12/12/2013

L’Irak commande le KAI T-50 !

t50.jpg


 

BAGDAD, l’avionneur sud  coréen Korea Aerospace Industries (KAI) a signé un contrat avec l'Irak le gouvernement irakien pour la fourniture de 24 avions écoles T-50 avions. Le contrat est estimé à une valeur totale de plus de 1,1 milliards de dollars.

 

La cérémonie de signature a été exécutée en présence du président et chef de la direction de KAI industries, Ha Sung-Yong et du Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki. Le constructeur coréen KAI a rivalisé avec son T-50, face aux Hawk MK-128 de BAe, Yak-130 de Yakovlev et au tchèque d’Aero avec le L-159. Les T-50 irakien seront nommés T-50IQ.


 

()%20%~1.jpg


 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» : 

 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle» est largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes. Les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’équipements américains, comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8’000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, trois pays ont commandés le T-50, L’Indonésie (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50.


 

kai-t-50-voo-formacao-foto-kai.jpg


Photos : 1 KAI T-50 «Golden Eagle» 2 En service au sein de la ROCAF @ KAI

05/01/2012

La Corée du Sud commande 20 F/A-50 !

 

2010905.jpg


 

SEOUL, le gouvernement sud-coréen vient d’annoncer la commande de 20 avions d’attaque au sol F/A-50 du constructeur local  KAI. le coût global est estimé à 600 millions de dollars. Au final la Corée pourrait se doter de 160 appareils de ce type pour remplacer ses F-4 «Phantom» et ses F-5E.

Korea Aerospace Industries (KAI) va donc livré une première série de la version d’attaque dérivé de son jet d’entrainement le T-50 «Golden Eagle» qui équipe déjà la Force aérienne. Le A-50 est  un avion biplace d'attaque au sol doté d’un réacteur General-Electric F404-102 à double flux-produit  sous licence par Samsung Techwin. Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol, le T-50 et le F/A-50 atteignent la vitesse maximale de Mach 1,4.

La version du A-50 se différencie par une capacité d’armement étendue soit : un canon General Dynamic A-50 de 20mm en interne, l’appareil peut être doté de missiles  AIM-9 Sidewinder et AIM 120 AMRAAM ou des Python 5, d’AGM-65 Maverick et de lance-roquettes LOGIR. Il peut également emporter diverses bombes de types : CBU-58, MK-20,82,83,84.

En ce qui concerne l’avionique, le F/A-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD, d'une manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G, de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique, mais le choix il y a quelques jours de doter les F-16 d’un radar à antenne à balayage électronique de type RACR (voir article du 1.1.12) pourrait faire changer les choses étant donné que le F/A-50 dispose de grandes similitudes avec le F-16.

Signalons au passage que le F/A-50 était désigné A-50 il y a encore quelques mois.

ELEC_T-50_Cockpit_lg.jpg


 

Photos :  1 KAI F/A-50 @ Yunjin Lee  2 Cockpit @ KAI

 

22:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kai, fa-50, golden eagle, t-50 |  Facebook | |

16/06/2011

La Pologne va remplacer ses TS-11 Iskra d’entrainement !

 

 

1767522.jpg

 

Varsovie, le ministère polonais de la Défense a annoncé  sa volonté de remplacer les avions  écoles PZL TS-11 Iskra, et vient de lancer un appel d’offre pour l’acquisition d’un appareil d’entrainement de nouvelle génération.

La Pologne prévoit  l’achat de 16 avions divisé en deux tranches. Le coût estimé de la première tranche est de  450 millions  de dollars. Première livraison prévue pour  le 30 novembre 2014 et la seconde  pour 2016.

 

285369202_2.jpg

 

Le cahier des charges :

 

Si le cahier des charges n’a pas été  entièrement divulgé, quelques points essentiels sont connus : La Pologne désire un appareil ayant une capacité supersonique doté de commandes de vol  électriques et doté  d’un radar. L’avion doit pouvoir emporter  une vaste palette d’armes air-air actuelles ainsi que des bombes à guidage laser . Les systèmes électroniques (gestion, planification, ecm) doivent pouvoir  être au  plus proche des avions de combat moderne, soit Lead-In-Formateur  adapté pour les avions de combat de la 4e & 5e génération.

 

Selon toute vraisemblance, le premier lot  des appareils livrés sera utilisé en configuration lice puis doté des capacités d’armement citées plus haut, le second lot lui restera en configuration lice. Les élèves pilotes transiteront donc  en premier sur  la version simplifiée puis  fonctionneront  en préparation d’escadrille de ligne avec  la version armée.

 

 

Les avions en compétitions :

 

Si l’appel d’offre est ouvert  d’ici au 29 juillet de cette année, les premiers  postulants se sont déjà fait connaître, avec  L’Aermacchi M-346 d’Alenia, le T-50P "Golden Eagle" de Korean Aerospace Industries (KAI) et la version modernisée du L-159T1  D’Aero Vodochody.

 

1855259.jpg

 

Adieu Le TS-11 Iskra :

 

Conçu suite à une demande de l’armée polonaise, le projet fut confié au constructeur de l’époque soit Tadeusz-Soltvk et fut désigné TS. Le programme de conception débuta en 1957. Le premier prototype vola en 1960 et emportait une turbine anglaise Amstrong Siddeley Viper . Les deux prototypes suivant volèrent avec une copie polonaise du Viper le WSK HO-10. L’appareil entra dans l’aviation polonaise en 1963 sous l’appellation TS-11 Iskra. Par la suite les TS-11 reçurent une version du réacteur modernisée le WSK-SO3W, plus puissante et demandant moins de dépose maintenance.

 

La Pologne construisit 440  TS-11 et l’exporta en Inde. L' Iskra fut en compétition pour équiper les écoles du Pacte de Varsovie mais c’est finalement l’Aero L-29 Delfin qui fut choisit.

 

1556452.jpg

 

Photos : 1 TS-11 Iskra  @ Piotr Zdunek  2 Aermacchi M-346@ Alenia 3 T-50P Golden Eagle @ Jung In-Yong 4  Aero L-159T1 @ Piotr Zdunek