situation et des options d'engagement facilitée par rapport aux systèmes HMD actuellement en service. La visière montée sur le casque affiche les informations de vol telles que l'altitude et la vitesse, ainsi que des cibles et fournit des données de suivi de soutien au pilote. Le système « Targo II » permet notamment la visualisation de nuit. Ce nouveau système permet une symbologie couleur ou monochrome projetée à l'intérieur de la visière du casque, donnant au système un champ de vision de 20 ° (FOV). Si la cible ou la menace est en dehors de la FOV, une ligne de localisation cible (TLL) dirige le pilote où et dans quelle mesure chercher à l'amener dans la FOV du casque.

Le Viseur de casque « Targo II » sera produit chez AEL Sistemas (AEL) filiale d’Elbit Systems au Brésil. A noter que le « Targo II » équipera les F-35 israéliens ainsi que de l’US Air Force. Une version simplifiée est disponible pour l’avion école Alenia-Aermacchi M-346 israélien.

Rafael Spice 1000 :

1643182_-_main.jpg

Par ailleurs, Saab confirme l’intégration de la bombe de précision israélienne Rafael « Spice 1000 » sur le Gripen E. Celle-ci viendra compléter la gamme de bombe « Paveway » déjà en service. La bombe « Spice 1000 » (Smart, Precise Impact, rentable) produite par Rafael Advanced Defense Systems est d’un poids de 453kg (1000lb). Elle est équipée d'un kit de guidage EO/GPS, avec des ailes « pop-out » qui étendent sa portée à plus de 100km (54nm).

La munition « Spice » est plus avancée que la plupart des bombes guidées par optronique comme la GBU-15, par exemple, puisqu'elle combine les avantages du guidage par satellite (comme la capacité à engager des cibles cachées et camouflées. Elle peut opérer dans toutes les conditions météorologiques et d'éclairage. En mode guidage électro-optique (telles que la possibilité de fournir un guidage "man-in-the-loop" elle offre une précision extrêmement élevée. Il est possible également relocalisé la cible durant la chute. Un autre avantage de la «Spice» est sa capacité à être préprogrammée (préflight) avec jusqu'à 100 cibles différentes. La cible qui sera engagée au final sera alors être sélectionnée, en vol, par un navigateur.

 

Photos : 1 Gripen E de présérie 2 HMD « Targo II » 3 Spice 1000 sur le Gripen E @ Saab

 

18/05/2016

Saab présente le premier Gripen E de présérie !

Saab+proudly+presenting+Gripen+E.jpg

Linköping en Suède, l’avionneur Saab a dévoilé cet après-midi le premier Gripen E de présérie qui ouvre la voie à l’industrialisation de la nouvelle version du chasseur suédois. Au total, ce sont trois appareils qui vont permettre de finaliser le programme, ils ouvrent la voie à la production de 96 appareils en commande.

Le Gripen E prendra en envol cet été, il sera d'abord utilisé pour vérifier les systèmes généraux, puis viendra les essais opérationnels avec les deux autres appareils. Pour l’avionneur, il ne devrait pas y avoir de surprise, l’ensemble des systèmes ont déjà été validés sur le prototype Gripen NG.

 

«Cette étape clé est la preuve de notre capacité à construire des avions de combat de classe mondiale sur le temps et en respectant les budgets», déclare Ulf Nilsson.Parlant au sujet du déploiement, brésilien commandant de la force aérienne Gen Brig Nivaldo Luiz Rossato a décrit le développement de l'avion de combat comme «une étape importante dans l'histoire des deux pays." Il ajoute: «Le Gripen E représente une avancée majeure pour faire face à toute menace à la souveraineté de l'espace aérien. Ce combattant sera l'épine dorsale de la Force aérienne brésilienne."

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-4.jpg

Coopération Brésil-Suède :

Le déploiement des avions de présérie se fera en partenariat avec les équipes d’ingénieurs brésiliens et suédois. Avec les trois appareils de préséries, il sera possible d’affiner au mieux les besoins des deux forces aériennes. Il sera également possible pour les pays intéressés de venir tester l’appareil dans sa configuration définitive.

La chaine de fabrication fonctionne actuellement à un taux faible, mais va progressivement s’accélérer pour permettre les livraisons aux deux pays et pour pouvoir répondre aux besoins des futurs clients de manière rapide.

Un appareil multirôle :

2280650255.jpg

Le Gripen E se veut un appareil multirôle doté de l’ensemble des dernières technologies, mais à un prix abordable. Doté d’une architecture de pointe, il est doté de l’ensemble des systèmes de nouvelle génération (radar AESA, IRST, électronique, avionique avec WAD (écran géant couleurs). Le Gripen E dispose de nombreuses solutions de communication à choix, y compris les radios habituelles, radio sécurisée à sauts de fréquence Havequick/SATURN, une liaison de données tactique pour des mises à jour rapides au sein de l'unité tactique, une communication longue distance par satellite et la célèbre Liaison 16 (Link16) pour le commandement et le contrôle (C2) de zone large.  Le Gripen E dispose d’une deuxième liaison de données (Link TAU), indépendante du Link16 interopérationnelle qui constitue l’un de ses avantages déterminants par rapport à tous les autres types d’avions. Cette deuxième liaison est exclusivement dédiée à l’échange de données à l’intérieur des formations de Gripen. Pour une communication claire et sans ambiguïté avec un contrôleur aérien avancé (CAA) ou un contrôleur d'attaque terminale conjointe (JTAC) au sol, le Gripen E dispose d'une liaison de données avec le sol qui permet au pilote de recevoir du CAA/JTAC les informations appelées «nine-liner» sous forme numérique. Il est aussi possible de transmettre des images de ciblage depuis l'avion au CAA/JTAC, pour vraiment s'assurer que le pilote du Gripen E et le soldat CAA/JTAC au sol partagent la même perception de la cible. Cette liaison de données avec le sol est appelée ROVER.

 

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-3.jpg

Photos : Saab

 

 

07/08/2015

Brésil, le sénat approuve le financement du Gripen !

 

Gripen-NG-Mock-up1-960x653.jpg

Brasilia, la dernière étape en vue de l’acquisition de la première tranche d’avions de Combat Saab Gripen E par le Brésil est terminée, le Sénat vient d’approuver l’accord de financement portant sur un montant de 4.6 milliards de dollars pour l'achat de 36 Gripen E.

L'accord, a été signé le 5 août entre le Ministère brésilien de la Défense et le Swedish Export Credit Corporation ( FMV)pour un plan de financement définitif.

 

Nouveau taux d’intérêt :

Selon l'accord, les taux d'intérêt annuels seront fixés à 2,19%, contre 2,54% initialement demandé par le gouvernement suédois. Le Brésil a 25 ans pour rembourser le prêt, avec une période de grâce de huit ans.

 

Trois tranches :

Le Brésil a annoncé son intention d'acquérir un premier lot de 36 avions Gripen E dans le cadre de son programme de modernisation F-X2 en décembre 2013. Les 15 premiers avions seront produit en Suède sur les installations de Saab  de Linköping, les autres appareils seront produits au Brésil. La première livraison est prévue en 2019 et le dernier en 2024.

Au total le Brésil prévoit d’acquérir un total de 108 Saab Gripen E, trois lots allant de 2019 jusqu'à 2032. Il est probable que les deux autres lots seront entièrement assemblés au Brésil, de même que les avions potentiellement acquis par des clients régionaux futurs.

A cela il faut ajouter le développement navale du Gripen E le « Sea Gripen » destiné à l’aéronavale. Actuellement l’industrie participe à près de 50% dans le développement du projet.

 

Equipement connu : 

Les Gripen E brésiliens disposeront des mêmes équipements de bord que la version suédoise (initialement proposée en Suisse), mais seront doté du missile courte-portée «A-Darter» de Denel Dynamics et pourra notamment emporter le nouveau missile multi-rôle «Marlin» du même concepteur. 

 

Le Saab JAS Gripen E MS21: 

 

Gripen-NG-Mockup-cockpit-960x653.jpg

 

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array)  ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là ou les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter.

 

IRST: (Infra-Red Seach and Track)le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES  est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

 

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

 

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

 

Mode Supercruise  & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. La Suède prévoit d’ici 2025, de fabriquer 25% de biokérosène à base de compost à des fins écologiques, mais également pour diminuer sa dépendance au kérosène fossile.  

 

Optimisé pour les drones : les suédois sont les premiers à avoir anticipé l’usage d’ici 10 ans de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E est le premier avion a disposer d’un architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

 

Leurre actif nouvelle génération : le Gripen sera le premier avion a disposer du leurre actif anti-missiles de nouvelle génération  «BriteCloud». Une fois largué, le «BriteCloud» recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du «BriteCloud», puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une «fausse cible». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le «BriteCloud» pourra séduire même les menaces les plus modernes, loin de la plate-forme de tir.

 

Protection de guerre électronique nouvelle génération : 

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.

 

 

2251521495.jpg

 

Photos : 1 Gripen E FAB @ SGT 2 Cockpit  Rezende/FAB 2 Gripen E FAB @ SAAB

26/04/2015

Lancement de la production pour les Gripen brésiliens !

2134551757.jpg

 

A la mi-avril, l’avionneur suédois Saab et l’avionneur brésilien Embraer ont signé un accord de coopération en vue du transfert de technologie et le lancement de la mise en place d’une chaine de fabrication au Brésil. Cet accord conclut définitivement plus d'un an de négociations en vue du programme F-X.

 

Forte implication d’Embraer et Akaer : 

 

La coopération entre le suédois Saab se fera avec les deux sociétés brésiliennes Embraer et Akaer. La première va mettre en place une ligne de production qui sera située à Gavião Peixoto où l'entreprise assemble actuellement les KC-390, A-29 Super Tucano et Phenom 100/300. Embrasser sera également responsable du développement des logiciels de l’intégration de ceux-ci et des essais en vol sans oublier l'assemblage final et la livraison des avions du programme brésilien Gripen NG.

 

A signaler également, la mise en place d’un nouveau centre pour le développement du programme technologie sera mis en place sur ce site avec Saab et d'autres partenaires du programme. Les futurs client du Gripen NG seront également invité à participer.

En parallèle un accord similaire a été signé entre Saab et la société de services d'ingénierie aéronautique brésilienne Akaer. 

 

Biplace et avionique:

 

La transition sur Gripen E peut s’effectuer directement depuis le simulateur sans passer forcément par des vols de préparation en biplace. Mais le Brésil à émis le besoin de disposer d’une version « F » du Gripen, soit un biplace notamment pour la guerre-électronique. En conséquence, l’avionneur Embraer va participer à la production de la version « F » qui sera pour l’instant uniquement destinée au Brésil. 

 

On sait également que le Brésil a terminé de définir ses besoins en matière de choix de l’avionique des Gripen E/F. L’avionneur Saab propose deux versions à choix pour ses clients. Si la base de l’électronique et de l’interface est la même pour tous, le client peut choisir entre deux versions de cockpit : la première dispose de trois grands écrans couleurs de 11 pouces et la seconde intègre un unique, grand écran, le WAD produit par l’israélien Elbits Systems. 

 

 

10569049_788916087865778_5593417066154893007_n.jpg

 

La Force Aérienne brésilienne (FAB) a sélectionné le grand écran WAD pour équiper ses avions de combat Gripen E/F. Le système de visualisation WAD sera produit à Porto Alegre en collaboration avec l’entreprise brésilienne AEL Sistemas (AEL). Le système WAD comprend également un HUD et offre un système unique d'affichage intelligent redondant sur un écran de 19 x 8 pouces avec présentation de l'image en continu et écran tactile.

 

Commandes d’approvisionnement : 

 

 

En vue, de la production du premier lot de 36 Gripen E/F pour le Brésil et les premiers Gripen E suédois, l’avionneur Saab a attribué à l’équipementier européen Selex ES un contrat de production pour le système de recherche infrarouge Skyward-G (IRST). Le capteur électro-optique passif sera installé devant le cockpit de l'avion de combat. 

Selex ES a reçu également la commande type pour la fourniture du radar AESA « Raven » qui doit équiper les Gripen E/F.

En outre, Selex et Saab ont également annoncé qu'ils ont mené des essais de déploiement  avec succès de la nouvelle génération de leurres autonomes « BriteCloud »qui doit équiper à terme l’ensemble des versions C/DE/F du Gripen. Les tests ont utilisé une version 55mm de diamètre du « BriteCloud » qui est compatible avec les éjecteurs de paillette thermique de l’avion.

 

 

L’avenir au Brésil :  

 

L'ordre des 36 avions destinés à la FAB a été dénommée «première tranche" par le Gouvernement brésilien et les diverses sociétés du pays qui travaille sur le projet, confirmant ainsi que le partenariat entre la Suède et le Brésil s’emploie à étendre le nombre de combattant commandé, en vue d’une seconde tranche à l’horizon 2023 et la préparation de la version marine le « Sea Gripen ».

 

GripenDemo_br725.jpg

 

Photos : 1 Gripen E FAB 2 Avionique WAD 3 Gripen F FAB @ SAAB/Embraer

 

 

 

 

 

 

01/02/2015

Premier solo pour les instructeurs brésiliens !

fab2.jpg

 

Les deux premiers pilotes instructeurs militaires de la Force aérienne brésilienne (FAB) viennent d’effectuer leur premier vol en solo sur l’avion de combat Saab JAS-39 Gripen C en Suède. 

 

Les capitaines Ramon Santos Fórneas Lincoln et Gustavo de Oliveira Pascotto, sont les deux premiers instructeurs  à avoir volé en solo le Gripen C. Au préalable, les deux pilotes de la FAB ont participé à des entraînements sur des simulateurs sur la base aérienne suédoise de Skaraborg dans la partie ouest de la Suède. Puis en novembre dernier au sein de l’escadrille F7 basée à Satenas, ils ont débuté les vols en doubles commandes. 

 

La formation totale des deux pilotes n’est pas encore terminée, elle durera jusqu’au mois d’avril.  Puis ils prendront le chemin du Brésil où ils transmettront ces connaissances à leurs collègues comme instructeurs « Gripen » nouvellement qualifiés.

 

Les pilotes instructeurs de la FAB passeront ensuite sur le Gripen E en 2016 pour préparer l’arrivée du nouvel aéronefs en 2018.

 

 

 

Photo: Les deux pilotes brésiliens @FAB/Saab