29/06/2011

RAF : les Tornado totalisent 1 million d’heures de vol !

 

 

los_11_0721_out_unc_0571.jpg

 

Les Tornado de la Royal Air Force viennent de passer le cap du million d’heures de vol ! En service depuis1979 dans la RAF, les Tornado encore en service sont utilisé sur plusieurs théâtres d’opération en Afghanistan et en Lybie.

 

1 Million d’heures de vol :

 

Pour fêter l’évènement un appareil  basé sur la base aérienne de Lossiemouth a reçu une décoration spéciale. Le Tornado GR4 immatriculé ZA547 du squadron 617 « Dambuster » à bouclé la millionième heure de vol :

 

Une partie du squadron 617 est actuellement déployé en Afghanistan, les Tornado de la RAF sont régulièrement déployés sur divers points chauds de la planète depuis la première guerre du Golf, puis les opérations en ex-Yougoslavie puis l’Afghanistan, la seconde guerre du Golf et la Lybie.

 

Actuellement la RAF dispose encore de cinq escadrons  de première ligne basé à Marham et Lossiemouth. L’ultime version encore en service dans la RAF, soit le GR4 est spécialisé dans l’attaque  au sol et la reconnaissance. Il peu emporté jusqu’à 6 bombes de 454 kg.  La version GR4 est une modernisation voulue en 1994 et qui a volé pour la première fois en 1997. L’appareil à reçu un système de vision nocturne infrarouge et permet l’utilisation de jumelle NVG. Les systèmes de conduite de tri à été optimisé pour le tir d’engins comme le missile ASRAAM et le Strom Shadow.

 

chris-hughes-flies-in-a-tornado-pic-newsline-924336025.jpg

 

 

L’origine du Tornado :

 

Issu d’une coopération européenne entre l’Angleterre, l’Allemagne et l’Italie il est à l’origine en 1968 du premier programme entièrement européen d’avion de combat biplaces biréacteur polyvalent MRCA (Multi-Role Combat Aircraft). L’avion devait être susceptible de pouvoir assurer les missions de soutien tactique rapproché, de lutte anti-navire et de supériorité aérienne ainsi que de la reconnaissance en profondeur. Les industriels de ses trois pays se groupèrent au sein de deux consortium, Panavia  (BAe, MBB et Aeritalia) pour la cellule et l’avionique et Turbo Union (Rolls-Royce, Fiat Aviot et MTU) pour la motorisation.

 

De nombreux problèmes de mise au point retardèrent  le programme qui repoussèrent  sa mise en service de 1975 à 1979.

 

Les Versions :

 

Le Tornado IDS dispose de deux radars développés par Texas Instruments : le GMR (Ground Mapping Radar), qui permet à la fois la navigation et le bombardement, et le TFR (Terrain Following Radar), pour le suivi de terrain, qui, lui permet de voler à Mach 0.92, à 60 m d'altitude en automatique complet. La combinaison de ces deux radars permet cinq modes différenciées de navigation.

 

Le GR.1A est une version développée pour la RAF, optimisée pour la reconnaissance tout temps et la lutte antiradar.

 

Allemands et Italiens ont préféré la version ECR (Electronic Combat et Reconnaissance). Son équipement est nettement plus complet, avec une caméra thermique (FLIR) dont les images sont corrélées avec le radar de navigation et relayées sur le HUD, un détecteur infrarouge pour les missions de reconnaissance, ainsi qu'un système de localisation et de cible.

AUAB11KAF097outUNC011.jpg

 

Photos :  1 Le Tornado no ZA547 avec sa livrée spéciale 2 Les pilotes 3 L’ensemble du personnel du squadron 617 à Kandahar@ RAF

 

08:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raf, tornado, gr4, squadron raf, 1 million d'heures |  Facebook | |