25/02/2014

Nouvelle découverte pour le biokérosène !

 

1762831110.jpg

 

ABOU DHABI, Émirats arabes unis, Boeing et ses partenaires dans le domaine de la recherche aux Émirats arabes unis (EAU) annoncent avoir fait une nouvelle percée dans le développement des biocarburants durables destinés à l’aviation.

 

 

Une équipe qui regroupe Boeing, la compagnie aérienne Etihad Airways et Honeywell UOP, le consortium SRBC (Sustainable Bioenergy Research Consortium) travaille sur l’étude des plantes du désert, ils ont constaté que certaines de ces plantes alimentées à l’eau de mer peuvent produire du biocarburant avec une efficacité supérieure à d’autres matières premières bien connues.

 

Rattaché à l’Institut Masdar des sciences et technologies d’Abou Dhabi, le Sustainable Bioenergy Research Consortium (SBRC) testera ces découvertes dans le cadre d’un projet qui pourrait aboutir à la production de plantes pour biocarburants dans des pays arides, tels que les Émirats arabes unis.

 

Les graines des plantes halophytes contiennent de l’huile qui est adaptée à la production de biocarburants. Les recherches du consortium SBRC montrent que ces arbustes peuvent être entièrement transformés en biocarburant avec un rendement supérieur à nombre d’autres matières premières.

 

Boeing-sidebarpic-tall-infog-Salicornia.png


Dans le courant de l’année, les scientifiques du SBRC vont créer un écosystème expérimental en semant deux champs de plantes halophytes dans le sol sablonneux d’Abou Dhabi. De l’eau de mer usée provenant d’une ferme marine où sont élevés des poissons et des crevettes sera utilisée pour nourrir les plantes halophytes qui, en poussant, nettoient l’eau. Celle-ci sera ensuite déversée dans un champ de mangroves avant d’être rejetée dans l’océan. Les deux récoltes seront ensuite converties en biocarburants aéronautiques sur la base des résultats de recherches du SBRC.

Financé par Boeing, la compagnie aérienne Etihad Airways et Honeywell UOP, le consortium SRBC est dédié au développement et à la commercialisation de biocarburants aéronautiques durables, dont la production de dioxyde de carbone (CO2) est de 50 à 80 % inférieure à celle des combustibles fossiles sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Essais en vol :

 Le 18 janvier, un Boeing B777-300ER de la compagnie Etihad Airways a effectué un vol de démonstration grâce, en partie, à du biocarburant aéronautique durable produit aux Émirats arabes unis. Le 19 janvier, Boeing, Etihad Airways, l’Institut Masdar et d’autres partenaires ont lancé l’initiative BIOjet Abu Dhabi: Flight Path to Sustainability, qui vise à soutenir la recherche dans le domaine des biocarburants, la production de matières premières et les moyens de raffinage.

 

Photos : 1 B777 avec biokérosène @ T.Marder