12/09/2020

Le Grèce commande des Rafale en urgence !

image.jpg

Athènes annonce en fin de journée une commande dans l’urgence de 18 avions de combat Dassault Rafale a déclaré samedi le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. Paris, réussi ici une belle démonstration de soutien et passe devant l’américain Lockheed-Martin. Pour autant ce dernier est encore présent pour une modernisation de la flotte de F-16 au standard « Viper ». Mais pour une fois le F-35 est clairement distancé.

« L'heure est venue de renforcer nos forces armées », a déclaré le premier ministre grec dans un discours à Thessalonique. Le gouvernement grec est particulièrement échaudé face aux provocations turques. La situation en Méditerranée orientale est explosive depuis l'envoi par Ankara d'un navire de recherche sismique, escorté par des bâtiments militaires, dans une zone riche en gisements gaziers revendiquée par Athènes. Athènes a ouvert des discussions auprès de ses alliés en vue de l’achat potentiels d’avions de combat.

Avions et renforcement militaire : 

Le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé samedi en fin de journée un important programme d'achats d'armes et une réorganisation des forces armées du pays, alors que la tension monte avec la Turquie en Méditerranée orientale. Kyriakos Mitsotakis a précisé que la Grèce allait se procurer, outre les 18 Rafale, quatre frégates et quatre hélicoptères de marine et procéder au recrutement de 15’000 soldats supplémentaires et financer davantage son industrie de défense.

L’Armée de l’air française à contribution :

Ce soir, il n’est pas encore clair comment le France va pouvoir transférer des avions de combat Rafale à la Grèce. Dix Rafale de dernière génération seraient vendus auxquels s'ajouteraient deux exemplaires prélevés sur la commande de l'armée de l'air française. Une autre solution viserait à un mixte entre des Rafale d'occasions de l'armée de l'air et dix autres exemplaires modernisés aux derniers standards F3R.

Analyse:

Paris a su agir avec détermination dans ce dossier avec un soutien inconditionnelle à la Grèce en déployant des navires de guerre et des avions de combat dans la région. Cette position à permis de prendre un avantage face à un Washington plus mesuré. Cet appuis politique à permis de débloquer cette future vente de Rafale. 

Photo : Rafale @ Armée de l’air

 

 

12/02/2017

La Grèce pense à moderniser ses F-16 !

434.jpg

La Grèce envisage de moderniser sa flotte de chasseurs F-16 « Fighting Falcon » et ne se positionne pas encore sur l’achat éventuel du F-35, bien que l’appareil semble avoir les faveurs du pays. Le ministre de la Défense Panos Kammenos envisage de lancer prochainement cette mise à jour et ne prendra pas de décision sur l’achat d’un nouvel avion de combat pour l’instant. L’avionneur américain Lockheed-Martin tente de son côté d’imposer le F-35 pour venir moderniser la flotte de la Force aérienne grecque et ceci au détriment des aéronefs européens.

Le ministre de la Défense à signer la semaine dernière une lettre d’intention pour la mise à jour des F-16 au standard « Viper » Block70. Le coût du contrat de modernisation est estimé dans une fourchette de 1,7 à 2 milliards de dollars us. Au total se sont 155 appareils de type F-16 C/D Block30/50/52 qui seront concernés.

Le F-16 « Viper » Block70 » :

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS).

 

3457.jpg

Photos : 1 F-16 solo display grec 2 F-16 Solo Displays @ Anthony Baines

 

02/12/2015

La Grèce arrive à financer le CH-47D « Chinook » !

ATHEN141099h.jpg

Le ministère grec de la Défense nationale a officiellement financé l'acquisition de 10 hélicoptères d’occasions Boeing CH-47D « Chinook » pour un coût total de 125.8 millions de dollars.

Bien qu’initialement approuvé par le gouvernement grec en octobre 2013 et suivi par le Département d'État des États-Unis en décembre 2014, les négociations en cours entre la Grèce et ses créanciers internationaux avaient interdit toute dépense militaire majeure, jusqu'à ce que le programme de sauvetage financier du pays puisse être avalisé.

 

Des « Chinook » d’occasions :

Ces dix hélicoptères CH-47D viendront renforcer les modèles déjà en activités au sein de la Force aérienne du pays, soit 15 appareils. Le gouvernement grec a demandé à pouvoir disposer d'une multitude de pièces de rechange et de l'équipement de soutien. La commande comprend notamment, 23 moteurs T55-GA-714A, dont 20 seront installés sur des CH-47D qui équipent l’armée et trois serviront de pièces de rechange. Les dix CH-47D d’occasions recevront un système de détection de missiles, des  radios à hautes fréquences et un système de navigation GPS.

 

Le Boeing CH-47D «Chinook» : 

Le CH-47D partage la même cellule que les modèles précédents, la principale différence étant l'adoption de moteurs plus puissants. Les premiers CH-47D furent à l'origine, propulsés par deux moteurs T55-L-712, le moteur le plus commun étant maintenant le T55-GA-714A. Avec son système de fret à triple crochet, le CH- 47D peut transporter des charges lourdes en interne et jusqu'à 12 tonnes (tels que des conteneurs de 12 mètres) en externe. Le modèle "D" est introduit en 1979. 

 

800px-ES-906_Hellenic_Army_CH-47D.jpg

Photos : Boeing CH-47D « Chinook » grecs @ Force aérienne grec

 

 

14/12/2014

La Grèce commande 10 CH-47D d’occasions !

ch47d.jpg

 

Athènes, la Grèce a passé commande pour dix hélicoptères lourds de transport Boeing CH-47D «Chinook» d’occasions auprès de l’US Army. Cette vente vient d’être approuvée par l'Agence de coopération de sécurité américain à la Défense (DSCA).

 

Cette commande pour dix «Chinook» représente un montant d’une valeur de 150 millions de dollars. Elle comprend également de l'équipement de soutien.

 

Le détail de la commande :

 

Ces dix hélicoptères CH-47D viendront renforcés les modèles déjà en activités au sein de la Force aérienne du pays soit 15 appareils. Le gouvernement grec a demandé la vente d'une multitude de pièces de rechange et de l'équipement de soutien. La commande comprend notamment 

23 moteurs T55-GA-714A, dont 20 seront installés sur des CH-47D qui équipent l’armée et trois serviront de pièces de rechange. 

Les dix CH-47D d’occasions recevront un systèmes de détection de missiles de base, des  radios à  hautes fréquence et un système de navigation GPS.

 

Le Boeing CH-47D «Chinook» : 

 

Le CH-47D partage la même cellule que les modèles précédents, la principale différence étant l'adoption de moteurs plus puissants. Les premiers CH-47D furent à l'origine propulsés par deux moteurs T55-L-712, le moteur le plus commun étant maintenant le T55-GA-714A. Avec son système de fret à triple crochet, le CH- 47D peut transporter des charges lourdes en interne et jusqu'à 12 tonnes (tels que des conteneurs de 12 mètres) en externe. Le modèle "D" est introduit en 1979. 

 

Aujourd’hui les CH-47D sont remplacés par le standard «F» plus puissants et dont l’avionique est entièrement modernisée avec un cockpit tout écrans.

 

57891.jpg

 

 

Photos : CH-47D en service au sein de la Force aérienne Hellenic @ T. Charalanpopoulou