28/04/2010

Premiers vols supersoniques au Biocarburant !

 

 

3bd6c_fa-18-hornet-biofuels-Green-hornet-photo.jpg

 

 

A quelques jours d’intervalle l’US Air Force et l’US Navy viennent de tester les premiers vols supersoniques alimentés en biocarburant ! Après les nombreux essais en cours aux Etats-Unis et en Europe avec des avions à réaction commerciaux, les avions militaires se mettent également au «vert» ! Réductions de CO2 et de décibels !

A-10 Thunderbolt II et F/A-18 E/F Super Hornet :

L’US Air Force a été la première à lancer une série de tests en vol avec un A-10 Thunderbolt II dont les moteurs sont alimentés à 50/50 par un mélange de kérosène JP-8 et cameline. Ce premier vol d’une durée de 90 minutes a eu lieu depuis la base d’Eglin en Floride. L’expérience ayant été très concluante, l’Air Force a déjà planifié plusieurs vols de ce type qui se dérouleront cette année encore.

De son côté, l’US Navy n’est pas en reste avec le programme «Green Hornet», et vient également de faire voler avec le même mélange un F/A-18F Super Hornet. L’avion a décollé  du centre d’essais de Patuxent River dans le Maryland pour un vol de 45 minutes. Ce vol fait partie d'une série de 17 tests de biocarburant qui seront mené par la Marine et  qui vise à certifier l'utilisation de carburants alternatifs dans les avions militaires. 

Nombreux tests préliminaires :

Avant les essais en vol, le motoriste General Electric a procédé à près de 500 heures sur les divers composants moteurs et une série de 20 heures d’essais avec les réacteurs du Super Hornet, le GE F414. Les essais ont par ailleurs, confirmé en plus du CO2, que combiné à d’autres  efforts «vert» qui comprennent l’adjonction d’une tuyère à chevrons, où chaque lobe dentelé pénètre dans ou hors du flux primaire et génère un flux secondaire,  permet de  réduire le bruit du moteur. Les tests ont montré une réduction de 3 décibels. 

Les motoristes américains travaillent  sur un large éventail de développement pour soutenir cette  «Green initiative», y compris le développement des technologies des composants qui pourraient réduire la consommation spécifique de carburant (SFC). Le but étant de permettre une économie pour l’US Navy de deux millions de gallons de pétrole par an. 

L’objectif des militaires américains :

L'USN a fixé un objectif de diminuer de moitié ses besoins énergétiques à partir de sources alternatives d'ici 2020. Appliquées aux aéronefs militaires d'aujourd'hui, l'initiative «Green Hornet» peut accroître la capacité en réduisant la dépendance sur les combustibles fossiles par des sources étrangères et de la volatilité baisse liée aux conduites de carburant et de transport.

L'objectif de l’USAF est de certifier l'ensemble de ses plans pour être en mesure d'utiliser le mélange 50/50 d'ici à 2012 et d'être en mesure d'obtenir suffisamment de carburant pour utiliser l'ensemble du système en 2016.

Production de la Cameline et autres biocarburants :

Cameline est une plante non comestible considéré comme une ressource durable car elle se développe dans des conditions où d'autres cultures vivrières ne le peuvent pas. 

Le processus de transformation de la plante en carburant  est basé sur la technologie d'hydrotraitement utilisé dans les raffineries pour produire des carburants de transport et permet un biocarburant qui peut être mélangé avec du carburant traditionnel sans nécessiter de changements à l'avion.

Honeywell a été chargé de produire jusqu'à à 190.000 gallons de carburant pour la Marine et de 400.000 gallons pour l'US Air Force de manière  durable avec des  matières premières non alimentaires, tels que les graisses animales, des algues et de la caméline. 

 

a-10-on-bio-fuel.jpg

 

 

Liens avec les articles liés aux vols avec biocarburant civil:

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/04/15/air-france...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/12/10/copenhague...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/10/21/la-situati...

 

Photos : 1 Premier vol du «Green Hornet» @USN, 2 Premier vol A-10 «Green» @ USAF