18/05/2014

Gripen, un vote schizophrène ?

ciel-bleu-nuages-blancs.jpg


 

Le peuple a voté à une large majorité en septembre dernier pour le maintien de l’obligation de servir et de l’armée, mais celui-ci a décidé aujourd'hui de ne pas renouveler la flotte d’avions de combat via son financement. Comment peut-on imaginer des unités au sol sans protection aérienne ? Imaginez des chirurgiens sans blocs opératoires ?

Entre ceux qui veulent bien un avion, mais plus tard, d’autres des hélicoptères, les voix se sont perdues, par la faute d’individualisme teintée de schizophrénie. 

 

 Les raisons du Non :

 

Le rejet de ce dimanche est motivé par plusieurs raisons, les fausses informations volontairement transmises dans la presse par les perdants, afin, de torpiller le choix du «Gripen» et de tenter de placer des contre-offres ont largement contribué à pourrir le dossier. Une partie de la presse justement, en grande partie partiale et incapable de mener une investigation de fond, a préféré se gaver des soi-disantes lacunes du jet pour mieux s’attaquer à Ueli Maurer. Attitude d’ailleurs renforcée après le vote du 9 février.

 

Les partis de droite déboussolés par ces fausses informations ont été incapables de réagir et de se mettre en ordre de bataille suffisamment tôt. Le DDPS a manqué de réactivité avec en plus une communication défaillante.

 

La gauche fidèle à ses principes n’a fait que truquer le débat avec de faux chiffres et des promesses qui ne seront pas tenues. Car finalement, on ne vous demandait pas de choisir "pour" ou "contre" l'avion, mais sur une modalité de financement...!

 

Finalement, une majorité du peuple n'a pas compris le réel enjeu de ce dimanche, il faudra de toute manière acheter un nouvel avion. 

 

La situation :

 

En 2016 les derniers Northrop F-5 seront retirés du service, ne restera donc que la flotte de 32 F/A-18 Hornet qui sera déjà à mi-vie ! La mise en place de la QRA24/24 se fera tant bien que mal et de façon limitée. La capacité de défense (4 avions en vol en permanences) ne sera possible que sur une durée limitée de trois semaines. La capacité de formation et d’évolution des équipages sera réduite, car l’avion se dirige vers son obsolescence.

 

L’utilisation alourdie des F/A-18 en tant que seul avion, va engendrer une fatigue cellule plus rapide que prévu, soit à partir de 2025 au lieu de 2030.

 

Si le DDPS pense pouvoir utiliser quatre Hornet au sein de la Patrouille Suisse et un appareil pour le Solo Display, là encore, la fatigue cellule aura raison de ces deux éléments de présentation à partir de 2020.

 

2025-2030 :

 

Sans renouvellement de la flotte aérienne, la Patrouille suisse, l’Hornet Solo Display auront disparu du ciel. Des F/A-18 commenceront à quitter le service dès 2025, la maintenance devenant trop élevée.

En 2030 nous assisterons à la mort annoncée de notre Aviation militaire !

 

 

Sauvons notre Force aérienne !

 

Les termes du contrat Gripen sont valables jusqu’à l’automne 2014. Après, il faudra renégocier. Mais pas aux mêmes conditions, nous ne serons plus le premier client à l’exportation. Nous n’avons pas, non plus le temps d’ici 2025 de lancer une nouvelle évaluation qui de toute manière nous ramènerait vers l’avion suédois.

En conséquence, soit le Parlement se réveille et trouve une solution politique pour acquérir de nouveaux avions, soit il faudra alors, lancer une initiative populaire, afin de « Sauver notre Force aérienne » ! 

Le timing est court,  nous ne disposons, que de quatre ans !

 

Voici où nous en sommes en matière d'options possibles, car sans cela nous serons dès 2030 sous tutelle de l’Otan !

 

Je gage que le meeting Air14 servira de base pour lancer, ni plus ni moins, que le sauvetage de notre aviation militaire. Nous en sommes Là !


 

gripen analyse,vote gripen,gripen la situation